EN DIRECT - Coronavirus : 2.314 décès en France dans les hôpitaux, plus de 30.000 à travers le monde

EN DIRECT - Coronavirus : 2.314 décès en France dans les hôpitaux, plus de 30.000 à travers le monde
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

COVID-19 - La planète connaît une situation inédite, alors que près de la moitié de l'humanité est en confinement. Le nombre de décès dus au coronavirus frôle les 2000 en France, alors que la "vague" est arrivée en Ile-de-France. Le confinement a été prolongé "au moins jusqu'au 15 avril". Suivez les dernières informations en ce 12e jour.

Live

SONDAGE

Paradoxalement, en dépit du regain de popularité pour le couple de l'exécutif,  les Français sont seulement 44% à faire confiance au le gouvernement (9% tout à fait confiance et 35% plutôt confiance) pour "faire face efficacement" à l'épidémie de coronavirus, soit 11 points de moins qu'il y a une semaine.


Les plus critiques sont les sympathisants RN (22%) ; devant ceux de La France insoumise (29%) et des Républicains (42%). A l'inverse, 56% des sondés proches du PS se disent confiants, 89% chez les sympathisants LREM.


C'est notamment la capacité de l'Etat à aider les entreprises en difficulté (48% contre 57% la semaine dernière) qui est visée.

PLAINTE

La décision reste encore en travers de la gorge de certains. Le JDD révèle que des candidats et militants LR des 16e et 17 arrondissements de Marseille ont déposé une plainte contre Christophe Castaner et Edouard Philippe pour avoir maintenu le 1er tour des élections municipales, en dépit de la crise sanitaire qui couvait en France. Les plaignants ont, pour la plupart, été testés positifs au Covid-19 depuis, à l'instar de nombre d'assesseurs convoqués dans le cadre du scrutin.

PARTAGE DES TÂCHES

Charge mentale et coronavirus : inquiètes de constater que la responsabilité des femmes dans l'organisation du ménage s'accroît du fait du confinement, la députée LaRem Fiona Lazaar, membre de l'aile gauche de la majorité, accompagnée de 21 autres parlementaires, a signé une tribune dans le JDD alertant sur le nécessaire partage de cette tâche au sein des foyers.

DETENTION

Au total, annonce le JDD, ce sont 3500 détenus qui ont bénéficié d'une mesure de libération, suite aux demandes du ministère de la Justice de favoriser les aménagements de peine de façon à limiter les risques de contagion dans les prisons.

SONDAGE

11 et 6 points : ce sont les bonds respectifs dans les sondages d'opinion d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe, dont le taux de satisfaction "bénéficie", si l'on peut dire, de leur gestion de la crise. Cela ne suffit toutefois pas à faire passer la barre des 50% au président, note le JDD.

TRANSPORTS

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, qui a autorité sur la RATP, a annoncé dans le JDD que le pass Navigo serait remboursé en avril. "le remboursement sera intégral pour les télétravailleurs, pour les salariés en chômage partiel ou total, ainsi que pour les indépendants qui ont dû fermer leur activité. C'est un geste de solidarité significatif compte tenu de la situation financière d'Ile-de-France mobilités", a signalé la responsable.

ETATS-UNIS

Au Etats-Unis, le cap des 2000 morts vient d'être atteint, selon le recensement de l'université Johns Hopkins, qui fait référence dans ce décompte. Un chiffre qui a doublé en trois jours, puisqu'ils n'étaient que 1000 mercredi. Les Etats-Unis font également état de 121.117 cas, dont près de la moitié dans l'Etat de New York.

DECRYPTAGE

EPHAD


Quatre résidents sont décédés ces cinq derniers jours dans un Ehpad des Vosges dont la moitié des 116 résidents sont considérés comme des "cas suspects" de contamination par le coronavirus, ont annoncé samedi l'ARS et la préfecture.


Dans cette maison de retraite de Thillot, "un des deux bâtiments enregistre des cas de contamination au Covid-19 parmi les soignants (8 à ce jour) ainsi qu'au sein des résidents (58 cas suspects dont trois positifs)", ont annoncé dans un communiqué commun l'Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est et la préfecture des Vosges.


"Nous sommes au regret de confirmer le décès de quatre pensionnaires de l'établissement survenu au cours des cinq derniers jours", ajoutent-elles.

EUROPE


La Commission européenne va proposer un nouveau projet de budget pluriannuel de l'UE pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie de coronavirus, a annoncé ce samedi la présidente de l'exécutif européen, Ursula von der Leyen. "Pour assurer la reprise, la Commission va proposer des changements dans le projet de budget pluriannuel afin de faire face aux conséquences de la crise du coronavirus», a affirmé l'Allemande von der Leyen, dans un communiqué. «Cela va inclure un plan de relance qui garantira le maintien de la cohésion au sein de l'Union par la solidarité et la responsabilité", a-t-elle précisé.


Il y a un peu plus d'un mois, le 21 février, les dirigeants des 27 pays de l'UE avaient échoué à s'entendre sur le budget de l'Union des sept prochaines années (entre 2021 et 2027), aussi bien sur son montant global que sur la répartition des dépenses (de l'agriculture au numérique, de la défense aux migrations). Les discussions devaient se poursuivre mais entre temps, la pandémie de coronavirus s'est répandue sur le Vieux continent, bouleversant les priorités des dirigeants de l'Union.

PAYS-BAS


Les Pays-Bas rappellent 600.000 masques importés de Chine et distribués dans les hôpitaux néerlandais pour faire face à la pandémie de Covid-19, car ils ne répondaient pas aux critères de qualité, a indiqué ce samedi le ministère de la Santé.


Après avoir reçu le 21 mars "une livraison d'un fabricant chinois d'[un lot de 1,3 million de] masques avec un certificat de qualité KN95, le ministère a reçu un premier signal que la qualité de cette cargaison ne répondait pas aux critères lors de l'inspection", a-t-il déclaré dans un communiqué envoyé à l'AFP.


Une partie de cette cargaison a été livrée à des prestataires de soins de santé, le reste de la cargaison a été immédiatement mis en attente et n'a plus été distribué, a-t-il poursuivi. "Un deuxième test a également révélé que les masques ne répondaient pas à la norme de qualité. Il a maintenant été décidé de ne plus utiliser l'intégralité de cette expédition", a déclaré le ministère.

JUVENTUS


La Juventus de Turin a annoncé qu’elle réduirait le salaire de ses joueurs et de son entraîneur Maurizio Sarri de "mars à juin", afin de modérer l’impact de la pandémie de nouveau coronavirus sur ses finances. Les Piémontais comptent dans leur effectif plusieurs vedettes aux émoluments conséquents, dont le quintuple Ballon d'Or Cristiano Ronaldo.


L’initiative de la Juventus rejoint celles, similaires, prises par de nombreux clubs européens pour soulager leurs finances. En Allemagne, les joueurs du Bayern Munich, de Schalke 04 ou du Borussia Dortmund ont ainsi consenti à réduire leur paie.

SATURATION  ?

METEO

ITALIE


Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé ce samedi soir que des bons alimentaires allaient être distribués aux plus démunis. Le gouvernement a débloqué des fonds d'un montant de 400 millions d'euros "destinés aux communes qui devront les consacrer aux personnes qui n'ont pas d'argent pour acheter à manger. Cela permettra d'émettre des bons alimentaires", a affirmé le Premier ministre.

PARIS 


Sur Twitter, la préfecture de police de Paris a annoncé ce samedi soir que les "contre-étalages des commerces" des rues, très commerçantes, de Lévis (17e), Poncelet (17e) et Daguerre (14e), seraient interdits "dès ce dimanche". Et ce, "en raison du non respect des mesures barrières et de la configuration des lieux".

OCEAN INDIEN


Le gouvernement a annoncé ce samedi sa décision de suspendre tous les vols commerciaux à partir ou vers Mayotte, et de réduire à trois par semaine les liaisons entre Paris et La Réunion, face à la propagation du Covid-19.


Une "continuité minimale" des liaisons aériennes entre Mayotte et La Réunion sera mise en place pour avitailler Mayotte en produits sanitaires et alimentaires, permettre les rapatriements et évacuations urgentes et les renforts de personnel soignant, ont indiqué le secrétaire d’Etat aux Transports et la ministre des Outre-mer dans un communiqué.

BRESIL

Alors que Jair Bolsonaro et son gouvernement continuent de refuser le confinement, un tribunal fédéral brésilien a interdit samedi à l'exécutif de diffuser des messages allant à l'encontre des mesures de confinement décidées au niveau local pour freiner la propagation de l'épidémie de Covid-19.


Cette décision faisait suite à une demande du parquet fédéral, suite à la diffusion d'une vidéo intitulée "le Brésil ne peut pas s'arrêter". La justice a ainsi interdit la diffusion non seulement de cette vidéo, mais aussi de "toute autre qui encouragerait la population brésilienne à des comportements qui ne soient pas strictement fondés sur des directives techniques émises par le ministère de la Santé".

À LA LOUPE


Si le Covid-19 impose le confinement afin de contrer la propagation du virus, malheureusement l'épidémie de fake news, elle, prolifère. Dernier exemple en date : le service des urgences du CHU de Bordeaux.

"Le pire commence" : en pleine crise du Covid-19, attention aux nombreux messages alarmistes

MALI


Le Mali, qui compte 18 cas de contamination sur son territoire, a enregistré ce samedi son premier décès dû au Covid-19. "Mes services m'ont informé depuis 6h du matin du décès d'un malade parmi les personnes testées positives au coronavirus", a déclaré à l'AFP le ministre de la Santé, Michel Sidibé. 


Malgré l'apparition mercredi des premiers cas de coronavirus au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé le soir même le maintien ce dimanche des législatives, "dans le respect scrupuleux des mesures barrières".

BILAN


Selon un comptage effectué par nos confrères de l’Agence France-Presse (AFP) à partir de données officielles, la pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 30.000 personnes dans le monde, dont plus de deux tiers en Europe. Avec 10.023 morts, l’Italie est le pays le plus touché par la pandémie, devant l’Espagne (5.690) et la Chine (3.295), foyer initial de la contagion.


Au moins 640.778 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans le monde depuis fin décembre.

EVACUATION


Quarante malades du coronavirus hospitalisés dans les services de réanimation d'hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté sont en cours de transfert vers ceux de trois départements de la région Rhône-Alpes-Auvergne, a indiqué ce soir l'Agence régionale de santé (ARS) de cette région dans un communiqué. 

NEW YORK


Le président américain Donald Trump a évoqué la possibilité de placer en quarantaine l'Etat de New York. La première puissance mondiale, qui est frappée de plein fouet par le Covid-19, compte désormais plus de 110.000 cas confirmés et 1.841 morts, dont 517 pour la seule ville de New York. "New York, New Jersey, peut-être un ou deux autres endroits, certaines parties du Connecticut, j'y réfléchis", a tweeté le chef d'Etat.

Urgent

EPHAD


Onze personnes âgées sont décédées du Covid-19 dans l'Ehpad de Maugio dans l'Hérault, a annoncé ce samedi soir l'agence régionale de santé (ARS) d'Occitanie.


"Parmi les 86 résidents de l’établissement, 11 personnes âgées sont décédées après avoir présenté des résultats Covid-19 positifs. Les autres personnes décédées dans cet Ehpad depuis le début de la phase épidémique n’avaient pas été testées avant leur décès ou avaient révélé un test négatif", a précisé l'ARS.

ALLEMAGNE


L'Allemagne a rapatrié plus de 160.000 de ses ressortissants bloqués à l'étranger par les fermetures de frontières, a indiqué ce samedi le ministre allemand des Affaires étrangères. "Nous avons à présent rapatrié plus de 160.000 Allemands", a salué Heiko Maas sur Twitter. "Nous allons continuer", a ajouté le chef de la diplomatie.


Le gouvernement allemand estime à 200.000 le nombre de ses ressortissants qui se trouvaient à l'étranger et qui, en raison de l'expansion de la pandémie de Covid-19, désiraient rentrer. Il s'agit pour la plupart de touristes bloqués à l'étranger après la suspension de liaisons aériennes.

CHANGEMENT D'HEURE


Même si le temps semble s'être figé depuis le début du confinement, il ne faut pas oublier le changement d'heure qui aura lieu dans la nuit de samedi à dimanche. Tout ce qu'il faut savoir est dans cet article.

Une heure de confinement en moins : il va falloir régler vos montres, ce dimanche à 2 heures, il sera 3 heures

ITALIE


L'Italie a dépassé les 10.000 morts causés par le Covid-19, avec 889 comptabilisés en 24 heures, a annoncé la Protection civile. Avec 10.023 décès, la péninsule est le pays le plus endeuillé au monde par cette pandémie. 

ESPAGNE


Les "activités non-essentielles" sont à l'arrêt pendant deux semaines en Espagne en raison de la pandémie, a annoncé le chef du gouvernement Pedro Sanchez.

BILAN


319 personnes sont mortes des suites du Covid-19 en 24 heures en France, portant le nombre à 2.314 décès depuis le début de l'épidémie. 4.273 personnes atteintes du Covid-19 sont actuellement placées en réanimation.

OLIVIER VERAN

POINT


"Evidemment, l'urgence est sanitaire mais les conséquences économiques sont terribles", reprend Edouard Philippe. "Il faut protéger l'économie pour faire en sorte que notre pays puisse repartir, produire. Pour cela, nous voulons éviter les faillites d'entreprises, les licenciements."


"Cette crise, nous allons la traverser et nous allons reconstruire notre pays", conclut le Premier ministre.

PR ARNAUD FONTANET

POINT


Olivier Véran fait le point sur la stratégie de réalisation des tests de dépistage, qui "a évolué avec l'épidémie". Le ministre affirme avoir entendu l'appel à "tester plus massivement" : "De 5 000 tests PCR réalisés par jour la semaine dernière, nous sommes aujourd'hui à 20 0000, et nous atteindrons les 50 000 tests par jour d'ici la fin du mois d'avril."


"La France a passé commande pour 5 millions de tests rapides qui arriveront prochainement sur le territoire", annonce ensuite le ministre. L'objectif est d'en réaliser 30 000 par jour d'ici fin d'avril. 

POINT


Edouard Philippe remercie "les 10 000 enseignants mobilisés chaque semaine", mais aussi les personnels des crèches et salue "les preuves de solidarité" qui existent aujourd’hui en France.

POINT


"Notre objectif est d’augmenter notre capacité de production nationale", reprend Edouard Philippe au sujet des stocks de masques FFP2 et chirurgicaux. "Le masque ne doit pas s'accompagner d'un oubli des gestes barrières", prévient le Premier ministre. "C'est bien souvent pire que de respecter simplement les gestes."

POINT


"La France était dotée d’un stock de 117 millions de masques chirurgicaux", reprend Olivier Véran. Un stock suffisant en temps normal, "mais en période d’épidémie, les choses sont tout autre". Plus d’un milliard de masques ont été commandés à la Chine pour la France et l’étranger, confirme le ministre.


"Nous avons déstocké 36 millions de masques à destination des établissements et professionnels de santé."

PR JÉRÔME SALOMON

POINT


Edouard Philippe fait maintenant un point sur la situation en Outre-mer. "Nous avons décidé d'augmenter la capacité dans ces territoires", déclare le Premier ministre avec les Antilles, qui vont passer de 81 lits à 169 lits la semaine prochaine, et Mayotte, de 16 lits à 50 lits avec 7 respirateurs supplémentaires.


Edouard Philippe annonce également le recours de médecins diplômés hors de l’UE, appliqué par décret dès la semaine prochaine.

POINT


Pour protéger les personnes âgées, "nous devons aller plus loin et prendre des décisions encore plus difficiles", explique Olivier Véran. Il demande au personnel des Ehpad "de se préparer à un isolement individuel" des résidents, si le virus circule dans l'établissement.


Le ministre demande également à ce que leur personnel soit testé en priorité. 

POINT


"50 patients seront à nouveau transférés de la région Grand Est vers d’autres hôpitaux français ce week-end", déclare le ministre de la Santé.

POINT


S'agissant de la réserve sanitaire, Olivier Véran explique qu'elle est passée de 22 000 réservistes début mars à 40 000 aujourd'hui. "Nous comptons plus de 1 000 soignants supplémentaires chaque jour grâce à la réserve sanitaire et je les remercie."

POINT


Le ministre de la Santé poursuit sur l’enjeu des stocks de médicaments dont la France dispose : "Toutes les entreprises sont mobilisées pour répondre à une demande mondiale jamais vécue".

POINT


Le Premier ministre laisse la parole à Olivier Véran. "Désormais, plus de 600 établissements de santé sont en mesure d’accueillir des malades du coronavirus. L’enjeu maintenant porte sur la question des réanimations", explique le ministre de la Santé. 


Depuis le début de l'épidémie en France, la capacité hospitalière a été portée de 5 000 à 10 000 lits en réanimation, détaille Olivier Véran, avec un objectif de 14 000 lits. 

POINT


"Au moment où l’on a pris cette décision de confinement, il y avait moins de 8 000 cas et moins de 200 morts", reprend Edouard Philippe. "Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard dans la prise de cette décision."

PR KARINE LACOMBE

POINT


Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’institut Pasteur, explique ensuite que "le nombre d’admissions en service de réa est le principal indicateur" pour observer l'évolution du Covid-19.


"En l’absence de mesure, chaque malade va infecter 3 personnes. (…) Ce nombre, on veut le ramener en dessous de 1. C’est tout l’objectif des mesures de confinement mises en place le 17 mars." Leur impact ne pourra être observé qu’à la fin de la semaine prochaine, c’est-à-dire après trois semaines de confinement général, poursuit l'épidémiologiste.

POINT


Le Premier ministre reprend la parole. Avant l’arrivée de cette épidémie, il y avait "environ 5 000 lits dans les services de réanimation dans la France entière : c’est notre capacité de réanimation", qu'il juge insuffisante. "Notre stratégie repose sur deux idées simples : augmenter notre capacité d’accueil dans les services de réanimation" et puis "aplatir la courbe".

POINT


Ensuite, le Pr Salomon fait le point sur la surveillance de la mortalité. Celle-ci se fait à partir de la mortalité enregistrée dans les hôpitaux et dans les Ehpads, mais aussi à partir des données de l’INSEE. Une publication hebdomadaire de ces données sera disponible à partir de cette semaine, informe le directeur général de la Santé. 

POINT


Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, présente ensuite le dispositif de surveillance de l’épidémie. Celui-ci est basé sur trois sources "extrêmement fiables" : d’abord, "à partir des tests réalisés, ensuite à partir d’un "suivi hospitalier quotidien", et enfin à partir d’une "surveillance syndromique de la population", mise en place l’été pour surveiller la canicule par exemple et réalisée par SOS médecins notamment. 

POINT


Edouard Philippe reprend la parole : "Ce virus se répand de façon très rapide. Nous doublons les cas positifs tous les 3 à 4 jours."

Infos précédentes

Lire aussi

Toutes nos infos sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent