Vaccin Covid : Pfizer-BioNTech augmente ses prévisions de production de 25% pour 2021

Vaccin Covid : Pfizer-BioNTech augmente ses prévisions de production de 25% pour 2021

CORONAVIRUS - Alors que la troisième vague s'abat sur l'Europe et que la campagne de vaccination semble la clé d'une sortie de la crise sanitaire, le laboratoire Pfizer-BioNTech a annoncé qu'il allait pouvoir produire davantage de vaccins que prévu.

Une bonne nouvelle, alors que la production de vaccin peine encore à répondre aux besoins mondiaux. Le laboratoire allemand BioNTech a annoncé mardi qu'il comptait fabriquer en 2021 jusqu'à 2,5 milliards de doses de son vaccin développé avec l'américain Pfizer, soit 25% de plus qu'annoncé initialement.

Une hausse que devraient permettre une "optimisation des processus de production", et "l'expansion du réseau de production", ainsi l'autorisation de tirer six doses d'un flacon, explique l'entreprise dans un communiqué. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

L'homologation la semaine passée d'un nouveau site de production en Allemagne, à Marbourg (sud), doit soutenir la hausse de ces capacités avec une production de 250 millions de doses prévue au premier semestre, pour atteindre à terme un milliard de doses par an. Cette usine, située à une centaine de kilomètres de Francfort, est le second centre de production du vaccin BioNTech/Pfizer en Europe, s'ajoutant à l'usine de Puurs en Belgique. L'alliance germano-américaine compte également trois sites de production aux Etats-Unis.

Lire aussi

Au 23 mars, BioNTech avait livré avec son partenaire "plus de 200 millions de doses" dans le monde. Au total, a des commandes pour 1,4 milliard de doses cette année et prévoit une "hausse de la demande".

Le laboratoire planche sur les variants

Le vaccin, qui avait été le premier à être autorisé aux États-Unis et dans l'Union européenne, est désormais administré dans "plus de 65 pays et régions", selon Ugur Sahin, patron et co-fondateur de la PME basée à Mayence (ouest).

"Nous voyons déjà des premiers signes d'une baisse des cas de Covid-19 et de la mortalité dans plusieurs pays", a-t-il expliqué, ajoutant que le laboratoire planchait désormais sur les variants et des essais cliniques supplémentaires.

Suivez les dernières actualités sur la pandémie et ses conséquences dans le fil info ci-dessous. 

Live

POINT SANITAIRE


Les chiffres du Covid continuent de lentement s'améliorer. Selon Santé publique France, le nombre de patients en réanimation passe sous la barre des 5000 pour se situer à 4971, soit 34 malades de moins que la veille. Une première depuis le 29 mars. 


Par ailleurs, 25.797 malades du Covid sont hospitalisés (-3 par rapport à la veille). On déplore 116 décès dus au coronavirus en 24 heures. 


Enfin, 9128 nouveaux cas ont été identifiés dans ce laps de temps (contre 9888 dimanche dernier).

POINT SANITAIRE


Les chiffres du Covid continuent de lentement s'améliorer. Selon Santé publique France, le nombre de patients en réanimation passe sous la barre des 5000 pour se situer à 4971, soit 34 malades de moins que la veille. Une première depuis le 29 mars. 


Par ailleurs, 25.797 malades du Covid sont hospitalisés (-3 par rapport à la veille). On déplore 116 décès dus au coronavirus en 24 heures. 


Enfin, 9128 nouveaux cas ont été identifiés dans ce laps de temps (contre 9888 dimanche dernier).

ALLÈGEMENT DES RESTRICTIONS POUR LES ALLEMANDS VACCINÉS


En Allemagne, les personnes vaccinés bénéficient désormais d'un allègement des restrictions.

ASTRAZENECA


Face à la défiance des Français envers le vaccin AstraZeneca, le gouvernement dispose de plusieurs options. Dans les réfrigérateurs, des millions de doses attendent d'être injectées.

Vaccin : le casse-tête de l'exécutif pour écouler les doses d'AstraZeneca

LA MORTALITÉ SOUS-ÉVALUÉE AUX ÉTATS-UNIS, SELON LE DR FAUCI


Le Covid-19, qui a officiellement fait 581.000 morts depuis début 2020 aux Etats-Unis, a sans "aucun doute" tué beaucoup plus de monde dans le pays le plus endeuillé au monde, a estimé ce dimanche le conseiller médical de la Maison Blanche, Anthony Fauci.


Interrogé sur une nouvelle étude publiée cette semaine par l'Université de Washington, qui évalue à plus de 900.000 morts le bilan américain du coronavirus, le Dr Fauci n'est pas allé jusqu'à valider ces données. Les autorités sanitaires "ont dit depuis le début qu'une sous-évaluation" de la mortalité "était très probable", a-t-il dit sur la chaîne NBC. "Ce modèle évoque un bilan significatif" de 900.000 morts, "cela place la sous-évaluation à un niveau un peu plus élevé que je l'aurais pensé, mais parfois les modèles sont corrects, parfois un peu moins", a-t-il ajouté.

SORTIE DE CRISE


Le projet de sortie de crise sanitaire du gouvernement, permettant la levée progressive des restrictions, est soumis ce lundi aux députés. Il accorde de grands pouvoirs à l'exécutif jusqu'au 31 octobre, notamment sur la circulation des personnes ou la fermeture de magasins si les conditions sanitaires l'exigent.

Etat d'urgence, pass sanitaire : quelle loi pour la sortie de crise ?

UNE INFECTION GRAVE CHEZ DES PATIENTS GUÉRIS DU COVID EN INDE


Des patients indiens ont déclenché une maladie très rare qui affecte notamment les yeux, et au taux de mortalité de 50%, peu de temps après avoir guéri du Covid-19. Les stéroïdes, utilisés pour affaiblir le virus, pourraient en être la cause.

Le "champignon noir" : que sait-on de cette infection qui touche les yeux de patients guéris du Covid en Inde ?

Urgent

MACRON SUR ASTRAZENECA : "POUR RÉPONDRE AUX VARIANTS, D'AUTRES VACCINS SONT PLUS EFFICACES"


Depuis Strasbourg, le président de la République Emmanuel Macron est revenu sur l'absence de prolongation du contrat entre l'UE et AstraZeneca après le mois de juin. "Qui, à l'automne dernier, pouvait savoir quel vaccin marcherait ou pas ?", a demandé le chef de l'État. "Nous avons pris tout ce qui était disponible. Nous avons maintenant un retour d'expérience, et il faut continuer de vacciner avec AstraZeneca. Mais pour répondre aux variants, d'autres vaccins sont aujourd'hui plus efficaces."


Le non-renouvellement du contrat "signe un pragmatisme européen", selon Emmanuel Macron, qui s'en "félicite".

VACCIN : PLUS DE 230.000 CRÉNEAUX DISPONIBLES


Selon le site "Vite ma dose", plus de 235.000 créneaux de vaccination sont actuellement disponibles sur les différentes plateformes de prise de rendez-vous. Tous les plus de 50 ans sont désormais autorisés à réserver un créneau.

DÉBUT DU RECONFINEMENT EN TUNISIE


Un nouveau confinement d'une semaine, englobant la fête musulmane célébrant la fin du ramadan, a commencé ce dimanche en Tunisie, au moment où les hôpitaux ont du mal à gérer l'augmentation des cas.


Les autorités tunisiennes ont averti vendredi que le système de santé menaçait de "s'écrouler" en raison de l'afflux grandissant de malades dans les hôpitaux. Elles ont par conséquent instauré un confinement du 9 au 16 mai.

LES VÉRIFICATEURS


Une vidéo du Professeur Bertrand Guidet, invité sur LCI ce vendredi, lui fait dire que la vaccination des soignants serait inutile. Mais l'extrait a été volontairement tronqué.

La vaccination jugée inefficace ? Attention, cet extrait de LCI a été tronqué

COMMENT ÉCOULER LES DOSES D'ASTRAZENECA ?


Ces dernières semaines, les injections du vaccin AstraZeneca sont à la baisse en France. Pourtant, deux millions de doses devraient arriver sur le territoire dans les prochains jours. Alors comment les écouler ?

UE : LE CONTRAT AVEC ASTRAZENECA PAS RENOUVELÉ


L'Union européenne n'a pas renouvelé pour l'instant son contrat de fourniture de vaccins avec AstraZeneca pour après le mois de juin, a indiqué ce dimanche le commissaire européen Thierry Breton, au lendemain de l'annonce de la signature d'un nouveau contrat de l'UE avec Pfizer.


"Nous n'avons pas renouvelé le contrat (avec AstraZeneca) après le mois de juin. On verra, on regarde ce qu'il se passe", a déclaré le commissaire européen chargé du marché intérieur, interrogé sur France Inter/France Info.

PRÈS DE 3,3 M DE MORTS DANS LE MONDE


La pandémie a fait au moins 3.284.783 morts dans le onde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.  Après les États-Unis (581.516 décès), les pays les plus touchés sont le  Brésil (421.316 morts), l'Inde (242.362 morts), le Mexique (218.928 morts) et  le Royaume-Uni (127.603 morts).

ASSOUPLISSEMENTS EN ALLEMAGNE


Les plus de 7 millions de personnes vaccinées en Allemagne bénéficient à compter de dimanche d'assouplissements des strictes règles sanitaires, avec par  exemple la possibilité d'aller chez le coiffeur sans fournir de test négatif ou de se réunir à plusieurs.

VENT DE LIBERTÉ EN ESPAGNE


Un vent de liberté s'est levé dimanche en Espagne, où les habitants sont désormais autorisés à sortir de leur région. Dans la plupart des régions, la fin de ce régime d'exception, a signifié également la levée du couvre-feu comme à Barcelone (nord-est) où cris,  applaudissements et musique ont marqué cette liberté retrouvée.

NOUVEAU RECORD DE DÉCÈS EN INDE


L'Inde, géant asiatique d'1,3 milliard d'habitants, a enregistré samedi  4.197 morts supplémentaires en une seule journée - un nouveau record national,  qui y porte le bilan total à 238.270 décès. L'épidémie se stabilise dans les grandes villes comme New Delhi et Bombay  qui ont reçu des approvisionnements supplémentaires en oxygène mais flambe dans  le Sud rural, poussant les autorités à ordonner des confinements locaux.

COVID : 11 CAS DE VARIANT INDIEN SUR UN NAVIRE À LA RÉUNION


Onze membres d'équipage  d'un navire en rade au large de La Réunion ont été testés positifs au variant  indien du coronavirus, et quatre d'entre eux sont hospitalisés, ont annoncé  dimanche les autorités sanitaires de l'île.

 ALLEMAGNE


Les plus de 7 millions de personnes vaccinées en Allemagne bénéficient depuis ce dimanche d'assouplissements des strictes règles sanitaires. Ils leur permettent d'entrer dans n'importe quel magasin sans avoir à présenter de test négatif, comme c'est actuellement le cas pour le reste de la population, à l'exception des commerces dits "essentiels" comme les supermarchés ou les pharmacies. Elles n'ont plus non plus à respecter le couvre-feu nocturne à partir de 22 heures instauré le mois dernier face à une troisième vague particulièrement meurtrière et peuvent se réunir à plusieurs et sans restrictions en privé.

AFRIQUE


La flambée record de coronavirus en Inde inquiète les pays africains qui, outre l'arrivée du variant indien sur le continent, redoutent qu'elle ne limite durablement son approvisionnement en vaccins, jusqu'à présent largement assuré par le géant asiatique. Avec plus de 4,5 millions de cas et plus de 123.000 morts officiellement recensés sur le continent, l'Afrique a jusqu'à présent été relativement épargnée par la pandémie. 


"Mais ce qui se passe dans d'autres parties du monde peut se produire en Afrique si nous baissons la garde", a mis en garde samedi le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. "Dans de nombreux pays, l'émergence de variants, combinée à un relâchement prématuré des mesures sociales et de santé publique, ainsi que la distribution inéquitable des vaccins, a des conséquences tragiques", a-t-il souligné. 


Or depuis de nombreux mois, la pandémie a suivi des évolutions "étonnamment similaires" sur le continent africain et en Inde, comme l'a fait remarquer samedi le directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies en Afrique, John Nkengasong. Outre un nombre d'habitants équivalent, l'Inde et l'Afrique partagent comme points communs des villes surpeuplées et des structures de santé fragile.

VENT DE LIBERTÉ EN EUROPE 


Un peu partout sur le continent européen, un semblant de vie normale reprend. Alors que les campagnes de vaccination progressent, plusieurs pays ont décidé de lever certaines restrictions sanitaires. L'Espagne a mis fin dans la nuit de samedi à dimanche à l'état d'urgence sanitaire en vigueur depuis octobre, permettant à ses habitants de sortir de leur région. 


En Belgique, après presque sept mois, les terrasses ont rouvert samedi, par un temps frais et pluvieux. En Grèce, ce sont les plages privées qui ont rouvert ce week-end. En Italie, les autorités espèrent pouvoir lever d'ici à la mi-mai la quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance des autres pays de l'UE, d'Israël et du Royaume-Uni, avant de faire de même avec les États-Unis en juin.

INDE


L'hécatombe se poursuit en Inde, avec 4197 morts supplémentaires en 24H. Un nouveau triste record qui porte le bilan total à 238.270 décès. Malgré l'aide internationale, des patients continuent de mourir aux portes d'hôpitaux submergés, alors que le pic épidémique n'est pas attendu avant plusieurs semaines. L'épidémie se stabilise dans les grandes villes comme New Delhi et Bombay, qui ont reçu des approvisionnements supplémentaires en oxygène, mais flambe dans le Sud rural, poussant les autorités à ordonner des confinements locaux. 

CAMPAGNE DE VACCINATION


L'objectif du gouvernement d'atteindre 20 millions de personnes ayant reçu au moins une injection de vaccin contre le Covid-19 mi-mai devrait être atteint "le 17 mai", prévoit le patron de Doctolib, Stanislas Niox-Chateau. "Cette semaine a été riche en bonnes nouvelles : 25 % des Français sont désormais vaccinés en première dose. Vendredi, nous avons battu deux records : 618.000 vaccinés en une journée et plus de 500.000 Français ont pris un rendez-vous sur Doctolib", assure-t-il dans le Journal du dimanche.


La vaccination sera élargie à partir de lundi à tous les plus de 50 ans, sans condition de santé, et à tous les adultes sans condition d'âge à partir de mercredi en cas de rendez-vous disponibles la veille pour le lendemain. "On vaccine désormais à flux tendu : 2,8  millions de doses de Pfizer-BioNTech et Moderna arrivent chaque semaine en France, et 2,7  millions de Français sont vaccinés chaque semaine", souligne le patron de Doctolib, qui se veut optimiste.

DÉCONFINEMENT


Dans une tribune publiée par le "Journal du Dimanche", 23 médecins et chercheurs dénoncent les critères du déconfinement, et regrettent que celui-ci soit "davantage guidé par des desseins politiques que par un objectif sanitaire".

Covid-19 : des médecins dénoncent un déconfinement basé sur des critères "politiques" et non "sanitaires"

VACCINER LES JOURS FÉRIÉS : PROMESSE TENUE ?


Si les chiffres du jour ne sont pas au niveau d'hier en raison d'un problème de remontée des données, la cadence de la vaccination est-elle aussi importante les jours fériés ? Éléments de réponse à Paris, Cholet ou Nantes.

TOUS LES INDICATEURS EN BAISSE


Nombre de cas quotidiens, personnes hospitalisées, en réanimation, décès par jour... Tous les indicateurs de l'épidémie sont en baisse.

DANS LE SECRET DES LABOS DE MODERNA


C'est l'un des quatre vaccins autorisés en France : Moderna. Le laboratoire  travaille de longue date sur la technique de l'ARN messager, et prépare de nouveaux défis : la lutte contre les variants, et un rappel vaccinal annuel qui allie Covid-19 et virus de la grippe.

DES MÉDECINS DÉNONCENT UN DÉCONFINEMENT "POLITIQUE"


Une vingtaine de médecins et chercheurs déplorent dans une tribune sur le site du JDD que la levée progressive des restrictions prévue par le gouvernement soit "davantage guidée par des desseins politiques que par un objectif sanitaire". Soulignant que "d'après l'Institut Pasteur, seul un scénario optimiste permettrait d'éviter un rebond épidémique durant l'été", ils rappellent aussi que le conseil scientifique affirmait le 21 avril que la situation sanitaire restait "préoccupante". 


"Plutôt que de formuler un objectif à atteindre, comme le seuil des 5000 nouveaux cas par jour, les annonces présidentielles officialisent un 'frein d'urgence' ou 'de reconfinement' fixé à 400 nouveaux cas pour 100.000 habitants, contre 250 auparavant, et associé à des critères aussi flous que l'augmentation brutale du taux d'incidence ou la menace de saturation des services".

L'ITALIE VEUT LEVER CERTAINES RESTRICTIONS MI-MAI


L'Italie espère pouvoir lever d'ici à la mi-mai la quarantaine qu'elle impose aux visiteurs des autres pays de l'UE, du Royaume-Uni et d'Israël, a annoncé ce samedi le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio.


"L'objectif est d'à nouveau autoriser les visiteurs de pays étrangers qui ont atteint un haut niveau de vaccination, en relâchant certaines mesures dès la mi-mai", a-t-il déclaré après un entretien avec le ministre de la Santé Roberto Speranza. "Nous travaillons sur la façon de lever la 'mini-quarantaine' pour les personnes en provenance de pays européens, du Royaume-Uni et d'Israël, si elles ont un test négatif, une preuve de vaccination ou ont guéri du coronavirus dans les six derniers mois".

AU HONDURAS, DES MAIRES D'OPPOSITION RÉCLAMENT DES VACCINS


Sept maires d'opposition du Honduras ont exhorté le président du Salvador voisin, Nayib Bukele, à leur fournir des doses de vaccins, faisant valoir que les populations de leurs villes "sont en train de mourir".


"Nous vous le demandons, président, aidez-nous en nous fournissant des vaccins, les habitants de nos villes meurent du Covid-19, notre gouvernement ne répond pas", lance dans une vidéo l'un d'eux, Amable de Jesus Hernandez, le maire de San José de las Colinas, Santa Barbara, dans le nord-est du Honduras.

L'UNION AFRICAINE ESPÈRE DES VACCINS AU TROISIÈME TRIMESTRE


Le Centre de contrôle et de prévention des maladies en Afrique (Africa CDC), qui dépend de l'Union africaine, espère une "ouverture" pour l'approvisionnement du continent en vaccins au début du troisième trimestre, a déclaré ce samedi son directeur John Nkengasong.


De nombreux pays africains dépendent des livraisons de vaccins AstraZeneca produits en Inde, notamment par le Serum Institute of India, et distribués dans le cadre du programme Covax qui vise à fournir un accès équitable en particulier aux pays les plus pauvres. Mais fin mars, l'Inde a annoncé qu'elle allait retarder ses exportations afin d'endiguer la nouvelle vague de contaminations qui frappe le pays.

VACCINATION : UN PROBLÈME TECHNIQUE EMPÊCHE LA REMONTÉE DES DONNÉES


Le ministère de la Santé annonce que 228.537 injections ont été réalisées ce samedi...mais ce chiffre est en réalité très sous-estimé. En effet, "entre 12h30 e 16h55 ce jour, la plateforme digitale qui permet le recueil des données a connu un problème sur un composant technique", indique le ministère. "Cette interruption de service n'a pas permis la saisie des données", sans empêcher toutefois les injections d'être réalisées.


Selon les données enregistrées, et donc "largement sous-estimées", 17.650.812 personnes ont reçu au moins une dose dans le pays, soit 33,6% de la population majeure.

RECORD DE PRISE DE RENDEZ-VOUS SUR DOCTOLIB


Sur la journée de vendredi, alors que les créneaux s'ouvraient pour les plus de 50 ans, la plateforme Doctolib a connu un record de prise de rendez-vous. 524.000 Français ont trouvé un créneau pour se faire vacciner, indique la plateforme, soit 38% de plus que jeudi, le précédent record.

LA VACCINATION SE POURSUIT


Ce samedi, malgré le jour férié, plus de 3000 injections ont été réalisées à Nice, indique le Premier adjoint à la mairie, Anthony Borré.

LA SITUATION AUX SEYCHELLES EST "GÉRABLE"


La situation sanitaire aux Seychelles, qui fait face à un net regain du nombre de contaminations malgré une population largement vaccinée, est "préoccupante" mais actuellement "gérable", a déclaré le ministre des Affaires étrangères et du Tourisme, Sylvestre Radegonde.


L'archipel de l'océan Indien a été le pays du monde qui a recensé cette semaine le plus de nouveaux cas en proportion de sa population (1.223 pour 100.000 habitants), selon des données compilées par l'AFP.

LES VÉRIFICATEURS


Chaque jour, l'équipe des Vérificateurs de TF1-LCI démêle le vrai du faux sur l'épidémie. Retrouvez cinq vérifications qui ont marqué la semaine.

Circulation du Covid, vaccination en entreprise, brevets... Nos 5 vérifications de la semaine sur l'épidémie

Urgent

EPIDÉMIE : 20.700 NOUVEAUX CAS, CHIFFRE EN BAISSE DE 20%


La baisse des indicateurs dans les hôpitaux se poursuit. Ce samedi, 25.800 personnes sont hospitalisées pour une infection au Covid-19 (-531), dont 5005 en soins critiques (-101). En outre, 176 décès sont à déplorer en 24 heures.


Le nombre de nouveaux cas  a, lui aussi, nettement baissé par rapport au même jour de la semaine dernière. On recense 20.745 nouveaux cas en 24h contre 25.670 samedi dernier). Un chiffre en baisse de 20%. Le taux d'incidence est lui aussi en baisse, désormais fixé à 199.

PLUS DE 157 MILLIONS DE CAS DANS LE MONDE


Selon l'Université Johns Hopkins, plus de 157 millions de cas positifs ont été enregistrés sur la planète depuis le début de la pandémie. Sur la journée d'hier, plus de 831.000 cas ont été recensés, un chiffre stable depuis plusieurs jours.

PLUS DE 35% DES CORSES VACCINÉS


La Corse confirme ses bons chiffres de la vaccination. Selon l'Agence régionale de santé, 35,2% de la population y est vaccinée avec au moins une dose (contre 26,1% pour la moyenne nationale), et 19,1% en schéma complet.

AUTOTESTS : LES LYCÉES SONT-ILS PRÊTS ?


Les chefs d'établissements des lycées, qui doivent faire démarrer dès lundi les autotests auprès de leurs élèves, pointent un matériel en nombre insuffisant et un manque de moyens humains.

Autotests dans les lycées dès lundi : les établissements sont-ils prêts ?

PSG FÉMININ : DEUX MEMBRES TESTÉS POSITIFS


Une joueuse de l'équipe féminine du Paris Saint-Germain et un membre de l'encadrement technique ont été testés positifs au Covid-19 et placés à l'isolement, a annoncé samedi le club de la capitale, actuellement en tête de la D1 féminine.

PREMIER WEEK-END DECONFINÉ


Pour ce premier week-end sans la limite des 10 kilomètres, l'Ardèche voit affluer plusieurs touristes venus se ressourcer. Un avant-goût des vacances estivales.

OUVERTURE DES TERRASSES EN BELGIQUE


S'il faut encore attendre quelques jours avant de profiter des terrasses françaises, en Belgique, le jour de l'ouverture a déjà sonné. Depuis ce matin, malgré la pluie, les habitants savourent leur premier verre.

75% DES DOSES ASTRAZENECA UTILISÉES


Selon des chiffres du ministère de la Santé, seulement 75% des doses AstraZeneca reçues par la France ont été injectées, contre 90% pour le vaccin Pfizer/BioNTech.

"13 MILLIONS DES PLUS DE 55 ANS PAS VACCINÉS"


En visite dans deux centres de vaccination de la région parisienne, le Premier ministre Jean Castex indique que "13 millions des plus de 55 ans n'ont pas encore été vaccinés".

DU MONDE DANS LES CENTRES DE VACCINATION


Même si ce samedi est férié, les centres de vaccination continuent d'accueillir les volontaires inscrits. Hier, près de 620.000 injections ont été réalisées, un record pour la France, et le gouvernement espère que la cadence va encore s'accélérer.

MERKEL APPELLE LES ÉTATS-UNIS À "OUVRIR LE MARCHÉ" DES VACCINS


La chancelière allemande Angela Merkel a rappelé ce samedi son opposition à une levée des brevets sur les vaccins et appelé les États-Unis à ouvrir le "marché" pour permettre des exportations de vaccins et de leurs composants.


"Je souhaite que maintenant qu'une grande partie de la population américaine a été vaccinée, nous puissions avoir un libre échange de composants et aussi une ouverture du marché des vaccins", a déclaré lors d'une conférence de presse la chancelière allemande, soulignant que l'Union européenne exportait elle une "grande partie" de sa production de vaccins.

WALLIS ET FUTUNA


Le confinement en vigueur depuis le 9 mars dans l'archipel de Wallis-et-Futuna, pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, va être allégé progressivement à compter de ce lundi. "La situation sanitaire aujourd'hui est favorable", a déclaré samedi à la télévision l'administrateur supérieur (préfet) de l'archipel polynésien, Hervé Jonathan. 


Depuis le 6 mars dernier, 434 cas de Covid-19 ont été recensés à Wallis et seulement 11 à Futuna. Sept patients au total sont décédés. Grâce à l'envoi de Métropole d'importants renforts de la réserve sanitaire, une campagne de vaccination de toute la population majeure est en cours dans l'archipel aux moyens hospitaliers limités. 51,5% des adultes ont actuellement reçu au moins une dose de vaccin Moderna.


La limitation des déplacements s'achève mais un couvre-feu de 20H à 05H va être instauré. À l'exception des bars et des restaurants, toute l'activité économique pourra reprendre. Les rassemblements - sur la voie publique jusqu'à 10 personnes et jusqu'à 30 pour les enterrements - seront également autorisés. Et les messes pourront à nouveau se tenir mais uniquement en semaine et avec une jauge à 35% de la capacité des églises. Le retour des élèves en classe se fera lui en deux temps, avec les terminales le 17 mai puis, le 25 mai, l'ensemble des niveaux à 50% des effectifs.

MADAGASCAR


La Grande Île de l'océan Indien a reçu ce samedi ses premiers vaccins anti-covid-19 grâce au programme Covax des Nations unies. Une bonne nouvelle pour la population après des mois de déni de la part des autorités nationales quant à la gravité de la pandémie. Un nouveau pic épidémique survenu le mois dernier a finalement contraint le président Andry Rajoelina à accepter un processus de vaccination de masse, s'ajoutant aux recommandations de potions herbales qu'il a toujours prônées.


Le gouvernement malgache a très strictement encadré sa communication sur la pandémie et reconnaissait début mai 38.874 cas de coronavirus, pour 716 décès. Une première cargaison de 250.000 vaccins Oxford/AstraZeneca est arrivée ce samedi sur l'île, accueillie par une délégation de responsables des Nations unies et du gouvernement, mais en l'absence notable du président Rajoelina. De nouvelles livraisons de vaccins devraient suivre au cours des prochaines semaines.

VACCINS POUR LES ENFANTS


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé ce samedi qu'il ne fallait pas commencer à vacciner les enfants tant que tous les pays n'auront pas pu vacciner les personnes âgées et à risque. Le Canada est devenu le premier pays du monde à approuver mercredi le vaccin Pfizer-BioNTech pour les adolescents dès 12 ans. Les États-Unis devraient également l'autoriser la semaine prochaine et l'Allemagne affirme pouvoir le proposer à cette tranche d'âge d'ici la fin août. 

1,8 MILLIARD DE DOSES


La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé ce samedi un nouveau contrat pour acheter jusqu'à 1,8 milliard de doses de vaccins anti-Covid à BioNTech-Pfizer. Le contrat inclut une commande ferme de 900 millions de doses et une option pour 900 millions supplémentaires. Ces nouvelles livraisons, prévues dès cette année et jusqu'en 2023, permettront de s'adapter aux nouveaux variants du coronavirus, mais aussi de vacciner enfants et adolescents.

Infos précédentes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.