Vaccin Covid : Pfizer-BioNTech augmente ses prévisions de production de 25% pour 2021

Vaccin Covid : Pfizer-BioNTech augmente ses prévisions de production de 25% pour 2021

CORONAVIRUS - Alors que la troisième vague s'abat sur l'Europe et que la campagne de vaccination semble la clé d'une sortie de la crise sanitaire, le laboratoire Pfizer-BioNTech a annoncé qu'il allait pouvoir produire davantage de vaccins que prévu.

Une bonne nouvelle, alors que la production de vaccin peine encore à répondre aux besoins mondiaux. Le laboratoire allemand BioNTech a annoncé mardi qu'il comptait fabriquer en 2021 jusqu'à 2,5 milliards de doses de son vaccin développé avec l'américain Pfizer, soit 25% de plus qu'annoncé initialement.

Une hausse que devraient permettre une "optimisation des processus de production", et "l'expansion du réseau de production", ainsi l'autorisation de tirer six doses d'un flacon, explique l'entreprise dans un communiqué. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

L'homologation la semaine passée d'un nouveau site de production en Allemagne, à Marbourg (sud), doit soutenir la hausse de ces capacités avec une production de 250 millions de doses prévue au premier semestre, pour atteindre à terme un milliard de doses par an. Cette usine, située à une centaine de kilomètres de Francfort, est le second centre de production du vaccin BioNTech/Pfizer en Europe, s'ajoutant à l'usine de Puurs en Belgique. L'alliance germano-américaine compte également trois sites de production aux Etats-Unis.

Lire aussi

Au 23 mars, BioNTech avait livré avec son partenaire "plus de 200 millions de doses" dans le monde. Au total, a des commandes pour 1,4 milliard de doses cette année et prévoit une "hausse de la demande".

Le laboratoire planche sur les variants

Le vaccin, qui avait été le premier à être autorisé aux États-Unis et dans l'Union européenne, est désormais administré dans "plus de 65 pays et régions", selon Ugur Sahin, patron et co-fondateur de la PME basée à Mayence (ouest).

"Nous voyons déjà des premiers signes d'une baisse des cas de Covid-19 et de la mortalité dans plusieurs pays", a-t-il expliqué, ajoutant que le laboratoire planchait désormais sur les variants et des essais cliniques supplémentaires.

Suivez les dernières actualités sur la pandémie et ses conséquences dans le fil info ci-dessous. 

Live

POINT SANITAIRE


Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation poursuit sa lente décrue avec 5.402 personnes en soins critiques (-102), selon les chiffres de Santé publique France. Le total des patients Covid à l'hôpital est également en nette baisse, avec 27.686 personnes hospitalisées (-741). Il y a une semaine, les hôpitaux accueillaient plus de 30.000 patients Covid. Par ailleurs, on dénombre 245 décès en 24 h. 

BREVETS


Le patron de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a salué mercredi la "décision historique" des Etats-Unis de soutenir une levée temporaire des brevets sur les vaccins anti-Covid, ce qui selon certains permettrait de mettre fin à la pénurie. "Je félicite les Etats-Unis pour cette décision historique en faveur de l'équité vaccinale, donnant la priorité au bien-être de tous partout en cette période cruciale. Maintenant, avançons tous ensemble rapidement, solidairement, pour bâtir sur l'ingéniosité et l'engagement des scientifiques qui ont produit les vaccins COVID19 qui sauvent des vies", a-t-il tweeté.


Le patron de l'OMS plaide depuis de longs mois, à chaque fois que l'occasion s'en présente, en faveur de cette mesure, proposée à l'Organisation mondiale du Commerce par l'Inde et l'Afrique du Sud. Pour lui, les textes de l'OMC autorisent cette levée temporaire en cas d'événement grave. "Si on ne le fait pas maintenant, quand ?", a-t-il souvent lancé.

RÉCOMPENSE


Plus de 100 millions d'Américains ont déjà reçu une première dose. Mais la campagne ralentit, car il faut à présent convaincre les réticents. Plusieurs États ont mis en place des systèmes pour récompenser ceux qui accepteraient de se faire vacciner.

États-Unis : vacciné, vous êtes payé

PROJECTIONS


Le nombre de patients en réanimation et de morts baisse du Covid depuis plusieurs jours. Cette tendance va-t-elle se confirmer ? Assiste-t-on à un recul significatif de l'épidémie de Covid ?

Évolution de l’épidémie de Covid : faut-il vraiment être optimiste ?

VACCINATION


Il ne reste que dix jours au gouvernement pour atteindre les 20 millions de vaccinés avec une dose le 15 mai. Nous vous détaillons les pistes possibles pour y parvenir.

Covid-19 : comment vacciner davantage ?

DÉCRYPTAGE


Le docteur Gérald Kierzek, consultant TF1-LCI, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris, était l'invité de Gilles Bouleau ce mercredi 5 mai 2021.

Dr Gérald Kierzek : "Il n'est pas question de relâcher tout d'un coup"

BOLSONARO ACCUSE LA CHINE


Le président brésilien Jair Bolsonaro a insinué mercredi que le virus du Covid-19 avait été créé en "laboratoire" par la Chine, pour mener une "guerre chimique et bactériologique". "C'est un nouveau virus, personne ne sait s'il est né dans un laboratoire ou s'il est né parce qu'un être humain a ingéré un animal qu'il ne fallait pas", a déclaré le dirigeant d'extrême droite lors d'une cérémonie officielle à Brasilia.


"Les militaires savent ce qu'est une guerre chimique, bactériologique. Est-ce que nous ne sommes pas dans une nouvelle guerre? Et quel est le pays qui a vu son PIB augmenter le plus?", a-t-il poursuivi. Le président Bolsonaro n'a pas cité nommément la Chine, mais le pays asiatique, d'où est parti la pandémie, est le seul membre du G20 à avoir connu une croissance en 2020 (+2,3%).

WASHINGTON


Les États-Unis sont favorables à la levée des protections de propriété intellectuelle pour les vaccins contre le Covid-19, afin d'accélérer la production et la distribution des précieux sérums dans le monde, a annoncé mercredi l'administration Biden. "Il s'agit d'une crise sanitaire mondiale, et les circonstances extraordinaires de la pandémie du Covid-19 appellent à des mesures extraordinaires", a indiqué la représentante américaine au Commerce Katherine Tai dans un communiqué.

CHIFFRES


Selon les dernières données publiées par le ministère de la Santé, un Français sur quatre (mineurs compris) a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 depuis le début de la campagne. Près d’un adulte sur trois est vacciné.

Covid-19 : 1 Français sur 4 a reçu au moins une dose de vaccin

BLANQUER


Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé mercredi soir que pour l'épreuve de philosophie de la session 2021 du baccalauréat, les élèves de Terminale pourront conserver la meilleure note entre celle de l'épreuve et celle du contrôle continu. 


Pour tenir compte des conséquences de la crise sanitaire, "l'épreuve terminale de philosophie continue à être organisée et on maintiendra la meilleure des deux notes entre le contrôle terminal et le contrôle continu", a expliqué Jean-Michel Blanquer sur France 2. 


"Il y a beaucoup d'élèves qui ont des mauvaises notes en contrôle continu et certains ont besoin de l'épreuve pour se rattraper, c'est une chance", a-t-il assuré.

VACCINÉ ET PAYÉ


Tous les Serbes ayant déjà été vaccinés ou qui le feront d'ici à la fin du mois recevront l'équivalent de 25 euros, a annoncé le président de la Serbie ce mercredi. Une initiative qui vise à susciter de l'intérêt pour la vaccination, en baisse dans le pays.

25 euros l'injection : la Serbie rémunère ses vaccinés contre le Covid-19

PLUS DE 23.911.000 INJECTIONS RÉALISÉES EN FRANCE


Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 16.763.053 personnes ont reçu au moins une injection (soit 25 % de la population totale et 31,9 % de la population majeure) et 7.148.514 personnes ont reçu deux injections (soit 10,7 % de la population totale et 13,6% de la population majeure).

GOURMANDISE


Ce sera le grand absent de la réouverture des salles, le 19 mai prochain. Conséquence du port obligatoire du masque, le pop-corn sera interdit à la vente et à la consommation dans les cinémas. Un crève-cœur pour certains, un soulagement pour d’autres. Explications. 

Réouverture des cinémas : faut-il se réjouir de l’interdiction du pop-corn ?

VACCINS


Les pays riches du G7 se sont engagés mercredi à soutenir financièrement le système de partage des vaccins anti-Covid Covax "pour permettre un déploiement rapide et équitable" des doses, sans annoncer d'aide supplémentaire.


Dans le communiqué final de leur réunion à Londres, les chefs de la diplomatie de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni disent "reconnaître qu'un financement suffisant est nécessaire" pour les mécanismes internationaux, pour lesquels l'OMS s'est inquiétée du manque de fonds disponibles.

DES RENFORTS EN INDE


Plus de 40 pays ont promis leur soutien à l’Inde, qui bat des records de contaminations. Depuis, combien de matériel a reçu Delhi ? Quels sont les pays ayant déjà envoyé de l’oxygène et des médicaments ? Explications. 

Où en est l’aide internationale envoyée en Inde ?

LENTEUR


Invité de LCI ce mercredi, Jordan Bardella a fustigé le retard pris selon lui dans la vaccination. Il glisse que seule une personne sur deux âgée de plus de 80 ans est aujourd'hui pleinement vaccinée. Un chiffre que l'on peut en effet vérifier.

N'y a-t-il qu'un vacciné sur deux chez les plus de 80 ans ?

DISCOTHÈQUES


Si le calendrier de déconfinement n'offre aucune perspective de réouverture aux boites de nuit, des élus plaident pour une reprise dès le 30 juin. Une position déjà adoptée dans quelques pays.

Discothèques fermées : jusqu'à quand en France ? Et ailleurs ?

LA SARRE ALLÈGE SES RÈGLES POUR LES HABITANTS DE MOSELLE


La Sarre a annoncé mercredi un allègement à compter du 13 mai de règles pour les transfrontaliers de Moselle, département retiré récemment par l'Allemagne de la liste de zones à haut risque de propagation du coronavirus.


"L'obligation de test préalable à l'entrée sur le territoire est supprimée pour les personnes se rendant au travail, à l'école ou à l'université - quelle que soit la durée de leur séjour - ainsi que pour les séjours de moins de 24 heures, quelle qu'en soit la raison", a indiqué le gouvernement sarrois dans un communiqué. Ces mesures entreront en vigueur le 13 mai, précise-t-il. 

PASS-SANITAIRE


Le gouvernement souhaite mettre en place un passeport sanitaire dès le 9 juin. Ce dispositif qui a reçu mardi soir un premier feu vert des députés de la commission des Lois reste encore à affiner, mais on en connait déjà les grandes lignes.

Pass sanitaire : à quoi va servir la version française ?

KRONENBOURG


Le brasseur alsacien Kronenbourg a vu ses ventes reculer de 10% en 2020, du fait de la pandémie et de ses conséquences pour les débits de boissons et les festivals, ainsi que sur la bonne marche de sa brasserie d'Obernai. Les ventes ont logiquement reculé de 48% en consommation hors domicile, du fait de la fermeture pendant 23 semaines des débits de boissons et de la mise à l'arrêt des festivals, lesquels représentent à eux deux 30% des ventes du groupe en année normale, selon son PDG Rémy Sharps.

FESTIVALS


Le Syndicat des musiques actuelles (Sma) déplore un manque "de visibilité" et demande mercredi à Emmanuel Macron de clarifier "d'ici le 15 mai" les protocoles pour les festivals d'été, sous peine de nouvelles annulations. "Nous manquons cruellement de visibilité et d'énergie pour continuer à nous engager : les mois de travail et de concertation balayés d'un revers de main finissent par avoir raison de nous", écrit le Sma dans une lettre ouverte au chef de l'Etat. 

ÉGYPTE


L'Égypte a annoncé mercredi un renforcement de ses mesures de lutte contre le coronavirus à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd el-Fitr qui va marquer la semaine prochaine la fin du mois de jeûne du ramadan. Le pays arabe le plus peuplé, avec quelque 101 millions d'habitants, a décidé de fermer ses cafés, centres commerciaux et restaurants à 21H00 à partir de jeudi et jusqu'au 21 mai.

IRAN


Trois cas de contamination par le variant indien du coronavirus, considéré comme responsable de la flambée incontrôlable de l'épidémie de Covid-19 en Inde, ont été détectés en Iran, a annoncé mercredi le ministre de la Santé iranien. "Dans la province de Qom [centre], nous avons identifié trois cas confirmés parmi les Indiens présents dans cette province", a annoncé Saïd Namaki, cité par le site de son ministère.

POINT SANITAIRE


Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation poursuit sa lente décrue avec 5.402 personnes en soins critiques (-102), selon les chiffres de Santé publique France. Le total des patients Covid à l'hôpital est également en nette baisse, avec 27.686 personnes hospitalisées (-741). Il y a une semaine, les hôpitaux accueillaient plus de 30.000 patients Covid. Par ailleurs, on dénombre 245 décès en 24 h. 

RECHERCHE


Des chercheurs français ont découvert les mécanismes à l'origine de l'anosmie chez certains patients touchés par le Covid-19 et estiment qu'un test PCR nasopharyngé peut se révéler négatif alors même que le virus persiste au fond des cavités nasales.

Covid-19 : une étude dévoile les causes de la perte d'odorat lors de l'infection

CHÈQUE PSY


Depuis mi-mars, les étudiants qui en ressentent le besoin peuvent bénéficier de trois séances chez un psychologue, entièrement prises en charge par leur établissement universitaire. Selon le ministère de l'Enseignement supérieur, à l'initiative de ce dispositif, près de 3000 consultations ont déjà eu lieu.

Détresse psychologique des étudiants : 3000 consultations par semaine grâce au "chèque psy"

10.000 MORTS EN SUISSE


La Suisse, qui compte quelque 8,6 millions d'habitants, a dépassé mercredi les 10.000 morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, selon le gouvernement, dont les experts jugent la situation actuelle plutôt encourageante.


Le dernier bilan quotidien de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) fait état 664.332 infections et 10.012 décès dans le pays alpin. Les divers indicateurs - nombre de cas, d'hospitalisations, d'occupation des unités de soins intensifs, de décès - en Suisse suggèrent que l'épidémie est actuellement "stable, voir en léger déclin", a indiqué le groupe d'experts Covid du gouvernement, dans un rapport publié mercredi.

CASINOS


Les casinos français rouvriront leurs portes le 19 mai, dans un premier temps uniquement pour les machines à sous et jeux électroniques et avec une jauge de 35% de visiteurs, ont annoncé les deux principaux acteurs du secteur mercredi.

 

Le groupe Partouche a ainsi annoncé la réouverture de ses 39 casinos en  France, fermés depuis le 30 octobre. Le 19 mai, les casinos soumis au couvre-feu de 19h, pourront rouvrir la partie machine à sous et jeux électroniques avec une jauge de 35% de visiteurs. Ils pourront, comme les restaurateurs, utiliser leurs terrasses. 


Le 9 juin, la jauge passera à 50% et les tables de jeux pourront être ouvertes avec un couvre-feu à 23H. Il sera également possible d'accéder aux restaurants intérieurs avec les mêmes restrictions que pour tous les restaurateurs. Le 30 juin, les réouvertures devraient se faire normalement.

BACCALAURÉAT


 Le ministre de l'Éducation a souhaité mercredi arriver rapidement à une solution "bienveillante et pragmatique" sur les aménagements de la session 2021 du baccalauréat, alors que des lycéens sont mobilisés contre la tenue des épreuves. Depuis dimanche, Jean-Michel Blanquer semble ouvrir la voie à un  aménagement des épreuves de philo ou du grand oral, mais refuse le passage  intégral au contrôle continu. 

 UNE VENTE AUX ENCHÈRES POUR LES ÉTUDIANTS


La maison de ventes parisienne Tajan a lancé des enchères caritatives pour financer l'achat de "denrées alimentaires et biens de première nécessité" au profit d'étudiants précarisés par le Covid-19, a-t-elle annoncé mercredi à l'AFP.


L'actrice Charlotte Rampling parraine jusqu'à mercredi prochain cette opération baptisée "Printemps des étudiants", près d'un an après une vente similaire organisée au profit de l'association "SOS EHPAD". Cette fois, 143 lots --visites et expériences sur mesure, pièces uniques ou signées par des artistes, des designers, des maisons de luxe-- sont mis en vente pour l'association "CO'P1 - Solidarités Étudiantes".

SANTÉ MENTALE


En déplacement à Reims, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un forfait permettant la prise en charge de dix séances chez un psychologue, pour les enfants et adolescents de 3 à 17 ans. 

Covid-19 : un forfait psy pour les enfants et adolescents en détresse

RESTRICTIONS SANITAIRES


D'un département à l'autre, les règles sur le port du masque changent. Depuis mardi ainsi, un arrêté préfectoral autorise à le faire tomber sur celles des Alpes-Maritimes, alors qu'il faut toujours le garder dans le département voisin du Var. Une plage illustre cette différence de traitement.

Sur cette plage entre les Alpes-Maritimes et le Var, le masque n’est qu’à moitié obligatoire

LE CANADA APPROUVE LE VACCIN PFIZER POUR LES ENFANTS DES 12 ANS


Le ministère canadien de la Santé a annoncé mercredi qu'il autorisait l'utilisation du vaccin anti-covid Pfizer-BioNTech pour les enfants dès 12 ans, le Canada devenant le premier pays à l'approuver pour cette tranche d'âge.


Santé Canada a conclu que le vaccin est "sûr et efficace" pour prévenir le Covid-19 chez les enfants âgés de 12 à 15 ans après avoir réalisé un examen scientifique "rigoureux et indépendant des données probantes connues", a indiqué le ministère dans un communiqué. Ottawa avait initialement autorisé le vaccin pour les personnes âgées de 16 ans et plus.

CRÉATION D'UN CENTRE POUR PRÉVOIR LES ÉPIDÉMIES


Le chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus et la chancelière allemande Angela Merkel ont annoncé mercredi la création d'un centre mondial de prévision et détection des épidémies à Berlin. 


"La pandémie de Covid-19 a mis en évidence les lacunes des systèmes mondiaux de renseignement sur les pandémies et les épidémies", a déclaré le directeur de l'OMS, en conférence de presse. 


"Les virus se déplacent rapidement, mais les données peuvent se déplacer encore plus vite. En disposant de bonnes informations, les pays et les communautés peuvent garder une longueur d'avance sur les risques", a-t-il ajouté.

MÉDECINE DU TRAVAIL : PLUS DE VACCINS ET PLUS DE CHOIX


Les services de santé au travail vont recevoir 100.000 doses de vaccins AstraZeneca supplémentaires en mai et pourront aussi recourir à Pfizer ou Moderna, a annoncé mercredi la ministre du Travail Élisabeth Borne, qui veut accélérer la campagne de vaccination encore lente des salariés.


Jusqu'à présent, les entreprises vaccinaient les salariés de plus de 55 ans uniquement avec de l'Astra Zeneca. Avec l'ouverture de la vaccination à tous les Français de plus de 18 ans ayant une comorbidité et celle à venir pour tous les plus de 50 ans, "près de 5 millions de salariés sont concernés" selon le ministère du Travail.

BRÉSIL


Le Brésil était en deuil mercredi au lendemain de la mort de Paulo Gustavo, l'un des humoristes les plus populaires de ce pays, terrassé par le Covid-19 à seulement 42 ans, après 53 jours d'hospitalisation. "À 21h12 mardi, malheureusement, le patient Paulo Gustavo Monteiro est décédé, victime de complications du Covid-19", a annoncé l'hôpital de Rio de Janeiro où il était soigné depuis le 13 mars.


Son état de santé s'était amélioré ces dernières semaines, mais s'est à nouveau  détérioré à partir de lundi. "Tu as beaucoup brillé sur terre, mais tu es une étoile qui brillera encore plus au ciel, veillant sur notre famille", a réagi sur Instagram le mari de Paulo Gustavo, le dermatologue Thales Bretas. Le couple avait deux fils d'un an, nés de mères porteuses. Même le président d'extrême droite Jair Bolsonaro, pourtant coutumier des dérapages homophobes, a tenu à lui rendre hommage.

VACCINATION : L'ALLEMAGNE A UN RYTHME SOUTENU


Depuis avril, l’Allemagne a distancié la France dans le rythme de sa vaccination. À ce jour, 24,5 millions d’Allemands ont reçu au moins une première dose de vaccin contre le Covid-19, contre 16,4 millions de Français. 

Pourquoi l’Allemagne vaccine-t-elle plus vite que la France ?

UN ESSAI BASE SUR DU PLASMA POUR ÉVITER L'INTUBATION


L'établissement français du sang (EFS) Auvergne-Rhône-Alpes a lancé en avril un essai clinique baptisé "CovidEp" basé sur le renouvellement du plasma de patients atteints de formes graves du Covid-19 afin de leur éviter l'intubation.


"Les difficultés respiratoires des malades semblent être en partie liées à une forte présence de substances inflammatoires dans le sang et à d'autres infections. On cherche à enlever ces substances anormales pendant quelques jours pour que le patient passe le cap de cette hyper inflammation", explique à l'AFP le Dr Olivier Hequet, l'un des coordinateurs de l'étude. 

LE HAVRE : LE VARIANT INDIEN DÉTECTÉ PARMI LES MARINS D'UN NAVIRE


La présence d'un "virus dérivé du variant indien" a été confirmée sur deux des 16 cas de Covid-19 détectés parmi les marins d'un navire amarré au Havre, a-t-on appris mercredi auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie.  "Les investigations virologiques réalisées sur l'échantillon de deux prélèvements confirment la présence d'un virus dérivé du variant indien", a 

fait savoir l'ARS à l'AFP.

MALAISIE


La Malaisie, confrontée à une nouvelle hausse des cas de coronavirus, va renforcer les restrictions dans sa capitale où seuls les commerces essentiels seront autorisés à ouvrir et les restaurants seront fermés, ont annoncé mercredi les autorités. 


Le confinement partiel à Kuala Lumpur, qui doit en principe durer du 7 au 20 mai, a été annoncé au lendemain de la décision des autorités de renforcer les restrictions dans plusieurs régions entourant la capitale.


La Malaisie, un pays de près de 32 millions d'habitants, avait réussi à maîtriser l'épidémie l'an dernier grâce à une période de confinement strict. Mais ce pays d'Asie du Sud-Est a été frappé début 2021 par une nouvelle vague de la pandémie de Covid-19, poussant les autorités à décider de nouvelles restrictions et à proclamer l'état d'urgence.

RESTAURANTS : LES RÉSERVATIONS AFFLUENT


Les restaurateurs ont hâte d'être au 19 mai pour pouvoir rouvrir leurs portes. En attendant, ils font ce qu'ils peuvent pour bien s'y préparer.

Réouverture des terrasses : les restaurants assaillis de réservation

REPORTAGE


Avec la montée en puissance de la vaccination, les bénévoles commencent à s'épuiser dans certains centres. A Colmar (Haut-Rhin), des commerçants viennent leur prêter main forte.

Vaccination : à Colmar, des commerçants en renfort

DÉCRYPTAGE


Selon l'enquête annuelle de Pôle emploi publiée mardi et malgré la crise sanitaire, les perspectives d'embauche en France sont "encourageantes" pour 2021. Certains secteurs, notamment dans le bâtiment, souffrent même d’une pénurie importante de main d’œuvre. 

Couvreur, charpentier, vétérinaire... ces métiers qui manquent de bras et peinent à recruter

LA PERTE D'ODORAT PERSISTANTE SERAIT LE SIGNE D'UNE INFECTION PROLONGÉE AU SARS-CoV-2


Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS, de l’Inserm, de l’Université de Paris et de l’APHP ont publié une nouvelle étude visant à élucider les mécanismes impliqués dans la perte d'odorat liée au Covid-19.


"Selon nos résultats, la perte de l’odorat dans la Covid-19 peut persister plusieurs mois chez certains patients, et cette persistance des signes cliniques est attribuable à la persistance du virus et de l’inflammation dans la muqueuse olfactive", explique dans un communiqué Marc Lecuit, co-auteur responsable de l’étude.


Les chercheurs recommandent d'ailleurs un "brossage nasal", en plus du test nasopharyngé, chez les patients présentant une perte d’odorat. En effet "les écouvillonnages nasopharyngés peuvent se révéler négatifs alors même que le virus persiste au fond des cavités nasales", précisent les chercheurs.

"IL Y A BEAUCOUP DE FRANÇAIS QUI SE FONT VACCINER AVEC ASTRAZENECA"


Reconnaissant quelques difficultés avec le vaccin AstraZeneca, le porte-parole du gouvernement insiste néanmoins sur le fait que "beaucoup de Français se font vacciner avec AstraZeneca", près de 200.000 la semaine dernière selon lui.


"Il y a une marge de progression", reconnaît néanmoins Gabriel Attal. "Nous nous employons, avec les professionnels de santé, pour convaincre les patients", conclut-il.

"J'ENTENDS L'IMPATIENCE DE FRANÇAIS QUI AIMERAIENT POUVOIR SE FAIRE VACCINER AU PLUS VITE"


Le porte-parole du gouvernement Gabriel Atal a répondu aux critiques sur la politique vaccinale de l'exécutif et le maintien de certaines limitations sur les publics éligibles aux vaccins. 


"J'entends parfaitement l'impatience de très nombreux Français qui aimeraient pouvoir se faire vacciner au plus vite. Je redis que aucun pays ne disposent de suffisamment de doses - très peu de pays - pour ouvrir la vaccination immédiatement à l'ensemble de sa population. Dans un premier temps il faut se donner des priorités en ciblant les personnes qui sont le plus à risque de faire une forme grave", plaide-t-il. 

VACCINATION : "NOUS TIENDRONS NOS OBJECTIFS", DIT GABRIEL ATTAL


Le porte-parole du gouvernement a assuré que "16,5 millions de personnes ont reçu au moins une dose du vaccin" en France. "La vaccination avance et nous tiendrons nos objectifs", a-t-il ajouté.

141 VERBALISATIONS DE PERSONNES N'AYANT PAS RESPECTÉ LEUR QUARANTAINE


Le porte-parole du gouvernement a assuré que l'exécutif continuera "à faire respecter les mesures de quarantaine strictes pour les personnes qui arrivent de pays où les variants du virus circulent particulièrement activement".


Gabriel Attal donne le détail des contrôles, des arrêtés et des verbalisations. "La semaine dernière 3564 arrêtés de quarantaine et 52 arrêtés d'isolement ont été pris. Près de 2500 contrôles ont eu lieu aux domiciles des personnes qui ont fait l'objet d'un arrêté de quarantaine, qui ont permis de dresser 141 verbalisations à des personnes qui ont cru pouvoir s'affranchir des règles d'isolement avec des amendes de 1000 à 1500 euros", explique-t-il.

"NOUS AVIONS RAISON D'AVANCER VERS LA SORTIE DE CRISE"


Les chiffres "indiquent une tendance favorable. Ils nous montrent que nous avions raison d'avancer en confiance vers la sortie de crise", assure Gabriel Attal, lors de son point-presse à l'issue du conseil des ministres.

"AMÉLIORATION NETTE DE LA SITUATION" 


"Les indicateurs laissent apparaître une amélioration nette de la situation sanitaire", assure le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à la sortie du conseil des ministres.

TOP 14 


"Une trentaine de joueurs" du Racing 92 ont reçu une première injection de vaccin anti-Covid-19 avec des doses restantes en fin de journée dans un vaccinodrome, a indiqué mercredi à l'AFP le président du club Jacky Lorenzetti, confirmant une information du journal L'Equipe.


"Dans tous les centres de vaccination, il arrive que le soir, il y ait des doses disponibles et si on ne les utilise pas, elles sont périmées. Donc on a demandé au préfet (des Hauts-de-Seine) qui nous a donné son accord pour que le soir, seulement lorsque des doses sont en phase d'être périmées, on puisse en faire bénéficier en priorité nos joueurs", a expliqué M. Lorenzetti.


"On en est à une trentaine de joueurs (ayant reçu une dose) à peu près. On va interrompre la vaccination ce soir parce que nous avons un match ce week-end (samedi contre Clermont), par précaution par rapport aux effets secondaires éventuels", a ajouté le président du club francilien. Les joueurs ont reçu une première dose du vaccin de Pfizer, a-t-il précisé.


Le centre de vaccination de la Paris La Défense Arena, où les joueurs ont reçu les doses, est une enceinte de Nanterre où les Racingmen jouent leurs matches à domicile. Il a ouvert ses portes lundi. 

Infos précédentes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation poursuit sa baisse

Nick Kamen, l'ex-protégé de Madonna, est mort à 59 ans

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

Avignon : qui était le policier abattu ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.