Vaccin Covid : Pfizer-BioNTech augmente ses prévisions de production de 25% pour 2021

Vaccin Covid : Pfizer-BioNTech augmente ses prévisions de production de 25% pour 2021

CORONAVIRUS - Alors que la troisième vague s'abat sur l'Europe et que la campagne de vaccination semble la clé d'une sortie de la crise sanitaire, le laboratoire Pfizer-BioNTech a annoncé qu'il allait pouvoir produire davantage de vaccins que prévu.

Une bonne nouvelle, alors que la production de vaccin peine encore à répondre aux besoins mondiaux. Le laboratoire allemand BioNTech a annoncé mardi qu'il comptait fabriquer en 2021 jusqu'à 2,5 milliards de doses de son vaccin développé avec l'américain Pfizer, soit 25% de plus qu'annoncé initialement.

Une hausse que devraient permettre une "optimisation des processus de production", et "l'expansion du réseau de production", ainsi l'autorisation de tirer six doses d'un flacon, explique l'entreprise dans un communiqué. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

L'homologation la semaine passée d'un nouveau site de production en Allemagne, à Marbourg (sud), doit soutenir la hausse de ces capacités avec une production de 250 millions de doses prévue au premier semestre, pour atteindre à terme un milliard de doses par an. Cette usine, située à une centaine de kilomètres de Francfort, est le second centre de production du vaccin BioNTech/Pfizer en Europe, s'ajoutant à l'usine de Puurs en Belgique. L'alliance germano-américaine compte également trois sites de production aux Etats-Unis.

Lire aussi

Au 23 mars, BioNTech avait livré avec son partenaire "plus de 200 millions de doses" dans le monde. Au total, a des commandes pour 1,4 milliard de doses cette année et prévoit une "hausse de la demande".

Le laboratoire planche sur les variants

Le vaccin, qui avait été le premier à être autorisé aux États-Unis et dans l'Union européenne, est désormais administré dans "plus de 65 pays et régions", selon Ugur Sahin, patron et co-fondateur de la PME basée à Mayence (ouest).

"Nous voyons déjà des premiers signes d'une baisse des cas de Covid-19 et de la mortalité dans plusieurs pays", a-t-il expliqué, ajoutant que le laboratoire planchait désormais sur les variants et des essais cliniques supplémentaires.

Suivez les dernières actualités sur la pandémie et ses conséquences dans le fil info ci-dessous. 

Live

POINT SANITAIRE


Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés continue d'augmenter avec 58 nouveaux patients en 24 heures. 7.137 personnes sont désormais soignés pour Covid dans les hôpitaux, dont 978 en soins critiques (+26),  selon les chiffres de Santé publique France. Par ailleurs, on dénombre 28 décès en 24 h.


Du côté des contaminations, on a recensé 26.871 cas en 24 h, soit une hausse de 47% par rapport à mardi dernier.

NEW YORK


La mairie de New York a annoncé ce mardi qu'"une preuve de vaccination contre le Covid-19 sera requise" pour entrer au grand concert en plein air prévu le 21 août à Central Park, avec à l'affiche Bruce Springsteen, Andrea Bocelli, Patti Smith, Jennifer Hudson, Wyclef Jean, Paul Simon, Carlos Santana et LL Cool J notamment.

RETOUR DES RESTRICTIONS AUX ÉTATS-UNIS


Face à la hausse des contaminations, les autorités sanitaires des États-Unis ont annoncé que les Américains vaccinés allaient devoir remettre le masque dans les lieux publics en intérieur.

Covid-19 : même vaccinés, les Américains doivent remettre le masque dans les zones à risque

JOE BIDEN : LA VACCINATION OBLIGATOIRE DES EMPLOYÉS FÉDÉRAUX "A L'ÉTUDE"


Joe Biden a estimé mardi que les États-Unis devaient "faire mieux" en termes de vaccination contre le Covid-19, et a précisé que la vaccination obligatoire des employés fédéraux était "à l'étude".


"Nous avons vu une augmentation de la vaccination ces derniers jours, mais nous devons faire mieux. Jeudi, je présenterai de nouvelles étapes dans notre effort pour que plus d'Américains se fassent vacciner", a-t-il déclaré dans un communiqué.


Le président américain a par ailleurs indiqué qu'une vaccination obligatoire pour les employés de l'État fédéral était "à l'étude", en marge d'un déplacement mardi

PASS SANITAIRE : QUEL BILAN SUR LES LOISIRS ?


Le pass sanitaire est obligatoire depuis une semaine sur les lieux de loisirs et de culture. Les professionnels redoutaient un effondrement de la fréquentation. Leur crainte était-elle fondée ? Que disent les chiffres ?

Pass sanitaire : une semaine après, quel bilan pour les loisirs ?

REPORTAGE


Masque obligatoire, interdiction de consommation d'alcool dans l'espace public, la préfecture de la Gironde a pris de nouvelles mesures de restrictions face à la hausse de cas de Covid. Qu'en pensent les vacanciers et les habitants concernés ?

Covid : retour du masque obligatoire et des restrictions en Gironde

VACCINATION : ACCÉLÉRATION CHEZ LES SOIGNANTS


La vaccination continue de progresser. La barre des 50% de Français doublement protégés vient d'être franchie. Chez les soignants notamment, les choses se sont fortement accélérées, comme on le constate dans les hôpitaux et les cliniques.

Vaccination des soignants : pourquoi ils se sont décidés

CONSIGNES


La Direction générale de la santé a confirmé que les personnes ayant terminé leur schéma vaccinal depuis plus de sept jours sont désormais exemptées d'isolement si elles sont "cas contact". Mais des mesures persistent.

Covid-19 : doit-on s'isoler si l'on est déclaré "cas contact" et pleinement vacciné ?

RETOUR DU MASQUE AUX ÉTATS-UNIS


Les Américains vaccinés doivent à nouveau porter le masque en intérieur dans les zones à haut risque, annoncent les autorités sanitaires du pays. Ce changement de directive intervient au moment où le variant Delta entraîne une forte hausse des cas, notamment dans les régions moins bien vaccinées.

CONTRE LA MONTRE


Hésitants, personnes âgées ou fragiles : les autorités continuent la course à la vaccination contre le Covid-19 et le variant Delta pour aller au-delà du cap des 50% de Français complètement vaccinés, tout juste franchi ce mardi 27 juillet.

Covid-19 : un Français sur deux est désormais complètement vacciné

VACCINS : PAS D'AVANCÉE SUR UNE LEVÉE DES BREVETS 


Aucune avancée n'a au lieu mardi à l'Organisation mondiale du commerce sur l'idée d'une levée temporaire des brevets sur les vaccins anti-Covid pour augmenter leur production. 


Les Etats membres se sont réunis au siège de l'organisation à Genève, sans parvenir à un consensus, a annoncé à la presse le porte-parole de l'OMC, Keith Rockwell. "C'est un sujet qui suscite beaucoup d'émotions et il n'est pas question d'arrêter d'en discuter", a-t-il ajouté

1 FRANÇAIS SUR DEUX EST COMPLÈTEMENT VACCINE EN FRANCE


Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 40.719.515 personnes ont reçu au moins une injection (soit 60,4% de la population totale) et 34.026.476 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 50,5% de la population totale).  


Au 25 juillet, 72% de la population majeure avait reçu au moins une injection et 62% de la population majeure avait un schéma vaccinal complet.

PYRÉNÉES-ORIENTALES


Après ses positions sur la généralisation du pass sanitaire, la députée Laurence Gayte, élue de la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales, a reçu des menaces de mort sur son site Internet, rapporte le quotidien régional l'Indépendant. "Ces menaces m’obligent à me barricader et ce n’est pas ce que j’imaginais comme lieu de proximité pour dialoguer avec la population. Mais, aujourd’hui, je ne peux pas faire autrement", déplore Laurence Gayte.

REPORTAGE


Depuis début juin, l’association Médecins Sans Frontières vaccine les personnes les plus précaires dans des cliniques mobiles. Rendez-vous au nord de Paris, où près de 120 doses sont administrées chaque jour. 

"Sans le vaccin, on ne pourra plus rien faire" : à Paris, MSF organise la campagne chez les plus précaires

MENACES


Dans un mail adressé aux sénateurs, un individu a déclaré qu'il passerait "physiquement" dans les bureaux des élus ne s'opposant pas au pass sanitaire. Le président du Sénat Gérard Larcher a annoncé déposer plainte.

Pass sanitaire : Gérard Larcher dépose plainte après des menaces contre des sénateurs

LES EFFETS DE LA VACCINATION


Olivier Véran a confirmé ce mardi qu’il y avait un décalage entre les cas positifs au Covid-19 et les nouvelles hospitalisations. Un effet de la vaccination, selon le ministre de la Santé. 

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

ÉPIDÉMIE


Le taux d'incidence flambe dans sept départements en métropole et passe au-dessus de la barre des 400 cas pour 100.000 habitants :


• Haute-Corse : 721,5

• Pyrénées-Orientales : 635,1

• Alpes-Maritimes : 570,8

• Hérault : 515,6

• Bouches-du-Rhône : 426,3

• Aude : 424,5

• Haute-Garonne : 422,7

C'EST OFFICIEL


Les personnes complètement vaccinées contre le Covid-19 ne seront pas tenues de respecter une période d'isolement si elles sont cas contact d'une personne contaminée, a indiqué mardi le ministère de la Santé, officialisant une annonce faite la semaine dernière par le gouvernement.


"Toutes les personnes (...) ayant reçu un schéma complet (de vaccination) depuis au moins 7 jours (...) ne sont pas tenues de respecter de quarantaine", indique la Direction générale de la santé (DGS) dans une note "DGS-urgent", qui fait office d'instruction aux professionnels de santé.

POINT SANITAIRE


Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés continue d'augmenter avec 58 nouveaux patients en 24 heures. 7.137 personnes sont désormais soignés pour Covid dans les hôpitaux, dont 978 en soins critiques (+26),  selon les chiffres de Santé publique France. Par ailleurs, on dénombre 28 décès en 24 h.


Du côté des contaminations, on a recensé 26.871 cas en 24 h, soit une hausse de 47% par rapport à mardi dernier.

LES ENFANTS IRLANDAIS VACCINÉS DÈS 12 ANS


L'Irlande va ouvrir la vaccination contre le coronavirus aux enfants de 12 ans et plus, a annoncé mardi le gouvernement, soulignant le "risque significatif" que représente le variant Delta.


Dans un communiqué suivant le Conseil des ministres, le gouvernement indique qu'il a "accepté la recommandation" d'étendre la vaccination aux enfants de 12 à 15 ans.


Selon le ministre de la Santé Steven Donelly, ils se verront proposer les vaccins à ARN messager Pfizer et Moderna qui ont été approuvés par l'Union européenne.

ÉTATS-UNIS : LE RETOUR DU MASQUE EN INTÉRIEUR ?


Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique des États-Unis devraient, ce mardi, de nouveau préconiser le port du masque en intérieur dans certaines circonstances, même pour les personnes vaccinées, selon plusieurs médias américains.


Le changement de recommandation intervient au moment où le variant Delta provoque une forte résurgence dans le nombre de cas de Covid-19 aux États-Unis, tandis que les principaux foyers résident dans les zones où les campagnes de vaccination ont pris du retard. 

NOUVEAU RECORD EN INDONÉSIE


L'Indonésie a enregistré mardi un nouveau record de 2069 décès dus au Covid-19 en 24 heures, alors que le pays subit le plus violent pic de contaminations depuis le début de la pandémie. Ce sombre bilan surpasse d'environ 600 décès celui de la veille, selon le ministre de la Santé.


Le nombre de nouveaux cas a franchi le seuil des 45.000, contre 28.000 infections lundi.

VACCINATION : LE PORTUGAL FAIT APPEL AUX PAYS EUROPÉENS


Le Portugal a fait appel à d'autres pays européens pour obtenir davantage de doses de vaccins contre le Covid-19 et accélérer la vaccination de sa population, a annoncé mardi la ministre de la Santé Marta Temido.


Le pays espère recevoir près d'un million de doses de vaccins dans les trois prochaines semaines, a indiqué Henrique Gouveia e Melo, le coordinateur du programme national de vaccination.

LARCHER PORTE PLAINTE APRÈS DES MENACES DE MORT


Le président du Sénat Gérard Larcher a décidé de porter plainte pour "menaces" et "actes d'intimidation" à la suite de menaces contre des sénateurs favorables aux dernières mesures sanitaires, a-t-on appris mardi de source parlementaire.


"Le 20 juillet, nous avons été destinataires, en notre qualité de sénatrice et de sénateur, d'un courriel de menaces dans le cadre de l'examen du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire", écrit Gérard Larcher (LR) dans une lettre adressée aux élus.


"Ce courriel indiquait notamment, qu'en cas de refus de notre part de nous opposer au passeport sanitaire, son auteur 'passerait physiquement' dans nos bureaux pour nous 'réclamer des comptes' et qu'il serait 'copieusement accompagné par des individus dont (nous entendons) parler aux manifestations du samedi'", ajoute-t-il.


Le sénateur Bernard Jomier (groupe socialiste), rapporteur de la commission d'enquête puis président de la mission d'information sur le Covid-19, favorable à l'obligation vaccinale, confirme sur Twitter avoir "été l'objet, comme (ses) collègues, de menaces et intimidations".

L'ARABIE SAOUDITE DURCIT LE TON


L'Arabie saoudite a annoncé, mardi, une nouvelle sanction d'interdiction de voyager pendant trois ans contre ses citoyens qui se rendraient dans des destinations figurant sur sa liste rouge liée à la lutte contre la pandémie de Covid-19. 


Le royaume pétrolier du Golfe a récemment autorisé ses ressortissants à voyager après plus d'un an d'interdiction totale, mais les autorités ont inscrit plusieurs pays d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient dans une liste rouge de destinations prohibées. 

OLIVIER VERAN VACCINE OLIVIA GREGOIRE


La secrétaire d'État s'est vue administrer sa deuxième dose ce mardi, par le ministre de la Santé lui-même.

50 MILLIONS DE PRIMO-VACCINÉS ? "BIEN SÛR", DIT CASTEX


Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran se sont rendus mardi en Seine-Saint-Denis à la rencontre de Français se faisant vacciner contre le Covid-19 dans un centre itinérant de la Croix-Rouge ouvert sans rendez-vous. 


Après Villetaneuse, Jean Castex et Olivier Véran ont été accueillis dans un centre de vaccination de Saint-Ouen. Le Premier ministre s'est dit persuadé que l'objectif d’atteindre 50 millions de primo-vaccinés d’ici fin août serait atteint, contre 40 millions actuellement. "Oui bien sûr", a-t-il assuré.

PACA


Les médecins réanimateurs de la région PACA ont publié une tribune ce mardi pour sensibiliser, une nouvelle fois, la population face à la flambée des contaminations et encourager à la vaccination. 

LA RÉUNION


Le CHU de l'île tire la sonnette d'alarme et demande des renforts en raison de la recrudescence des cas de Covid-19.

COVID LONG


Près de 6 millions de Français ont été contaminés par le Covid-19, dont certains ont développé un Covid long. Mardi, sur LCI, Gilbert Deray, chef du service néphrologie à la Pitié-Salpêtrière, s'inquiète du retard pris par la France sur le sujet et prend l'exemple de la Grande-Bretagne.

Covid long : alors que la France est "en retard", le Royaume-Uni s'est emparé du problème

FAKE NEWS


Dans une vidéo publiée ce lundi, l'ancien journaliste Richard Boutry insinue que des "enfants" positifs au Covid-19 ou cas contacts seraient "enfermés" contre leur gré dans des "camps Covid" dans les Landes. C'est totalement faux.

Covid-19 : Non, il n'y a pas de "camp d'enfermement" pour enfants dans les Landes

RUÉE VERS LES TESTS


Depuis la première application du pass sanitaire, faute de vaccin, il faut se faire tester pour accéder aux lieux culturels. C'est donc la ruée vers les pharmacies.

Pass sanitaire : ruée vers les pharmacies pour les tests antigéniques

REPORTAGE


Pour accéder aux plages payantes, il est nécessaire de présenter son pass sanitaire. En Haute-Savoie, la règle n'est pas si claire.

Le flou autour de l'application du pass sanitaire sur les plages payantes en Haute-Savoie

DÉCRYPTAGE


Avec cette épidémie de Covid-19, on nous parle souvent d’immunité collective pour espérer bloquer le virus un jour. Éléonore Payro nous apporte quelques informations sur le sujet.

Covid-19 : l’immunité collective est-elle atteignable ?

FMI


La reprise devrait être plus rapide que prévu dans les économies développées, mais plus lente pour les pays émergents, en raison notamment de l'accès inégal aux vaccins contre le coronavirus, a alerté mardi le FMI, qui maintient sa prévision de croissance mondiale de 6% en 2021.


L'économiste en chef du Fonds Monétaire International, Gita Gopinath, affirme de son côté, dans un post de blog également publié mardi, que l'émergence de variants très contagieux pourrait coûter 4500 milliards de dollars à l'économie mondiale d'ici 2025.

SUCCÈS DE LA VACCINATION AU BHOUTAN


Le Bhoutan a réussi à vacciner contre le Covid-19 la plus grande partie de sa population adulte, qui a reçu une seconde dose lors d'une campagne éclair menée en une semaine grâce à un afflux massif de dons de l'étranger, qualifiée de "success story" par l'Unicef. Plus de 454.000 doses ont été administrées la semaine dernière dans le petit royaume himalayen, correspondant à plus de 85% de la population adulte éligible, soit plus de 530.000 personnes.

NOUVEAUX RECORDS DE CAS EN IRAN


L'Iran a enregistré au cours des dernières 24 h un nouveau record d'infections au coronavirus pour la deuxième journée d'affilée, avec près de 35.000 cas, a indiqué mardi le ministère de la Santé.


Le pays du Proche et Moyen-Orient le plus touché par le virus a enregistré 34.951 de cas portant à 3.758.197 le nombre de contaminations depuis le début de la pandémie. En outre, 357 décès ont été recensés portant à 89.479 le nombre total de personnes ayant succombé.


"Nous sommes sur une pente ascendante de cette cinquième vague de coronavirus", a souligné le ministre de Santé, Saïd Namaki, à la télévision d'Etat, espérant que la situation "se calme dans les prochains 7 à 8 jours".

BORIS JOHNSON APPELLE A LA PRUDENCE 


Le Premier ministre britannique Boris Jonhson a appelé mardi ses concitoyens à "rester très prudents" vis-à-vis de la situation sanitaire, malgré une baisse récente des cas de contamination du coronavirus au Royaume-Uni. 


En proie depuis le début de l'été à une explosion des cas attribuée au variant Delta hautement contagieux, le Royaume-Uni a récemment enregistré jusqu'à 60.000 nouveaux cas quotidiens, mais semble connaître ces derniers jours une décrue.


Depuis le 20 juillet, lendemain de la levée des dernières restrictions liées au virus, les nouvelles contaminations n'ont fait que baisser, atteignant lundi 24.950 nouveaux cas quotidien. Soit une baisse de plus de 69.000 cas sur les sept derniers jours (-21,5%). 

GRETA THUNBERG A REÇU SA PREMIÈRE DOSE DE VACCIN


La militante écologiste suédoise Greta Thunberg, 18 ans, indique ce mardi avoir reçu sa première dose de vaccin anti-Covid sans préciser lequel. "Je suis extrêmement reconnaissante et privilégiée de pouvoir vivre dans une partie du monde où je peux déjà me faire vacciner", écrit la jeune femme engagée. "La distribution des vaccins dans le monde est extrêmement inégale (...) Personne n'est en sécurité tant que tout le monde ne l'est pas. Donc si vous avez accès au vaccin, n'hésitez pas. Il sauve des vies." 

VACCINATION OBLIGATOIRE AUX ÉTATS-UNIS 


Face à l'expansion du variant Delta et à une possible quatrième vague, les États-Unis multiplient les mesures sanitaires pour augmenter la couverture vaccinale contre le Covid-19, allant jusqu’à mettre en place une ébauche de pass santaire à NYC. 

Covid-19 : la vaccination obligatoire gagne du terrain aux États-Unis

DOSES ENVOYÉES  À MADAGASCAR 


"Nous sommes heureux de partager 302.750 doses de vaccin Covid-19 avec le peuple de Madagascar", s'est réjouit ce mardi l'ambassade américaine à Madagascar. "Avec ces vaccins, les États-Unis contribuent à mettre fin à cette pandémie et à construire un monde plus sûr et plus sécurisé contre la menace des maladies infectieuses." 

EFFORT DE VACCINATION EN INDE 


Alors que l'épidémie a ravagé de nombreuses régions indiennes il y a quelques mois, le ministre en chef adjoint du pays Jishnu Dv Varma se dit "heureux de faire partie de la campagne de vaccination de masse initiée par le gouvernement de Tripura". "Nos travailleurs de la santé mènent cette bataille sans faille", assure-t-il ce mardi.

VACCIN SANOFI, PLUS FIABLE ?


C'est l'une des raisons de la défiance envers les vaccins contre le Covid-19 : l'ARN messager. Longtemps au cœur de fantasmes, cette technologie - utilisée par les produits de Pfizer/BiONtech et Moderna - continue d'accroître la crainte de certains Français, qui préfèrent "attendre" un futur vaccin de Sanofi, jugé plus "classique". 

Non, Sanofi n'a pas reconnu que l'ARN messager "n'a pas fait ses preuves"

FAKE NEWS 


Gilbert Deray, chef du service néphrologie à la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), s'est voulu rassurant sur la part de Français qui refusent toujours à se faire vacciner. Selon lui, faire de la pédagogie à l'échelle individuelle pourrait finir par convaincre la majorité d'entre eux, souvent nourris de fausses informations.

Vaccins : "Les gens qui désinforment sont des criminels", selon le professeur Gilbert Deray

L'ONU APPELLE À ROUVRIR LES ÉCOLES 


"Il faut rouvrir les écoles fermées par la pandémie", a plaidé l'Unicef ce mardi, alors que 600 millions d'enfants en âge scolaire sont actuellement affectés par les mesures de restriction anti-Covid.


"Cela ne peut pas continuer (...) les écoles devraient être les derniers lieux à fermer et les premiers à rouvrir", a rappelé James Elder, porte-parole de l'agence onusienne chargée de l'enfance lors d'un point de presse régulier de l'ONU à Genève, tout en reconnaissant que le choix était parfois cornélien pour les autorités.


Mais "rouvrir les écoles ne peut pas attendre que élèves et enseignants soient vaccinés", a-t-il ajouté, soulignant que gouvernements et donateurs doivent "protéger le budget de l'éducation" malgré les difficultés économiques causées par la pandémie.


Si les enfants de l'hémisphère nord sont encore en vacances d'été, en Afrique orientale et du sud, ce sont 40% de tous les enfants en âge scolaire qui sont privés d'école.

OUVERTURE D'UN CENTRE À DEAUVILLE 


Afin de donner un coup d'accélérateur à la vaccination dans la ville de Deauville, la municipalité a annoncé l'ouverture d'un nouveau centre de vaccination ce mardi.

ENCEINTE, OLIVIA GRÉGOIRE VA RECEVOIR UNE SECONDE DOSE


Pour inciter les futures mères à se faire vacciner - la grossesse ne constituant pas une contre-indication à la vaccination -, la secrétaire d'État Olivia Grégoire, enceinte, va recevoir sa deuxième injection de vaccin anti-Covid devant les caméras ce mardi après-midi, en compagnie de ministre de la Santé Olivier Véran.

DÉPLOIEMENT DU PASS SANITAIRE 


Le secrétaire d'État chargé du Tourisme a assuré ce mardi que le déploiement du pass sanitaire au Chantier médiéval de Guédelon se "(déroulait) très bien". "95% des visteurs se présentent avec la preuve de leur test ou de leur vaccination". Ainsi, "le pass sanitaire permet de maintenir ouvertes les activités en toute sécurité." 

4.169.966 MORTS DANS LE MONDE


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.169.966 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à midi.


Plus de 194.611.850 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

LA SACD DEMANDE DES AIDES


Dans un communiqué, mardi, la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD) constate que "le Conseil d’Etat a décidé de ne pas revenir sur le déploiement anticipé du pass sanitaire dans les lieux de culture depuis le 21 juillet". Dès lors, l'organisme de gestion collective des droits d’auteurs "demande au gouvernement de pallier l'impact de cette décision sur la situation des auteurs".

MASQUE EN EXTÉRIEUR EN GIRONDE 


Face à "une dégradation sanitaire brutale" liée au Covid, la préfecture de Gironde a rendu ce mardi le port du masque obligatoire à Bordeaux centre et dans les zones touristiques, une mesure qui touche donc désormais les stations balnéaires de la côte atlantique, des Sables-d'Olonne à la frontière espagnole.


Les autorités préfectorales de Vendée, Charente-Maritime, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont pris récemment des arrêtés similaires, face à une aggravation de la situation épidémique.


En Gironde, l'obligation du port du masque est assortie d'une interdiction de consommation d'alcool sur la voie publique (hors terrasse autorisée), entrera en vigueur mercredi 28 juillet jusqu'au 31 août dans des stations comme Lacanau, Lège-Cap-Ferret ou Arcachon, précise la préfecture dans un communiqué. À l'exception des jardins, parcs, espaces naturels et plages.


La préfecture fait en effet état d'un "taux d’incidence" dans le département "qui atteint aujourd’hui 314 nouveaux cas pour 100.000 habitants contre 180 vendredi dernier et seulement 40 il y a deux semaines".  


Dans l’ensemble de la Gironde le masque devra donc être porté "dans les marchés, brocantes, files d’attentes ou accueils collectifs de mineurs" et "la mesure s’applique à toute personne de plus de onze ans et se déplaçant à pied", indique-t-elle.

Infos précédentes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

EN DIRECT - Covid-19 en France : le nombre de contaminations près de 50% plus haut que mardi dernier

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

L'huile essentielle de lavande considérée comme toxique ? L'inquiétude des producteurs dans la Drôme

Covid long : alors que la France est "en retard", le Royaume-Uni s'est emparé du problème

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.