EN DIRECT - Coronavirus : un 18e cas en France, l'épouse de l'homme hospitalisé à Annecy

Bilan des quatre cas hospitalisés en France ce mercredi 26 février
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : l'épidémie meurtrière qui inquiète la planète

ÉPIDÉMIE - Alors que l'Italie tente d'endiguer la propagation du coronavirus, les pays frontaliers ont décidé ce mardi de maintenir leurs frontières ouvertes pour l'instant. En France, un premier mort français a été déploré dans l'Oise et de nouveaux cas ont été recensés. Suivez les dernières infos du jour.

Live

BILAN FRANÇAIS 


Le bilan ce soir est donc de 18 cas de contamination au total en France, dont 12 guéris, 2 décédés et 4 hospitalisés. La jeune franco-chinoise, traitée à Paris, est sortie de l'hôpital en fin d'après-midi. Aucun autre malade n'a été diagnostiqué aujourd'hui.

ITALIE 


Un nouveau bilan des autorités fait état de 12 morts et de 374 cas confirmés. 

15 MILLIONS DE MASQUES


"J'ai décidé de destocker 15 millions de masques anti-projections de notre stock national", a annoncé Olivier Véran ce soir. Si le port d'un masque pour les citoyens français n'est pas encore "nécessaire", selon le ministre de la Santé, il est en revanche important que "les professionnels de santé puissent se protéger pour prendre en charge les patients suspects et les patients potentiels", a-t-il assuré.


Ils seront répartis dans toutes les officines du territoire national et distribués aux 138 établissements de santé habilités à recevoir des malades du coronavirus. Ils seront également distribués aux personnels de santé (Samu, Smur, libéraux y compris) et aux personnes "à risques", qui reviennent de zone rouge où ont été en contact avec des personnes infectées.


Concernant "les masques à haut niveau de technicité", une commande de plusieurs millions de masques a été passée aux quatre fournisseurs de la France. 

FAUSSES ALERTES


Deux confirmations ce soir. Le groupe de six lycéens confinés dans leur lycée de Paul-Lapie à Courbevoie est bien négatif au test du coronavirus. Idem pour l'homme décédé à Beaune, ayant déclenché une vive inquiétude dans son hôtel. "Les autres investigations sont en cours avec des résultats de tests attendus dans la soirée", a expliqué Jérome Salomon, directeur général de la Santé.

BILAN FRANÇAIS 


Le bilan ce soir est donc de 18 cas de contamination au total en France, dont 12 guéris, 2 décédés et 4 hospitalisés. La jeune franco-chinoise, traitée à Paris, est sortie de l'hôpital en fin d'après-midi. Aucun autre malade n'a été diagnostiqué aujourd'hui.

Urgent

UN 18E CAS EN FRANCE


Un autre cas de contamination à Amiens a été annoncé par le ministère de la Santé. Il s'agit de l'épouse de l'homme de 55 ans infecté par le virus et déjà hospitalisé hier. Leur état de santé n'est pas inquiétant mais elle a été isolée et hospitalisée au même titre que les autres malades. 

TOURISTES CONFINÉS


Sur l'île espagnole de Tenerife, aux Canaries, plusieurs centaines de touristes sont bloqués dans un hôtel. Un vacancier italien a été testé positif.

LE TRAIN DE FRET FRANCE-CHINE COUPÉ


Le train de transport de marchandises hebdomadaire entre Wuhan, en Chine, et Dourges, dans le Pas-de-Calais, est coupé depuis fin janvier et ne reprendra pas avant avril en raison du coronavirus. Sa mise à l'arrêt compromet l'approvisionnement de groupes français comme Decathlon, a indiqué mardi un cadre de la SNCF.

DEUXIÈME CAS EN FINLANDE


Les autorités finlandaises ont annoncé un deuxième cas de contamination au coronavirus dans le pays. Cette Finlandaise, ayant voyagé en Italie du Nord, est hospitalisée dans la capitale Helsinki et se trouve "en forme", selon l'Institut national de la santé et du bien-être du pays.

Fin janvier, le pays nordique avait enregistré son premier cas de contamination : une touriste chinoise originaire de Wuhan et en voyage en Laponie.

La Finlande a invité les citoyens à faire preuve d'une "extrême prudence" lorsqu'ils se trouvent en Italie et à informer les services consulaires de leurs projets de voyage.

CARTE EN TEMPS RÉEL 


Le Covid-19 touche désormais une quarantaine de pays en plus de la Chine. Voici notre carte réactualisée en temps réel des cas de coronavirus dans le monde. 


>> La carte

PAKISTAN 


Le Pakistan, pays frontalier de la Chine, annonce ses deux premiers cas du nouveau coronavirus. "Les deux cas sont pris en charge selon des protocoles cliniques standards et tous deux sont stables", a déclaré le conseiller en santé publique auprès du Premier ministre. "Pas besoin de paniquer, les choses sont sous contrôle", a-t-il poursuivi sans donner plus de détails quant aux deux personnes infectées.

LIBAN 


Un deuxième cas de nouveau coronavirus vient d'être confirmé au Liban. La patiente est une femme qui vient récemment de rentrer d'Iran. "Un deuxième cas de coronavirus Covid-19 confirmé en laboratoire a été enregistré", a indiqué le ministère dans un communiqué.


La patiente, "dont l'état de santé est stable", est une femme rentrée au Liban le 20 février après avoir effectué un pèlerinage religieux en Iran. Elle a été hospitalisée lundi. Elle voyageait sur le même vol que le premier cas de coronavirus détecté au Liban, une femme de 45 ans qui s'était rendue à Qom, ville sainte en Iran.

CARNAVAL DE NICE


L'information vient d'être dévoilée par le maire de Nice lui-même : la dernière journée du carnaval est annulée.

CHINE : UN ENFANT ENFERMÉ AVEC LE CORPS DE SON GRAND-PÈRE


Le garçon a "cinq ou six ans". Resté seul avec le corps de son grand-père décédé depuis plusieurs jours, il a été retrouvé par des travailleurs bénévoles, ont fait savoir les autorités ce mardi. Interrogé par les agents sur la raison pour laquelle il n'avait pas demandé d'aide, l'enfant a déclaré: "Papy m'a dit de ne pas partir. Qu'il y avait un virus dehors."


C'est lors d'un contrôle du logement que le bambin a été retrouvé. Habitant dans le district de Zhangwan (Chine), où une quarantaine digne d'un "contrôle en temps de guerre", a été mise en place, il ne pouvait en effet pas sortir de chez lui. Ce district est en effet  le premier à avoir mis en place des mesures de quarantaine très strictes : les bâtiments commerciaux et résidentiels ont été scellés par les autorités. Dans les rues désertes, seuls les travailleurs de la santé peuvent sortir,  sous la surveillance - très - rapprochée de la sécurité publique. Toute personne enfreignant ces règles se retrouvent en  prison. 

BASKET-BALL FÉMININ 


Les équipes féminines de basket de Riga et de Sopron ne veulent pas se rendre à Ljubljana, en Slovénie, où la Fiba a délocalisé leurs matches contre les Italiennes de Venise et de Schio à cause du coronavirus, ont déclaré mercredi les clubs sur leurs sites internet.


Le club de Sopron, en accord avec la fédération hongroise et le maire de la ville, a décidé de "ne pas accepter la décision de la Fiba". "Nous nous protégeons nous-mêmes ainsi que notre communauté, notre ville et la population de Hongrie", a expliqué le directeur du club Zoltan Torok. Le TTT Riga a lui aussi "annulé le voyage" à Ljubljana en s'appuyant sur "les recommandations d'experts lettons".

TENERIFE 


A Tenerife, où les autorités ont décidé du confinement d'un hôtel, quatre cas ont été enregistrés. Il s'agit d'un couple de touristes italiens et de deux de leurs compatriotes avec lesquels ils voyageaient. En raison de ces cas, plus de 700 touristes sont confinés depuis mardi dans l'hôtel où ils résidaient. Les quatre Italiens testés positifs "sont dans un bon état de santé depuis qu'ils ont été hospitalisés", a expliqué la ministre régionale de la Santé Teresa Cruz.

EMMANUEL MACRON A NAPLES, CE JEUDI 27 FÉVRIER 


Malgré la crise du coronavirus, Emmanuel Macron est attendu ce jeudi à Naples pour un sommet franco-italien qui doit acter "la relance" des relations bilatérales, entre les deux pays.


Prévu de longue date, ce sommet a été maintenu par les autorités italiennes bien que la péninsule soit le pays européen le plus touché par l'épidémie de pneumonie virale, avec 12 décès et 374 cas, selon le dernier bilan des autorités. "Il est important d'être présent" aux côtés des Italiens "dans ce contexte difficile", souligne l'Elysée.


Emmanuel Macron sera accompagné par onze ministres, en présence du président du Conseil italien Giuseppe Conte et douze membres de son gouvernement. Il s'agit pour Paris comme pour Rome de "relancer une relation bilatérale approfondie et de confiance", explique la présidence française.

LEVÉE DE DOUTE A PARIS 


Selon nos informations, le confinement décidé au Service d'accueil de la Recherche et de l'investigation judiciaire situé dans le 16e arrondissement de Paris, a été levé. Un temps, les policiers suspectaient un cas de coronavirus chez une personne en garde à vue. Les analyses ont permis de lever le doute. 

FACEBOOK PREND DES MESURES 


Le réseau social interdit toutes les publicités pour des médicaments miracles. 

Coronavirus : Facebook interdit toutes les publicités pour des médicaments miracles

PLAN BLANC DANS L'OISE 


Un plan blanc a été déclenché cette nuit à l’hôpital de Creil, indique l'ARS à LCI. Il permet notamment de rappeler du personnel pour la mission de recherche de cas contacts.

PARIS 


Selon une source proche, un cas suspect de coronavirus a été détecté au service d'accueil de la Recherche et de l'investigation judiciaire : il s'agit d'une personne en garde à vue. Les analyses sont en cours. 

TOURNOI DES 6 NATIONS

Irish rugby a annoncé cet après-midi l'annulation de la rencontre entre le XV du Trèfle et l'Italie, prévue le samedi 7 mars à Dublin. Une décision qui fait suite à la volonté du gouvernement irlandais de "protéger la santé publique". Les équipes de l'Urgence de la santé nationale publique ont décidé, en conséquence, que "le match ne devait pas avoir lieu". 


La Fédération a promis qu'elle commencerait "immédiatement à travailler avec [ses] partenaires des Six Nations pour trouver prochainement une solution de reprogrammation des matchs".


La rencontre entre l'Angleterre et l'Italie, prévue la semaine suivante, est également menacée.

INFO LCI 


Selon nos informations, les tests effectués sur le touriste originaire de Hong Kong décédé la nuit dernière dans un hôtel de Beaune, se sont révélés négatifs. 

Ainsi, l'ensemble des mesures de précaution sont levées. Les voyageurs du groupe pourront regagner la capitale, comme prévu. 

FRANCE - CONFINES DE BRANVILLE 


La trentaine de Français en quarantaine à Branville dans le Calvados depuis vendredi à la suite d'un rapatriement de Chine ne présente pas de symptôme du nouveau coronavirus, a annoncé mercredi l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie.


Une série d'analyses de dépistage du Covid-19 menée sur les personnes de ce groupe ayant donné leur consentement, s'est avérée négative, a ajouté l'ARS dans ce communiqué diffusé sur son site internet. 


La "quasi totalité" des personnes en quarantaine à Branville ont été testées, a précisé le service de presse de l'Agence interrogé par l'AFP.  "A ce jour, toutes les personnes sont asymptomatiques. Le suivi médical mis en place se poursuit jusqu'à expiration du délai de 14 jours", selon le communiqué.


Ces Français rapatriés de Chine ont été placés vendredi en quarantaine dans un centre de vacances de Branville afin de s'assurer qu'ils ne sont pas contaminés par le nouveau coronavirus.

RSF ACCUSE L'IRAN 


L'ONG Reporters sans Frontières accuse l'Iran de dissimuler des informations sur la propagation du nouveau coronavirus qui a officiellement fait 19 morts dans ce pays, déplorant également la répression des journalistes publiant des informations indépendantes. "Les autorités affirment contrôler la situation, mais refusent de publier le nombre exact des personnes infectées et décédées, et empêchent les journalistes de faire leur travail", estime l'organisation.


"Le 23 février, le journaliste indépendant Mohammad Mosaed a été convoqué et interrogé par des agents du renseignement des Gardiens de la révolution, suite à ses messages sur l'épidémie publiés sur les réseaux sociaux", dénonce RSF, qui précise qu'il a été libéré mais que ses comptes Twitter et Telegram ont été fermés et son téléphone et son ordinateur saisis.


Mercredi, l'Iran a fait état de quatre nouveaux décès, portant le bilan à 19 morts et 139 cas.

PAS DE "STADE ÉPIDÉMIQUE"


Nous ne sommes pas face à ce qu'on définit comme un "stade épidémique", a fait savoir l'ARS Hauts-de-Seine, qui se veut rassurante. Si l'agence régionale n'a noté pour le moment aucun "lien avéré" entre les deux cas de coronavirus dans le département de l'Oise, elle indique que "l'enquête, débutée hier soir, est toujours en cours".

VOLS


Le préfet de l'Oise, Louis Le Franc, a ensuite indiqué qu'aucun vol n'était annulé sur l'aéroport de Beauvais et que "pour l'instant", la préfecture n"envisageait pas d'annuler les vols en provenance d'Italie.

4 CLASSES CONCERNÉES


"Nous travaillons actuellement, à travers à la fois l'emploi du temps du professeur et les listes des élèves et des parents concernés de ces classes, pour communiquer avec eux les consignes"  a ajouté la rectrice de l'académie d'Amiens. Selon elle, quatre classes pourraient être concernées.

ACADÉMIE D'AMIENS


Lors de ce point-presse, la rectrice de l'académie d'Amiens Stéphanie Dameron a également donné plus d'informations sur l'établissement côtoyé par l'enseignant décédé. Il s'agit du collège Jean De La Fontaine, Crépy-en-Valois, et il est "actuellement fermé", comme tous les établissements de l’académie d'Amiens, "pour des raisons de vacances scolaires". 


Son ouverture lundi est "en cours d'évaluation". La décision sera donnée "d'ici 24 heures". Quoi qu'il en soit, une solution de "continuité pédagogique" avec des "enseignements à distance" sera prête dès lundi. Stéphanie Dameron a également fait savoir que le rectorat travaillait "étroitement" avec l'ARS afin d'identifier "le plus rapidement possible" les personnes qui ont pu être en contact avec l'enseignant, tout en rappelant que la période d’incubation du patient décédé était terminée.

OISE


"Ces deux patients avaient consulté des médecins généralistes" précise Etienne Champion, qui ajoute que l'enseignant décédé était en arrêt de travail depuis le 12 février dernier et n'a pas fréquenté son établissement depuis cette date.

OISE


"Ces deux personnes ne s'étaient pas rendus dans des zones d'exposition à risque. Et c'est pourquoi, dans un premier temps, ils n'ont pas été identifiés comme étant des cas possibles de coronavirus. Les investigations sont encore en cours pour déterminer la source de cette contamination. Une cellule de crise a immédiatement été mise en place et travaille depuis mardi soir pour identifier les personnes étant entrées en contact avec les deux cas" a ajouté le directeur général de l'ARS Etienne Champion.

OISE


Lors d'une conférence de presse ce mercredi à Beauvais, le préfet de l'Oise Louis Le Franc et le directeur général de l'ARS des Hauts-de-France Etienne Champion ont donné plus d'informations sur la situation dans le département : "Deux cas de coronavirus ont été confirmés hier soir dans la région des Hauts-de-France. Le premier cas, un Français, est actuellement hospitalisé au service de réanimation et est dans un état grave. Son test s'est avéré positif au coronavirus. Le deuxième cas concerne un homme décédé cette nuit à la Pitié-Salpêtrière."

PLAN BLANC


Le plan blanc a été déclenché dans les hôpitaux du département de l'Oise, alors que le premier patient français décédé est passé par cet établissement avant son décès.

JO 2020


 Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo ont déclaré ce mercredi qu'ils n'envisageaient pas une éventuelle annulation au moment de l'événement sportif. "Nous n'envisageons absolument pas de l'annuler. Mais nous allons penser la manière de l'organiser afin qu'il ne conduise pas à répandre le virus, en en réduisant l'échelle par exemple" a indiqué le patron du comité d'organisation, Toshiro Muto.

CANADA


Les autorités de santé publique canadiennes ont fait état d'un autre cas présumé de coronavirus en Ontario, ce qui porte à cinq le nombre de cas présumés ou confirmés dans la province et à 12, le nombre total de cas au pays. Il s'agit d'une femme d'une soixantaine d'années ayant séjourné en Iran.

OL-JUVE


Le ministre des Solidarités et de la Santé a également abordé le cas du match OL-Juve de ce mercredi soir. "Il n'y a pas de malade identifié à Turin, ni dans la région du Piémont, et Turin se situe à 200 km des zones à risques. Il n'y a pas de donnée médicale, scientifique, épidémiologique, ni lieu d'empêcher ces personnes (ndlr : les supporters de Turin), de se rendre à un match de football."

RÉUNION


Le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a indiqué que le Premier ministre réunira dimanche l'ensemble des ministres concernés afin d'aborder la situation française et internationale concernant cette crise mondiale. Un point sur la situation sera également tenu à 19h ce mercredi.

RAPPEL DES CONSIGNES SANITAIRES


Toute personne revenant de Chine continentale, Hong-Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud et régions de Lombardie et de Vénétie en Italie doit appliquer strictement les consignes suivantes, dans les 14 jours suivant le retour.


- Porter un masque chirurgical lorsqu'elle est en face d’une autre personne et lorsqu'elle doit sortir 

- Se laver les mains régulièrement ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;

- Dans la mesure du possible, éviter les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...) 

- Surveiller votre température 2 fois par jour 

- Surveiller l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) 

- Eviter tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) 

- Eviter de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) 

- Eviter toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…) 


En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant votre retour de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, ne vous rendez pas chez votre médecin, appelez le 15 en signalant votre voyage.


>> Les consignes sur le site du Gouvernement 

PLUS DE NOUVEAUX CAS DANS LE MONDE QU'EN CHINE


Selon l'OMS, il y a désormais plus de nouveaux cas quotidiens dans le monde qu'en Chine. Avec 411 nouveaux cas en Chine et 427 cas ailleurs dans le monde mardi, "le nombre de nouveaux cas signalés en dehors de la Chine a dépassé pour la première fois le nombre de nouveaux cas en Chine", a ainsi déclaré le patron de l'Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une réunion à Genève.

ITALIE 


Un nouveau bilan des autorités fait état de 12 morts et de 374 cas confirmés. 

BORDEAUX 


L'université suspend tout départ vers les zones d’exposition pour ses personnels et étudiants. 

VOYAGES 


L'épidémie de coronavirus fait s'effondrer les réservations touristiques des vacanciers français pour plusieurs pays d'Asie, principalement, en plus de la Chine, le Vietnam, la Thaïlande et le Cambodge, ont indiqué mercredi les voyagistes hexagonaux.


Lors des 23 premiers jours du mois de février, les réservations auprès des agences de voyage françaises pour des séjours en Chine au cours des prochains mois "se sont effondrées à -99%", selon les données des Entreprises du Voyage, qui représentent le secteur du tourisme en France.


Autres destinations touchées, le Cambodge, le Vietnam et la Thaïlande, à hauteur de 61% en moyenne. Le ministère des Affaires étrangères, n'indique aucune restriction sur ces pays. "Cela traduit une crainte de voyager, de l'inconnu et des regroupements de population. On a tendance à se replier sur soi, sur la cellule familiale, et à ne pas prendre dans cette période de décisions de voyage", met-il en avant.

FRANCE 


Les chefs de partis représentés au Parlement, les présidents de groupes parlementaires et les présidents d'assemblées sont conviés ce jeudi à 08h30 autour d'Edouard Philippe afin de faire un point sur la situation liée à l'épidémie de nouveau coronavirus, a indiqué mercredi Matignon.


Cette réunion fait écho à une demande formulée mardi par le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, qui avait exhorté M. Philippe à faire "toute la transparence sur la gestion de cette épidémie".

CHINE - CONTREFAÇON DE MASQUES 


C'est un marché noir florissant, en Chine. Le COVID19 provoque de graves pénuries de masques, au grand dam des autorités. Celles-ci ont durçi la répression contre les vendeurs d'articles jugés dangereux : de nombreux vendeurs non autorisés proposent des produits alternatifs contrefaits, souvent de piètre qualité, voire illégaux.


Les autorités ont déjà réprimé 688 affaires impliquant la vente de masques et autres articles "de qualité inférieure" ou contrefaits, a indiqué mercredi Du Hangwei, ministre adjoint de la Sécurité publique.


Au total, la police a confisqué 31 millions de masques contrefaits et autres produits falsifiés, d'une valeur de 174 millions de yuans (22,7 millions d'euros), a ajouté M. Du lors d'une conférence de presse.

FRANCE 


Les analyses sont actuellement en cours après le décès d'un touriste de Hong Kong, dans un hôtel de Beaune, la nuit dernière. Il ne présentait pas de symptôme précurseur, selon l'ARS. 

INFO LCI - Touristes confinés dans un hôtel de Beaune : l'homme décédé n'avait pas le coronavirus

GRECE 


Un premier cas de coronavirus a été détecté en Grèce, annonce les autorités. Selon le site Ekathimerini.com, il s'agit d'une femme de 38 ans, hospitalisée à Thessalonique et ayant fait un récent séjour dans le nord de l'Italie. Son état n'inspire pas d'inquiétude, a indiqué le porte-parole du ministère Sotiris Tsiordas lors d'une conférence de presse, citée par des médias locaux.

Urgent

FRANCE 


Le Ministère de l'éducation indique que l'homme décédé à Paris, la nuit dernière est un enseignant de l'Oise. Toujours selon le ministère, il n'avait pas voyagé dans les zones touchées par le virus. 

BARCELONE


Un premier cas de coronavirus a été détecté à Barcelone, selon les autorités espagnoles. Il s'agirait d'une Italienne de 36 ans s'étant rendue en Italie du 12 au 22 février dernier. Elle est actuellement hospitalisée à l'hôpital Clinic de la ville.

MATIGNON


Les chefs de partis et présidents de groupes parlementaires seront conviés jeudi à Matignon pour aborder la problématique du coronavirus avec le Premier ministre Edouard Philippe.

KOWEÏT


Le ministre de la Santé du Koweït a annoncé que sept nouveaux cas de coronavirus avaient été détectés, portant le total d'infectés à 25 dans le pays.

BRÉSIL


Selon Reuters, le gouvernement brésilien a confirmé la présence d'un premier cas positif au coronavirus en Amérique latine.

REIMS


Selon des informations de France 3, une centaine d'étudiants de Science Po Reims a reçu la consigne de rentrer chez eux, après être passé par l'aéroport de Milan lors d'un trajet à destination du Maroc.

Infos précédentes

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent