EN DIRECT - Coronavirus : un commissariat confiné à Paris, un bus bloqué à Lyon

EN DIRECT - Coronavirus : un commissariat confiné à Paris, un bus bloqué à Lyon
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : l'épidémie meurtrière qui inquiète la planète

ÉPIDÉMIE - L'Italie, désormais principal foyer européen de coronavirus, a enregistré une cinquième victime lundi 24 février. Onze villes de Lombardie sont placées en quasi-confinement tandis que, en France, l'inquiétude monte dans le Sud-Est. Suivez les dernières infos du jour.

Live

HONG KONG


Les autorités gouvernementales de Hong Kong ont annoncé l'interdiction des arrivées de non résidents en provenance de Corée du sud.

Le coronavirus aux portes de la France : pourquoi fermer les frontières avec l'Italie serait inefficace

FOOTBALL


"Avant de commencer, je veux dire que nous sommes aux côtés des personnes  qui sont touchées et du gouvernement dans ses efforts. (...) On espère que ce problème sera résolu le plus vite possible" a déclaré l'entraîneur du club de Naples Gennaro Gattuso ce lundi en conférence de presse, à propos des personnes contaminées par le coronavirus. Sa formation affronte le FC Barcelone, en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

FLEXIBUS BLOQUE A LYON


Un bus en provenance de Milan est toujours bloqué lundi matin à la gare routière de Perrache à Lyon en raison d'une suspicion de coronavirus à son bord.


Selon le site d'information LyonMag, l'un des chauffeurs du bus, de nationalité italienne, pris d'une forte toux, a été évacué en ambulance pour subir des analyses. C'est une passagère qui aurait signalé son cas aux autorités, indique pour sa part le quotidien régional Le Progrès.

PARIS


Le commissariat du 13e arrondissement de Paris, où il y avait une suspicion de contamination, a rouvert un peu avant 12h30. 

ITALIE


Le nouveau coronavirus a fait une cinquième victime en Italie, pays qui compte désormais 219 personnes contaminées dont 167 dans la seule région de Lombardie (nord), a annoncé lundi la Protection civile.


"Il y a 219 personnes infectées et un cinquième décès s'est ajouté récemment en Lombardie, un homme de 88 ans de Caselle Landi", à environ 70 km au sud de Milan, a déclaré lundi le chef de la protection civile Angelo Borrelli lors d'une conférence de presse. 

PETROLE


Les cours du pétrole s'enfonçaient lundi pendant les échanges européens en raison des risques que la propagation de l'épidémie de pneumonie virale hors de Chine fait peser sur la demande mondiale, dans un marché déjà excédentaire.

UN COMMISSARIAT FERME A PARIS


Trois touristes chinoises se sont présentées au commissariat du XIIIe arrondissement de Paris en se sentant fébriles et malades, révèle Le Parisien. "Venues déposer plainte pour vol, elles ont aussi signalé être passées par Milan, ville italienne se trouvant dans une région ayant signalé des cas. Par précaution, le commissariat a été fermé", précise le site du quotidien.


"Une ressortissante chinoise qui était venue porter plainte ne s'est pas sentie bien", a expliqué à l'AFP une source policière, indiquant que le Samu a été prévenu. "Par précaution, personne ne rentre ni ne sort du commissariat", a ajouté cette source, le temps d'effectuer des vérifications pour savoir si cette femme est atteinte du nouveau coronavirus.

PAKISTAN


Au moins 200 personnes ont été mises en quarantaine au Pakistan à la frontière avec l'Iran, désormais le deuxième pays au monde pour le nombre de décès liés au nouveau coronavirus après la Chine, ont annoncé des responsables pakistanais lundi.


"Nous avons placé 250 de nos concitoyens en quarantaine (...) au poste frontière de Taftan", dans la province du Baloutchistan (Sud-Ouest), a déclaré le responsable administratif adjoint de cette zone, Najeebullah Qambrani, à l'AFP.


Parmi ces personnes, 110, qui rentraient d'un pèlerinage à Qom, l'une des villes saintes du chiisme, où les premières infections au nouveau coronavirus ont été rapportées en Iran, se sont mélangées avec d'autres voyageurs, a-t-il raconté.

ALPES-MARITIMES


Trois cas suspects ont été repérés dans les Alpes Maritimes, a annoncé Eric Ciotti, député du département, à la sortie d’une réunion avec le préfet et l’Autorité régionale de santé (ARS). Mais selon la préfecture, ces trois cas se sont avérés négatifs. 

LYON


Un aperçu de la situation à Lyon, où un FlixBus est bloqué en raison d'une suspicion. 

DES USAGERS D'UN BUS BLOQUES A LYON


Un cas de coronavirus est suspecté parmi les passagers d’un bus à Lyon (Rhône) en provenance de Milan, révèle ce midi Le Parisien. Selon le quotidien, les passagers du véhicule sont actuellement bloqués à l'intérieur tandis que des pompiers s'assurent de l'étanchéité de la zone.

TRAFIC AÉRIEN


Un avion de la compagnie aérienne italienne Alitalia transportant des passagers provenant des régions les plus touchées par l'épidémie de nouveau coronavirus en Italie, a été bloqué à son atterrissage à l'île Maurice, dans l'Océan indien, a indiqué lundi le ministère italien des Affaires étrangères.

Urgent

IRAK


Le pays annonce un premier cas de coronavirus, un citoyen iranien Cet homme, âgé selon une source médicale, est le premier cas officiellement annoncé en Irak, un pays au système de santé totalement délabré qui accueille sur son sol de nombreux pèlerins et étudiants en religion venus d'Iran. Ce pays voisin est en première ligne face au coronavirus, avec le plus grand nombre de cas de décès en dehors de Chine, douze recensés jusqu'ici.

FRONTIÈRES


Face à la flambée de cas du nouveau coronavirus en Italie, tout rétablissement de contrôles aux frontières à l'intérieur de l'UE devra répondre à des conditions strictes, a rappelé lundi la Commission européenne.


"Le code Schengen sur les frontières autorise le rétablissement temporaire de contrôles, mais toute décision devrait être prise à certaines conditions", a déclaré le commissaire européen à la Gestion des crises Janez Lenarcic lors d'un point presse à Bruxelles. Ainsi, une telle décision, qui revient aux Etats membres, doit être "basée sur une évaluation des risques crédible et des preuves scientifiques", être "proportionnée" et "prise en coordination avec les autres", a expliqué le Slovène.


Aucun pays n'a pour l'instant notifié à la Commission avoir pris une telle décision à cause du nouveau coronavirus, a-t-il affirmé.

FASHION WEEK


Conséquence de la fashion week, plusieurs créateurs vont manquer le grand raout de la mode cette semaine à Paris.

ECONOMIE


Et si l'épidémie avait un impact sur la reprise économique ? Explications.

CHINE


Les autorités ont décidé lundi d'interdire "complètement" et immédiatement le commerce et la consommation d'animaux sauvages, une pratique suspectée dans la propagation du nouveau coronavirus.


Le comité permanent du Parlement chinois s'est réuni lundi et a approuvé une proposition "pour interdire complètement" le commerce d'animaux sauvages, "abolir la mauvaise habitude de surconsommer des animaux sauvages et protéger efficacement la santé et la vie de la population", a rapporté la télévision d'Etat.

IRAN


Le gouvernement de Téhéran a promis lundi d'être "transparent" sur l'épidémie de nouveau coronavirus qui touche l'Iran, en particulier sur les chiffres des morts et des personnes contaminées par la maladie.


"Nous nous engageons à être transparents sur la publication des chiffres", a déclaré le porte-parole du gouvernement Ali Rabii, après que le cabinet a été accusé par un député de "ne pas dire la vérité" sur l'ampleur de l'épidémie dans sa ville.

BOURSES


En raison des inquiétudes liées au Coronavirus, les bourses de Paris, Milan, Francfort et Madrid ont respectivement chuté de 3,03%, 4,17%, 3,21% et 3% ce lundi.

IRAN


Selon l'agence semi-officielle Isna, un député de Qom, Ahmad Amirabadi Farahani, accuse les autorités iraniennes de dissimuler l'ampleur de l'épidémie du coronavirus dans le pays.

AFGHANISTAN


Un premier cas de coronavirus a été détecté dans l'ouest de l'Afghanistan chez un patient arrivé récemment d'Iran,  a annoncé ce lundi Firozuddin Feroz, le ministre de la Santé afghan lors d'une conférence de presse. Le malade a été détecté parmi trois personnes suspectes dont les autorités avaient dit dimanche qu'elles revenaient de la ville de Qom en Iran.

CHINE


Pour la première fois depuis trois décennies, la Chine aurait, selon les médias locaux, reporté la session annuelle du Parlement. La session plénière de l'Assemblée nationale populaire (ANP), grande  messe du régime communiste, devait s'ouvrir comme tous les ans le 5 mars, une date inchangée depuis 1985. Une nouvelle date sera décidée ultérieurement, a précisé la télévision nationale.

ITALIE


L'Italie déplore ce lundi un quatrième mort dû au Coronavirus. Il s'agit d'un homme âgé de 84 ans.


L'homme, qui a succombé dans la nuit dans un hôpital, est la troisième victime de la région lombarde, alors que le Nord de l'Italie a connu en fin de semaine une flambée des cas de nouveau coronavirus. 

IRAN


Ce lundi, le bilan est passé de huit à douze décès en Iran.

Coronavirus : vent d'inquiétude en Iran, deuxième pays le plus mortellement touché avec douze décès

WUHAN


Quelques heures seulement après avoir autorisé les non-résidents de Wuhan à quitter la ville, la mairie de Wuhan a renoncé à alléger ses mesures de quarantaine.

PREMIERS CAS


Le Koweït et le royaume de Bahreïn ont annoncé ce lundi les premiers cas de personnes infectées par le nouveau coronavirus, en précisant qu'elles revenaient de l'Iran voisin qui a enregistré 43 cas et huit décès.


Le ministère de la Santé de Koweït a précisé que trois personnes, revenant de la ville iranienne de Machhad (nord-est), ont été testées positives au virus alors qu'à Manama, le ministère de la Santé a annoncé qu'un Bahreïni, de retour d'Iran, a été diagnostiqué avec le nouveau coronavirus.

ITALIE / CORÉE DU SUD


L'explosion des cas dans ces deux pays inquiète beaucoup l'OMS...

Coronavirus : l'accélération de l'épidémie confirme les inquiétudes de l’OMS

WUHAN


Les non-résidents en bonne santé vont être autorisés sous conditions à quitter Wuhan, berceau du Coronavirus en Chine, a annoncé la mairie de la métropole chinoise. La ville est pour rappel placée en quarantaine depuis le 23 janvier dernier.

BILAN EN CHINE


Le bilan de l'épidémie de pneumonie a atteint lundi 2592 morts en Chine continentale après l'annonce de 150 décès supplémentaires, tous sauf un dans la province centrale du Hubei, berceau du nouveau coronavirus, ont annoncé les autorités sanitaires. La Commission nationale (ministère) de la Santé a par ailleurs fait état de 409 nouveaux cas confirmés de contamination sur vingt-quatre heures, la plupart au Hubei, ce qui porte à plus de 77 000 le nombre de personnes infectées dans le pays.

INQUIÉTUDE

Coronavirus en Italie : des élus du sud-est de la France tirent la sonnette d’alarme et demandent un plan d'urgence

DÉCÈS EN CORÉE DU SUD


La Corée du Sud a annoncé deux nouveaux décès et 161 nouvelles contaminations des suites du Coronavirus.

UN TRAIN STOPPÉ À LA FRONTIÈRE ITALIENNE


Les chemins de fer autrichiens ont annoncé dimanche soir la suspension jusqu'à nouvel ordre du trafic sur une importante liaison avec l'Italie passant par le col du Brenner où un train a été arrêté en raison de deux cas suspects de coronavirus.


"Les liaisons ferroviaires par le Brenner sont interrompues en raison d'un décision administrative", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la compagnie autrichienne de chemin de fer ÖBB, sans préciser la durée de cette suspension du trafic.


L'annonce a été faite alors qu'un train reliant Venise à Munich (Allemagne) a été stoppé dans la soirée à la station du col du Brenner en raison de deux cas suspects de coronavirus sur des passagères.


Selon la police, citée par l'agence autrichienne APA, ces deux passagères allemandes ont été prises en charge pour des examens médicaux peu après leur départ de Venise et ne se trouvaient plus dans le train arrêté à la frontière. Toujours selon l'agence autrichienne, les examens pratiqués n'ont pas confirmé la suspicion d'infection par le nouveau coronavirus

PAYS LIMITROPHES AVEC L'ITALIE 


Suisse : 

La Suisse n'a pour l'heure "pas pris de mesures supplémentaires" de type restrictions aux frontières mais "évidemment, nous regardons très attentivement ce qui se passe en Italie", a affirmé dimanche un porte-parole de l'Office fédéral de la Santé publique (OFSP).


Autriche :

Samedi, le ministère autrichien de la Santé avait estimé qu'il n'y avait pour l'heure "pas de raison de paniquer". Le ministre de l'Intérieur Karl Nehammer a affirmé pour sa part dimanche que l'équipe dédiée au coronavirus au sein du ministère aurait une réunion lundi avec des experts.


Slovénie : 

Le gouvernement a convoqué pour lundi un Conseil de sécurité nationale afin de faire le point sur la situation.


A noter que les autorités ont demandé aux vacanciers de retour des stations de ski du nord de l'Italie d'être particulièrement vigilants à d'éventuels symptômes.

LES TRAJETS ENTRE LA FRANCE ET L'ITALIE ASSURES 


Côté transports, "Air France assure normalement l'ensemble de ses vols vers et en provenance de l'Italie", a déclaré dimanche à l'AFP un porte-parole de la compagnie.


De son côté, la SNCF (transports ferroviaires) diffuse des messages dans les grandes gares françaises appelant les voyageurs à contacter un numéro d'urgence en cas de maladie, mais n'a pour l'heure déployé aucun dispositif spécifique au sujet de l'Italie, selon un porte-parole.

ISRAËL 


Les autorités israéliennes annoncent un deuxième cas de nouveau coronavirus sur une personne qui avait été placée en quarantaine sur le paquebot Diamond Princess avant d'être rapatriée en Israël. "Un autre passager qui se trouvait sur le bateau de croisière au Japon a été testé positif", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué. "Le patient est en quarantaine (...) et n'a pas été infecté en Israël", a-t-il ajouté.


Les autorités israéliennes avaient fait état vendredi d'un premier cas, une femme qui avait été, elle aussi, placée en quarantaine sur le paquebot Diamond Princess, le plus important foyer de contagion hors de Chine. 


Dans le même temps, près de 200 écoliers israéliens ont été appelés à rester cloîtrés chez eux pendant 14 jours après avoir été en contact avec des touristes sud-coréens ayant contracté le nouveau coronavirus.

RÉUNION A MATIGNON 


Une réunion avait lieu à Matignon, cet après-midi, pour faire le point sur le coronavirus.

MENTON 


L'inquiétude gagne le sud de la France en raison de sa proximité avec l'Italie. La ville de Menton "demande la mise en place d’un plan sanitaire d’urgence, une mobilisation des établissements hospitaliers et sanitaires et le renforcement des contrôles sanitaires à la frontière en plus des contrôles d’identité", peut-on lire sur sa page Facebook. 

POINT PRESSE DU MINISTÈRE DE LA SANTE 


Olivier Véran, ministre de la Santé, a tenu une conférence de presse ce dimanche soir. "La situation internationale est très évolutive, notamment en Italie (...) En France, la situation est stable, il y a toujours une personne hospitalisée, son état est stable, elle devrait sortir prochainement et il n'y a pas de nouveaux cas". 


70 établissements seront activés dès demain, au besoin, pour faire face à une épidémie. Les tests de coronavirus seront également augmentés. Un guide accessible à tous les professionnels de santé sera également disponible. 


"Nous comptons sur eux et ils peuvent compter sur l’engagement de mon ministère. Nous allons leur procurer des masques FFP2 (...) En ville, les professionnels de santé seront financièrement protégés. La solidarité nationale jouera son plein", détaille le ministre de la santé. "Il n'y a pas d'épidémie en France", répète le Ministre de la Santé. 

EN ITALIE 


Sur place, non loin de la zone de quarantaine. 

CORSE 


Gilles Simeoni, Président du Conseil exécutif de Corse, demande au gouvernement de prendre des mesures en raison des flux de passagers avec les vacances scolaires

OMS


L'OMS reconnait que "la hausse rapide des cas enregistrés en Italie depuis deux jours est inquiétante", selon un porte-parole. "Ce qui nous inquiète aussi c'est qu'on pas pas pu identifier dans tous les cas des liens épidémiologiques clairs comme des voyages en Chine ou des contacts avec un cas confirmé".

NOUVEAU BILAN EN ITALIE


Au cours d'une conférence de presse, le chef de la Protection civile Angelo Borrelli a annoncé que l'Italie comptait désormais 149 cas sans compter les trois personnes décédées, dont "110 contaminés en Lombardie (autour de Milan), 21 en Vénétie (autour de Venise), 9 en Emilie Romagne, 2 dans le Latium (Rome)", ces deux cas ayant été contractés hors d'Italie. 


"55 sont hospitalisées avec des symptômes, 25 en thérapie intensive, 19 à l'isolement et 27 en cours de contrôle", a-t-il précisé.


Les décès en lien au nouveau coronavirus concernent tous des personnes âgées et déjà atteintes d'autres pathologies.

ARMÉNIE 


L'Arménie va fermer "pour deux semaines" sa frontière terrestre avec l'Iran et suspendre les liaisons aériennes avec ce pays où les cas du nouveau coronavirus se multiplient, a annoncé dimanche le Premier ministre Nikol Pachinian.


"Les liaisons aériennes Iran-Arménie et l'entrée de personnes en Arménie via le poste de contrôle de Meghri", le seul à la frontière entre les deux pays, "seront suspendues", a indiqué M. Pachinian dans un message sur Twitter. Cette décision sera validée par le gouvernement lors d'une réunion extraordinaire, "pour deux semaines", a-t-il précisé.


Une commission spéciale chargée d'empêcher la propagation du nouveau coronavirus en Arménie va par ailleurs se réunir lundi matin pour discuter d'autres mesures éventuelles à prendre en lien avec la situation en Iran, selon la même source.

ITALIE 


A Codogno, la peur du coronavirus plombe l'ambiance

"Ne m'approchez pas, ici on ne se touche pas" : à Codogno, la peur du coronavirus plombe l'ambiance

ISRAËL 


Près de 200 écoliers israéliens ont été appelés à rester cloîtrés chez eux pendant 14 jours à partir de dimanche après avoir été en contact avec des touristes sud-coréens ayant contracté le nouveau coronavirus, épidémie qui suscite une préoccupation croissante en Israël.


Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé la formation d'une équipe ministérielle "pour gérer au quotidien cette menace majeure", après une réunion extraordinaire à laquelle ont participé de hauts responsables de la sécurité et de la santé. 


Cette annonce survient après l'ordre donné par le ministère de l'Education à 180 écoliers, scolarisés dans trois établissements à travers le pays, de rester chez eux pendant 14 jours, après avoir récemment rencontré lors d'excursions pédagogiques des pèlerins chrétiens venus de Corée du Sud.

ITALIE 


Les officiels italiens annoncent le décès d'une femme atteinte d'un cancer, testée positive au coronavirus. Il s'agit du troisième décès lié à cette maladie. Il s'agit d'une "femme âgée qui était hospitalisée à Crema (près de Crémone, en Lombardie, ndlr) depuis plusieurs jours et dont les tests montraient qu'elle avait contracté le coronavirus", a expliqué lors d'une conférence de presse à Milan, l'adjoint régional à la Santé, Giulio Gallera. Il a précisé qu'elle avait été admise "en oncologie dans un état grave".

Urgent

3e DÉCÈS EN ITALIE


Une femme atteinte d'un cancer et du coronavirus est morte, troisième décès dans le pays lié à l'épidémie. 

CORONAVIRUS EN ITALIE 


Récit d'un basculement en quelques heures 

Coronavirus : comment l'Italie est devenue le principal foyer européen de la maladie

ITALIE 


Comment l'Italie est devenue le principal foyer européen de la maladie ? On vous raconte les dernières heures ... 

Coronavirus : comment l'Italie est devenue le principal foyer européen de la maladie

Infos précédentes

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent