EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'en janvier 2021

Covid-19 : la vaccination débutera "fin décembre, début janvier" et ne sera pas obligatoire

CORONAVIRUS - Emmanuel Macron a annoncé mardi soir un allègement des restrictions en trois étapes jusqu'à fin janvier, avec une possible levée du confinement le 15 décembre si la situation sanitaire continue de s'améliorer. Suivez les dernières informations.

Live

ALLEMAGNE


En Allemagne, les restrictions pour lutter contre la pandémie de Covid-19 dureront jusqu'à début janvier. Les bars et restaurants resteront donc fermés et le nombre de participants à des réunions privées sera toujours limité, a annoncé mercredi soir Angela Merkel.


"Nous devons encore faire des efforts (...) le nombre d'infections quotidiennes se situe encore à un niveau beaucoup trop élevé", a déclaré la chancelière à l'issue de plus de sept heures de discussions avec les dirigeants des 16 Etats régionaux allemands.


Le pays souhaite par ailleurs que l'Union Européenne interdise les séjours de ski d'ici le 10 janvier pour éviter de nouvelles infections au Covid-19.

COUP DE POUCE


Dans une interview à paraître jeudi dans Les Echos, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, annonce une "aide exceptionnelle" pour les travailleurs précaires qui travaillaient "significativement" avant la crise du Covid-19. Cette aide individualisée et versée par Pôle emploi doit concerner "environ 300.000 personnes, dont 70.000 jeunes" et "son versement durera le temps que le marché du travail se stabilise", a-t-elle indiqué à la veille d'une conférence de presse où Jean Castex doit détailler les annonces du chef de l'Etat lors de son allocution de mardi.

PROTECTION 


Pour le moment, 60% des Français se disent prêts à se faire vacciner contre le Covid-19.

Covid-19 : quelle proportion de Français devrait se faire vacciner pour atteindre l'immunité collective ?

TÉLÉTRAVAIL


Une nouvelle séance a été programmée jeudi matin pour tenter d'amener tous les syndicats à signer le projet d'accord national interprofessionnel (ANI) sur le télétravail, que la CFDT et la CFTC étaient prêtes à valider après des concessions du patronat, mais pas la CGT, regrettant son caractère non contraignant. FO et la CFE-CGC, qui s'est montrée particulièrement critique jusque là, ne se sont pas encore prononcées.


Depuis dimanche, le projet a été amendé trois fois, à la demande des syndicats. Une ligne rouge demeure pour la CGT: comme réclamé dès le début de la négociation le 3 novembre par le Medef, le texte n'est "ni prescriptif", "ni normatif". "C'est-à-dire que tout ce qui est écrit dedans peut être contourné. C'est un gros souci", avait rappelé dans la matinée Fabrice Angéi. Pour cette raison, il ne voyait "pas comment un avis positif peut être donné par la CGT", qui rendra une décision officielle d'ici mi-décembre.

ALLEMAGNE


En Allemagne, les restrictions pour lutter contre la pandémie de Covid-19 dureront jusqu'à début janvier. Les bars et restaurants resteront donc fermés et le nombre de participants à des réunions privées sera toujours limité, a annoncé mercredi soir Angela Merkel.


"Nous devons encore faire des efforts (...) le nombre d'infections quotidiennes se situe encore à un niveau beaucoup trop élevé", a déclaré la chancelière à l'issue de plus de sept heures de discussions avec les dirigeants des 16 Etats régionaux allemands.


Le pays souhaite par ailleurs que l'Union Européenne interdise les séjours de ski d'ici le 10 janvier pour éviter de nouvelles infections au Covid-19.

PRÉPARATIFS


A quelques jours de la réouverture, nous sommes allés voir comment les commerçants s'approprient les nouvelles règles du protocole sanitaire.

Réouverture ce samedi : comment les commerces s'organisent

SOLIDARITÉ NAPOLITAINE


Devant les difficultés de la ville à enrayer l'épidémie de coronavirus, une association a eu l'idée d'appliquer cette coutume solidaire aux tests antigéniques.

VIDÉO - À Naples, la solidarité du "café suspendu" s'étend au test pour le Covid-19

SOLUTION


Lors de la première vague déjà, l'Académie nationale de médecine avait recommandé que des établissements hôteliers puissent accueillir les patients atteints de formes simples ou modérées de Covid-19. 

Les "hôtels Covid", la solution pour casser les chaines de transmission ?

TURQUIE


Plus de 28.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été diagnostiqués mercredi en Turquie, presque quatre fois plus que la veille, Ankara rendant désormais publics tous les cas recensés quotidiennement, et non uniquement ceux qui nécessitent des soins.


Mardi, le ministère turc de la santé avait annoncé 7.381 nouveaux "malades", alors que le chiffre était légèrement supérieur à 2.000 début novembre.


Face à l'aggravation de la situation, la Turquie a dû se reconfiner partiellement depuis vendredi, avec un couvre-feu les soirs des week-ends et les restaurants et cafés qui ne peuvent proposer que de la vente à emporter.

BILAN MONDIAL


Au total 60.014.291 cas, dont 1.415.258 décès, ont été recensés dans le monde depuis le début de la pandémie en Chine en décembre 2019, rapporte ce mercredi l'AFP. 


L'Europe, avec 17,1 millions de cas confirmés (pour près de 388.000 décès), est la région qui recense le plus de cas actuellement, mais la progression de l’épidémie y ralentit. Ces sept derniers jours, 1,7 million de nouveaux cas ont été enregistrés dans les 52 pays de la région européenne, soit 10% de moins que la semaine précédente.


Derrière l'Europe, les régions les plus touchées en nombre total de cas détectés sont les Etats-Unis et le Canada (13 millions, 272.183 décès), l'Amérique latine et les Caraïbes (12,6 millions, 438.098), et l'Asie (12,1 millions, 190.108). Suivent le Moyen-Orient (3,2 millions de cas, 75.700 décès), l'Afrique (2,1 millions, 50.422) et l'Océanie (plus de 30.000 cas, 941 morts)

VOTE PAR PROCURATION


Alors qu'une mission d'information a été créée pour évaluer la "faisabilité" du vote par correspondance, en vue notamment des élections régionales et départementales de 2021, Gérald Darmanin a indiqué ce mercredi que les procurations pourront en partie se faire sur internet à compter de ces scrutins.


"Il en est fini de la procuration à l'ancienne pour les prochaines départementales et régionales", a dit le ministre, auditionné par la commission des Lois du Sénat sur le projet de loi de finances pour 2021. "Désormais, les Français pourront, sur internet, remplir leur situation, donner mandat à quelqu'un, avoir un numéro", a-t-il ajouté. Muni de ce numéro, le mandant devra ensuite se présenter au commissariat ou à la gendarmerie pour faire valider la procuration, a précisé à l'AFP l'entourage du ministre.

VÉRIFICATION


Aucune loi sur le sujet n'a d'ailleurs encore été adoptée.

Non, une amende de 3.000 euros n'est pas instaurée en Espagne en cas de refus de vaccin

ÉTUDE


Selon une étude des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) publiée ce mercredi, les études qui se fondent sur la détection d'anticorps dans le sang pour estimer la proportion d'une population ayant été contaminée par le coronavirus sont sans doute en-dessous de la réalité, car les anticorps disparaissent progressivement de l'organisme. 


Les CDC ont pris et testé le sang de plus de 3.000 soignants dans 13 hôpitaux américains d'avril à juin 2020: 194 personnes (6%) avaient des anticorps du coronavirus. Deux mois plus tard environ, 156 d'entre eux se sont faits tester à nouveau: chez 94% d'entre eux, le niveau d'anticorps avait baissé. Chez 28%, le niveau d'anticorps était tombé en-dessous du seuil qui indique généralement une infection passée.


Les études d'anticorps sont devenues routinières dans de nombreux pays, réalisées à différentes échelles, avec des échantillons représentatifs, des villages entiers, ou souvent à partir d'échantillons dans des banques de sang.

DÉCRYPTAGE 


Le dispositif pourrait se heurter aux libertés fondamentales.

Isolement forcé des cas positifs : la loi ne pourra pas tout permettre

BILAN QUOTIDIEN


Selon le dernier bilan de Santé Publique France,  16.282 nouveaux cas de Covid-19 ont été avérés ces dernières 24h, confirmant la poursuite de la diminution du nombre de cas confirmés. 384 personnes sont par ailleurs décédées des suites de leur contamination, portant le bilan à 50.618 morts depuis le début de l'épidémie en France.


Sur les 7 derniers jours, 11.420 nouvelles personnes ont été hospitalisées, dont 1733 en réanimation. Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés est ainsi passé sous les 30.000. Le nombre de patients hospitalisées avait passé ce cap le 8 novembre, augmentant jusqu'à plus de 33.000 mi-novembre avant d'entamer une décrue pour atteindre ce mercredi 29.944.

UNIVERSITÉS


Les présidents de dix universités françaises ont demandé ce mercredi, dans un communiqué commun, la possibilité d'accueillir leurs étudiants "dès début janvier avec une jauge de 50%", dénonçant le risque d'"ajouter une crise étudiante à la crise sanitaire", s'ils doivent attendre février.


Dans le détail, il s'agit d'Aix Marseille université, Sorbonne université, l'université de Paris sciences et lettres, l'université de Paris, l'université Lyon 1, l'université Côte d'Azur, l'université de Bordeaux, l'université de Strasbourg, l'université de Grenoble Alpes et l'université Paris-Saclay.


Mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé que les universités pourront reprendre les cours début février avec une présence physique de tous les élèves, si le nombre de contaminations quotidiennes par le Covid-19 en France reste sous la barre des 5.000. Les cours en présentiel dans les universités et grandes écoles avaient été suspendus fin octobre.

LICENCIEMENTS


Le groupe de services pétroliers Schlumberger va mettre en place 5 plans de sauvegarde de l'emploi (PSE) "qui entraîneront près de 400 suppressions de postes, ce qui correspond à 20% de l'effectif en France", indique mercredi la CFE-CGC, présente sur l'ensemble des sites français.


La multinationale aux origines françaises avait annoncé en juillet dernier qu'elle envisageait la suppression de 21.000 emplois après avoir accusé une perte nette de 3,43 milliards de dollars au second trimestre.

PROLONGATION 


Le fonds de solidarité est en quelques mois devenu le plus généreux des dispositifs de soutien à l'économie.

Restaurateurs, commerçants, PME : 1,6 milliard de nouvelles aides chaque mois pour accompagner le déconfinement

BACCALAURÉAT


Après l'annonce d'une réouverture totale des lycées "autour du 20 janvier", de nombreux lycéens se disent "stressés" par l'échéance des premières épreuves du baccalauréat prévues à la mi-mars. Les syndicats demandant déjà le report de ces épreuves de spécialités et l'aménagement des programmes.


"La question de ce report a déjà été évoquée et des aménagements sont prévus. Mais ça ne va pas suffire pour boucler les programmes et préparer correctement les élèves, alors décalons-les à juin", insiste Bruno Bobkiewicz, proviseur d'une cité scolaire à Vincennes près de Paris et secrétaire général du SNPDEN (syndicat des chefs d'établissement). 

CHÔMAGE


Le conseil d'Etat a annulé ce mercredi deux dispositions importantes du décret de juillet 2019 sur la réforme de l'assurance-chômage, les modalités de calcul de la base de l'indemnisation ainsi que le bonus-malus sur la cotisation chômage de certaines entreprises.


Le Conseil d'Etat, saisi par plusieurs organisations syndicales et fédérations patronales, n'a en revanche pas remis en cause le durcissement des conditions d'affiliation ni l'introduction d'une dégressivité pour les hauts revenus. Du fait de la crise, le gouvernement a suspendu l'application de la réforme jusqu'au 1er avril et son contenu est actuellement rediscuté avec les partenaires sociaux.

MESURE RESTRICTIVE


L'épidémiologiste craint que cela ne fasse qu'empirer la situation.

L'isolement obligatoire ? "La population va arrêter de se faire tester", craint Martin Blachier

MESURE RESTRICTIVE


L'épidémiologiste craint que cela ne fasse qu'empirer la situation.

L'isolement obligatoire ? "La population va arrêter de se faire tester", craint Martin Blachier

CHÔMAGE PARTIEL


Le nombre de salariés en chômage partiel est reparti à la hausse en octobre, avec 1,6 million de salariés concernés, selon une estimation de la Dares publiée ce mercredi. Ils étaient 1,3 million en septembre (chiffre révisé légèrement à la hausse) et en août, indique le service de statistiques du ministère du Travail dans cette enquête sur l'activité et les conditions d'emploi de la main-d'œuvre pendant la crise sanitaire du Covid-19. Au plus fort de la crise au printemps, près de 9 millions de salariés avaient été concernés.


La hausse en octobre est "portée par les secteurs de l'hébergement-restauration (+0,2 million), du commerce (+0,1 million) et des +autres activités de services+ (+0,1 million)", qui comprend les arts, spectacles et activités récréatives

TESTS


La pression est désormais sur les épaules des laboratoires.

Se faire dépister en 24 heures comme le veut Macron, un objectif réalisable ?

COMMERCES


Les commerces de la ville de Strasbourg ont reçu mercredi par arrêté préfectoral l'autorisation d'ouvrir les quatre dimanches de l'Avent de 10h à 19h. Ces ouvertures dominicales devraient pouvoir leur permettre d'atténuer les pertes économiques du confinement.

RECAP'


LCI reprend une à une les trois étapes du plan de déconfinement annoncé par Emmanuel Macron mardi soir.

VIDÉO - Déconfinement progressif : le calendrier des différentes étapes

ROYAUME-UNI


Dans un discours au Parlement, le Chancelier de l'Echiquier britannique Rishi Sunak a dévoilé ce mercredi son plan budgétaire face à l'"urgence économique". Selon les prévisions officielles, le Royaume-Uni va subir une chute inédite de 11,3% de son produit intérieur brut en 2020 avant un rebond de 5,5% l'an prochain et 6,6% en 2022. Il s'agit de la pire contraction de l'économie britannique en plus de 300 ans. Il faudra attendre fin 2022 pour que l'économie retrouve ses niveaux d'avant la crise sanitaire.

PROPOSITION


Président du groupe Agir ensemble à l'Assemblée, Olivier Becht porte une proposition de loi visant à tester massivement la population et à contraindre au confinement les cas positifs


 Ces personnes seraient suivies par un "référent santé", explique-t-il à LCI, chargé de lui apporter de la nourriture, les médicaments ou les services nécessaires à l'isolement. "Cet isolement serait rémunéré. C'est-à-dire qu'en plus des indemnités légales qui servent à compenser les pertes de revenu, il y aurait une indemnité de l'ordre de 30 euros par jour", explique-t-il. Si la personne venait en revanche à "briser l'isolement", dont le respect serait surveillé par le référent santé et l'Assurance maladie, il propose une amende de 1500 euros. 

DÉSARROI 


Dans les stations, c'est un nouveau coup de massue pour les hôteliers et les commerçants.

Des annulations en avalanche... Pas d'ouverture à Noël, un crève-cœur pour les stations de ski

CRISE


Fragilisées par la crise sanitaire, les radios et chaînes de télévision locales se sont inquiétées mercredi des conséquences d'une interdiction de la publicité pour certains secteurs, comme le propose la Convention citoyenne sur le climat, et ont présenté des solutions alternatives.


"Les radios indépendantes emploient 2.500 salariés dont 500 journalistes et sont financées à 100% par la publicité. Les publicités pour la distribution représentent 50% de notre chiffre d'affaires et celles du secteur automobile 20%", a détaillé Alain Liberty, président du Sirti, syndicat des radios indépendantes, lors d'un point presse.


Du côté des télés locales, "25% de nos ressources viennent de la publicité, dont 43% vient de la distribution et 16% de l'automobile", selon Dominique Renauld, co-président de l'organisme Locales.tv, qui réclame une étude d'impact sur les propositions de la Convention citoyenne.

MESURES SANITAIRES


Emmanuel Macron a appelé mardi à un débat parlementaire sur un possible durcissement des mesures d'isolement des cas positifs au Covid-19.

"Va-t-on créer des camps d'internement ? " : les députés divisés sur l'isolement des cas Covid

ROYAUME-UNI


Le Royaume-Uni a annoncé mercredi réduire d'un tiers son aide au développement l'an prochain en raison de l'effet de la pandémie sur ses finances publiques, malgré les nombreux appels à sauvegarder ces financements essentiels pour de nombreux projets dans le monde. Elle ne sera ainsi plus que de 0,5% de la richesse nationale, contre 0,7% habituellement et tel qu'inscrit dans la loi, soit environ 10 milliards de livres sterling (environ 11 milliards d'euros), contre autour de 15 milliards de livres les années normales.


"Dans une période de crise sans précédent, le gouvernement doit faire des choix difficiles", a plaidé le ministre des Finances, Rishi Sunak, dans le cadre des orientations budgétaires détaillées devant les députés. Cette aide sera rehaussée à 0,7% du Produit national brut "quand la situation budgétaire le permettra", a indiqué le ministre.

À L'ÉTUDE


Le dirigeant de Quantas a annoncé lundi qu'une fois que le vaccin sera disponible, sa compagnie aérienne demandera à chaque passager de présenter une preuve de vaccination avant d'embarquer sur son vol.

Les compagnies aériennes peuvent-elles vous obliger à être vacciné pour embarquer ?

AVENIR


Les rencontres se disputent sans spectateurs depuis plusieurs semaines et l’incertitude demeure quant à un retour du public.

Allégement du confinement : à quand un retour du public dans les stades ?

TAXE SUR LES SPECTACLES


Le Sénat, dominé par l'opposition de droite a voté ce mercredi, avec l'aval du gouvernement, la prolongation au premier semestre 2021 de l'exonération de la taxe sur les spectacles, dans le cadre du projet de loi de budget.


Le texte, voté par les députés en première lecture, prévoyait l’exonération de la taxe pour les représentations ayant eu lieu entre le 17 mars et le 31 décembre 2020, afin de prendre en compte la situation dramatique du spectacle vivant, paralysé par les confinements et fragilisé par les mesures sanitaires mises en place.

RESTAURANTS


Malgré l'allègement du confinement annoncé par Emmanuel Macron, les restaurateurs ne pourront pas rouvrir avant le 20 janvier, au mieux. De quoi augmenter le désarroi des professionnels du secteur.

"PAPY ET MAMIE DANS LA CUISINE"


Il s'en est expliqué sur LCI et même excusé. Et pourtant. Rémi Salomon, le président de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP, a déclenché un torrent de réactions indignées qui se poursuit ce mercredi, en déclarant que "papy et mamie" devraient manger la bûche de Noël "dans la cuisine".

"Papy et mamie dans la cuisine" à Noël : torrent d'indignation après le conseil du Pr Salomon

BAISSE DE L'AIDE AU DÉVELOPPEMENT AU ROYAUME-UNI


Le Royaume-Uni a annoncé ce mercredi une forte baisse de son aide au développement l'an prochain pour cause de finances publiques plombées par la pandémie. "Dans une période de crise sans précédent, le gouvernement doit faire des choix difficiles", a plaidé le ministre des Finances Rishi Sunak devant les députés.


Il a annoncé que l'aide au développement serait réduite en 2021 à 0,5% de la richesse nationale contre 0,7% habituellement. Elle représentera environ 10 milliards de livres sterling (environ 11 milliards d'euros) contre autour de 15 milliards de livres les années normales. Cette aide sera rehaussée à 0,7% du produit national brut "quand la situation budgétaire le permettra", a indiqué le ministre.

CONFÉRENCE DE PRESSE DE CASTEX


Le point presse du Premier ministre Jean Castex afin de détailler les annonces d'Emmanuel Macron se tiendra ce jeudi à 11h.

PLANS SOCIAUX : LE GOUVERNEMENT VIGILANT


"L'épidémie ne doit pas être un prétexte pour des plans sociaux prévus de longue date", a rappelé ce mercredi Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, alors que les annonces de suppressions de postes se multiplient ces dernières semaines dans le pays.


"Dans cette crise, les salariés, qui font des efforts importants, doivent être protégés", a-t-il insisté à l'issue du conseil des ministres. "Le gouvernement fait des efforts majeurs avec des aides comme aucun autre pays ne les met en place, nous attendons donc la même exigence de la part des entreprises. Nous serons là à chaque plan social, nous irons dans le détail, nous demanderons des comptes et regarderons en particulier l'avenir des salariés concernés."

INQUIÉTUDE AU PAKISTAN


Les hôpitaux au Pakistan se remplissent de malades du Covid-19 et sont proches de la saturation, des patients atteints du coronavirus commençant même à être refusés par des hôpitaux, ont indiqué à l'AFP des docteurs. Ils craignent que le pays, largement épargné jusqu'ici, ne se dirige vers une crise sanitaire majeure.


"Les deux prochaines semaines seront cruciales et notre situation va s'aggraver", a déclaré Qaisar Sajjad, le secrétaire-général de l'Association médicale pakistanaise. "Environ 95% des lits sont occupés. Seuls quelques hôpitaux ont encore des places, mais la plupart sont pleins et refusent de prendre plus de patients", a-t-il ajouté. Selon lui, le virus se révèle cette fois-ci "beaucoup plus meurtrier" que lors de la première vague.

ÉCONOMIE DU ROYAUME-UNI


Le Royaume-Uni traverse une période "d'urgence économique" et va subir une chute inédite de 11,3% du PIB en 2020 en raison de la pandémie, selon les prévisions officielles dévoilées par le ministre des Finances Rishi Sunak.


L'an prochain, la croissance devrait rebondir de 5,5%, selon ces prévisions dévoilées lors d'une allocution au Parlement. Le déficit public devrait bondir à 394 milliards de livres pour l'année budgétaire en cours, soit 19% du PIB, à cause d'efforts sans précédent pour soutenir l'emploi.

SECRET MÉDICAL


Le renforcement potentiel des contrôles pour l'isolement des malades respectera le secret médical, assure le porte-parole du gouvernement. "Nous resterons extrêmement attachés au secret médical, qui est une valeur fondamentale pour notre pays", indique Gabriel Attal.

CAMPAGNE DE VACCINATION


"La transparence sera notre valeur absolue pour cette campagne de vaccination", assure le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. "La confiance passe par la transparence."

ISOLEMENT DES MALADES


"Un débat va s'engager" autour de l'isolement des malades, confirme Gabriel Attal. "L'objectif est d'être plus efficace, possiblement en étant contraignants, avec possiblement, si on pousse le raisonnement, une sanction. Si nous voulons pouvoir durablement alléger les contraintes, sans doute faut-il renforcer les contraintes sur les chaînes de contamination."

"LES DISCUSSIONS SE POURSUIVENT" POUR LES LIEUX DE CULTE


"Il y a eu une longue concertation avec les représentants des cultes" autour de la jauge limite, assure le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. "Le président de la République a annoncé hier une jauge de 30 personnes. Des discussions vont se poursuivre pour préparer les échéances futures, et la seconde étape du 15 décembre."

GABRIEL ATTAL SALUE "L'ENGAGEMENT DES FRANÇAIS"


"Nous sommes encore loin d'avoir battu le virus et de pouvoir lever les restrictions sur le pays", indique le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l'issue du Conseil des ministres. "Lever le confinement le 15 décembre, ce ne sera pas baisser la garde, puisqu'un couvre-feu sera instauré."


"Pour le moment, nous avons réussi à éviter le pire grâce à l'engagement des Françaises et des Français", salue Gabriel Attal. "Nos efforts collectifs nous permettent d'envisager l'avenir sereinement."

VACCIN MODERNA


Moderna annonce que la Commission européenne a signé un accord pour 80 millions de doses de son candidat vaccin, avec la possibilité d'acheter 80 millions de doses supplémentaires.

NIGERIA


La pandémie de Covid-19 a fait entrer le Nigeria en récession pour la deuxième fois depuis 2016, menaçant de faire basculer un peu plus dans la pauvreté les 200 millions d'habitants de la première économie d'Afrique. Le PIB du premier producteur africain de pétrole s'est contracté de 3,62% au troisième trimestre, après avoir déjà reculé de 6% au trimestre précédent.

L'ÉLYSÉE PEAUFINE LES DERNIERS DÉTAILS


Au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron, et à la veille de la conférence de presse de Jean Castex, des discussions sont toujours en cours à l'Élysée. Jauge dans les lieux de culte, organisations dans les salons de coiffure, stations de ski... Les derniers détails sont en cours d'évaluation.

TÉLÉTRAVAIL


C'est l'un des points qui fait débat entre syndicats d'employeurs et de salariés : qui doit prendre en charge les frais occasionnés par le télétravail, et comment l'organiser ? Aujourd'hui, un mécanisme simple existe déjà, peut-être est-il d'ailleurs déjà présent sur votre bulletin de salaire.

Télétravail : votre employeur doit-il vous verser une "indemnité compensatoire" pour en couvrir les frais ?

Infos précédentes

Retrouvez ici les dernières informations sur la pandémie.

Toute l'info sur

La France face à son deuxième confinement

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'en janvier 2021

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

EN DIRECT - Mort de Maradona : une veillée funèbre au palais présidentiel argentin

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

Lire et commenter