EN DIRECT - Covid-19 : 785 nouveaux cas en France ces dernières 24 heures

EN DIRECT - Covid-19 : 785 nouveaux cas en France ces dernières 24 heures
Santé

CORONAVIRUS - La reprise de l’épidémie inquiète en France et de plus en plus de villes imposent le port du masque obligatoire dans la rue, à l'image de Paris, où tel est le cas depuis ce lundi. Suivez les dernières infos sur le Covid-19.

Live

BILAN QUOTIDIEN


Le nombre de personnes diagnostiquées positives au Covid-19 a encore augmenté au cours des dernières 24 heures avec 785 nouveaux cas, une hausse quotidienne toutefois moins importante que celle observée la semaine dernière, indique la Direction générale de la Santé (DGS) dans son communiqué diffusé ce lundi soir.


La DGS avait annoncé 2.288 nouveaux positifs vendredi, 1.604 jeudi et 1.695 mercredi. En tout 10.800 nouveaux cas ont été enregistrés en une semaine. Toutefois, "la circulation du virus s’intensifie, notamment chez les jeunes et dans certaines régions, dans les métropoles de Paris et Marseille", souligne le nouveau communiqué. 


En outre, depuis dimanche, 21 nouveaux clusters sont apparus dans le pays, portant leur nombre total à 851 depuis le déconfinement en mai (mais 519 sont clôturés).


Le nombre des patients du Covid-19 en réanimation a de son côté légèrement augmenté avec 396 malades, soit 13 de plus que vendredi.

BILAN QUOTIDIEN


Le nombre de personnes diagnostiquées positives au Covid-19 a encore augmenté au cours des dernières 24 heures avec 785 nouveaux cas, une hausse quotidienne toutefois moins importante que celle observée la semaine dernière, indique la Direction générale de la Santé (DGS) dans son communiqué diffusé ce lundi soir.


La DGS avait annoncé 2.288 nouveaux positifs vendredi, 1.604 jeudi et 1.695 mercredi. En tout 10.800 nouveaux cas ont été enregistrés en une semaine. Toutefois, "la circulation du virus s’intensifie, notamment chez les jeunes et dans certaines régions, dans les métropoles de Paris et Marseille", souligne le nouveau communiqué. 


En outre, depuis dimanche, 21 nouveaux clusters sont apparus dans le pays, portant leur nombre total à 851 depuis le déconfinement en mai (mais 519 sont clôturés).


Le nombre des patients du Covid-19 en réanimation a de son côté légèrement augmenté avec 396 malades, soit 13 de plus que vendredi.

RESTRICTIONS SUR LES ÎLES GRECQUES 


La Grèce a décrété lundi la fermeture nocturne des bars et restaurants dans certaines de ses principales destinations touristiques, après de nouveaux records de contaminations au coronavirus. Les zones où les restaurants et bars seront fermés de minuit à 7H00 du matin incluent les touristiques îles de Mykonos, Santorin, Corfou, Rhodes et la Crète, a déclaré la porte-parole gouvernementale, Aristotelia Peloni, lors d'une allocution télévisée. Des restrictions seront appliquées à partir de mardi jusqu'au 23 août, a-t-elle précisé.


Ont également été annoncées de nouvelles restrictions pour les voyageurs venant des Balkans et les vols venant de plusieurs pays de l'UE - Belgique, République tchèque, Espagne et Suède - qui devront fournir un test négatif au Covid-19 effectué dans les 72 heures avant leur arrivée. Une mesure qui entrera en vigueur dès le 17 août.

CORONAVIRUS EN FRANCE


L'épidémie de Covid-19 sévit toujours sur le territoire français et de nouveaux clusters sont repérés quotidiennement par les services sanitaires. Retrouvez dans cet article une carte interactive des zones les plus touchées, département par département.

CARTES - Coronavirus : où en est l'épidémie en France ? Les départements les plus touchés

LÉGISLATIVES A TRINITE-ET-TOBOGO


Les bureaux de vote ont ouvert lundi à Trinité-et-Tobago où un million d'électeurs sont appelés à renouveler la Chambre des députés en pleine pandémie due au coronavirus, un scrutin où le parti du Premier ministre au pouvoir est crédité des plus fortes intentions de vote.

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO


Les écoliers et étudiants ont en partie repris le chemin des classes lundi en République démocratique du Congo, après la fin de l'état d'urgence pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus.


"Le virus n'a pas disparu", a souligné le président Félix Tshisekedi dans une salle de classe de l'Athénée de la Gombe, un grand établissement public dans le nord de Kinshasa, exhortant les élèves au respect des gestes barrières.


Mais les rues de la capitale, comme celles de Kisangani et des autres grandes villes du pays, n'étaient pas envahies d'écoliers en uniforme, comme à l'ordinaire.

RAVE-PARTY EN LOZÈRE


Les fêtards rassemblés sur un terrain agricole de Lozère pour une rave-party en dépit de la limitation des rassemblements liée au Covid-19 quittaient progressivement les lieux où se sont réunis jusqu'à 10.000 personnes, a annoncé la préfecture de Lozère.


Le rassemblement "se compose toujours actuellement d'environ 4.500 personnes", a indiqué à la mi-journée la préfecture dans une communiqué.

OMS


Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus a enjoint lundi aux gouvernements et aux citoyens de tout faire pour "éradiquer" la transmission du Sars-Cov-2, en passe d'avoir contaminé vingt millions de personnes et provoqué 750.000 décès


"Cette semaine, nous atteindrons 20 millions de cas enregistrés de COVID-19 et 750.000 décès. Derrière ces statistiques, il y a beaucoup de douleur, de souffrance", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'une conférence de presse en ligne.

PAS DE PUBLIC AUX 24H DU MANS 


Les 24 Heures du Mans se dérouleront sans public les 19 et 20 septembre, en raison des incertitudes face à la pandémie de Covid-19, a annoncé l'Automobile club de l'ouest (ACO) dans un communiqué lundi. "Alors que de nombreuses solutions avaient été envisagées pour organiser la 88e édition des 24 Heures du Mans, en septembre prochain, en présence de public en nombre limité sur le site, l'ACO et la préfecture de la Sarthe, en étroite collaboration avec différents experts de la situation sanitaire, annoncent aujourd'hui la tenue de la classique mancelle, sans public, les 19 et 20 septembre prochains", a expliqué l'ACO.

LES AUTRES TESTS NÉGATIFS A L'ATLETICO


L'Atlético Madrid a annoncé lundi que tous les autres tests au coronavirus, menés sur l'équipe et le staff, étaient négatifs, après la découverte de deux cas positifs au sein de l'équipe dimanche.


"L'équipe et les membres du personnel d'encadrement ont subi de nouveaux tests PCR hier, dimanche, et les résultats ont tous été négatifs", a rapporté l'Atlético dans un communiqué, à trois jours du quart de finale de Ligue des champions contre Leipzig jeudi à Lisbonne. Le club madrilène a par ailleurs révélé l'identité des joueurs testés positifs au Covid-19: il s'agit de Sime Vrsaljko et Angel Correa.

CONSEIL DE DÉFENSE MARDI


Emmanuel Macron présidera mardi matin en visioconférence un double conseil de défense, le premier consacré à la situation au Niger après la mort de plusieurs Français dans une attaque, et le second au Covid-19, a-t-on appris lundi auprès de l'Elysée.

"NOUS SOMMES AUX PIEDS DE LA DEUXIÈME VAGUE"


Interrogé sur LCI sur la généralisation du port du masque à Paris, Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'Hôpital Raymond-Poincaré, a estimé qu'il fallait en passer par des "mesures drastiques" pour éviter que la résurgence du virus se révèle "extrêmement forte et violente".

Coronavirus : "La deuxième vague a démarré, le plus à craindre est devant nous"

LES AIDES DE L'ÉTAT ÉTENDUES À DE NOUVELLES PROFESSIONS


"Nous allons élargir les bénéfices des dispositifs prévus pour le tourisme à un certain nombre de secteurs, je pense en particulier aux magasins de souvenirs et de piété", a déclaré le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, lors d'un déplacement à Lourdes ce lundi.


Les magasins de souvenirs et de piété, les boutiques des galeries marchandes, les boutiques des aéroports, les traducteurs-interprètes, les métiers d'art, les services auxiliaires de transport par eau, les paris sportifs, les labels sont concernés par la mesure. Ils pourront accéder au dispositif d'activité partielle jusqu’à la fin de l’année, au fonds de solidarité jusqu’à la fin de l’année, et à l'exonération des cotisations sociales pendant 4 mois à compter de la publication du décret.

180 PLAINTES DÉPOSÉES


Un collectif de Français, qui a voyagé à bord du Costa Magica, touché par le Covid-19 en mars dernier, a déposé 180 plaintes, notamment pour "homicides involontaires" contre Costa Croisières. Ils accusent la compagnie maritime de négligences et diverses fautes dans la gestion de la crise sur le navire.

Covid-19 - "Ça devait être une croisière de rêve" : des passagers français du Costa Magica portent plainte

CAS DE COVID A L'ATLETICO


Le quart de finale de Ligue des champions entre Leipzig et l'Atlético Madrid est "programmé comme prévu" jeudi, a-t-on appris lundi auprès de l'UEFA, malgré les tests positifs au Covid-19 concernant deux membres du club espagnol.


Le quart de finale entre Leipzig et l'Atlético Madrid "est programmé comme prévu", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'UEFA.


La rencontre est programmée jeudi à 21h00 (19h00 GMT) à Lisbonne.


Le club madrilène a annoncé dimanche que deux de ses membres, dont l'identité n'a pas été révélée, ont été testés positifs au Covid-19.

STADES DE FOOT ALLEMANDS


Les autorités sanitaires allemandes ne font pas du retour du public dans les stades de foot une priorité, et semblent réticentes à valider le protocole sanitaire proposé dans ce but par la Ligue (DFL).


"Nous n'avons pas prévu de nous prononcer sur le protocole sanitaire de la DFL", a déclaré la présidente de la conférence des ministres régionaux de la Santé, Dilek Kalayci, dans le quotidien Berliner Morgenpost de lundi, ajoutant que "le football professionnel n'est pas en haut de la liste de priorités des ministres de la Santé".


En Allemagne, pays fédéral, les Länder (Etats régionaux) sont responsables des mesures de prévention contre le nouveau coronavirus. Les ministres de la Santé doivent se réunir lundi pour faire un point sur la progression de la pandémie.

L'ITALIE "ENCERCLÉE" 


L'Italie, qui reste fermée aux ressortissants des Balkans et exige une quarantaine pour les voyageurs en provenance de Roumanie et de Bulgarie, s'inquiète d'être "encerclée" par la hausse des contagions au coronavirus chez ses voisins européens.


"France, Espagne, Balkans: l'Italie est encerclée par les contagions", met en garde lundi le quotidien Il Corriere della Sera, qui publie une infographie répertoriant le nombre de nouveaux cas ces deux dernières semaines dans les pays européens.


L'Espagne est largement en tête, viennent ensuite la Roumanie, la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la Pologne.

PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE : LES PARISIENS SCEPTIQUES


Au poignet ou sous le menton, les masques sont à portée de main en cas de contrôle, mais pas nécessairement sur le visage des Parisiens, sceptiques quant à l'entrée en vigueur depuis lundi matin du port obligatoire du masque en extérieur dans certaines rues.


Souhaitée de longue date par la maire de Paris Anne Hidalgo, cette mesure concerne plus d'une centaine de rues situées dans la quasi-totalité des arrondissements de la capitale. Il s'agit principalement des quais, des zones très touristiques comme la Butte Montmartre, de rues commerçantes ou festives. 

RÉPONSE DE TAIWAN AU COVID-19


Le secrétaire américain à la Santé, Alex Azar, a célébré la vigueur de la démocratie taïwanaise et ses succès contre le coronavirus lors d'une visite historique sur l'île, qui a été condamnée par Pékin.


Ce voyage intervient dans un contexte de tensions sino-américaines croissantes sur tout un tas de sujets, du dossier hongkongais aux questions commerciales, en passant par le coronavirus.


Lundi, le secrétaire à la santé à rencontré Mme Tsai, bête noire de la Chine qui l'accuse de rechercher l'indépendance formelle de l'île de 23 millions d'habitants."La réponse de Taïwan au Covid-19 a été parmi celles qui ont été le plus efficaces au monde, et cela reflète la nature ouverte, transparente, démocratique de la société et de la culture de Taïwan", a déclaré M. Azar à la présidente taïwanaise lors de leur entretien.

DEUXIÈME VAGUE


"Le plus à craindre est devant nous" a estimé Djillali Annana ce lundi sur LCI, estimant que "la deuxième vague a démarré il y a une dizaine de jours environ".


"Je crois qu'il va falloir s'habituer à porter le masque en toutes circonstances dès lors qu'on n'est pas en mesure de respecter une distanciation physique d'un mètre", a-t-il ajouté, précisant "que ça soit à l'intérieur ou à l'extérieur, et ça non pas pour les jours qui viennent mais pour les mois qui viennent".

CARTES


Retrouvez la liste des zones concernées où le non-respect de cette obligation est passible d'une amende de 135 euros.

CARTE - Les zones de Paris où le masque est obligatoire

RAVE-PARTY EN LOZÈRE


Entre 5.000 et 7.000 personnes demeuraient toujours lundi matin sur un terrain agricole du parc national des Cévennes où elles se sont rassemblées samedi soir pour une rave-party en dépit de la limitation des rassemblements liée au Covid-19, a indiqué la préfecture de Lozère.


"Deux escadrons de la gendarmerie mobile, soit 120 hommes, ainsi que 50 gendarmes départementaux se relaient sur place pour surveiller le site et éviter que les véhicules ne repartent pour des questions sanitaires, liées au risque de propagation du Covid-19, et aussi de sécurité routière", a indiqué la préfecture à l'AFP.

PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE A PARIS


Alors que le masque devient partiellement obligatoire à Paris, ce lundi, à l'instar de nombreuses villes de l'Hexagone, des médecins se montrent sceptiques face à cette mesure.

UN COLLECTIF DE PASSAGERS PORTE PLAINTE


Un collectif de passagers français du Costa Magica, navire de croisières qui s'était vu refouler début mars de plusieurs ports des Caraïbes en raison du coronavirus, a déposé vendredi 180 plaintes à Paris contre la compagnie, notamment pour homicides involontaires, a annoncé dimanche leur avocat à l'AFP.


Ces plaintes, dont celles des familles de trois passagers qui seraient décédés du Covid-19 selon l'avocat Me Philippe Courtois, accusent la compagnie de diverses fautes ou négligences dans la gestion de la crise sur ce navire où plusieurs cas de la maladie s'étaient déclarés.

LES LOZÉRIENS "CHOQUÉS" APRES LA RAVE-PARTY


La population de Lozère, département "épargné" par le covid-19 jusqu'à présent, a été choquée de voir des milliers de personnes envahir des terrains agricoles pour une rave-party, a indiqué dimanche soir à l'AFP la préfète Valérie Hatsch.


"Les Lozériens ont été très sérieux avec le covid, ils ont respecté les gestes barrières et cette arrivée massive de gens qui ne respectent rien les a profondément choqués", a déclaré la préfète à l'AFP.

FOOTBALL BRÉSILIEN


Au Brésil, dix joueurs de l'équipe de Goias ont appris dimanche, quelques heures avant d'affronter à huis clos le Sao Paulo FC pour le compte de la première journée du Brasileirao (Ligue 1), qu'ils avaient été testés positifs au coronavirus. Le match a été reporté.

"ARMÉE DE CONTRÔLEURS" AU MALAWI


Le Malawi a décidé de fermer bars et églises et d'imposer le port du masque dans l'espace public en raison d'une hausse "alarmante" du nombre des cas.


"Une armée de contrôleurs a été embauchée" pour faire respecter les nouvelles consignes, a souligné le ministre de la Justice Chikosa Silungwe.

VIOLENCES AU PEROU


Des indigènes furieux de la gestion gouvernementale de la pandémie de coronavirus ont attaqué un site exploité par une compagnie pétrolière canadienne en Amazonie péruvienne, où trois assaillants ont été tués lors d'affrontements avec la police, a annoncé dimanche le gouvernement.

REMÈDE MALGACHE


Le président malgache Andry Rajoelina a défendu dimanche soir son remède, le Covid Organics (CVO, une tisane à base de plantes), affirmant que sans cette potion supposée être efficace contre le coronavirus, son pays aurait vu "des cadavres éparpillés dans la rue".

RECORD QUOTIDIEN AU PEROU


Le Pérou a enregistré dimanche un record quotidien de 228 morts dus au coronavirus, pour un total de 21.072 décès, l'épidémie accélérant à la faveur du déconfinement partiel de la population, ont annoncé les autorités.

VENEZUELA


Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a une nouvelle fois prorogé dimanche pour 30 jours l'"état d'alerte" instauré en raison de la pandémie, qui l'autorise à prolonger la quarantaine en vigueur depuis mars.


Les chiffres officiels vénézuéliens font état de 25.805 contaminations et de 223 décès depuis l'arrivée de la pandémie. Des organisations internationales considèrent que ces chiffres sont sous-évalués.

"BULLE" TOURISTIQUE


La Nouvelle-Zélande envisage de créer une "bulle" avec les petites Îles Cook pour favoriser les échanges entre deux territoires qui sont parvenus à contenir la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé lundi la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern.


Elle a expliqué qu'un tel corridor, où les déplacements seraient possibles sans qu'il y ait de quarantaine à faire, était envisageable grâce aux bons résultats des deux pays dans la lutte contre le Covid-19.

ATTENTION DANS LA MARNE


Les autorités sanitaires ont mis en garde dimanche soir les participants à une soirée festive ayant réuni plusieurs centaines de personnes à Matouges, dans la Marne, dans la nuit de samedi à dimanche après avoir constaté le non respect des gestes barrière.


 "Les personnes susceptibles d'avoir été en contact avec le virus sont ainsi les participants, les musiciens, les chauffeurs de taxis sollicités". L'ARS estime que le risque est d'autant plus élevé en raison de l'âge des des participants, majoritairement âgés de 20 à 40 ans, alors que le dernier point épidémiologique diffusé par Sante Publique France montre une augmentation de + 45 % des cas positifs au cours de la dernière semaine du mois de juillet chez les 15 - 44 ans.

DES JOUEURS DE L'ATLÉTICO POSITIFS


Deux membres de l'Atlético Madrid, dont l'identité n'a pas été révélée, ont été testés positifs au Covid-19 à quatre jours du quart de finale de Ligue des champions contre Leipzig jeudi à Lisbonne, a annoncé le club espagnol dimanche dans un communiqué.


Après une série de tests, "parmi les résultats connus ce jour (dimanche), figurent deux cas positifs qui sont confinés à leur domicile respectif et dont les noms ont immédiatement été communiqués aux autorités sanitaires espagnoles, portugaises, à l'UEFA, à la Fédération espagnole, à la Fédération portugaise et au Conseil supérieur des sports", précise le communiqué, alors que la Ligue des champions connaîtra son dénouement lors d'un "final 8" organisé à Lisbonne du 12 au 23 août.

BOLSONARO DÉFEND SA STRATÉGIE 


Le président Jair Bolsonaro a exprimé sur son compte Facebook sa colère contre les médias brésiliens qu'il accuse d'avoir "méprisé, dépravé et dévoilé l'utilisation de l'hydroxychloroquine" qui "même si je n'ai pas encore de preuve scientifique, m'a sauvé la vie". 


Dans la même publication Facebook, il appuie sa position contre le confinement sur un article du Daily Mail qui indique que 16.000 Britanniques sont mortes parce qu'elles n'ont pas reçu de soins médicaux durant le 'lockdown' finalement décidé par Boris Johnson. Souvent atteints de maladie chronique, ces personnes sont décédées par manque de soin ou de suivi médical en raison de leur crainte de se rendre à l’hôpital ou chez le médecin. "La désinformation tue plus que le virus lui-même", conclut Jair Bolsonaro.

ARGENT


 Les supermarchés vont pouvoir répercuter à partir de fin août ou début septembre la baisse notable de leurs coûts d'approvisionnement en masques.

Masques : pourquoi leur prix pourrait-il diminuer de moitié à la rentrée ?

IMPACT ECONOMIQUE


Les croisiéristes ont été durement touchés par la crise sanitaire. Comment font-ils pour attirer de nouveau les touristes ?

MASQUE A PARIS


Le port du masque sera obligatoire dans la capitale à partir de demain. On fait le point sur la mesure.

5 MILLIONS DE CAS AUX ETATS-UNIS


Le cap des 5 millions de cas officiels d'infection au nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie a été franchi, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.


La première puissance économique mondiale est de loin la plus touchée au monde par la pandémie en valeur absolue, avec plus de 162.000 morts sur son sol.

PLUS DE 727.000 MORTS DANS LE MONDE


La pandémie de Covid-19 a fait au moins 727.288 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles ce dimanche. Plus de 19.674.290 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie, dont au moins 11.665.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris.


Sur la journée de samedi, 6045 nouveaux décès et 278.509 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis (1329 nouveaux morts), le Brésil (905) et l'Inde (861).

ÉMEUTE SUR UNE PLAGE DE BELGIQUE


La situation a dégénéré samedi sur une plage du littoral belge où il y avait trop de monde pour suffisamment garder ses distances. Un groupe de jeunes, prié d'évacuer les lieux, aurait refusé de partir. L'incident ayant tourné à l'affrontement avec les policiers, plusieurs interpellations ont eu lieu.

Belgique : bagarre entre jeunes et policiers sur une plage trop fréquentée, le tourisme à la journée interdit

UNE RAVE-PARTY INQUIÈTE LES AGRICULTEURS


Plus de 10.000 personnes ont envahi samedi soir un terrain agricole privé pour y organiser une rave-party en plein parc national des Cévennes, en Lozère, provoquant la colère des agriculteurs locaux, a appris l'AFP auprès de la police.


Les raveurs se sont installés sur un site de pâturage de brebis à Hures-la-Parade, sur le Causse Méjean, avec 4000 véhicules environ, selon le maire André Baret. Ce dernier explique qu'ils ont coupé les barbelés du terrain, et que leur présence va ruiner la saison de l'agriculteur qui en est propriétaire.


En raison de l'épidémie de Covid-19, les manifestations de plus de 5000 participants sont interdites en France jusqu'au 31 août. 

LE TOURISME D'UN JOUR INTERDIT DANS DES STATIONS BALNÉAIRES BELGES


Plusieurs villes et stations balnéaires flamandes sur le littoral de la Belgique ont annoncé ce dimanche l'interdiction des "touristes d'une journée" pendant la vague de chaleur après des incidents causés par le non-respect des mesures contre la pandémie. Les communes de Knokke-Heist et de Blankenberge ont pris cette décision pour "garantir la sécurité publique", ont indiqué leurs édiles.

LE MASQUE DEVIENT OBLIGATOIRE À PARIS


À l'instar de nombreuses villes de l'Hexagone, le masque sera obligatoire à Paris, à partir de lundi. Retrouvez la carte détaillée des rues concernées où le non-respect de cette obligation est passible d'une amende de 135 euros.

UNE MINUTE DE TROP QUI EN COÛTE 14.400


Un avion en provenance de Nice a tenté d'atterrir à Oslo vendredi soir avant minuit, heure à laquelle la France passait en "zone rouge". Raté ! Les 158 passagers devront restés en quarantaine pendant dix jours.

Norvège : l'avion atterrit une minute trop tard, les 158 passagers en quarantaine

DES NOUVELLES CONTAMINATIONS QUI POSENT QUESTION


Santé publique France puis le ministre de la Santé l'ont martelé ces dernières heures : le nombre de cas positifs au coronavirus augmente de 30% chaque semaine, alors que le nombre de tests n’augmente que de 15%. Comment l'expliquer ?

Coronavirus : ce qu’il faut comprendre de la hausse de 30% des cas chaque semaine en France

100 JOURS SANS NOUVEAU CAS EN NOUVELLE-ZÉLANDE


La Nouvelle-Zélande a atteint ce dimanche la barre des 100 jours sans aucune nouvelle contamination au coronavirus, même si les autorités sanitaires ont prévenu qu'il était hors de question de baisser la garde. "Atteindre les 100 jours sans transmission dans la population est une étape importante, cependant, comme nous le savons tous, nous ne pouvons pas nous permettre la moindre négligence", a déclaré le directeur de la Santé Ashley Bloomfield.


Il y a actuellement 23 cas personnes porteuses du Covid-19 dans l'archipel océanien mais elles ont toutes été dépistées à la frontière, en entrant dans le pays, et se trouvent en quarantaine. La Nouvelle-Zélande, qui compte cinq millions d'habitants, a compté 1219 cas confirmés de coronavirus depuis février, le dernier diagnostiqué datant du 1er mai. Elle déplore 22 décès.

KIM JONG-UN ENVOIE DE L'AIDE DANS UNE VILLE CONFINÉE


Le leader nord-coréen Kim Jong-un a ordonné l'envoi d'aide à Kaesong, une ville située à la frontière intercoréenne confinée depuis juillet pour lutter contre le coronavirus, a annoncé dimanche l'agence de presse officielle KCNA. Les autorités nord-coréennes ont déclaré avoir instauré en juillet un état d'urgence maximale à Kaesong après y avoir découvert un cas possible de contamination au coronavirus, qui serait le premier du pays.


"Le Leader Suprême s'est assuré que des mesures d'urgence étaient prises pour fournir de la nourriture et des médicaments après que la ville a été totalement bloquée, et cette fois il a veillé à ce que de grandes quantités de riz et d'aide soient envoyées à la ville", a déclaré l'agence officielle. KCNA ajoute que Kim est préoccupé "jour et nuit" par le sort des habitants de Kaesong qui poursuivent selon l'agence "leur campagne pour mettre en échec la progression du virus malfaisant".

TRUMP PROMULGUE PAR DÉCRET UN PLAN D'AIDE AUX AMÉRICAINS


Critiqué pour sa gestion de la pandémie de coronavirus, le président Donald Trump a dévoilé samedi un nouveau plan d'aide par décret pour venir en aide aux millions d'Américains menacés d'expulsion et frappés par le chômage à cause de l'épidémie, faute d'accord au Congrès. "Ça suffit, nous allons sauver les emplois américains et venir en aide aux travailleurs américains", a déclaré le milliardaire lors d'une conférence de presse à son golf de Bedminster, dans le New Jersey.


Donald Trump a ainsi signé quatre documents qui prévoient un gel des charges salariales, une allocation chômage prolongée de 400 dollars par semaine, des protections pour les locataires menacés d'expulsion et un report du remboursement des emprunts étudiants.

L'AFRIQUE DU SUD DÉPASSE LES 10.000 MORTS


L'Afrique du Sud a passé le cap des 10.000 morts du coronavirus depuis que l'épidémie est apparue dans ce pays en mars, a annoncé samedi le ministère sud-africain de la Santé. Selon le ministre weli Mkhize, 301 nouveaux décès dus au virus ont été recensées ces dernières 24 heures. "Nous avons passé la barre des 10.000 morts, avec 10.210 décès cumulés", a-t-il dit. Plus de la moitié des nouveaux décès constatés samedi sont survenus dans la province du KwaZulu-Natal , a-t-il précisé. "Le pic (de l'épidémie) est ici, là où nous sommes", a déclaré le ministre de la Santé en visitant un hôpital de cette province.


L'Afrique du Sud a aussi enregistré au total 553.188 cas de contamination, soit plus de la moitié des ceux constatés sur l'ensemble du continent. Il s'agit aussi du 5e plus grand nombre de cas de Covid-19 dans le monde.

"SITUATION CONTENUE MAIS TRÈS FRAGILE" POUR DELFRAISSY


Dans une interview au JDD, le professeur d'immunologie Jean-François Delfraissy, à la tête du Conseil scientifique chargé d'aider le gouvernement à gérer la crise sanitaire, estime que l'évolution de l'épidémie en France "paraît contenue mais elle reste très fragile".


Il confirme le diagnostic du Conseil scientifique, qui avait prévenu dans un avis publié cette semaine que la situation pouvait "basculer à tout moment" vers une reprise incontrôlée. "Certains indicateurs atteignent des niveaux très élevés, les clusters (cas regroupés, ndlr) sont certes bien repérés mais ils sont très nombreux. Heureusement, il n'y a aucun signal d'alarme en termes d'hospitalisations. L'épidémie semble différente, elle touche une population plus jeune", ajoute-t-il.

Infos précédentes

L’été n’a pas fait disparaître le coronavirus comme certains l’annonçaient et beaucoup l’espéraient. La pandémie continue sa progression à travers le monde. Certains pays jusqu’ici épargnés, comme le Vietnam, enregistrent leurs premiers décès. D'autres - comme le Japon - connaissent un rebond du nombre de cas. Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus touché par le virus, en nombre de cas comme en nombre de morts, avec plus de 150.000 décès, selon le bilan de l’université Johns Hopkins.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l'épidémie

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

En France, la reprise de l’épidémie inquiète les autorités sanitaires. Pour la première fois depuis avril, la fin du mois de juillet et le début du mois d'août a vu le nombre de patients en réanimation légèrement augmenter. Le respect des gestes barrières étant mis à rude épreuve par la chaleur et les vacances, le gouvernement a annoncé un renforcement des mesures de prévention. Le port du masque, obligatoire depuis le 20 juillet dans les lieux publics clos, est désormais régulièrement imposé localement par les préfets.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent