EN DIRECT - Covid-19 : la France officiellement reconfinée

Confinement : ce qu'il est autorisé de faire et ne l'est pas
Santé

CORONAVIRUS - Face à la progression exponentielle de l'épidémie en France, le reconfinement du pays a été décidé jusqu'au 1er décembre au moins. Avec quelques aménagements par rapport au printemps dernier. Suivez les dernières infos en direct.

Live

ETATS-UNIS


Les Etats-Unis franchissent pour la première fois la barre des 90.000 nouvelles contaminations, selon un comptage de l'université Johns Hopkins. 

Le pays, qui connaît une recrudescence de l'épidémie, a enregistré quelque 91.290 nouveaux cas entre mercredi et jeudi. Sur la même journée, 1.021 personnes sont décédées du Covid-19 aux Etats-Unis, de loin le pays le plus touché au monde en nombre de morts. 

Les Etats-Unis recensaient au total jeudi soir 228.625 décès depuis le début de la pandémie, et 8,94 millions de cas.

UNION EUROPÉENNE


L'UE va mobiliser 220 millions d'euros pour financer des transferts de patients atteints du Covid-19 d'un pays à l'autre, afin de soulager les hôpitaux surchargés par la deuxième vague de la pandémie, a annoncé jeudi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.


Pour faciliter ces transferts, les Etats "doivent partager des données exactes et en temps réel" au niveau européen "pour une meilleure coordination", a-t-elle souhaité au cours d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet en visioconférence réunissant les 27 Etats membres de l'Union européenne. Elle a aussi assuré que les futurs vaccins seraient disponibles pour tous les Etats "en même temps et aux mêmes conditions", en fonction de la taille de leur population.

LA FRANCE OFFICIELLEMENT RECONFINÉE


Il est désormais plus de minuit. La France se retrouve donc à nouveau confinée, à l'exception des territoires d'Outre-mer, Martinique exclue, jusqu'au 1er décembre au moins. 

NOUVELLES MESURES


Si les cours devront dorénavant être assurés "en ligne" pour éviter les regroupements dans les universités, les examens et concours pourront, eux, continuer de se tenir avec "un  protocole renforcé".

Universités : les cours assurés "en ligne" sauf exceptions, un "protocole renforcé" pour les examens

SANTE


Lors d'une conférence de presse donnée par Jean Castex ce jeudi, Olivier Véran a rappelé l'importance de la médecine de ville dans la gestion de la crise du coronavirus. Il a ainsi souligné que les patients "doivent contacter leur médecin" plutôt que d'appeler directement le Samu.

Coronavirus : Olivier Véran appelle à consulter son médecin avant de se rendre à l'hôpital

LITTERATURE


Le Goncourt se met entre parenthèses. "Le prix Goncourt est remis à une date indéterminée puisque le 10 novembre les librairies ne seront pas ouvertes. Pour les académiciens il n'est pas question de le remettre pour qu'il bénéficie à d'autres plateformes de vente", écrit-elle jeudi dans un court message.


Par ce geste, les académiciens du Goncourt "tiennent à exprimer leur solidarité avec les libraires", poursuit le texte.


Les jurés du plus prestigieux prix littéraire français avaient menacé d'un report dans la matinée s'il était confirmé que les librairies ne seraient pas ouvertes à la date du 10 novembre. 

JUSTICE


Les tribunaux resteront ouverts en France et toute l'activité juridictionnelle sera maintenue malgré le reconfinement qui prend effet dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti.


"Dans les juridictions, les PCA (plans de continuation d'activité, NDLR) qui réduisent l'activité aux fonctions essentielles ne seront pas activés, mais un certain nombre de précautions devront être prises", explique le ministre. "Ainsi, les services d'accueil uniques des justiciables resteront ouverts mais sur prise de rendez-vous. L'activité juridictionnelle sera maintenue en présence des personnes dument convoquées mais dans le strict respect de la distanciation et des gestes barrières", précise Eric Dupond-Moretti.


Au printemps, lors du premier confinement, l'activité judiciaire avait été réduite aux urgences civiles et pénales, avec pour conséquence le renvoi de milliers d'affaires non prioritaires.

CONFINEMENT


Les Français pourront continuer leurs projets de travaux durant la période de reconfinement, a fait savoir jeudi la ministre en charge du logement Emmanuelle Wargon, qui a déclaré de manière plus générale que l'activité du bâtiment serait maintenue.


"L'objectif est de dire aux Français qu'ils peuvent continuer leurs projets de travaux, que ce soient des projets de rénovation énergétique ou autres, et que les artisans savent organiser ces travaux, même si les gens sont chez eux", a expliqué Emmanuelle Wargon lors d'un point presse.


De façon générale, "l'activité du bâtiment a vocation a se poursuivre dans le respect des gestes barrière", a ajouté la ministre.

MARSEILLE


La maire de Marseille Michèle Rubirola (gauche), qui a appris être "cas contact" avec une personne infectée au Covid, est placée en septaine et va s'isoler, ont annoncé les services de la mairie jeudi soir.


Mme Rubirola "reviendra dès que le résultat négatif de son test sera connu", précise la Ville de Marseille dans un communiqué.

ATTESTATIONS


Trois types d'attestations sont désormais disponibles en ligne.

CIRCULATION


Entre le retour des vacances de la Toussaint et les départs avant la période officielle de reconfinement, la circulation sur les routes est exceptionnelle, ce jeudi 29 octobre.

Des centaines de km de bouchons en Ile-de-France : trafic très chargé à quelques heures du reconfinement

ATTESTATION


Le gouvernement vient de mettre en ligne sur le site du ministère de l'Intérieur l'attestation nécessaire à partir de vendredi pour effectuer vos sorties.

CONFINEMENT


Le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi que les cérémonies religieuses seraient interdites pendant le reconfinement, "sauf pour les enterrements dans la limite de 30 personnes et pour les mariages dans la limite de six personnes".


"Les lieux de culte resteront ouverts, en revanche, les cérémonies religieuses seront interdites", a rappelé Jean Castex lors de sa conférence de presse.


Lors du confinement du printemps, la limite pour les funérailles était de 20 personnes. Quant aux mariages, ils étaient prohibés.

ESPAGNE


Les unes après les autres, les régions espagnoles bouclent leur territoire pour limiter la propagation du virus et éviter ainsi un nouveau confinement généralisé comme en France. Mais cette dernière carte pourrait s'avérer insuffisante.


La majorité des 17 régions du pays - dont l'Andalousie, Madrid et la Catalogne - ont décidé d'avoir recours à ce mécanisme, interdisant aux trois-quarts des 47 millions d'Espagnols de quitter leur région sauf pour des motifs bien précis comme se faire soigner et aller travailler par exemple.


Ce bouclage doit durer deux semaines dans la plupart des cas. L'impact de ces mesures ne se verra pas "avant sept, huit jours", a prévenu l'épidémiologiste en chef du ministère espagnol de la Santé, Fernando Simón, qualifiant de "mauvais" les chiffres de l'épidémie en Espagne.

HOME/WORK


Si l'exécutif "encourage", "préconise", "recommande" le télétravail à hautes doses depuis le printemps dernier, son usage reste limité, faute de contraintes réelles pour les entreprises. Ce qui n'absout pas les employeurs de leurs responsabilités.

Face à l'épidémie, le gouvernement peut-il rendre le télétravail obligatoire ?

Urgent

BILAN QUOTIDIEN


Sans surprise, le dernier bilan des autorités montrent une hausse des contaminations : + 47.637 cas en 24h. On recense aussi 3.147 patients en réanimation (+111 en 24h). Au total, 21.160 (+976 depuis mercredi) personnes sont hospitalisées pour Covid. On dénombre 235 décès en 24h.

ÉDUCATION


À la veille de l'entrée en vigueur du reconfinement, Jean-Michel Blanquer assure ce jeudi que le protocole sanitaire renforcé "permettra l'accueil de tous les élèves, à l'école, au collège et au lycée".

Masque dès 6 ans, récréation par groupes... un protocole sanitaire "renforcé" dans les établissements scolaires

ESPAGNE


Espagne a enregistré un nouveau record de cas : 23 580 nouvelles contaminations au coronavirus ont été enregistré dans le pays, selon les données fournies par le ministère de la Santé. Les autorités sanitaires ont fait état également de 173 décès supplémentaires, en légère hausse par rapport à la veille, mais en dessous de la forte progression de mardi (267).

"UNE SITUATION HORS DU COMMUN"


"Nous vivons une situation hors du commun. (...) La solution est dans chacun de nous. (...) La situation sera très difficile dans les semaines à venir, les services hospitaliers vont être mis à rude épreuve (...) Le gouvernement et les services de l'Etat sont pleinement mobilisés. (...) Nous devons être plus que soudés dans cette épreuve."

40 ÉVACUATIONS SANITAIRES


Olivier Véran prend la parole : "Nous augmentons le nombre de lits destinés à soigner les malades du covid dans l'ensemble du parc hospitalier, public comme privé".


"Nous augmentons le nombre de lits de réanimations, au fur et à mesure que les besoins augmentent." "40 évacuations sanitaires ont déjà eu lieu, dans le Haut-Rhin et Occitanie notamment, vers des régions moins touchées comme la Bretagne." Et le ministre de la Santé de rappeler que plus de 7.000 soignants ont été formés durant l'été et 9.000 soignants se sont inscrits sur la plateforme renfort Covid.

LIVRAISONS POSSIBLES POUR LES LIBRAIRES ET DISQUAIRES


Roselyne Bachelot, ministre de la Culture : "Je sais quel coup de tonnerre représente ce confinement, d'autant plus cruel que les professionnels avaient su s'adapter au couvre-feu".


Certaines activités professionnelles peuvent continuer dès lors qu'il n'y a pas de public, rappelle la ministre, évoquant les répétitions ou les captations sans public.


"Les librairies et les disquaires pourront organiser des opérations de livraison ou de click-and-collect." "Il est prévu que les bibliothèques puissent instaurer un système de livraison sur place".

AIDES AUX ENTREPRISES


Bruno Le Maire : "Toutes les entre. de - 50 salariés auront une exonération des charges sociales (...) Ceux qui ont demandé des étalements pourront en bénéficier au cas par cas, si elles sont en grande difficulté financière"


Concernant les loyers, "nous avons pris l'engagement de régler cette question : nous allons introduire au projet de loi de finances un dispositif incitant les bailleurs à renoncer à au moins un mois de loyer, lui donnant droit à un crédit d'impôt équivalent à 30% du loyer." 


"Toutes ces mesures représentent un coût que nous évaluons à 15 milliards d'euros par mois de confinement", précise Bruno Le Maire.

AIDES : 6 MILLIARDS PAR MOIS


Pour venir en aide aux entreprises, l'Etat va consacrer 6 milliards d'euros par mois de confinement, annonce Bruno Le Maire. Soit l'équivalent de ce qui a été versé depuis le mois de mars.


En outre, le ministre annonce le retour des prêts garantis par l'Etat. ce prêts doivent être contractés jusqu'au 30 juin 2021, pour une à cinq années, à des taux entre 1 et 2,5%.

LE FONDS DE SOLIDARITÉ ÉTENDU


Bruno Le Maire prend à son tour la parole. "Nous voulons dire aux 200.000 commerces qui vont devoir fermer dès demain que le soutien de l'Etat sera plus fort que durant la première vague." "J'ai décidé de rétablir la cellule de continuité du travail à partir de ce mercredi, nous avons repris les réunions."


"Le fonds de solidarité sera réactivé pour toutes les entreprises", annonce le ministre. "Nous allons renforcer ce dispositif afin que tous les cas de figure soient couverts", précise Bruno Le Maire, rappelant que toutes les entreprises et tous les commerces de moins de 50 salariés fermées par décision administrative pourront être couvertes jusqu'à 10.000 euros.

TÉLÉTRAVAIL


Le nouveau protocole en entreprise sera mis en ligne dès ce soir et sera accessible à tous sur le site du ministère du Travail, annonce Elisabeth Borne. Quand il est possible, "le télétravail n'est pas une option", ajoute la ministre du Travail.

TOURNAGES AU RALENTI


"Les professionnels de la culture et du sport pourront continuer le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, entraînements, enregistrements et les tournages".

UNIVERSITÉS : LES COURS EN LIGNE


Jean Castex précise les règles dans les universités : "Dans les universités et dans tous les établissements du supérieur, les cours devront être assurés en ligne. Seuls les travaux pratiques et enseignements professionnels nécessitant du matériel spécialisé pourront se poursuivre en présentiel".

PROTOCOLE SANITAIRE


Jean-Michel Blanquer annonce un nouveau protocole, s'appuyant sur les dernières études. Le ministre précise que les personnels vulnérables n'auront pas à venir dans les établissements ces prochaines semaines. "Au niveau du lycées, une souplesse sera laissée aux chefs d'établissement pour la mise en place du protocole", explique Jean-Michel Blanquer.


"Le masque devient obligatoire à partir du cour préparatoire", rappelle le ministre. "J'invite tous les parents à équiper leurs enfants. Des masques seront prévus dans les écoles en cas d'oubli ou de difficultés financières à se procurer un masque." "La restauration scolaire sera maintenue", ajoute-t-il, précisant qu'une distance d'un mètre sera à respecter "dans la mesure du possible."


Jean-Michel Blanquer : "La circulation des élèves dans le bâtiment doit être limitée dans les bâtiments et les récréations seront organisées par groupes", poursuit le ministre de l'Education nationale.

"PEU DE CONTAMINATIONS EN MILIEU SCOLAIRE"


Jean-Michel Blanquer prend à son tour la parole : "Nous avons le devoir fondamental de laisser ouvertes nos écoles tant que nous le pouvons", déclare-t-il, rappelant qu'il y a "peu de contaminations en milieu scolaire".

"CONFINEMENT ADAPTÉ"

"Parce que nous appris de la première vague, ce confinement sera adapté pour deux points : les écoles et le travail", estime le Premier ministre.


"Les crèches, écoles, collèges et lycées resteront ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés, notamment le port du masque dès 6 ans", annonce Jean Castex.

LES TRANSPORTS MAINTENUS


"Les services de transport en commun seront maintenus", précise le Premier ministre, rappelant que les établissements pouvant rester ouvert devront appliquer un protocole sanitaire.

LIVRAISONS POSSIBLES POUR LES RESTAURANTS


Jean Castex : "Comme au printemps, l’essentiel des établissements recevant du public seront fermés: les bars et les restaurants, les commerces, les salles polyvalentes, les salles de conférence, les salles de spectacle et les cinémas, les salles de sport, les parcs d’attraction, les salons, foires et expositions. Vous trouverez la liste complète de ces établissements sur le site du gouvernement."


Les restaurants et commerces fermés du fait des protocoles sanitaires liés au reconfinement pourront livrer leurs clients, lesquels pourront également venir retirer des commandes en ligne, a précisé Jean Castex.


Les établissements périscolaires, "lorsqu’ils assurent la garde d’enfant le soir après l’école, et les centres de loisir le mercredi" resteront ouverts. "En revanche, les établissements qui proposent des activités extrasolaires – sportives ou artistiques, comme les conservatoires ou les clubs de sport – sont fermés", poursuit le Premier ministre.

VERBALISATIONS


Jean Castex précise qu'une amende de 135 euros pourra être dressée en l'absence d'attestation valable. "Toute personne arrivant sur le territoire devra faire la preuve d'un test négatif réalisé dans les 72h", ajoute le Premier ministre. Auquel cas un test sera réalisé.

FORÊTS, PARCS, PLAGES RESTENT OUVERTS


"Contrairement au printemps, les plages, parcs resteront ouverts", précise Jean Castex. Et d'ajouter : "Il sera possible d'accompagner un enfant à l'école, pour se rendre dans un service public (Caf, Assurance maladie...)." En outre, il sera possible de se rendre possible à un concours, ou à La Poste. 


"Il ne sera pas possible de recevoir des amis, ou de se rendre dans sa famille (...) ni de voyager au sein du territoire national." LE Premier ministre rappelle qu'une attestation sera à produire, disponible sur le site du gouvernement ou sur l'application Tous AntiCovid.

DÉROGATIONS


"Beaucoup des règles que vous avez connues en mars et avril seront reconduites à partir de demain. Vous ne pourrez quitter votre domicile qu'à un certain nombre de conditions : faire vos courses alimentaires, rejoindre votre lieu de travail, pour des motifs médicaux, des motifs familiaux impérieux, pour une convocation judiciaire administrative, pour participation à des missions d'intérêts général à la demande des autorités, pour une heure d'activité physique ou promener votre animal (...) dans un rayon d'un kilomètre autour de votre domicile."

"PERSONNE N'AVAIT PRÉVU"


"La lutte contre le terrorisme, nous la menons de front avec la lutte contre l'épidémie."


L'accélération de la circulation du virus frappe avec la même brutalité toute l'Europe. Personne n'avait prévu une flambée si violente et si rapide. (...) Contrairement à la première vague, toutes les régions et toutes les classes d'âges sont touchées."

CONFERENCE DE PRESSE


Le Premier ministre débute sa prise de parole par un point sur la situation à Nice. "La Nation partage la douleur et l'émotion des proches. Cet assassinat lâche et barbare endeuille une nouvelle fois notre Nation."

CONFERENCE DE PRESSE


Au lendemain de l'annonce d'un nouveau confinement d'un mois au moins, Jean Castex doit détailler d'une minute à l'autre la mesure décidée par Emmanuel Macron pour contrer une deuxième vague de Covid-19, "sans doute plus meurtrière" que la première.

ILE-DE-FRANCE


Avec près de 700 km de bouchons cumulés en Île-de-France, la situation sur les routes était exceptionnelle jeudi, quelques heures avant l'entrée en vigueur du nouveau confinement décrété par le gouvernement.


En fin d'après-midi, le site d'information routière Sytadin relevait 683 km de cumul de bouchons en Île-de-France.


Mercredi soir, le même site relevait déjà plus de 335 km - soit deux fois plus que la normale - d'embouteillages cumulés avant l'allocution d'Emmanuel Macron annonçant le reconfinement de la France pour tenter d'endiguer la deuxième vague de l'épidémie de Covid 19.

CHIFFRES


Quatre semaines de confinement ont été annoncées par le chef de l'Etat mercredi soir lors de son allocution. En revanche, c'est peut-être un peu court pour obtenir les résultats escomptés.

TOUS ANTICOVID


l'application mobile "TousAntiCovid" affichait jeudi 4,8 millions de téléchargements depuis début juin, et près de 2.000 personnes notifiées après une exposition prolongée à des utilisateurs positifs au coronavirus.


Avec 2,1 millions de téléchargements une semaine après son lancement, la mise à jour "TousAntiCovid" peut se targuer d'une adoption doublée par rapport à la première version "StopCovid" qui n'avait séduit qu'un peu plus d'un million de Français 7 jours après son lancement.


Selon la direction générale de la Santé, le nombre de désinstallations s'élève toutefois à 1,3 million, réduisant le nombre d'utilisateurs actifs à 3,5 millions.

POLITIQUE


Le Sénat dominé par l'opposition de droite a refusé jeudi son soutien au gouvernement et au reconfinement décidé par l'exécutif face à la deuxième vague du Covid-19, le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau dénonçant "un vote inutile".


Le Sénat s'est prononcé par 178 voix contre, 130 voix pour et 27 abstentions contre la déclaration du Premier ministre Jean Castex sur la crise sanitaire, dans une atmosphère lourde des annonces gouvernementales et encore assombrie par l'attentat de Nice.

SUEDE


Les autorités sanitaires suédoises recommandent désormais aux habitants de Stockholm, ainsi que deux régions du sud du pays, de limiter les contacts et éviter les lieux clos, alors que le royaume a enregistré jeudi un record officiel de 3.254 nouveaux cas quotidiens de Covid-19.


Il s'agit du deuxième record quotidien consécutif pour ce pays de 10,3 millions de personnes, qui a enregistré au total 121.167 contaminations et 5.934 morts. 

SANTE


D’après les informations de LCI, toutes les professions médicales et paramédicales sont autorisée à pratiquer (Podologues, kinés, osthéopathes...).

CIRCULATION


Entre le retour des vacances de la Toussaint et les départs avant la période officielle de reconfinement, la circulation sur les routes est exceptionnelle, ce jeudi 29 octobre.

Des centaines de km de bouchons en Ile-de-France : trafic très chargé à quelques heures du reconfinement

ZONE EURO


La reprise économique dans la zone euro "perd de l'élan" du fait de la "résurgence" de la pandémie de coronavirus qui "détériore" les perspectives de retour à la croissance, a déclaré jeudi la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde.


"La hausse significative des taux d'infection au coronavirus, et l'intensification des mesures de confinement (...) constituent un vent contraire sur les perspectives de court terme", a-t-elle affirmé lors d'une conférence de presse, estimant que la reprise économique "perdait de son élan".

REGLEMENTATION


Une nouvelle période de confinement jusqu'au 1er décembre débute vendredi en France, réduisant un maximum les déplacements. Pour sortir de chez soi, il faudra, comme lors du premier confinement, présenter une attestation. Il en existera trois sortes.

ÉDITION SPÉCIALE


En raison de l'actualité, TF1 modifie sa programmation et propose ce jeudi 29 octobre avec une édition spéciale consacrée à la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex à suivre dès 18h.

RUSSIE


Le président russe Vladimir Poutine a assuré jeudi qu'il n'y aurait pas de confinement national malgré la hausse drastique des cas de coronavirus en Russie enregistrée ces dernières semaines.


"Nous comprenons parfaitement comment il faut agir et c'est pourquoi nous n'allons pas mettre en place des mesures totalement restrictives, et instaurer un soi-disant confinement national sous lequel l'économie et les activités commerciales sont pratiquement à l'arrêt", a déclaré M. Poutine, lors d'un forum d'investissement en vidéo-conférence.

VATICAN


Le Vatican a annoncé jeudi que le pape François annulait de nouveau ses audiences générales du mercredi en présence de fidèles, en raison d'une recrudescence généralisée de l'épidémie de Covid-19 en Italie.


"A partir de mercredi prochain, 4 novembre, les audiences générales du Saint Père recommenceront à être transmises depuis la bibliothèque du Palais Apostolique. Cette décision a été prise car un cas positif au Covid-19 a été signalé lors de l'audience générale du 21 octobre, et dans le but d'éviter tout éventuel risque futur pour la santé des participants", a indiqué le Vatican dans un bref communiqué.


Le pape François, qui aime le contact rapproché avec les foules, n'avait repris ses audiences générales sur la place Saint-Pierre en présence de fidèles que début septembre, après une suspension de six mois. La dernière audience générale du pape avant cette date avait eu lieu en présence de 12.000 personnes, le 26 février.

Infos précédentes

Face à une situation "particulièrement préoccupante" sur le front du Covid-19, Jean Castex est remonté en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en alerte maximale, avec de nouvelles zones sous couvre-feu à la clé. De l'ensemble de l'Île-de-France et huit métropoles, celui-ci concerne désormais 54 départements, ainsi que la Polynésie française, soit 46 millions d'habitants au total. 

Comme dans d'autres pays voisins, les projections sont mauvaises et les courbes s'accélèrent, la France déplorant désormais plus de 34.000 décès depuis le début de la pandémie. 

Toute l'info sur

La France à nouveau en confinement

Retrouvez ici les dernières informations sur la pandémie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : le mode d’emploi des attestations de déplacement

EN DIRECT - Covid-19 : la France officiellement reconfinée

EN DIRECT - Attaque à Nice : le procureur antiterroriste détaille le parcours meurtrier de l'assaillant

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

Reconfinement : voici le nouveau dispositif pour sauver les entreprises

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent