EN DIRECT - Coronavirus : plus de 2100 décès en Chine

EN DIRECT - Coronavirus : plus de 2100 décès en Chine
Santé

Toute L'info sur

Coronavirus : l'épidémie meurtrière qui inquiète la planète

ÉPIDÉMIE - Un nouvel avion doit partir pour la Chine ce mercredi soir pour rapatrier une quarantaine de Français installés à Wuhan. Le bilan de l'épidémie se porte désormais à plus de 2000 morts et 70.000 personnes infectées, la plupart en Chine. Suivez les dernières informations.

Live

DEUX PREMIERS DÉCÈS SUR LE DIAMOND PRINCESS 


Deux malades du nouveau coronavirus qui étaient sur le paquebot en quarantaine au Japon sont décédés, rapportent les médias japonais ce jeudi. 


Il s'agit d'une femme et d'un homme octogénaires qui avaient été contaminés. La confirmation de cette information par le ministère de la Santé n'a pu être obtenue dans l'immédiat. Il s’agirait des premiers cas mortels parmi les plus de 600 porteurs confirmés du virus sur le navire de croisière.

RALENTISSEMENT DE L’ÉPIDÉMIE ? 


La Chine a annoncé jeudi un nombre quotidien de nouveaux cas de contamination au coronavirus au plus bas depuis près d'un mois.


La Commission nationale de la santé, qui fait office de ministère, a indiqué avoir enregistré 628 contaminations supplémentaires dans la province du Hubei (centre), épicentre de l'épidémie, et 45 dans le reste du pays. 

CHINE : 108 MORTS DE PLUS 


L’épidémie de nouveau coronavirus a causé 108 décès supplémentaires dans la province du Hubei, foyer de l’épidémie. Un nouveau bilan qui porte à 2112 le nombre total de décès en Chine continentale, a-t-on appris jeudi des autorités sanitaires locales. 


La plupart des morts ont été recensés à Wuhan, la capitale de cette province du centre de la Chine où l'épidémie avait démarré en décembre, selon le décompte quotidien de la Commission de la santé du Hubei.

FRET MÉDICAL POUR LA CHINE


L'Airbus A380 affrété par la France a décollé ce mercredi soir de l'aéroport de Roissy-CDG à destination de Wuhan. Cet appareil transporte des équipements médicaux dédiés à la lutte contre le Covid-19 destinés aux personnels soignants mobilisés. Le Quai d'Orsay annonce dans un communiqué que ce fret de solidarité de 17 tonnes comprend des combinaisons médicales de protection, des masques, des gants et des produits désinfectants.

ÉTUDE DU COVID-19


Des scientifiques américains ont publié mercredi dans la revue Science la première carte atomique en trois dimensions de la partie du Covid-19 qui infecte les cellules humaines. Une équipe de chercheurs de l'université du Texas à Austin et des Instituts nationaux de santé (NIH) a eu recours à une technologie appelée cryo-microscopie électronique (distinguée par le Nobel de chimie en 2017) afin de modéliser la partie du virus qui s'attache aux cellules, des pointes appelées protéines de spicule. 


La carte devrait notamment aider les chercheurs à comprendre comment le virus se cache et comment le neutraliser, donnant des recettes possibles de médicaments antiviraux, pour les personnes déjà infectées, et d'un vaccin.

DIAMOND PRINCESS


Le Japon a annoncé dans la soirée 79 nouveaux porteurs du coronavirus à bord, ce qui porte le nombre total de cas répertoriés à bord à 621, faisant de ce navire de croisière à quai dans le port de Yokohama, dans la banlieue de Tokyo, le plus grand foyer du virus hors de Chine.

DIAMOND PRINCESS


Environ 500 passagers ont débarqué mercredi du paquebot Diamond Princess, en quarantaine au Japon pour cause de contamination au Covid-19, le virus qui a déjà fait plus de 2000 morts en Chine. Les personnes autorisées à sortir ont reçu un certificat officiel indiquant qu'elles ne présentaient "aucun risque d'infection au nouveau coronavirus", ni de symptômes au moment de l'inspection.

FORMULE 1


Le porte-parole de McLaren a également confirmé que les membres de l'équipe qui devront se rendre en Australie ne transiteront pas par la Chine, Hong Kong inclus, et opteront pour des vols faisant escale au Moyen-Orient.


C'est la première équipe de Formule 1 à annoncer de telles mesures alors que le calendrier du championnat prévoit également une étape au Vietnam le 5 avril. Ce Grand Prix - le premier organisé dans ce pays - doit toutefois se tenir comme prévu, ont annoncé mardi ses organisateurs.

FORMULE 1


L'écurie de Formule 1 McLaren a pris des mesures spéciales pour faire face à l'épidémie de Covid-19, interdisant notamment à toute personne s'étant récemment rendue en Chine d'entrer dans son motor-home lors des essais hivernaux de F1 à Barcelone, a indiqué mercredi un de ses porte-parole.


Un journaliste chinois en provenance de Shanghai s'est notamment vu refuser mercredi l'accès à "l'hospitalité" de l'équipe britannique sur le circuit de Montmelo où ont débuté des essais en vue de la saison de F1 qui commencera le 15 mars en Australie.

DIAMOND PRINCESS


Le bilan reste inchangé pour les quatre Français à bord du paquebot Diamond Princess placé en quarantaine au Japon : trois passagers ont été testés positifs et sont hospitalisés mais "ne présentent quasiment pas de symptômes", a rapporté Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. Le quatrième Français est un membre de l'équipage qui n'a pas contracté la maladie et "poursuit son travail" à bord. 

BILAN EN FRANCE


Aucun nouveau cas d'infection au coronavirus n'a été découvert sur le territoire français. Douze cas ont été confirmés au total : quatre hospitalisations sans signes de gravité, sept guéris et un décès. 

RAPATRIEMENT


Voici ce que l'on sait, pour l'heure, sur le quatrième rapatriement de Français de Wuhan.

QUARANTAINE


Les passagers de l'avion affrété par la France seront confinés dans un établissement facilement sécurisable et resteront en quarantaine pendant 14 jours. Ils pourraient être accueillis dans un village vacances, peut-être dans le Calvados. En cas de contamination, ils pourront être dirigés vers le CHU de Caen ou de Rouen, qui disposent tous les deux d'un service de maladies infectieuses et tropicales. 

RAPATRIEMENT


Un quatrième avion affrété par la France va rapatrier des compatriotes installés à Wuhan, le foyer de l'épidémie. L'avion décollera de Paris dans les prochaines heures et reviendra vendredi matin à l'aéroport Roissy-CDG avec une quarantaine de Français et une quinzaine de ressortissants étrangers à son bord. Une équipe d'assistance médicale examinera les passagers tout au long du vol. Les détails sur le lieu et l'heure d'arrivée de ce vol seront communiqués jeudi. 

UKRAINE


Des dizaines d'Ukrainiens ont protesté mercredi contre l'arrivée de plusieurs dizaines de personnes évacuées de Chine, frappée par le nouveau coronavirus, par crainte de la propagation de cette maladie. Un avion transportant 48 Ukrainiens et 29 ressortissants de pays tiers depuis Wuhan, ville chinoise et épicentre de cette maladie, est attendu en Ukraine jeudi matin. 


Tous les arrivants seront placés en quarantaine pendant 14 jours dans une des quatre structures sanitaires sélectionnées à cette fin, a indiqué le gouvernement, qui ne dévoile pas leur noms en raison des protestations, ni même l'aéroport qui accueillera l'avion. 

FRANCE


Le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué mercredi au Sénat qu'il n'y avait pas aujourd'hui d'alerte "rouge" concernant d'éventuelles ruptures de stocks de médicaments liées à l'épidémie de Covid-19 en Chine. Le ministre doit par ailleurs tenir un point de situation ce mercredi soir à 18h45. 

IRAN


Deux personnes âgées iraniennes sont décédées du nouveau coronavirus, ont rapporté mercredi des médias officiels iraniens quelques heures après avoir fait état des deux premiers cas avérés en Iran de contamination par cette épidémie. Il s'agit des premiers cas connus, au Moyen-Orient, de décès de patients atteints du virus Covid-19.

20 POLICIERS MORTS EN CHINE


Selon le Global Times, 20 policiers sont décédés dans la "bataille contre le coronavirus", en Chine. L'organisme de presse proche du pouvoir, explique qu'ils sont morts "en raison de l'infection, d'un surmenage ou d'accidents". 

IRAN


Deux personnes ont été testées positives au test du nCov-2019, a indiqué le ministère iranien de la Santé iranien. Ce sont les premiers porteurs de cette maladie dans la République islamique d'Iran. Les deux cas ont été détectés dans la ville sainte de Qom, située à 150 km au sud de Téhéran.

SINGAPOUR


Le ministère de la santé de Singapour a annoncé 3 nouveaux cas de contamination confirmés sur le territoire. Le gouvernement annonce cependant que 5 patients ont officiellement guéris et ont quitté l’hôpital ce jour. Sur les 84 personnes ayant contracté le virus, 34 s'en sont parfaitement remis et 50 sont encore à l'hôpital.

LA RUSSIE REFUSE LES CHINOIS SUR SON TERRITOIRE


Touristes, étudiants, travailleurs : aucun ressortissant chinois ne pourra plus entrer en Russie à partir de jeudi, malgré le coût économique pour le tourisme et les régions frontalières.

Une décision drastique qui conclut une série de mesures sanitaires prises pour empêcher la propagation de l'épidémie de Covid-19. La Russie avait notamment déjà fermé ses quelque 4.250 km de frontières avec la Chine, coupé les liaisons ferroviaires de passagers ou encore restreint ses vols vers des villes chinoises.

La Russie n'a actuellement plus de contaminés sur son territoire, depuis la guérison et sortie d'hôpital des deux seuls patients - ressortissants chinois - la semaine dernière.

LA TENDANCE S'INVERSE EN CHINE


Le média chinois Global Times annonce que la Chine "voit davantage de nouveaux guéris que de nouveaux contaminés pour la première fois" depuis le début de l'épidémie.

Selon les chiffres de la commission nationale de la santé chinoise, 1,824 personnes sont sorties de l'hôpital guéries ce mardi. Un chiffre supérieur au 1,749 nouveaux cas de contamination confirmés dans la même journée.

Par ailleurs, le nombre de nouveaux cas infectés en dehors de la province d'Hubei, épicentre de l'épidémie, baisserait de façon continue depuis 15 jours selon la commission.

DES MANIFESTANTS A HONG KONG


Une centaine de personnes sont actuellement réunies à Hong Kong devant le siège du gouvernement pour dénoncer le manque de mesures mises en place pour lutter efficacement contre l'épidémie de coronavirus.

Ce rassemblement intervient alors qu'un second décès a été annoncé à Hong Kong, selon The Guardian.

TROIS JOURNALISTES EXPULSÉS DE CHINE


Le gouvernement chinois a annoncé qu'il retirait leur carte de presse aux trois journalistes du Wall Street Journal (WSJ) accrédités en Chine, leur laissant 5 jours pour quitter le pays. C'est l'une des mesures les plus radicales prises par le régime communiste à l'encontre d'un média étranger depuis des années.


La raison ? En pleine épidémie de pneumonie virale, Pékin a très mal pris un éditorial du quotidien américain du 3 février titré : "La Chine est le véritable homme malade de l'Asie". Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a expliqué devant la presse que ce titre était "empreint de discrimination raciale" et "sensationnaliste", et a reproché au WSJ de ne pas avoir présenté d'excuses.


L'édito s'alarmait des risques que l'épidémie de coronavirus fait peser sur l'économie chinoise et donc mondiale. Il critiquait aussi la lenteur de la réaction des autorités chinoises après l'apparition, en décembre, du virus à Wuhan.

NOUVEAUX CAS À BORD DU DIAMOND PRINCESS


Les autorités japonaises annoncent que 79 nouveaux cas ont été détectés à bord du paquebot Diamond Princess, en quarantaine depuis début février. Ce chiffre porte le total à 621 contaminés à bord du paquebot.

PASSAGERS AUSTRALIENS DU DIAMOND PRINCESS


Scott Morrison, premier ministre australien, a également annoncé sur Twitter : "Demain, nous ramènerons à la maison environ 170 des Australiens qui sont à bord du Diamond Princess au Japon." Ils seront à leur tour mis en quarantaine en Australie pendant 14 jours.

AUSTRALIENS ÉVACUÉS DE WUHAN


Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a annoncé sur Twitter qu'un nouveau groupe de plus de 30 personnes évacuées de Wuhan a pu quitter sa zone de quarantaine de Christmas Island. Ils rentrent tous chez eux, aucun n'ayant été contaminé.


Le groupe de personnes ramenées par un deuxième vol, mises en quarantaine à Howard Springs, devraient également être ramené à leur domicile dans quelques jours, leur état de santé étant stable.

BAISSE DE CO2 EN CHINE, UN POINT POSITIF ?


L'épidémie, en paralysant l'activité économique en Chine, pourrait avoir réduit les émissions de CO2 du pays d'au moins un quart. En raison des mesures drastiques de confinement et restrictions de circulation pour endiguer l'épidémie, de nombreuses usines sont à l'arrêt. Conséquence : la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre ont chuté de 100 millions de tonnes comparé à la même période l'an dernier, selon une étude diffusée par le site spécialisé Carbon Brief.


"La réduction de la consommation de charbon et de pétrole montre une réduction d'au moins 25% des émissions par rapport à l'an passé", note l'étude. Une baisse équivalente à 6% des émissions mondiale sur la période. Pour autant, "la véritable question est de savoir si l'impact sera durable et s'il ne sera pas annulé, voir inversé" par la suite, alertent les chercheurs.


"Quand l'épidémie aura reflué, il est probable qu'on constate une 'pollution de rétorsion', avec des usines maximisant leur production pour compenser leurs pertes après leur fermeture prolongée", a expliqué Li Shuo, porte-parole de Greenpeace Chine, à l'AFP. "Ceux qui croient pouvoir saluer une pause bienvenue dans l'urgence climatique devraient retenir leur optimisme".

PROCESSUS DE DÉBARQUEMENT


Comment se déroule le débarquement des passagers du Diamond Princess ? 

Selon les autorités, 500 passagers ont le droit de quitter le navire. Ces personnes, qui ne présentent aucun symptôme et dont le dernier test est négatif, ont reçu un certificat officiel indiquant qu'elles ne constituent "aucun risque d'infection au nouveau coronavirus, ladite personne ne présentant pas non plus de symptômes au moment de l'inspection".


A la sortie du bateau, chacun d'entre eux a du suivre un parcours jusqu'au terminal du port de Yokohama. Des bandes bleues à terre doivent permettre de désinfecter les chaussures et les roulettes des passagers. Ils ont ensuite dû se soumettre à de nouveaux tests de température avant de monter dans l'un des bus blancs à pois jaunes affrétés par la ville de Yokohama ou l'un des taxis. Ils  attendaient pour emmener vers leurs destinations respectives les croisiéristes : soit un aéroport, soit un hôtel.


Certains ont même pris le temps de se tourner une dernière fois vers l'immense navire. Pour lui dire un dernier au revoir ou pour faire un dernier signe de la main à ceux restés à bord, lesquels répondaient par grands gestes depuis leurs balcons. 

DÉBARQUEMENT AUSSI POUR LE WESTERDAM


Les passagers d'un autre bateau de croisière vont eux aussi pouvoir retrouver la terre ferme. Plusieurs dizaines de touristes, encore bloqués à bord du Westerdam, ont pu débarquer au Cambodge, selon l'AFP. Ils ont tous été testés négatifs au virus, a déclaré un responsable cambodgien. Par contre, les plus de 700 membres d'équipage resteront à bord, les examens les concernant étant "encore en cours". 

LIBÉRÉ, DÉLIVRÉ


Les 500 passagers du Diamond Princess qui ont l'autorisation de débarquer quittent le navire après 14 jours de quarantaine. Alors qu'ils posent enfin un pied sur la terre ferme, certains d'entre eux hurlent à la victoire.

BILAN 


Selon le dernier bilan des autorités chinoises, au moins 2004 personnes ont succombé au coronavirus en Chine continentale, où le nombre de contaminations atteint, lui, 74.185, soit 1749 de plus que la veille. C'est le nombre le plus bas de cas supplémentaires ce mois-ci.

DIAMOND PRINCESS


Des passagers du paquebot Diamond Princess où plus de 540 cas de contamination au coronavirus ont été constatés, ont commencé à quitter le navire mercredi, après 14 jours de quarantaine au Japon.


Quelque 500 passagers ne présentant pas de symptômes, dont les tests se sont révélés négatifs et qui n'ont pas eu de contact avec des personnes porteuses du virus, devaient débarquer pendant la journée, selon le ministère japonais de la Santé.

AGNÈS BUZYN


Interrogée par le Parisien sur son départ du ministère de la Santé en pleine crise épidémique, Agnès Buzyn affirme avoir vu venir cette crise du coronavirus "depuis le début du mois de janvier et j'avais tout préparé pour y faire face". "Et dans une crise sanitaire avec une épidémie, le rôle des maires est aussi très important. Si un tel scénario survient à Paris, je saurai le gérer", se défend la candidate à la mairie de Paris.

FRANÇAIS  À BORD DU WESTERDAM


Un couple de retraités du Morbihan, qui effectuait une croisière à bord du paquebot Westerdam, dont une ex-passagère a été testée positive au nouveau coronavirus, a assuré mardi qu'ils allaient "très bien" mais avaient reçu pour consigne de rester chez eux.


"Nous sommes rentrés chez nous samedi soir, nous allons très bien, nous prenons notre température matin et soir, il n'y a aucun problème", a déclaré Martine Fuchs, qui vit à Larmor-Baden, près de Lorient (Morbihan), avec son mari.


Interrogée sur les consignes qui leur ont été données par les autorités de santé à leur retour en France, elle répond: "On a simplement eu un message du ministère de la Santé qui nous a dit qu'il y aurait peut-être un cas et que ce serait bien que l'on reste chez nous pour protéger nos amis, de prendre notre température et de nous laver les mains". "Les quinze premiers jours, on a pu voir ce qu'on voulait", a-t-elle raconté à propos de la croisière. "Les douze-treize jours suivant, on a fait des ronds dans l'eau, mais tout s'est très bien passé, tout le monde est resté calme", a-t-elle ajouté.


La compagnie Holland America, propriétaire du paquebot Westerdam, a annoncé lundi qu'elle cherchait à retrouver la trace des quelque 1.200 voyageurs autorisés à débarquer la semaine dernière au Cambodge malgré la crainte de contaminations potentielles. A bord du navire, il reste encore 233 passagers et 747 membres d'équipage.  Samedi, le virus a été diagnostiqué chez une ex-passagère américaine de 83 ans arrivée en Malaisie. Mais des dizaines d'autres voyageurs ont, comme elle, déjà quitté le Cambodge pour rentrer chez eux, laissant craindre une propagation de l'épidémie.

BILAN


Selon un dernier bilan officiel, le nombre de décès liés au nouveau coronavirus a atteint les 2.000 morts en Chine. 

BILAN

Le nombre de décès est désormais proche des 1900 morts à travers le monde, tandis qu'en Chine, plus de 72.000 personnes ont été contaminées. Toutefois, l'OMS a mis en garde contre toute mesure disproportionnée, rappelant que 80% des personnes touchées souffraient en fait d'une forme bénigne de la maladie.

SOMMET UE-CHINE ABANDONNÉ


Un projet de déplacement des présidents des institutions de l'Union européenne à Pékin fin mars pour préparer le sommet UE-Chine en septembre en Allemagne a été abandonné à cause de l'épidémie de coronavirus en Chine, a appris l'AFP mardi de sources européennes. Deux sommets UE-Chine avaient été annoncés fin décembre 2019 lors de la visite à Bruxelles du ministre des Affaire étrangères chinois Wang Yi.

AVEU D'ÉCHEC


Chacun des quatorze jours de la mise en quarantaine du Diamond Princess était accompagné de l'annonce de nouveaux cas de coronavirus à bord. Un bilan qui est monté jusqu'à près de 550 cas ce mardi, poussant les experts à s'interroger sur l'efficacité de cet isolement, au large du Japon.

Coronavirus : plus de 600 contaminés à bord du Diamond Princess, l'immense fiasco de la quarantaine

RUSSIE


Après avoir fermé ses frontières avec la Chine, la Russie a annoncé une nouvelle mesure drastique destinée à enrayer la propagation de l'épidémie du Covid-19. Le pays va interdire l'entrée sur son territoire aux ressortissants chinois à partir de jeudi.


 "L'entrée des ressortissants chinois via les frontières gouvernementales russes est suspendue à partir du 20 février pour les voyages de travail, les voyages privés, les études et le tourisme", a indiqué Tatiana Golikova, vice-Première ministre chargée de la Santé, citée par les agences russes.

BILAN DE L'OMS

MAUVAISE NOUVELLE


David et Sally Abel, un couple de Britanniques présent à bord du Diamond Princess, ont appris ce mardi qu'ils étaient atteints du coronavirus. Une bien triste nouvelle pour ce duo, devenu porte-voix des croisiéristes, à la veille de la fin de la quarantaine.

Coronavirus : devenus les porte-parole des croisiéristes du Diamond Princess, David et Sally sont infectés

COURSE AU VACCIN


Sanofi rentre dans la course. Le géant pharmaceutique français a annoncé vouloir développer un vaccin pour lutter contre le coronavirus, selon Business Insider. L'entreprise compte utiliser ses recherches antérieures développées lors de l'épidémie du SRAS.


Sanofi rejoint ainsi une poignée d'autres grands fabricants de médicaments, dont Johnson & Johnson, Regeneron Pharmaceuticals et Gilead Sciences. 

TOURNAGE MAINTENU


Les producteurs du film Astérix et Obélix L'Empire du milieu assurent via communiqué que le tournage prévu en Chine "est maintenu", malgré l'épidémie. "Il débutera le 15 juin pour 70 jours" et "les prises de vue en Chine sont prévues fin septembre". 

EXPLICATIONS


"Il est possible qu'une personne contracte le Covid-19 en touchant une surface ou un objet infecté puis en se touchant la bouche, le nez ou les yeux." C'est le constat du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis . Mais combien de temps le coronavirus peut-il survivre sur des surfaces ? On vous explique.

Billets de banque, plastique, verre... : combien de temps le coronavirus peut-il survivre sur des surfaces ?

QUESTIONS AUTOUR DE LA QUARANTAINE À BORD DU DIAMOND PRINCESS


Des experts de la santé mettent en cause les mesures de quarantaine mises en place à bord du bateau de croisière au large du Japon. Interrogés par le Guardian, ils estiment que les conditions d'isolement étaient à la fois "moralement douteuses" et "contre-productives". Le navire serait même devenu un "incubateur de la maladie".

PLUS QUE QUATRE HOSPITALISATIONS EN FRANCE


Seules quatre personnes infectées par le coronavirus restaient hospitalisées en France ce mardi, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'un point presse. "Aujourd'hui, sur les douze personnes initialement hospitalisées en France, il en reste quatre à l'hôpital encore positives au virus. Trois personnes hospitalisées à Lyon et une personne hospitalisée à Saint-Étienne", a-t-il précisé à l'issue d'une rencontre avec les représentants des personnels hospitaliers et des médecins libéraux. 


Il s'agit de quatre des six Britanniques contaminés fin janvier à l'occasion d'un séjour dans la station alpine des Contamines-Montjoie.

500 CROISIÉRISTES VONT QUITTER LE DIAMOND PRINCESS


Environ 500 passagers vont quitter ce mercredi le Diamond Princess après avoir reçu des résultats négatifs de tests du coronavirus, qui a infecté des centaines de personnes à bord. "Le nombre exact (de ces personnes) varie encore, mais  il sera d'environ 500", a déclaré un responsable du ministère japonais de la Santé. 

XI JINPING REMERCIE MACRON


Le président de la république populaire de Chine a tenu à remercier Emmanuel Macron pour "le soutien " de la France dans la lutte contre le coronavirus. Selon la télévision chinoise, du matériel médical a notamment été fourni par les autorités hexagonales. "A ce moment critique pour la Chine dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus, vous nous faites à nouveau part de votre compassion et de votre soutien", a déclaré le chef d'État chinois. "Cela reflète pleinement la profonde amitié entre la Chine et la France (...) Je vous remercie pour ce geste", a-t-il ajouté.

"APPROBATION DE DÉBARQUEMENT"


Les derniers croisiéristes à bord du Diamond Princess voient enfin la fin de cette épreuve. Ils viennent de recevoir un document nécessaire à leur débarquement. 

Infos précédentes

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent