EN DIRECT - Covid-19 : "Nous allons vivre plusieurs mois avec le virus", estime Emmanuel Macron

Macron : "Le virus est là, il circule"
Santé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 poursuit sa progression dans le monde. En France, où la circulation du virus gagne en intensité, de nouvelles mesures de restrictions ont été adoptées à Nice. Suivez les dernières informations.

Live

MACRON DÉFEND LA RÉPONSE SANITAIRE


En marge d'un déplacement sur les Journées du patrimoine, le chef de l'Etat a été interrogé sur la reprise de l'épidémie, et notamment l'absence de nouvelles mesures plus restrictives. "La solution, nous l'avons dans nos mains, collectivement", estime-t-il en rappelant l'importance des gestes barrières. "Si chacun fait sa part, nous pouvons vaincre le Covid-19 plus vite." "Il faut continuer d'expliquer, sans infantiliser ni culpabiliser", poursuit-il.

"NOUS ALLONS VIVRE PLUSIEURS MOIS AVEC LE VIRUS"


Emmanuel Macron : "Nous assumons de différencier les mesures de restriction de notre vie sociale sur le territoire, parce que le virus ne circule pas de la même manière partout. Nous le faisons parce nous le pouvons, parce que nous avons appris de la première phase. Quand le virus est très présent et circule, on restreint beaucoup les règles." "C'est une stratégie qui est adaptée, parce que nous allons vivre plusieurs mois avec le virus", estime le président.

Urgent

BILAN MONDIAL


Le Covid-19 a fait au moins 946.727 morts dans le monde depuis la fin décembre, selon le dernier bilan établi par l'AFP. Sur les dernières 24 heures, 5.279 nouveaux décès et 301.608 nouveaux cas ont été recensés. Les pays qui ont enregistré le plus de décès dans leurs derniers bilans sont l'Inde avec 1.174 nouveaux morts, les États-Unis (+928 morts) et le Brésil (+829 morts).


Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus endeuillé à cause de l'épidémie avec 197.655 décès, suivis du Brésil avec 134.935 morts, de l'Inde avec 84.372 morts, du Mexique avec 72.179 morts et du Royaume-Uni avec 41.705 morts.

"NOUS ALLONS VIVRE PLUSIEURS MOIS AVEC LE VIRUS"


Emmanuel Macron : "Nous assumons de différencier les mesures de restriction de notre vie sociale sur le territoire, parce que le virus ne circule pas de la même manière partout. Nous le faisons parce nous le pouvons, parce que nous avons appris de la première phase. Quand le virus est très présent et circule, on restreint beaucoup les règles." "C'est une stratégie qui est adaptée, parce que nous allons vivre plusieurs mois avec le virus", estime le président.

CLUSTER DANS UN EHPAD


Un cluster de 54 cas positifs au Covid-19 a été détecté dans l'un des plus grands Ehpad de France, situé à Bourges, a annoncé l'ARS du Centre-Val de Loire. "Les résidents sont confinés dans leurs chambres et un dépistage massif est en cours. On suit l'évolution de la situation. La direction de l'Ehpad a pris l'ensemble des mesures que la situation nécessite", a expliqué Christophe Lugnot, directeur du cabinet de l'ARS. "On peut dire que la plupart des cas sont asymptomatiques", a-t-il déclaré, précisant qu'un seul décès lié au Covid-19 est à déplorer dans l'établissement.

MADRID


La présidente de la région de Madrid doit annoncer dans l'après-midi des nouvelles restrictions pour tenter de contenir les contaminations, en forte augmentation. Les autorités régionales ont déjà indiqué que ces mesures concerneraient surtout les quartiers à bas revenus du sud de la capitale et les villes des alentours, les plus touchés par l'épidémie. L'hypothèse de la mise en place de confinements ciblés est toujours sur la table. 

MACRON PROMET DE NOUVEAUX TESTS EN OCTOBRE


Revenant sur l'importance des tests dans la stratégie sanitaire, Emmanuel Macron a évoqué le problème des délais d'attente, tout en soulignant qu'"il y a des endroits où ça fonctionne". "On améliore en organisant mieux avec les professionnels sur le terrain, pour que ce soient les personnes symptomatiques, vulnérables ou les soignants qui soient priorisés. Et nous sommes en train d'avoir une stratégie plus large pour avoir d'autres types de tests à partir d'octobre."

MACRON DÉFEND LA RÉPONSE SANITAIRE


En marge d'un déplacement sur les Journées du patrimoine, le chef de l'Etat a été interrogé sur la reprise de l'épidémie, et notamment l'absence de nouvelles mesures plus restrictives. "La solution, nous l'avons dans nos mains, collectivement", estime-t-il en rappelant l'importance des gestes barrières. "Si chacun fait sa part, nous pouvons vaincre le Covid-19 plus vite." "Il faut continuer d'expliquer, sans infantiliser ni culpabiliser", poursuit-il.

Urgent

ISRAËL


En Israël, le reconfinement de l'ensemble de la population est entré en vigueur à 14h, heure locale. Il coïncide avec les fêtes juives de Rosh Hashana, de Yom Kippour et de Souccot et doit durer trois semaines. Hier soir à Tel Aviv, environ 400 personnes ont manifesté contre cette mesure, annoncée la semaine dernière par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

INDICATEURS


La situation épidémique actuelle est-elle comparable au printemps dernier lorsque les services de réanimation s'apprêtaient à être totalement saturés ? Olivier Véran a apporté hier des éléments de réponse, chiffres à l'appui.

R, taux d'incidence... : pourquoi l'épidémie n'a rien à voir avec mars dernier

COMMISSION D’ENQUÊTE


La commission d'enquête du Sénat sur la gestion de l'épidémie va entendre la semaine prochaine le ministre de la Santé Olivier Véran, ainsi que sa prédécesseure Agnès Buzyn. La commission doit entendre également la ministre des Armées Florence Parly, l'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand.

STADES ITALIE


En Italie, 1000 spectateurs pourront assister à toutes les compétitions sportives en plein air dès dimanche, qui sonne les demi-finales du tournoi de tennis de Rome, a annoncé le ministre des Sports. Pour pouvoir ouvrir partiellement, les organisateurs des événements sportifs devront respecter les "règles prévues pour l'espacement, les masques, les réservations de places", a précisé Vincenzo Spadafora. 

CAMP DE LESBOS 


Parmi les 6000 personnes réfugiées qui ont été accueillies dans le nouveau camp de Lesbos, 157 ont été testées positives au Covid-19, selon le porte-parole du ministère grec des Migrations. A leur arrivée, tous doivent faire l'objet d'un dépistage et deux zones de quarantaines ont été installées dans ce nouveau camp qui pourra loger 10.000 personnes. L'ancien camp de Moria, victime d'un gigantesque incendie, accueillait 13.000 réfugiés, bien au-delà de sa capacité.

ROYAUME-UNI


Le gouvernement britannique n'exclut pas un nouveau confinement national mais cherche d'abord à recourir à des restrictions locales, selon le ministre de la Santé Matt Hancock. "Nous sommes prêts à le faire si nécessaire. (...) Nous sommes prêts à faire ce qu'il faudra pour protéger des vies", a avancé le ministre.


La ville de Londres a annulé dans le même temps son feu d'artifice prévu pour le nouvel An et de nouvelles mesures ont déjà été prises hier dans des villes du nord-est du pays. Elles interdisent notamment les rencontres entre personnes de différents foyers et introduisent un couvre-feu de 22h00 à 5h00 du matin dans les lieux de divertissement. Le Royaume-Uni affiche le plus lourd bilan d'Europe avec près de 42.000 morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie.

RAPPEL


Pas de nouvelles mesures prises à Paris pour l'instant, mais les autorités ont vivement rappelé les consignes déjà existantes.

Face au rebond de l'épidémie à Paris, les autorités sanitaires durcissent le ton

NICE


Voici les nouvelles restrictions prises dans la ville de Nice : 


-Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs, jardins, plages et sur les quais de la commune

-Jauge abaissée à 1000 personnes pour les "grands événements" 

-Fermeture des débits de boisson entre 00h30 et 6h du matin

-Interdiction de la vente d'alcool à emporter après 20h00

-Interdiction de la diffusion extérieure de musique par les bars et sur la voie publique

-Annulation des Journées du Patrimoine, prévues ce week-end

-Annulation de la Fête des Voisins dans tout le département 

-Interdiction des bateaux de croisière dans le port de Nice

-Fermeture des vestiaires dans les lieux sportifs 

-Port du masque obligatoire dans les cinémas et les théâtres

-Prise de température systématique pour accéder aux manifestations et aux spectacles

-Maintien de la suspension des visites dans les Ehpad publics

Urgent

NICE


Le préfet des Alpes-Maritimes et le maire de Nice annoncent de nouvelles mesures dans la ville, où la situation est préoccupante avec un taux d'incidence trois fois plus élevé que la moyenne. "Des mesures d'abord spécifiques à la commune de Nice (...) mais qui pourront avoir vocation à être étendues", précise le préfet Bernard Gonzalez. Celles-ci vont concerner les Ehpad, notamment.

RYANAIR


La compagnie aérienne Ryanair a annoncé avoir réduit de 20% ses vols pour le mois d'octobre en raison de l'impact sur la demande des restrictions aux déplacements prises par les différents gouvernements pour enrayer l'épidémie. Ryanair avait déjà décidé mi-août de baisser une première fois de 20% de ses vols pour octobre, mois au cours duquel il tournera finalement à 40% de ses capacités.

CAS CONTACT


"Les cas contact des cas contact ne sont pas des cas contact", a assuré hier Olivier Véran. Mais au juste, comment définir un cas contact ? Qui l'est, qui ne l'est pas ? On fait le point.

LA JOCONDE BIEN SEULE 


Les touristes manquent à la Joconde, si l'on en croit le président du musée du Louvre Jean-Luc Martinez. Au micro d'Europe 1, ce dernier a incité les gens à aller rendre visite au célèbre tableau de Léonard de Vinci : "Même dans la salle de la Joconde, vous arrivez dans la journée à être presque seul devant le tableau le plus célèbre du monde. C'est le moment de venir la voir".


Avec la crise sanitaire, le musée a été fréquenté seulement à hauteur de 75% en juillet et de 60% en août, des mois pourtant très touristiques. "La plus grande partie de nos visiteurs, l'été notamment, est extra-européenne : États-Unis, Corée, Chine, Brésil... Donc nous le savions, nos estimations se sont révélées exactes. Ces visiteurs n'étaient pas là, mais les visiteurs Français et européens étaient là", a précisé Jean-Luc Martinez. 

RÈGLES A PARIS

RÈGLES A PARIS


Face à la situation toujours préoccupante à Paris, la préfecture de Police et l'ARS Ile-de-France appellent "au strict respect des mesures barrières". Et rappellent les consignes sanitaires en vigueur dans la capitale : par exemple, "dans les bars, cafés et restaurants, la consommation en station debout est prohibée", "la tenue d'événements dans les parties communes closes des immeubles" ainsi que les soirées étudiantes sont déconseillées, "les inaugurations, colloques, assemblées générales (...) doivent être autant que possible différés ou voir le volume des participations réduit". Les autorités rappellent également le port du masque obligatoire dans l'espace public. 


En effet, les indicateurs sont mauvais en Ile-de-France, pointent les autorités : ces trois dernières semaines, "le nombre de passages aux urgences pour suspicion de COVID a augmenté de 88%", tandis que les appels à SOS médecin ont bondi de 140% et ceux au SAMU de 189%. 

ETUDE


Chez certains malades, des symptômes de fatigue chronique persistants sont observés plusieurs mois après la guérison. De quoi interroger sur la possibilité de séquelles à plus long terme.

Covid-19 : plusieurs mois après la guérison, des symptômes persistants de fatigue chronique

EMISSION


"La Quotidienne", émission diffusée à midi sur France 5, est contrainte d'être suspendue après la venue mardi d'un invité positif au Covid-19. Selon Le Parisien, toute l'équipe se retrouvé isolée durant sept jours. Si les tests se révèlent négatifs, l'émission pourra reprendre lundi 28 septembre.

#BALANCETAFAC


Depuis quelques jours, le hashtag #BalanceTaFac fleurit sur les réseaux sociaux et donne la parole à des étudiants qui s'indignent contre les conditions d'accueil des universités pour cette rentrée sous Covid-19. En voici un exemple illustré à La Sorbonne :

VERBALISATIONS


Depuis le mois de mai, près de 45.000 personnes ont été verbalisées parce qu'elles ne portaient pas de masque, a indiqué hier le ministre de l'Intérieur devant la commissions d'enquête du Sénat sur la gestion de l'épidémie. Dans le détail, ce sont 44.429 personnes qui ont été sanctionnées d'une amende de 135 euros depuis le déconfinement, le 11 mai dernier. 

DÉPISTAGE


La stratégie de dépistage massif a entraîné une saturation des laboratoires d'analyses. Le ministre de la Santé Olivier Véran a rappelé jeudi que certaines personnes seraient désormais prioritaires pour y accéder, tout en annonçant la mise en place, la semaine prochaine, de tentes provisoires qui serviront de centres de dépistage.

Covid-19 : face à la saturation, de nouveaux centres de tests pour les personnes prioritaires déployés dès lundi

DÉPISTAGE


Comment désengorger les laboratoires pris d'assaut ? "Nous priorisons déjà depuis plusieurs semaines pour rendre des résultats plus rapidement pour les gens symptomatiques, les cas contact et ceux qui ont des ordonnances", a assuré le docteur Thierry Leclerc, président des laboratoires Benhaim du groupe Biogroup, au micro de France Inter. "On voit des gens qui, pour être certains d'avoir un résultat dans un délai raisonnable, vont dans trois laboratoires différents", a poursuivi celui-ci. "Au quotidien, on voit qu'il y a des problèmes d'approvisionnement. Nous arrivons à gérer mais ce n'est pas le cas de tous les groupes."

DÉPISTAGE


Plus d'1,2 million de tests PCR ont été réalisés sur la dernière semaine. Conséquence : les laboratoires d'analyses sont saturés et les résultats se font de plus en plus attendre. Reportage dans un laboratoire de Neuilly-sur-Seine, près de Paris.

MEGA CLUSTER


7 personnes sont mortes et 177 au moins ont été contaminées après un mariage début août dans l'Etat du Maine, aux Etats-Unis. Le 7 août dernier, 65 personnes participaient à un mariage près de la ville de Millinocket, malgré l'interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes. Dix jours plus tard, 24 personnes étaient diagnostiquées positives et une enquête s'ouvrait.


Hier, le directeur du Centre, Nirav Shah, a fourni un nouveau bilan: au moins 177 personnes infectées et 7 personnes décédées - dont "aucune n'était physiquement présente" au mariage, a-t-il indiqué. Les "traceurs de contact" ont lié au mariage plusieurs foyers à travers le Maine: plus de 80 cas dans une prison à 370 km de là, dont l'un des gardiens était au mariage, 10 cas probables dans une église baptiste de la même région, ainsi que 39 cas et 6 décès dans une maison de retraite à 160 km de Millinocket. 

SCRUTIN EN ITALIE


Casse-tête pour le gouvernement italien qui appelle aux urnes ce week-end à l'occasion d'un référendum et des élections régionales, en pleine reprise épidémique. Initialement prévus en mars, ces deux scrutins ont été repoussés à plusieurs reprises pour se tenir finalement. Le vote sera étalé sur deux jours, dimanche et lundi, pour éviter les attroupements d'électeurs. Sept régions, soit 20 millions d'Italiens, sont appelées à élire leur président respectif.

CANADA


Nouvelles restrictions au Canada, avec l'Ontario qui a interdit hier les réunions privées de plus de 10 personnes et les rassemblements extérieurs de plus de 25 personnes. Et l'amende est salée : de 10.000 dollars canadiens (6.400 euros) pour les organisateurs de rassemblements dépassant cette jauge et de 750 dollars pour les participants.

CONTRÔLES


Selon le ministère du Travail, les suspicions de fraude au chômage partiel durant la crise sanitaire s'élèvent à 225 millions d’euros. 100 millions ont déjà été récupérés par l’État grâce aux dizaines de milliers de contrôles effectués.

Coronavirus : la fraude au chômage partiel estimée à 225 millions d’euros

SYMPTÔMES


Une étude menée auprès de patients et de personnels d'un hôpital irlandais met en lumière la fatigue persistante qui touche les personnes qui ont récupéré de la Covid-19. Plus de la moitié des 128 participants ont souffert de ce symptôme. "Les conséquences à moyen et long terme de l'infection restent inexplorées", note le Dr Liam Townsend, l'un des auteurs. Leur travail appel à davantage de recherches sur ses conséquences au long court. 

SATURATION 


Ce jeudi après-midi, Olivier Veran a annoncé l'ouverture de nouveaux centres de dépistage. Une vingtaine sera établie dans la région parisienne dès lundi, avec des créneaux dédiés aux personnes prioritaires.

ECOLES ET CRÈCHES


Le protocole sanitaire s'allège : désormais, un enfant testé positif devrait être isolé chez lui. Cela n'entraînerait pas l'isolement de ses camarades ni la fermeture de classe ou d'école. Si la plupart des parents ont beaucoup attendu cet assouplissement, certains restent réticents.

ISRAËL


En Israël, tous se préparent au reconfinement. Le pays était pourtant cité comme un exemple de gestion sanitaire lors de la première vague. Des manifestations ont lieu ce jeudi soir à Tel Aviv pour protester contre cette mesure de reconfinement.

Covid-19 : pourquoi Israël se reconfine ?

SNCF


La SNCF dans le rouge. La société mettra "environ deux ans" à retrouver son niveau de trafic avant crise et va simplifier sa tarification actuelle,  a déclaré Jean-Pierre Farandou, PDG du groupe ferroviaire français, lors d'un entretien au quotidien Les Echos publié jeudi en ligne.


"Les courbes (de trafic) repartent vers le haut, mais à vitesse lente", affirme le patron de la SNCF pour qui "il reste des traces de la crise du Covid-19". 


"L'été s'est bien passé, mieux que ce que nous avions prévu au départ mais nous sommes un peu plus inquiets pour la clientèle affaires, qui représente en temps normal 15 % de nos clients et 30 % de notre trafic TGV Inoui mais davantage en termes de contribution", détaille-t-il au quotidien économique.

BILAN MONDIAL


Plus de 30 millions de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement recensés dans le monde, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 19H45 GMT.


Au total, au moins 30.000.062 cas, dont 943.086 décès, ont été déclarés. Plus de la moitié des cas se situent aux Etats-Unis, en Inde et au Brésil, les trois pays les plus touchés avec respectivement 6.650.570 cas (197.364 décès), 5.118.253 infections (83.198 morts) et 4.419.083 cas (134.106 décès).

EN CHIFFRES


La situation de reprise épidémique actuelle est-elle comparable au printemps dernier lorsque les services de réanimation s'apprêtaient à être totalement saturés ? Olivier Véran a apporté des éléments de réponse, chiffres à l'appui.

R, taux d'incidence... : pourquoi l'épidémie n'a rien à voir avec mars dernier

DÉCISION


Lors de sa conférence de presse ce jeudi, Olivier Véran a annoncé une modification à venir du protocole à suivre lorsqu'un enfant est testé positif au coronavirus dans un établissement scolaire.

Covid- 19 : le protocole sanitaire assoupli dans les écoles

TENNIS


Le tournoi de Roland-Garros, décalé à l'automne en raison de l'épidémie de Covid-19, accueillera un maximum de 5.000 spectateurs par jour, au lieu des 11.500 annoncés il y a dix jours seulement par les organisateurs, a indiqué jeudi à l'AFP la préfecture de police de Paris.


Début juillet, Roland-Garros avait surpris en annonçant ambitionner accueillir jusqu'à environ 20.000 spectateurs par jour, soit "de 50 à 60% de sa jauge habituelle".

EXPLICATIONS

"Les cas contacts de cas contacts ne sont pas des cas contacts" : qu'a voulu dire Olivier Véran ?

DÉCRYPTAGE


Dans sa chronique "Les indispensables", Baptiste Morin s'est intéressé ce jeudi 17 septembre 2020 aux affirmations sur les tests de dépistage du coronavirus.

ROLAND GARROS


En raison de l'épidémie, la jauge est ramenée à 5.000 spectateurs par jour, annoncent ce soir les responsables du tournoi. Le 7 septembre, la Fédération française de tennis (FFT) avait annoncé que le tournoi (27 septembre-11 octobre), accueillerait 11.500 spectateurs quotidiennement, répartis en trois zones.

DÉPISTAGE



La stratégie de dépistage massif du Covid-19 a entraîné une saturation des laboratoires d'analyses. Le ministre de la Santé Olivier Véran a rappelé jeudi que certaines personnes seraient désormais prioritaires pour y accéder, tout en annonçant la mise en place, la semaine prochaine, de tentes provisoires qui serviront de centres de dépistage.

Covid-19 : face à la saturation, de nouveaux centres de tests pour les personnes prioritaires déployés dès lundi

RÉACTION


Face à l'augmentation de la circulation du virus, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé ce jeudi la mise en place prochaine de nouvelles restrictions dans les villes de Nice et de Lyon, à l'image de ce qui a déjà été fait à Bordeaux, à Marseille et en Guadeloupe.

Après Bordeaux et Marseille, vers de nouvelles mesures de restrictions à Lyon et Nice

Urgent

BILAN DU JOUR


La France a enregistré 10.593 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, nouveau record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays, et 50 nouveaux décès, a annoncé ce jeudi Santé Publique France.


Quelque 3.223 malades du Covid ont été hospitalisés sur les sept derniers jours, soit 247 de plus par rapport aux chiffres annoncés la veille, dont 535 en réanimation, a indiqué le service public de santé.


En revanche, le taux de positivité (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées) est resté stable, à 5,4%.


Selon SpF, 84 nouveaux foyers de contamination ont été détectés en 24 heures, contre 77 mercredi et 68 mardi. Au total, 896 foyers "sont en cours d'investigation" dont 143 dans les Ehpad.

REACTION

"ON CONNAIT MIEUX NOTRE ADVERSAIRE"

LYON ET NICE

CE QU'IL FAUT RETENIR


Voici ce qu'il faut retenir de la conférence de presse d'Olivier Véran :


- 53 départements ont dépassé le seuil d'alerte


- La France a dépassé 1,2 million de tests cette semaine


- 20 centres supplémentaires en Ile-de-France vont ouvrir, destinés aux personnes prioritaires : ceux ayant des prescriptions médicales, des symptômes, les personnels soignants et les cas contact.


- Deux nouveaux type de tests vont être mis en place dans les prochaines semaines : les tests antigéniques et les tests salivaires.


- Le protocole sanitaire va être assoupli dans les écoles et dans les crèches. "Les enfants doivent aller à l'école et il n'y a pas lieu de renvoyer les élèves chez eux, voire de fermer des établissements entiers à la première alerte", estime Olivier Véran.


- Les personnes fragiles sont appelés à limiter leurs interactions sociales. 


- Les préfets du Rhône et des Alpes-Maritimes ont jusqu'à samedi pour proposer au gouvernement de nouvelles restrictions à Lyon et Nice, ainsi que dans leur région.


- Le port du masque devient obligatoire pour tous les personnels de crèche, même si des dérogations seront possibles pour les enfants présentant des troubles.

Infos précédentes

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Retrouvez ici les dernières informations sur la pandémie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent