EN DIRECT - Covid-19 : plus de 13.000 cas recensés en 24 heures en France

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 13.000 cas recensés en 24 heures en France
Santé

CORONAVIRUS - De 21h à 6h du matin, une partie de la France vit désormais sous couvre-feu en raison du rebond de l'épidémie de de Covid-19. Dans toute l'Europe, de nouvelles mesures allant jusqu'au confinement sont prises pour tenter d'endiguer la 2e vague de l'épidémie. Suivez les dernières infos du jour.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les pays les plus touchés par le Covid-19
Live

BILAN QUOTIDIEN


Selon le point de ce lundi 19 octobre, 13.243 cas de Covid ont été recensés en 24h par Santé Publique France. 146 personnes sont décédées en 24h alors que le taux de positivité grimpe à 13,4%. Par ailleurs, 146 décès ont été enregistrés sur la journée de lundi. 


Le nombre de malades du Covid-19 actuellement en réanimation a dépassé les 2000 personnes, un seuil qui n'avait pas été atteint depuis mai, selon les chiffres officiels. Au pic de l'épidémie, en avril, plus de 7000 patients étaient hospitalisés en réa, un nombre qui a fortement chuté jusqu'à fin juillet, avant de remonter progressivement.

L'IRLANDE ORDONNE LE RECONFINEMENT


L'Irlande devient le premier pays de l'Union européenne à reconfiner, tout en laissant ouvertes les écoles.

COUVRE-FEU : 19.300 CONTRÔLES, 3019 VERBALISATIONS


Le couvre-feu entré en vigueur samedi afin de lutter contre le Covid, et qui interdit tout déplacement à Paris et dans 8 métropoles de 21h à 6h, a donné lieu à  "3019 verbalisations", a annoncé lundi Gérald Darmanin. "Il y a eu 19.300 contrôles", a précisé le ministre de l'Intérieur sur TF1, de "citoyens mais aussi des contrôles d'établissement, et il y a eu 3019 verbalisations". 

UN CLUSTER À LA MAISON D'ARRÊT DE MULHOUSE


La maison d'arrêt de Mulhouse, dans le Haut-Rhin, a été déclaré "cluster" de l'épidémie de Covid-19 par l'ARS du Grand-Est, a annoncé ce lundi Catherine Ehrlacher, la directrice de cet établissement qui accueille 356 détenus. Les cas détectés sont "sans gravité, avec de petits symptômes ne nécessitant pas d'extraction en vue d'une hospitalisation", a tenu à rassurer la directrice. "La situation n'a rien d'inquiétant, elle est juste liée au fait que nous multiplions les tests en interne".


Selon le syndicat FO Pénitentiaire, 13 cas seraient signalés, aussi bien parmi les détenus que parmi les 190 membres du personnel pénitentiaire. Un cluster désigne une situation où 3 contaminations sont confirmés ou probables dans un groupe sur une période de 7 jours. Par précaution, les extractions de détenus vers le tribunal judiciaire ont cessé, et les audiences en correctionnelles ou en comparution immédiate se sont tenues lundi en visio-conférence.

LA RÉGION DE NAVARRE SE RECONFINE PARTIELLEMENT


La région espagnole de Navarre sera partiellement bouclée à partir de jeudi pour freiner la propagation du coronavirus, comme de plus en plus de villes espagnoles, a annoncé ce lundi l'exécutif régional. 


Les 660.000 habitants de cette région du nord-est de l'Espagne et frontalière avec la France ne pourront y entrer et en sortir que pour des "motifs de travail, sanitaires, éducatifs ou de soins", a détaillé la présidente régionale de Navarre, Maria Chivite. Les bars et les restaurants seront aussi fermés à partir de cette date et les commerces devront baisser le rideau à 21h.

L'OMS APPELLE À ISOLER LES CAS CONTACTS


Face au rebond inquiétant de la pandémie de Covid-19 dans une grande partie de l'Europe et aux Etats-Unis , le chef des urgences sanitaires à l'OMS avait un conseil urgent à donner aux autorités lundi: "mettez les cas contacts en quarantaine".


"Si j'avais un voeu magique pour améliorer une chose que nous pouvons réellement améliorer, et changer la donne, ce serait de s'assurer que chacun des individus en contact avec un cas confirmé de Covid soit mis en quarantaine pour la durée nécessaire afin de casser la chaîne de transmission", a déclaré le docteur Michael Ryan, le directeur des questions d'urgence sanitaire à l'Organisation mondiale de la santé lors de sa conférence bi-hebdomadaire à Genève. 


"Je ne crois pas que cela ait été fait où que ce soit fait de façon systématique", et c'est "l'une des raisons principales pour laquelle nous voyons des chiffres si élevés", a-t-il souligné.


Le traçage des cas contacts est déficient dans de nombreux pays européens et les cas avérés de Covid-19 ont littéralement explosé sur le Vieux continent ces deux dernières semaines, forçant les autorités à reprendre toute une série de mesures plus ou moins coercitives pour endiguer la pandémie.


"Environ la moitié des membres de la région européenne de l'OMS (qui en compte 48) ont vu une hausse de 50% du nombre d'infections la semaine dernière", a-t-il insisté.

BILAN QUOTIDIEN


Selon le point de ce lundi 19 octobre, 13.243 cas de Covid ont été recensés en 24h par Santé Publique France. 146 personnes sont décédées en 24h alors que le taux de positivité grimpe à 13,4%. Par ailleurs, 146 décès ont été enregistrés sur la journée de lundi. 


Le nombre de malades du Covid-19 actuellement en réanimation a dépassé les 2000 personnes, un seuil qui n'avait pas été atteint depuis mai, selon les chiffres officiels. Au pic de l'épidémie, en avril, plus de 7000 patients étaient hospitalisés en réa, un nombre qui a fortement chuté jusqu'à fin juillet, avant de remonter progressivement.

CYCLISME


Nacer Bouhanni, positif au Covid-19, a déclaré forfait pour la course Bruges-La Panne, mercredi, a annoncé lundi sa formation Arkea-Samsic. Le Français a subi un examen de détection à trois jours de la course, comme le stipule le réglement de l'Union cycliste internationale (UCI) pour le WorldTour.


Depuis la mi-septembre, le Français (30 ans) a gagné deux courses, le GP d'Isbergues et Paris-Chauny. Sa dernière compétition était le GP de l'Escaut, en Belgique, mercredi dernier.

ESPAGNE


La ville de Burgos, dans la communauté autonome de Castille-et-Leon, rejoindra dans la nuit de mardi à mercredi la liste de plus en plus longue des municipalités espagnoles partiellement bouclées pour freiner la propagation du coronavirus. 


A compter de cette date, les 175.000 habitants de cette ville du nord-est de l'Espagne ne pourront y entrer et en sortir que pour des raisons précises, essentiellement aller travailler, étudier ou se soigner, tandis que les commerces et restaurants verront leurs horaires et leur capacité d'accueil réduits.


Ces mesures ont été prises en raison de l'incidence du virus, "bien supérieure à 500 cas pour 100.000 habitants sur 14 jours", a expliqué le maire à la télévision publique, en référence au seuil fixé par le ministère de la Santé pour l'imposition de ces restrictions.

BRIGITTE MACRON CAS CONTACT

Brigitte Macron est cas contact au Covid-19, a indiqué son entourage à l'AFP, lundi 19 octobre. L'épouse du président de la République "a été en contact le jeudi 15 octobre avec une personne déclarée positive à la Covid-19 ce lundi 19 octobre et présentant des symptômes de la maladie. Conformément aux recommandations des autorités sanitaires, elle observera une période d’isolement de sept jours. Brigitte Macron ne présente à ce jour aucun symptôme de la maladie", ont précisé ses services. 


Conséquence de cette information, Brigitte Macron ne se rendra donc pas à l'hommage à l'enseignant décapité. Elle prendra également des précautions dans sa vie privée, précise encore son entourage.

A PARIS, PAS DE MARCHE DE NOEL AUX TUILERIES


Le marché de Noël des Tuileries qui devait avoir lieu de novembre à janvier à Paris est annulé à cause de la crise sanitaire, a annoncé lundi l'association organisatrice Le Monde Festif. Ce grand marché, appelé "La Magie de Noël", devait prendre place comme l'an dernier dans le jardin des Tuileries, au centre de la capitale, avec une centaine de stands, une patinoire, des spectacles pour enfants et une grande roue.


"L'événement 'La Magie de Noël' des Tuileries 2020 à Paris n'aura pas lieu cette année en raison de la crise sanitaire ! Reprise en 2021 pour une meilleure année", a fait savoir l'association dans un communiqué.

CANADA-USA


La frontière entre les Etats-Unis et le Canada restera fermée aux déplacements non essentiels jusqu'au 21 novembre pour freiner la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi le ministre canadien de la Sécurité publique.


"Nous étendons les restrictions de voyage non essentielles avec les Etats-Unis jusqu'au 21 novembre. Nos décisions continueront d'être fondées sur les meilleures recommandations de santé publique disponible pour assurer la sécurité des Canadiens", a indiqué sur Twitter le ministre Bill Blair.


La fermeture des frontières des Etats-Unis avec ses deux partenaires du libre-échange nord-américain, Canada et Mexique, a été décidée en mars et prolongée chaque mois depuis. 

DEUX CAS AVANT LE DÉPART DU TOUR D'ESPAGNE


Deux membres de l'encadrement des équipes de cyclisme Bahrain-McLaren et Sunweb ont été testés positifs au Covid-19, ont annoncé l'Union cycliste internationale (UCI) et les organisateurs de la Vuelta, avant de préciser qu'aucun coureur n'était positif à la veille du grand départ.


"Deux membres de staffs, l'un dans l'équipe Bahrain-McLaren et l'autre dans l'équipe Sunweb, ont été testés positifs au Covid-19. Ils ont été confiés aux médecins de leurs équipes respectives qui ont coordonné les mesures d'isolement et pris les mesures adéquates concernant les cas contacts, en accord avec l'Organisation mondiale de la santé", a précisé l'UCI.

DES TESTS AVANT DE MONTER DANS L'AVION ?


Le nouveau patron de la compagnie aérienne British Airways, Sean Doyle, a plaidé lundi pour la mise en place de tests sanitaires avant de prendre un vol, seul moyen selon lui de permettre au secteur de surmonter la crise du Covid-19.


"Nous ne pensons pas que la quarantaine soit la solution. Nous pensons que le meilleur moyen de rassurer les gens est d'introduire un test fiable et abordable avant de voler", a-t-il déclaré lors d'une conférence en ligne organisée par le secteur aérien britannique.

BILAN MONDIAL


La pandémie de coronavirus a fait au moins 1.114.836 morts dans le monde depuis son apparition, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.


Plus de 40.064.580 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 27.549.400 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Sur la journée de dimanche, 4.198 nouveaux décès et 323.553 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. 


Les États-Unis demeurent le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 219.676 décès pour 8.155.592 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Viennent ensuite le Brésil avec 153.905 morts et 5.235.344 cas, l'Inde avec 114.610 morts (7.550.273 cas), le Mexique avec 86.167 morts (851.227 cas), et le Royaume-Uni avec 43.646 morts (722.409 cas).

MOINS DE 1.000 SPECTATEURS AUTORISÉS À LEIPZIG


En Allemagne, le RB Leipzig entamera demain sa campagne de Ligue des champions contre Basaksehir devant 999 spectateurs seulement. Début octobre, le club placé dans le groupe du Paris Saint-Germain avait encore eu droit à 8.500 fans en championnat, mais le taux d'infection a augmenté rapidement depuis, et les autorités sanitaires locales ont décidé de ramener le nombre de personnes autorisées en tribune en dessous de 1000.

Urgent

CONFINEMENT AU PAYS DE GALLES


Le Pays de Galles annonce l'instauration, à compter de vendredi, d'un confinement de deux semaines pour tenter de freiner la deuxième vague de l'épidémie, introduisant ainsi les restrictions les plus dures au Royaume-Uni.


À partir de 18 heures vendredi, il sera demandé aux plus de trois millions d'habitants de la province britannique de "rester à la maison", a expliqué le Premier ministre gallois Mark Drakeford lors d'une conférence de presse, ajoutant que la durée de ce "pare-feu" est la plus courte qui puisse être introduite pour être efficace.

UN MÉDECIN BELGE À L'ORIGINE D'UN CLUSTER ?


Un médecin belge qui ne portait pas de masque lors de ses consultations pourrait être à l'origine d'une vague de contaminations dans la commune de Kruisem, en Flandre-Orientale, révèlent les médias belges. Selon les autorités sanitaires, de nombreux patients testés positifs ont tous en commun le fait d'avoir consulté ce médecin, lui aussi porteur du Covid-19. Un centre de test provisoire va désormais être mis en place dans la commune.

RECORD DE DÉCÈS EN IRAN


Les autorités iraniennes annoncent le décès de 337 personnes ces dernières 24 heures. Il s'agit d'un record pour le pays qui a déjà recensé plus de 530.000 cas depuis le début de la pandémie.


"Ces derniers jours, nous sommes confrontés à une augmentation sans précédent de mortalité due à la maladie" de Covid-19, a confirmé Sima Sadat Lari, porte-parole du ministère de la Santé, lors de son point-presse quotidien.

SERVICES DE RÉANIMATION LYONNAIS EN GREVE


Les services de réanimation des Hospices civils de Lyon (HCL) ont entamé une grève ce lundi. 


"Nous demandons plus d'effectifs et de façon pérenne pour remédier à la charge de travail majorée durant la crise afin de faire face et pour prévenir l'épuisement", précise la CGT dans un communiqué cité par Le Progrès, soulignant que "les HCL vont redéployer du personnel seulement le temps de la déprogrammation des chirurgies." 

Urgent

20 MILLIARDS D'EUROS POUR LES FONDS PROPRES DES ENTREPRISES


Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire annonce que 20 milliards d'euros seront consacrés au renforcement des fonds propres des entreprises, via des prêts participatifs distribués notamment par les banques, mais auxquels l'État va apporter sa garantie. 


"Nous avons, et j'ai personnellement, entendu les critiques d'un certain nombre d'économistes qui disaient que ces prêts participatifs étaient insuffisants, que la reconstitution des fonds propres devait être plus forte. Et donc nous avons fixé désormais comme ambition 20 milliards d'euros d'encours de prêts participatifs pour la reconstitution des fonds propres des entreprises", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse.

FACE À L’ÉPIDÉMIE, PÉCRESSE RÉCLAME DE LA DÉCENTRALISATION


La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a dénoncé ce lundi "l'enfer bureaucratique" éprouvé par les régions dans la gestion de l'épidémie, en ouverture du 16e congrès des Régions de France. Elle appelle à ce qu'elles soient traitées comme de "vrais partenaires". "La décentralisation ce n'est pas la marotte d'élus locaux en mal de reconnaissance (...). C'est la réponse à une organisation trop pyramidale qui engendre bureaucratie, blocage et suspicion", a-t-elle expliqué.


Pour sa part, le président (LR) de Régions de France et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, s'est réjoui du changement de ton depuis l'arrivée de Jean Castex à Matignon début juillet, par rapport à son prédécesseur Édouard Philippe. "Ce nouveau Premier ministre nous donne la possibilité de travailler ensemble", a-t-il affirmé, rappelant que les régions étaient prêtes à travailler avec lui pour faire face à la seconde vague de l'épidémie et pour participer au plan de relance du gouvernement. 

LES FLUX MIGRATOIRES AU PLUS BAS


Le nombre de permis de séjour délivrés a presque chuté de moitié au premier semestre dans l’OCDE, une situation "sans précédent", souligne un rapport de l'organisation publié ce lundi. "La pandémie de Covid-19 a eu des répercussions majeures sur les flux migratoires au premier semestre", avec une diminution du nombre de nouveaux permis délivrés de 46%, même si cette baisse "pourrait être partiellement compensée au deuxième semestre."


"Dans les pays comme la France, il y a une chute extrêmement forte des permis octroyés, notamment en avril", décrypte Jean-Christophe Dumont, chef de la division migrations internationales de l’OCDE. Toutefois, "en juin, nous sommes revenus au niveau de l’an dernier".

UN MILLIARD DE SERINGUES STOCKÉES PAR L'UNICEF


L'Unicef veut stocker et pré-positionner un milliard de seringues d'ici la fin 2021 pour pouvoir rapidement lancer des campagnes massives d'immunisation dès que des vaccins anti-Covid-19 seront disponibles. "Vacciner le monde contre le Covid-19 sera bientôt l'une des tâches les plus gigantesques dans l'histoire de l'humanité, et nous devrons avancer aussi vite que les vaccins pourront être produits", a affirmé Henrietta Fore, la directrice générale du Fonds des Nations unies pour l'enfance.


"Afin de pouvoir aller vite plus tard, il faut aller vite maintenant. D'ici la fin de l'année nous aurons déjà plus d'un demi-milliard de seringues pré-positionnées là où elles pourront être déployées rapidement et au meilleur coût", a-t-elle expliqué.

"SITUATION SANITAIRE CRITIQUE" DANS LE LOIRET


Le préfet du Loiret, Pierre Pouëssel, a mis en garde les habitants du département face à la hausse du nombre de cas. "La situation sanitaire est critique, tous les indicateurs sont au rouge", a-t-il alerté ce lundi sur France Bleu Orléans. "Le taux d'incidence progresse de manière extrêmement rapide", évoquant un taux de positivité des tests de plus de 12% autour d'Orléans.


Dans cette situation, Pierre Pouëssel a assuré que l'étape suivante, "c'est le couvre-feu". La métropole d'Orléans sera-t-elle bientôt ajoutée aux neuf zones devant respecter ce "confinement nocturne" ? "C'est une décision à la main du gouvernement", a-t-il répondu.

RAVE-PARTY EN BRETAGNE


Selon Ouest-France, environ 800 personnes se sont rassemblées ce week-end dans un bois au sud de Rennes, sur un terrain privé. Les gendarmes ont écourté  la fête dans la journée de dimanche, et contrôlé les participants.

LE STADE NATIONAL DE POLOGNE TRANSFORMÉ EN HÔPITAL


Le grand stade national de Varsovie va se transformer partiellement en hôpital provisoire pour des malades du Covid-19, au moment où la Pologne vit une flambée de contaminations, a annoncé lundi le gouvernement polonais. Construit pour l'Euro-2012 de football, le stade de près de 60.000 places va pouvoir accueillir des malades dans ses nombreuses salles de conférence et polyvalentes situées sous ses gradins, à compter de la fin de la semaine.  


"Environ 500 lits seront installés dans le stade pour recevoir les personnes nécessitant d'être hospitalisées", a déclaré à la télévision Polsatnews Piotr Muller, le porte-parole du gouvernement. Parmi ces lits, 50 seront équipés du matériel permettant d'assurer des soins intensifs, a précisé à l'agence PAP Michal Dworczyk, le chef des bureaux du Premier ministre, chargé du projet.

NOUVELLES RESTRICTIONS EN SUISSE


Face au bond des infections, le canton de Berne est le premier de Suisse à interdire à nouveau, à partir de ce lundi, les manifestations de plus de 1.000 personnes, une décision qui devrait impacter le football et le hockey professionnels.


Les manifestations de plus de 1.000 personnes venaient seulement d'être ré-autorisées dans toute la Suisse le 1er octobre. Mais depuis, la pandémie n'a fait que s'accélérer. En 15 jours, les infections avérées ont doublé, avec un taux de positivité élevé des tests de 15 à 16%.

Urgent

PLUS DE 40 MILLIONS DE CAS DANS LE MONDE


Plus de 40 millions de cas de coronavirus ont été officiellement recensés dans le monde, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 09h15. Plus de la moitié des cas se situent dans les trois pays les plus touchés : États-Unis (plus de 8 millions), en Inde (7,5 millions) et au Brésil (5,2 millions).


En outre, plus de 2,5 millions de cas ont été déclarés ces sept derniers jours, soit le bilan le plus élevé sur une semaine depuis le début de la pandémie.

LE VIRUS RESTE SUR LA PEAU


Selon une étude menée par des chercheurs japonais, le virus provoquant le Covid-19 peut rester actif jusqu’à neuf heures sur la peau. À titre de comparaison, celui de la grippe ne dépasse pas les deux heures.

Covid-19 : le virus peut survivre 9 heures sur la peau, 5 fois plus longtemps que celui de la grippe

"ÉTAT CRITIQUE" POUR UN HAUT DIRIGEANT PALESTINIEN


Le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine, Saëb Erakat, infecté par le coronavirus, est dans un "état critique", a indiqué lundi l'hôpital de Jérusalem où il a été transféré. Âgé de 65 ans, l'une des personnalités palestiniennes les plus connues à l'étranger est atteint de fibrose pulmonaire. En 2017, il avait subi une greffe de poumon dans un hôpital américain.


"M. Erakat a passé une nuit calme, mais ce matin, son état s'est détérioré et est maintenant considéré comme critique", a indiqué l'hôpital Hadassah Ein Kerem dans un communiqué. "En raison de difficultés respiratoires, il a été mis sous respirateur et endormi."

COUVRE-FEU "TRÈS BIEN RESPECTÉ" À MARSEILLE


"Ce couvre-feu est très bien respecté", se réjouit sur LCI Emmanuel Barbe, préfet des Bouches-du-Rhône. "Tous les restaurateurs ont fermé à l’heure. Les forces de l’ordre n’ont pas rencontré de difficultés. Il faut remercier la population et les professionnels."


Toutefois, des amendes ont déjà été dressées. "Comme l’immense majorité des personnes respecte le couvre-feu, il n’y a aucune douceur à avoir avec ceux qui ne le respectent pas", prévient-il. "Toutes les personnes en infraction sont verbalisées."

"CRUCIAL" QUE LE PLAN DE RELANCE "SOIT UN SUCCÈS"


"Il est crucial" pour le relèvement de la zone euro que le plan de relance européen, doté de 750 milliards d'euros, "soit un succès" et l'objectif de verser l'argent début 2021 "doit absolument être tenu", a mis en garde ce lundi la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde. 


"S’il n'est pas ciblé, s'il se perd dans des dédales administratifs et n'irrigue pas l'économie réelle pour orienter nos pays vers le numérique et le vert, nous aurons raté une occasion historique de changer la donne", a-t-elle déclaré dans un entretien au Monde paru en ligne lundi, alors que les négociations sur ce plan exceptionnel achoppent au Parlement européen sur la question de soumettre le versement de l'argent au respect de l'État de droit.

JUSQU'À 9 HEURES SUR LA PEAU


Le coronavirus reste actif sur la peau pendant neuf heures, ont constaté des chercheurs japonais, qui confirment la nécessité de se laver fréquemment les mains pour lutter contre la pandémie de Covid-19. En comparaison, l'agent pathogène qui provoque la grippe survit sur la peau pendant environ 1,8 heure, indique l'étude publiée ce mois-ci dans le journal Clinical Infectious Diseases.


"La survie de neuf heures du SRAS-CoV-2 (la souche du virus qui cause la maladie Covid-19) sur la peau humaine peut augmenter le risque de transmission par contact par rapport à l'IAV (Influenza A Virus ou virus de la grippe A), accélérant ainsi la pandémie", affirme l'étude. Le coronavirus et le virus de la grippe sont tous deux inactivés en 15 secondes par l'application d'éthanol, utilisé dans les désinfectants pour les mains.

MANIFESTATION EN RÉPUBLIQUE TCHÈQUE


Hier, à Prague, la police tchèque a fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau face à une violente manifestation contre les mesures prises par le gouvernement pour contrer la pandémie de Covid-19. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dans la capitale de la République Tchèque pour demander la démission du ministre de la Santé Roman Prymula, maître d'oeuvre des mesures de restriction.


La manifestation a pris un tour violent lorsque les policiers ont commencé à disperser la foule, le nombre de participants étant très largement supérieur à celui autorisé pour les rassemblements. Vendredi, le pays a enregistré un nombre record de 11.105 nouveaux cas en une journée. Dimanche, le bilan s'élevait à un total de 170.000 cas et plus de 1.400 décès.

AFRIQUE DU SUD


Le ministre sud-africain de la Santé, Zweli Mkhize, a annoncé avoir été testé positif au Covid-19, deux jours après que son pays ait franchi le cap des 700.000 cas recensés. Il devient le cinquième membre du gouvernement à avoir contracté le virus, après ses collègues du Commerce, du Travail, des Ressources minières et de la Défense.


"Je tiens à informer le public que cet après-midi, mon épouse et moi-même avons reçu un résultat positif au Covid-19", a-t-il écrit, affirmant avoir été testé la veille après une fatigue inhabituelle et une perte d'appétit. Le ministre, qui s'est placé en quarantaine chez lui, précise avoir été en contact cette dernière semaine "avec quelques membres de notre famille et de mon équipe du ministère de la Santé", qui ont été informés de la nouvelle.

ITALIE


Le Premier ministre italien a annoncé ce dimanche soir un nouveau tour de vis sanitaire pour faire face à la résurgence de la pandémie de coronavirus dans le pays. Ainsi, la pratique du télétravail va être largement renforcée. Des restrictions pour les bars et restaurants vont aussi être mises en place.


Selon Giuseppe Conte, ces mesures "devront permettre d'affronter la nouvelle vague de contagions qui touche sévèrement l'Italie et l'Europe". "Nous ne pouvons pas perdre de temps. Nous devons mettre en œuvre des mesures pour éviter un nouveau confinement généralisé qui pourrait mettre gravement en péril l'économie", ajoute-t-il. 

RELANCE ECONOMIQUE

39 milliards d'euros. C'est la somme supplémentaire mobilisée par l'Etat italien pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire. 18 milliards d'euros proviennent du plan de relance européen adopté en juillet en dernier. Ces 39 milliards d'euros se décomposent en investissements, aides à l'éducation, aides sociales, réduction d'impôts sur le travail et les entreprises. 4 milliards d'euros seront tournés vers l'embauche de médecins et d'infirmiers, a précisé le ministre des Finances, tandis qu'1,2 milliard d'euros seront mobilisés pour embaucher 25.000 enseignants.

LA MECQUE

Les fidèles saoudiens sont de nouveau autorisés à se présenter sur le site, lieu le plus sacré de l'histoire de l'islam, pour la première fois en sept mois. "Citoyens et résidents ont effectué ce jour Salat Al-Fajr (prière de l'aube) à la Grande mosquée alors que (les autorités) commencent à mettre en oeuvre la deuxième phase de la reprise progressive de la omra", ou petit pèlerinage, a indiqué l'agence de presse officielle saoudienne SPA. Ils sont désormais 15.000 à pouvoir effectuer l'omra, tandis que le nombre de fidèles et pèlerins autorisés à effectuer leur prière à la Grande mosquée s'établit aujourd'hui à 40.000.


Pour les pèlerins non-Saoudiens, il faudra encore faire preuve de patience et attendre le 1er novembre pour faire l'omra.

ALERTE A NICE

La ville de Nice sera-t-elle la prochaine métropole à être placée sous couvre-feu ? Les autorités locales s'y préparent, en tout cas, si l'on en juge par le communiqué diffusé par la préfecture des Alpes maritimes et la mairie de Nice. "Face à une progression alarmante des taux de positivité", ces dernières ont demandé de procéder à des "patrouilles conjointes" pour observer le bon respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires. Leur non respect conduirait à la fermeture immédiate des établissements.

BILAN QUOTIDIEN

Nouveau recensement très élevé des cas de contamination en France, ces dernières 24 heures. Selon Santé publique France, 29.837 cas ont été recensés par rapport au samedi 18 octobre. 10.897 personnes sont désormais hospitalisées, dont 1939 en réanimation. Le taux de positivité est, lui aussi, en hausse, à 13,2% de cas positifs. Enfin, 85 décès ont été rapportés ces dernières 24 heures, portant à 33.066 ce chiffre depuis le début de l'épidémie.

COUVRE-FEU


Invité de LCI ce dimanche, Jean-Luc Mélenchon s'est montré très sceptique par sur l'efficacité du couvre-feu. Il estime qu'il s'agit là d'une mesure "à contre-sens". 

COMPTAGE

Plus de 250.000 décès dus au nouveau coronavirus ont été recensés en Europe, a décompté l'AFP dimanche 18 octobre dans l'après-midi, précisément 250.030. 7.366.028 cas ont été par ailleurs recensés.


Le pays le plus touché est le Royaume-Uni, avec plus de 43.600 morts, suivi par l'Italie (36.500), la l'Espagne (33.700) et la France (33.300). Loin dans ce morbide classement, l'Allemagne présente malgré tout une hausse très élevée du nombre de morts, avec +112% entre la semaine du 5 au 11 et celle du 11 au 17 octobre.

SUISSE


Le port du masque sera obligatoire dès lundi dans les lieux publics fermés en Suisse, a annoncé le gouvernement fédéral ce dimanche. Cela fait suite à un bond inquiétant de cas de Covid-19 ces derniers jours sur le territoire. 

Autres mesures visant à endiguer le virus à partir de demain : les rassemblements spontanés de plus de 15 personnes dans l'espace public seront interdits et les manifestations privées de plus de 15 personnes seront réglementées. 

COUVRE-FEU RESPECTÉ A PARIS, LILLE ET MARSEILLE


Les terrasses bondées se sont vidées en quelques minutes hier soir. Les rues des grandes métropoles sont restées désertes toute la nuit. Une impression de "décalage horaires", "d'irréel", témoigne un gérant de bar de la capitale.  

Ce premier couvre-feu a été "très, très bien respecté, ajoute un policier de Marseille. Les gens ont compris, les commerçants jouent le jeu."

ASSOUPLISSEMENT EN AUSTRALIE 


Après une baisse régulière du nombre de contamination au Covid-19 à Melbourne, deuxième plus grande ville australienne, les autorités annoncent ce dimanche un léger assouplissement des mesures de restrictions. 

Les cinq millions d'habitants de la ville ne sont désormais plus soumis aux deux heures journalières autorisées en extérieur. Ils peuvent à nouveau circuler jusqu'à 25 kms autour de leur domicile. 

Si le 1er novembre, les cas de contaminations restent sous contrôle, ces mesures d'assouplissement se poursuivront. 

DECONFINEMENT PROGRESSIF EN ISRAËL  


Un mois après les restrictions, une baisse du nombre de cas de personnes contaminées au Covid-19 en Israël est constatée. Ainsi, le pays a décidé de déconfiner progressivement et "avec prudence" sa population. 

Crèches, écoles maternelles, parcs nationaux et plages ont rouvert. Les entreprises, qui n’accueillaient plus de public, ont repris le travail. Les Israéliens sont autorisés à se déplacer à plus d'un km de leur domicile. Les rassemblements restent toutefois limités à moins de 10 personnes en intérieur et 20 en extérieur. 

Cette première phase de déconfinement devrait s'étaler jusqu'en février 2021.

AIDE D'URGENCE 


Matignon a précisé ce jeudi 15 octobre que seuls les bénéficiaires des APL avec enfants toucheraient l'aide exceptionnelle de 150 euros annoncée "pour tous les bénéficiaires des APL", par Emmanuel Macron la veille lors de son interview télévisée.

 400.000 jeunes de moins de 25 ans sans enfant se retrouvaient, d'un coup, exclus de cette mesure ponctuelle mise en place suite à l'annonce du couvre-feu dans neuf métropoles françaises. Un tir rectifié ce dimanche par le premier ministre Jean Castex.

L'aide de 150 euros sera bien étendue aux étudiants boursiers et aux jeunes touchant les APL

MANIFESTATION ANTI COUVRE-FEU


Alors qu'hier soir, la mesure couvre-feu prenait effet pour la première fois dans neuf métropoles françaises, une manifestation sauvage a éclaté à Paris vers 20h30-21h. 

Ces quelques manifestants "anti couvre-feu" répondaient à l'appel lancé sur les réseaux sociaux par le collectif de soignants "Bas les masques" qui comptabilise à ce jour 55.000 abonnés. Les forces de l'ordre sont immédiatement intervenues. 

N'OUBLIEZ PAS VOTRE ATTESTATION


Elle est désormais indispensable pour sortir de chez vous et circuler après 21h. Voici comment la télécharger.

Couvre-feu : voici la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire et comment la télécharger

UN SAMEDI SOIR PAS COMME LES AUTRES 


Nos équipes ont suivi des habitants de Montpellier hier soir avant l'entrée en vigueur du couvre-feu. Dernières heures de liberté avant que chacun ne retourne chez soi. 

Infos précédentes

Retrouvez ici les dernières informations sur la pandémie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : 3000 contenus supprimés, 1000 sites déréférencés

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 13.000 cas de Covid recensés en 24h en France

Tempête Barbara et épisode cévenol : à quoi s’attendre à partir de mardi ?

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Qui est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent