EN DIRECT - Covid-19 : Bruno Le Maire lance un fonds "pour inciter les Français à investir dans les PME"

EN DIRECT - Covid-19 : Bruno Le Maire lance un fonds "pour inciter les Français à investir dans les PME"
Santé

CORONAVIRUS - La pandémie de Covid-19 a dépassé la barre du million de morts dans le monde. La France tente d'endiguer le rebond de l'épidémie avec de nouvelles mesures de restrictions dans les grandes villes. Suivez les dernières informations.

Live

ÉCOLE


Selon le ministre de l’Éducation nationale, "l’école n’est pas le nid du virus". Interrogé dans Le Figaro, Jean-Michel Blanquer fait un nouveau point sur la situation sanitaire dans les établissements scolaires.


"Les cas sont assez stables, avec un peu plus de 1000 par jour depuis début septembre, sur 12,6 millions d’élèves et 880 000 professeurs, soit une très faible proportion", affirme Jean-Michel Blanquer. "À ce jour, nous ne comptons que 10 écoles fermées, contre 19 il y a une semaine, et 89 il y a 15 jours."

YOGA


Obligés de fermer leurs portes dans plusieurs grandes villes, les studios de yoga craignent un lourd impact pour leur secteur, mais aussi sur "la santé du corps et de l'esprit". Plus de cent exploitants, représentant plusieurs centaines de salles de yoga à Paris et en région, ont publié ces derniers jours une tribune relayée par les médias et dans laquelle ils expriment leur colère. "Zen, mais en colère: avec zéro 'cluster' déclaré depuis la réouverture, était-il logique de nous refermer, nous?", questionnent-ils tout en dénonçant une "décision ubuesque et arbitraire".


"Nous pointer du doigt est injuste, les statistiques nous donnent raison, on est à moins de 0,1% de cas de Covid-19 dans les salles de sport. Alors, nous faire passer pour des lieux de contamination et de propagation est inacceptable", dénonce à l'AFP Élodie Garamond, fondatrice des studios Tigre Yoga Club (cinq sites à Paris, Neuilly et Lyon), à l'initiative de la tribune.

INQUIETUDES


Malgré les aides annoncées par le gouvernement mardi pour le secteur de la restauration, la profession craint que 15% des restaurants indépendants ne mettent la clef sous la porte avant la fin de l'année.

Covid-19 : la colère du secteur de la restauration malgré de nouvelles aides du gouvernement

LICENCIEMENTS


Le géant des divertissements Disney a annoncé mardi la suppression aux Etats-Unis de 28.000 emplois, au sein de son activité qui comprend les parcs d'attraction, les croisières, l'événementiel et les produits dérivés, touchée de plein fouet par la crise sanitaire.


La décision vient de "l'impact prolongé du Covid-19 sur nos affaires, y compris les réductions de capacité sur les sites, en lien avec la distanciation physique, et les incertitudes sur la durée de la pandémie", a expliqué le groupe dans un communiqué. D'avril à juin, le chiffre d'affaires de cette activité avait plongé de 85% sur un an, à 983 millions de dollars.

Coronavirus : Disney supprime 28.000 emplois aux États-Unis

ESPOIR


La découverte de cette molécule dans le traitement du Covid-19 est présentée comme fondamentale. Les chercheurs de l'Institut Pasteur de Lille se montrent confiants pour qu'un traitement soit "disponible début 2021".

Une molécule efficace contre le Covid-19 ? La découverte prometteuse de l'Institut Pasteur de Lille

ÉCOLE


Selon le ministre de l’Éducation nationale, "l’école n’est pas le nid du virus". Interrogé dans Le Figaro, Jean-Michel Blanquer fait un nouveau point sur la situation sanitaire dans les établissements scolaires.


"Les cas sont assez stables, avec un peu plus de 1000 par jour depuis début septembre, sur 12,6 millions d’élèves et 880 000 professeurs, soit une très faible proportion", affirme Jean-Michel Blanquer. "À ce jour, nous ne comptons que 10 écoles fermées, contre 19 il y a une semaine, et 89 il y a 15 jours."

ITALIE


Une étude italienne, publiée ce mercredi, met en lumière le tribut payé par le personnel des maisons de retraites à la pandémie de Covid-19. Selon ces travaux, menés auprès d'un millier de salariés et soignants du nord du pays, près de la moitié (43%) d'entre eux ont souffert de syndromes d'anxiété ou de stress post-traumatique. 


"Vue la gravité de la situation, nous nous attendions à une prévalence raisonnablement forte, mais pas à ce point", a expliqué Elena Rusconi, professeure au département de psychologie et de sciences cognitives à l'université de Trente. Pour les auteurs, la multiplication des facteurs de stress et la peur de contracter le virus peuvent expliquer ces chiffres. Ils appellent à une "évaluation urgente et approfondie de l'état psychologique" de ces personnels. 

VACCINS


La Banque mondiale a annoncé ce mardi son souhait de débloquer 12 milliards de dollars afin d'aider les pays pauvres à accéder aux vaccins éventuels contre le coronavirus. "Un vaccin Covid-19 efficace et sûr est la voie la plus prometteuse pour que le monde puisse rouvrir en toute sécurité", a déclaré un porte-parole de l'institution, qui ajoute : "L'économie mondiale ne se rétablira pas complètement tant que les gens n'auront pas l'impression de pouvoir vivre, socialiser, travailler et voyager en toute confiance."


S'il est validé par son Conseil d'administration, ce financement doit permettre à ces pays, via des programmes d'intervention d'urgence, d'acquérir et de distribuer des vaccins à leur population. Entre avril et juin, la Banque mondiale a déjà fourni un soutien de 45 milliards de dollars pour lutter contre la crise sanitaire et économique. 

ROLAND-GARROS : VERDASCO RÉCLAME UN DÉDOMMAGEMENT


L'Espagnol Fernando Verdasco, 59e joueur mondial, veut être indemnisé par Roland-Garros qui l'a exclu de l'édition 2020 à la suite d'un test positif au Covid-19, a-t-il annoncé mardi à la chaîne de télévision espagnole La Sexta. "Ce qui s'est passé est une injustice totale. Je ne peux pas jouer, je ne peux pas gagner de points (ATP), il est clair que je dois commencer à leur envoyer des papiers officiels", explique-t-il. Après son test positif, Verdasco n'a pas été autorisé à en passer un autre pour prouver qu'il était négatif et être réintégré dans le tableau final.

DURCISSEMENT DES MESURES A MADRID ?


Face à la deuxième vague de Covid-19, le gouvernement espagnol et l'exécutif de la région de Madrid ont annoncé mardi "un accord de principe" pour durcir les mesures de restrictions sanitaires dans la capitale, qui pourraient également s'appliquer à d'autres zones du pays.


Après plusieurs jours de tension avec le gouvernement de gauche de Pedro Sanchez, l'exécutif régional de droite "a accepté les recommandations du  gouvernement" l'enjoignant à serrer la vis, a affirmé le ministre espagnol de la Santé Salvador Illa lors d'une conférence de presse. 


"Satisfait d'avoir atteint un accord de principe avec le gouvernement espagnol pour aborder ensemble la bataille contre le virus", a de son côté commenté le vice-président de la région de Madrid Ignacio Aguado.

REPORTAGE


De nombreuses mesures ont été mises en place en Guadeloupe pour faire face à l'épidémie de coronavirus.

La Guadeloupe sort les grands moyens pour endiguer l'épidémie

ETATS-UNIS


Les nouveaux cas de Covid-19 continuent à augmenter à New York, avec un taux de positivité qui atteint désormais 3,25%, une hausse inquiétante pour les autorités d'une ville devenue un modèle de contrôle du virus après un nombre record de 23 800 décès au printemps. "Pour la première fois depuis longtemps, le taux de positivité journalier est supérieur à 3%, et c'est un motif de véritable inquiétude", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio, lors d'un point presse.

INDE


Plus de 60 millions d'Indiens, soit dix fois plus que les chiffres officiels, pourraient avoir été contaminés par le Covid-19, ont annoncé mardi les autorités médicales chargées de la pandémie, citant une étude nationale basée sur les tests sérologiques mesurant les anticorps. Selon les chiffres officiels, la population indienne, avec plus de 6,1 millions de cas de contamination sur 1,3 milliard d'habitants, est la deuxième la plus touchée par l'épidémie dans le monde, après les Etats-Unis.

POINT DE SITUATION


8 051 nouveaux cas positifs de Covid-19 et 59 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en France, selon les chiffres publiés par Santé Publique France. Sur les sept derniers jours, 3 984 nouvelles hospitalisations ont été enregistrés dont 815 en réanimation. Le taux de positivité est toujours en hausse, étant estimé à 7,6%.

Urgent

PARIS, LYON, LILLE ET RENNES SOUS HAUTE SURVEILLANCE


La capitale et plusieurs autres grandes villes pourraient bientôt voir leur niveau d’alerte relevé et subir de nouvelles restrictions, selon les informations de LCI. Ces mesures ont été évoquées mardi au cours d’un Conseil de Défense, et leur éventuelle application dépendra de l’évolution de la situation sanitaire mercredi et jeudi. Outre Paris, Lyon, Lille et Rennes sont potentiellement concernées. 

TOP 14


Les dates des matches Lyon-Bordeaux-Bègles et Clermont-Agen comptant pour la 3e journée du Top 14 ont été modifiées en application du protocole médical, a annoncé la Ligue nationale de rugby mardi. La rencontre opposant le LOU à l'UBB, programmée dans un premier temps le samedi 3 octobre, aura finalement lieu le lundi 5 octobre à 20h45. Le match ASM contre Agen programmé samedi est avancé à 15h15. 

APPEL A L'AIDE


"Ne nous coupez pas la tête": restaurateurs et patrons de bars de Marseille et Aix-en-Provence ont imploré mardi le tribunal administratif de suspendre l'arrêté les obligeant à fermer pour 15 jours, dénonçant une mesure anti-Covid qui violerait leur liberté fondamentale de commerce et d'industrie. 


"Nous sommes en pleine hystérie collective", a accusé Me Grégory Nicolaï, pour l'Umih, principal syndicat du secteur, co-auteur du recours collectif en référé-liberté contre cet arrêté préfectoral, avec une vingtaine de bars et restaurants et la quasi totalité des institutions politiques locales (région, département, métropole et ville d'Aix-en-Provence).

FOOTBALL


Recrue phare du mercato estival de Liverpool et vainqueur de la Ligue des champions avec le Bayern Munich le mois dernier, le milieu de terrain espagnol Thiago Alcantara a été testé positif au Covid-19, a annoncé le champion d'Angleterre en titre sur Twitter.

CANADA


L'économie canadienne prendra environ deux ans à se remettre du double choc que lui ont infligé la pandémie de Covid-19 et la chute des prix du pétrole, estime mardi un rapport du parlement. La croissance ne retrouvera vraisemblablement son rythme pré-pandémie qu'au début de 2022, tandis qu'il faudra attendre jusqu'au milieu de 2023 pour que le chômage redescende à son niveau d'avant la crise, selon ce rapport du Directeur du budget, un officier indépendant du parlement.

UKRAINE


L'ex-président ukrainien Petro Porochenko a annoncé mardi avoir été testé positif au Covid-19 sur fond d'une aggravation de la situation épidémique dans son pays. "J'ai reçu un test de dépistage du Covid positif", a écrit sur Twitter M. Porochenko, âgé de 55 ans et qui souffre de diabète, ce qui augmente potentiellement les risques de symptômes sévères et de complications lorsque l'on a contracté cette maladie. 

TÉMOIGNAGES


Certaines maternités imposent le port du masque, y compris en salle de naissance.

"J’ai manqué de tourner de l’œil": le calvaire de ces femmes obligées d'accoucher masquées

SPORT


Les Tennessee Titans et les Minnesota Vikings ont mis fin jusqu'à nouvel ordre à toutes leurs activités mardi après que huit personnes ont été testées positives au Covid-19 à la suite de leur match à Minneapolis le week-end dernier, a annoncé la NFL.


Trois joueurs des Titans et cinq membres du club ont contracté le virus, ont précisé la NFL et le syndicat des joueurs (NFLPA) dans un communiqué commun. "Les Titans suspendent les activités du club à partir de mardi. Les  Vikings, qui ont affronté les Titans dimanche, en font de même", est-il indiqué. 

GRECE


Les autorités sanitaires grecques ont mis "fin à l'alerte" mardi sur le Mein Schiff 6, le premier bateau de croisière à revenir en Grèce depuis le confinement en printemps, après que les résultats de trois tests effectués sur l'équipage du navire se sont avérés négatifs. Lundi, les premiers tests avaient révélé la présence d'une douzaine de cas de Covid-19 parmi l'équipage du Mein Schiff 6, battant pavillon maltais.

CONSÉQUENCES


La consommation d'alcool a notablement augmenté aux Etats-Unis pendant la pandémie de Covid-19, en particulier chez les femmes, selon une étude parue mardi dans la revue Jama Network Open. "En moyenne, trois adultes sur quatre ont consommé de l'alcool un jour de plus par mois", écrivent les auteurs qui ont exploité les données d'un panel régulier de la RAND Corporation, et comparé les réponses de mai-juin 2020, quand les bars et restaurant avaient commencé à rouvrir dans une bonne partie des Etats américains, à celles d'avril-juin 2019.

CHIFFRES


Qui sort réellement gagnant de ce triste de match ?

Covid-19 : la situation à Marseille est-elle "égale à celle de Paris", comme l'assurent les élus locaux ?

ALLEMAGNE


L'Allemagne va limiter le nombre de participants à des fêtes dans l'espace public et privé en fonction de l'évolution des infections au Covid-19 afin de lutter contre une recrudescence de la pandémie dans le pays, a indiqué mardi Angela Merkel.


A côté des touristes de retour de vacances, "les fêtes privées sont une cause importante" de déclenchement de nouvelles infections en Allemagne, "c'est pourquoi il faut réagir", a déclaré la chancelière à l'issue d'une réunion avec les chefs de gouvernement des 16 Etats régionaux allemands.

RUFFIN


Le député LFI François Ruffin a réclamé mardi que les intérimaires, "oubliés" de la crise du Covid-19, puissent voir leurs droits au chômage prolongés grâce à une "année blanche", une mesure déjà accordée aux intermittents du spectacle, autre secteur très affecté par l'épidémie. "Les grands oubliés de cette crise, ce sont les intérimaires, ainsi que les extras de l'hôtellerie et la restauration", a affirmé l'Insoumis en présentant à la presse une proposition de loi sur ce sujet, sur la place du Palais Bourbon.

RESTAURATION


Le gouvernement a annoncé mardi la prolongation du chômage partiel à 100% jusqu'à la fin de l'année pour le secteur de l'hôtellerie, de la restauration et des cafés à l'issue d'une rencontre avec des représentants du secteur. "Nous allons prolonger le dispositif de chômage partiel avec une indemnisation à 100% jusqu'au 31 décembre de cette année pour tous les hôtels, cafés, restaurants qui sont touchés par la crise", a détaillé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire devant les journalistes.

GROGNE


Plusieurs personnalités ont exprimé leur défiance sur les réseaux sociaux et les plateaux de télévision ces derniers jours.

Bigard, Bedos, Lindon, Ruquier… Ces people qui ne digèrent pas les nouvelles mesures sanitaires

COUP DE GUEULE


Dans un communiqué, le syndicat Solidaires Sud Santé, représentant les personnels de l'AP-HP de l'hôpital Saint-Antoine à Paris, a pointé du doigt le renfort des étudiants en soins infirmiers lors du rebond de l'épidémie de Covid-19, qualifiant ce renfort d'"esclavage moderne".

MISE AU POINT


Lors de sa prise de parole ce mardi à l'Assemblée nationale, le chef du gouvernement a été chahuté par les députés.

VIDEO - "La situation est grave" : bronca à l'Assemblée, Castex appelle à l'unité

BENALLA


L'ancien chargé de mission à l'Elysée Alexandre Benalla, placé mardi dernier en réanimation après avoir contracté le Covid-19, est sorti de l'hôpital mardi, a indiqué son entourage à l'AFP. M. Benalla, âgé de 29 ans, avait "été transporté par le SAMU et les pompiers au service réanimation de l'hôpital Cochin, pour une aggravation" de son état de santé, "étant positif au Covid", avait annoncé un proche.

VACCINS


Cent millions de doses supplémentaires de futurs vaccins ont été réservées pour les pays pauvres dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, qui ne faiblit pas et entraîne une ruée mondiale vers les tests rapides. "Aucun pays, riche ou pauvre, ne doit être laissé en queue de peloton en ce qui concerne les vaccins contre le Covid-19", a affirmé le Dr Seth Berkley, directeur général de l'Alliance pour les vaccins (Gavi) qui collabore avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'Alliance pour les vaccins a annoncé mardi que cent millions de doses supplémentaires de futurs vaccins avaient été réservées pour les pays pauvres.

GUADELOUPE


Placée en alerte maximale, le département a pris des mesures fortes.

CASTEX


"La situation est grave. Nous en appelons au rassemblement, à l'unité. Ces mesures produiront leurs effets et nous vaincrons ensemble cette crise sanitaire" a ajouté Jean Castex devant les députés.

COLERE


A Marseille, les restaurateurs sont toujours vent debout contre la fermeture totale de leurs établissements.

CASTEX


"La situation sanitaire se dégrade significativement en France" a alerté le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale ce mardi, appelant les Français à respecter scrupuleusement les gestes barrières et le port du masque. Le chef du gouvernement a néanmoins écarté, pour le moment, la possibilité d'un reconfinement : "Nous connaissons les conséquences d'un reconfinement général."

CONTROLES


A Lille, les bars doivent fermer à 22 heures. La police vérifie si c'est bien le cas.

COUP DE POUCE POUR LES RESTAURATEURS


Les représentants du secteur de l'hôtellerie et de la restauration étaient reçus ce mardi matin à Matignon par le premier ministre Jean Castex, alors que les bars doivent depuis lundi soir baisser le rideau à 22h. A l'issue de cette rencontre, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui était aussi présent, a annoncé que le gouvernement allait porter le fond de solidarité de 1500 jusqu'à 10000 euros. "Nous allons également prolonger le dispositif de chômage partiel avec une indemnisation à 100% jusqu'au 31 décembre de cette année pour tous les hôtels, cafés et restaurants touchés par la crise."

LE BILAN QUOTIDIEN DE LA PANDÉMIE 


La pandémie a fait au moins 1.005.981 morts dans le monde depuis le début selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 11h00 GMT. Plus de 33.415.720 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 23.006.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris.


Sur la journée de lundi, 3.917 nouveaux décès et 267.743 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l'Inde avec 776 nouveaux morts, le Brésil (317) et les États-Unis (281).


Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 205.091 décès pour 7.150.118 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Au moins 2.794.608 personnes ont été déclarées guéries. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 142.058 morts pour 4.745.464 cas, l'Inde avec 96.318 morts (6.145.291 cas), le Mexique avec 76.603 morts (733.717 cas), et le Royaume-Uni avec 42.001 morts (439.013 cas).

ET SI NOUS ALLIONS VERS UN TRAITEMENT ? ON EN PARLE SUR LCI 


Benoit Deprez, directeur scientifique de l'Institut Pasteur de Lille, assure que la molécule trouvée vient d'un objectif : "essayer de trouver une solution rapidement". "Nous avons choisi de trouver la stratégie de repositionnement (...) Nous avons fait des tests, sur des molécules, dans notre Institut. On a identifié quelques dizaines de molécules intéressantes et celle qui répondait au cahier des charges initiales".


Comment agit cette molécule ? "Cette molécule a une activité sur le cycle de réplication du virus, on sait qu'elle empêche le virus de se multiplier", explique le scientifique. "Elle empêche le virus de se multiplier dans les cellules pulmonaires", dit-il. Le Pr Berche, ancien directeur de cet Institut avance de son côté que cela permet d'avancer rapidement. "Vaccins et traitements sont complémentaires", explique-t-il. Optimiste, il est certain qu'un vaccin pourrait être trouvé rapidement. 


Pourquoi ne pas donner le nom, de cette molécule ? "Nous ne voulons pas donner de faux espoir, tant que nous ne pouvons pas conclure à une efficacité. Nous devons faire un essai clinique. Et nous ne voulons pas non plus couper les patients qui ont besoin de cette molécule, en premier lieu", détaille Benoit Deprez. 


A quel horizon, devrions-nous y voir lus clair ? "Nous avons un calendrier dans la tête : l'essai clinique pourrait débuter rapidement et obtenir un résultat, au premier trimestre 2021". "En cas de test positif, la molécule pourrait être prescrite : diminuer la charge virale et la contagiosité du patient et le R0. Et éviter que le patient ne tombe, dans la maladie grave, voire en réanimation. Il faut prendre la molécule, très tôt", explique le scientifique. 

UN COUVRE-FEU EN IRLANDE DU NORD 


L'Irlande du Nord a ordonné aux bars et restaurants de fermer à 23H00 à partir de mercredi 30 septembre, afin de lutter contre la propagation du virus, dans la foulée de mesures similaires controversées dans le reste du Royaume-Uni.


"Socialiser plus tard dans la soirée augmente le risque de propagation du virus car les gens respectent moins strictement les règles après avoir consommé de l'alcool, dans des lieux où ils ont l'habitude de se mélanger librement", a justifié la Première ministre nord-irlandaise Arlene Foster mardi devant les députés réunis à l'assemblée locale de Stormont. 


Le nombre de personnes testées positives au Covid-19 a grimpé ces dernières semaines dans la province britannique, avec 1.513 cas positifs recensés les sept derniers jours. Arlene Foster a précisé qu'il n'y aurait "aucune exception donc les mariages et autres événements sociaux importants devront également se conformer" aux nouvelles règles.

FACT-CHECKING 


Un drone a survolé le port de Marseille pour faire respecter le porter un masque. Vrai ou faux ? 

Oui, un drone a bien survolé le port de Marseille pour faire respecter le port du masque

EMMANUEL MACRON S'ADRESSE A LA JEUNESSE 


Emmanuel Macron a estimé, depuis Vilnius, que "jamais tant de sacrifices" n'avaient été demandés à la jeunesse en Europe que dans cette période de crise sanitaire, ce qui crée pour les dirigeants "une responsabilité immense" pour son avenir sur les sujets environnementaux, diplomatiques et financiers.


"Ce qui n'a pas d'équivalent dans notre histoire contemporaine est qu'on demande les plus grands sacrifices à notre jeunesse pour protéger les plus âgés", a-t-il estimé devant des étudiants à Vilnius. Face à l'épidémie de Covid-19 en France, "je dois prendre la décision, car le virus va très vite, de fermer des bars, des restaurants, lieux de convivialité consubstantiels de la vie estudiantine", et "pour protéger, on met beaucoup de contraintes dans la vie étudiante", a-t-il ajouté, en évoquant l'enseignement à distance.


"Notre jeunesse en Europe traverse un des moments les plus difficiles (...) Jamais dans l'histoire contemporaine nous n'avons demandé tant de sacrifices à notre jeunesse pour résister tous ensemble et protéger les plus fragiles, en particulier les plus anciens", a-t-il insisté lors de ce débat avec des étudiants à l'Université de Vilnius.

VERS UNE PROLONGATION DES RESTRICTIONS DE RASSEMBLEMENTS ET DÉPLACEMENTS ? 


L'Assemblée nationale se penche, ce jeudi sur la prolongation jusque fin mars de possibles restrictions des rassemblements et déplacements face à l'épidémie de Covid-19, en vertu d'un régime "d'exception" dénoncé par les oppositions. 


Plus de 16.000 nouveaux cas positifs quotidiens ont été enregistrés au plus fort la semaine dernière. Les hospitalisations vont croissant. Depuis le début de l'épidémie, au moins 31.808 personnes sont mortes pour des causes liées au nouveau coronavirus. Pour le ministre de la Santé Olivier Véran, "les indicateurs ne sont pas bons dans de nombreux territoires" et "le gouvernement estime indispensable de conserver des capacités d'intervention suffisantes".


Entré en vigueur le 24 mars, l'état d'urgence sanitaire alors nouvellement créé, qui permet de restreindre certaines libertés publiques, a été maintenu jusqu'au 10 juillet. Les restrictions devaient cesser fin octobre mais face à l'accélération des contaminations, le gouvernement vient d'imposer aux principales villes un sévère tour de vis, pour éviter un nouvel emballement incontrôlé de l'épidémie.

DÉFICIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ESTIME A 44,4 MILLIARDS D'EUROS


Le déficit de la Sécu pour l'année en cours est estimé à 44,4 milliards d'euros (contre un peu plus de 5 milliards en 2019), avec 30 milliards pour la branche maladie et 7,9 milliards pour la branche retraite.


Depuis l'arrivée du Covid-19 en France, le retour à l'équilibre a été relégué au statut d'objectif de "la vie d'avant" pour deux raisons: les dépenses de santé ont, en toute logique, explosé (+ 10 milliards) et les ressources de la Sécurité sociale, pour une large part composées des cotisations sociales, ont été largement impactées par la forte hausse du chômage et le maintien au chômage partiel de nombreux salariés (- 27 milliards).


Bonne nouvelle ou détail? Le déficit s'avère moins important que ce qu'avait estimé la commission des comptes de la Sécu en juin (52 milliards), la récession (- 10%) étant finalement moins forte qu'elle le craignait. Selon le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), le déficit pour 2021, "encore très fortement marqué par la crise sanitaire", s'élèverait encore à 27,1 milliards d'euros.

DES CAS DE COVID AU LOU (RUGBY)


Plusieurs membres du groupe professionnel du LOU ont été dépistés positifs au Covid-19 et placés en isolement, annonce, le club lyonnais de rugby, précisant que "leur état de santé ne suscitait pas d'inquiétude".


"Plus de deux membres du groupe professionnel du LOU Rugby se sont révélés positifs à la Covid-19", a expliqué la formation de Top 14, qui a de ce fait suspendu les entraînements collectifs et remis en place des séances individuelles ou par petits groupes.


Ces cas positifs ont été révélés à la suite de dépistages réguliers imposés par le protocole sanitaire de la Ligue. L'effectif sera de nouveau testé cette semaine et, pour le LOU, "la rencontre Lyon-Bordeaux programmée samedi (15H15)", et comptant pour la 3e journée, "n'est pas à ce jour impactée". Pour rappel, selon le protocole établi par la LNR, trois cas positifs sur sept jours glissants entraînent le report d'un match.

Urgent

EMMANUEL MACRON EN LITUANIE


En visite dans une université, le président français justifie les mesures sanitaires. "Je dois prendre la décisions dans mon pays de fermer des bars, les restaurants et les lieux de convivialité", a déclaré le Président. "Jamais nous n’avons demandé autant de sacrifice à notre jeunesse dans notre histoire", estime-t-il. 

ETHIOPIAN AIRLINES SE RECYCLE DANS LE FRET 


La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a perdu plus d'un milliard de dollars de recettes en raison de la pandémie de Covid-19. En revanche, elle a su se maintenir à flot en développant son activité de fret aérien, a expliqué le PDG de la compagnie Tewolde Gebremariam dans un récent entretien à l'AFP.


"Nous avons été très rapides, très flexibles et agiles pour déplacer nos forces et nos ressources sur le fret", explique M. Tewolde, qui rappelle qu'en temps normal, une bonne partie du fret aérien est assuré par les vols commerciaux. "Je dirais que ces interventions ont sauvé la compagnie", ajoute celui qui dirige le groupe depuis près de 10 ans.


Comment s'y est pris la compagnie ? Ethiopian a fait transformé 25 appareils en avions cargo, en les vidant de leurs sièges, et a mobilisé 20 autres appareils dont elle a gardé les sièges, utilisant les ceintures pour sécuriser les colis. Jusqu'à présent, l'opérateur éthiopien n'a pas demandé à être renfloué, n'a pas licencié de personnel engagé à plein temps et n'a pas sollicité de report de paiement de ses créances, assure M. Tewolde.


La compagnie a déjà annoncé un "profit" de 44 millions de dollars pour le premier semestre 2020, sans toutefois donner plus de précision, les comptes n'ayant pas encore été audités.

ECONOMIE 


Jean Castex reçoit ce mardi dans la matinée les représentants des bars et restaurants, aux côtés du ministre de l'Économie Bruno Le Maire et du ministre délégué chargé des PME Alain Griset. "Le Gouvernement répondra concrètement, sans délai, à leurs inquiétudes et leurs besoins", affirme le Premier ministre.

Infos précédentes

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Retrouvez ici les dernières informations sur la pandémie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent