EN DIRECT - Covid-19 : pour "donner de la visibilité", un Conseil de défense sanitaire prévu ce jeudi

EN DIRECT - Covid-19 : pour "donner de la visibilité", un Conseil de défense sanitaire prévu ce jeudi

CORONAVIRUS - Un Conseil de défense sanitaire réuni jeudi matin à l'Élysée doit "donner de la visibilité" quant aux restrictions liées à la crise sanitaire, même si la situation épidémiologique doit maintenir le statu quo pour au moins quinze jours, a-t-on appris de sources gouvernementales. Suivez les dernières infos.

Live

LEVÉE DES RESTRICTIONS ?


Un Conseil de défense sanitaire réuni ce jeudi matin à l'Élysée doit "donner de la visibilité" quant aux restrictions liées à la crise sanitaire, même si la situation épidémiologique doit maintenir le statu quo pour au moins quinze jours, a-t-on appris de sources gouvernementales.


L'exécutif est confronté à une situation paradoxale: si le nombre de cas positifs continue à augmenter - et à battre des records à plus de 300.000 contaminations quotidiennes sur la moyenne des sept derniers jours -, la pression sur l'hôpital et notamment les services de réanimation tend à stagner.


Parmi les options du conseil présidé par Emmanuel Macron, une solution intermédiaire est à ce stade privilégiée. Elle consiste à donner un calendrier de levée des restrictions, notamment en ce qui concerne les jauges, l'interdiction au moins jusqu'au 24 janvier des concerts debout et la fermeture des discothèques.


"On devrait demander aux Français encore deux semaines d'efforts avant de lever des restrictions", a expliqué une source proche de l'exécutif à l'AFP.


"On veut donner un peu de visibilité, d'autant que les gens en ont marre. On va dire que si les conditions s'améliorent, dans une ou deux semaines on lèvera des restrictions", ajoute une autre source.


Le Conseil de défense doit également se prononcer quant à un report en juin des épreuves de spécialité du baccalauréat, scénario qui tiendrait la corde, selon plusieurs sources au sein de l'exécutif.

LE PLAN BLANC RÉACTIVÉ EN GUADELOUPE


En Guadeloupe, tous les établissements hospitaliers sont à nouveau en plan blanc, a indiqué l'Agence régionale de santé (ARS), en annonçant près de 16.500 nouveaux cas en une semaine. "On est rentré dans une phase hospitalière compliquée et difficile", a mis en garde lors d'une conférence de presse Valérie Denux, la directrice générale de l'ARS. "Nous avons également demandé des renforts" et réorganisé des services, "cela se fait au détriment d'autres prises en charge", a-t-elle précisé.


Au total, "151 personnes sont hospitalisées, dont 116 qui sont rentrés la semaine dernière. Il y a également huit femmes enceintes et six enfants pris en charge au pôle Parent-enfant pour le Covid", a-t-elle détaillé. Sur 16 personnes malades du Covid admis en réanimation, "seule une d'entre elles a un schéma vaccinal complet [...], à l'inverse des 15 autres, toutes non vaccinées."

NON-VACCINÉ, NOVAK DJOKOVIC INVESTIT DANS LA LUTTE CONTRE LA PANDÉMIE


Après l'imbroglio autour du statut vaccinal du numéro 1 mondial de tennis, le patron d'une biotech danoise a révélé que Novak Djokovic était l'actionnaire majoritaire de son entreprise… en quête d'un traitement contre le Covid-19.

Novak Djokovic, actionnaire majoritaire d'une biotech développant un traitement contre le Covid-19

DEUX ANS DE PANDÉMIE ET TOUJOURS PAS CONTAMINÉS


Depuis bientôt deux ans, le virus circule sur le territoire. Ces dernières semaines, il atteint même des niveaux records. Pourtant, certains Français sont encore épargnés. Comment l'expliquer ?

FIN DE LA QUARANTAINE EN THAÏLANDE


La Thaïlande va de nouveau dispenser les voyageurs vaccinés de quarantaine à partir du 1er février, ont annoncé ce jeudi les autorités. Craignant une propagation du variant Omicron, le pays avait rétabli une quarantaine obligatoire fin décembre. Mais seuls quelques milliers de cas sont recensés officiellement chaque jour et la courbe des décès reste stable. Ces données ont poussé les autorités à réévaluer la situation.


À partir du 1er février, les visiteurs vaccinés devront désormais fournir un test négatif effectué dans le pays d'origine, en faire un second à leur arrivée, et un dernier le cinquième jour, a indiqué Taweesin Visanuyothin, porte-parole du centre de gestion du coronavirus.

HÔTELS, RESTAURANTS... LES AIDES RENFORCÉES


Le gouvernement a annoncé des aides supplémentaires pour les secteurs touchés par les restrictions sanitaires, notamment celui de la restauration.

LEVÉE DES RESTRICTIONS ?


Un Conseil de défense sanitaire réuni ce jeudi matin à l'Élysée doit "donner de la visibilité" quant aux restrictions liées à la crise sanitaire, même si la situation épidémiologique doit maintenir le statu quo pour au moins quinze jours, a-t-on appris de sources gouvernementales.


L'exécutif est confronté à une situation paradoxale: si le nombre de cas positifs continue à augmenter - et à battre des records à plus de 300.000 contaminations quotidiennes sur la moyenne des sept derniers jours -, la pression sur l'hôpital et notamment les services de réanimation tend à stagner.


Parmi les options du conseil présidé par Emmanuel Macron, une solution intermédiaire est à ce stade privilégiée. Elle consiste à donner un calendrier de levée des restrictions, notamment en ce qui concerne les jauges, l'interdiction au moins jusqu'au 24 janvier des concerts debout et la fermeture des discothèques.


"On devrait demander aux Français encore deux semaines d'efforts avant de lever des restrictions", a expliqué une source proche de l'exécutif à l'AFP.


"On veut donner un peu de visibilité, d'autant que les gens en ont marre. On va dire que si les conditions s'améliorent, dans une ou deux semaines on lèvera des restrictions", ajoute une autre source.


Le Conseil de défense doit également se prononcer quant à un report en juin des épreuves de spécialité du baccalauréat, scénario qui tiendrait la corde, selon plusieurs sources au sein de l'exécutif.

EXPANSION DE LA VOCATION D'INFIRMIÈRE EN ANGLETERRE 


La pandémie de Covid-19 a provoqué un nombre record de personnes désirant devenir infirmières en Angleterre, avec plus de 56.000 inscriptions à des cours en soins infirmiers, depuis l'épidémie au début de 2020, selon un rapport.


Les chiffres du Service d'admission des universités et collèges (Ucas) démontrent en effet que davantage de jeunes de 18 ans postulent depuis le début de la crise, avec des demandes en hausse de 38% depuis 2019, tandis que celles des jeunes de 21 ans ont augmenté, elles, de plus d'un tiers.


Le rapport d'Ucas et Health Education England a révélé que 69% des candidats ont déclaré que la pandémie de Covid les avait motivés à s'inscrire, avec environ un sur 10 affirmant que la pandémie était le facteur le plus important dans leur décision. Un candidat sur quatre a déclaré que la notoriété actuelle des travailleurs de la santé avait eu une influence significative sur sa décision.

RECORD DE CAS EN ALLEMAGNE 


L' Allemagne a signalé une nouvelle augmentation record de 133.536 nouveaux cas quotidiens positifs au Covid-19.


C'est le deuxième jour consécutif que le voisin européen bat un record de pandémie, avec 234 décès également enregistrés, selon les chiffres récemment mis à jour de l'Institut Robert Koch.


En effet, le précédent décompte épidémique quotidien recensait ce mardi 112.323 nouveaux cas de coronavirus, ainsi que 239 décès.

PREMIÈRE USINE DE FABRICATION DE VACCINS EN AFRIQUE


L'homme d'affaires biotechnologique sud-africain, Patrick Soon-Shiong, a ouvert ce mercredi une nouvelle usine au Cap, destinée à produire des vaccins contre le Covid-19 en Afrique, en proie à des pénuries de fabrication.


Les premiers flacons de vaccin contre le coronavirus de deuxième génération devraient voir le jour "dans l'année" et produire un milliard de doses par an d'ici à 2025, a déclaré le dirigeant. 


Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa , qui a assisté à l'ouverture, a soutenu le projet : "Cette usine de fabrication de vaccins à la pointe de la technologie, que nous lançons officiellement aujourd'hui, fait partie d'une initiative beaucoup plus large visant à propulser l'Afrique dans une nouvelle ère des sciences de la santé (...). L'Afrique ne devrait plus être la dernière à accéder aux vaccins contre les pandémies."

L'OMS RECOMMANDE DE LEVER LES RESTRICTIONS LIÉES AUX VOYAGES 


Lors d'une réunion d'urgence organisée ce mercredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé de lever ou d'assouplir les interdictions de circulations internationales, car "elles n'apportent pas de valeur ajoutée et continuent de contribuer au stress économique et social" de certains pays.

UN RÉSEAU D'ANTIVACCINS DÉMANTELÉ

NOUVELLE MOBILISATION CONTRE LE PROTOCOLE SCOLAIRE


Une semaine après la grève du 13 janvier, les syndicats appellent à une nouvelle journée de mobilisation ce jeudi 20 janvier 2022 contre la gestion ce la crise sanitaire dans l'éducation.

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

ENQUÊTE DU SÉNAT SUR LE PASS VACCINAL


Le Sénat, dominé par l'opposition de droite, lance une nouvelle enquête. L'objectif : suivre "l'adéquation" du pass vaccinal, qui doit entrer en vigueur dans les prochains jours, avec l'évolution de l'épidémie de Covid-19.


Actée mercredi en conférence des présidents, cette demande sera soumise jeudi au vote des sénateurs dans l'hémicycle. 

12 JOUEURS DE L'ÉQUIPE DE TUNISIE POSITIFS


Alors que se joue la Coupe d'Afrique des Nations, douze joueurs de l'équipe nationale de Tunisie, dont la star de l'équipe, l'attaquant de Saint Etienne Wahbi Khazri, sont atteints du Covid, annonce ce mercredi la Fédération de football du pays.

ÉTUDE AMÉRICAINE


Contre le variant Delta, les personnes non vaccinées et ayant préalablement contracté le Covid-19 sont mieux protégées que les personnes étant uniquement vaccinées, selon une étude des autorités sanitaires américaines publiée mercredi.


Malgré tout, "la vaccination reste la stratégie la plus sûre" contre la maladie, ont souligné les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) en publiant ces données. En effet, contracter la maladie expose à des complications graves, tandis que les vaccins se sont révélés extrêmement sûrs et efficaces, soulignent les chercheurs.


Cette étude a cependant été menée avant que les doses de rappel ne soient largement répandues, et avant l'apparition du variant Omicron, qui représente désormais plus de 99% des nouveaux cas aux États-Unis. Il est donc possible que les cartes soient rebattues actuellement.

PLUS DE 430.000 CONTAMINATIONS CE MERCREDI 


Ce mercredi, 436.167 cas ont été détectés ces dernières 24 heures, contre 464.769 la veille. C'est 20% de plus par rapport à mercredi dernier.


Au total, 27.230 personnes sont toujours hospitalisées (+704) dont 3.852 en soins critiques (-29). Il faut aussi compter 232 décès, portant à 127.922 personnes décédées en France depuis le début de la pandémie.

QUELLES DISCUSSIONS POUR LE CONSEIL SANITAIRE CE JEUDI ?


Un Conseil de défense sanitaire réuni jeudi matin à l'Elysée doit "donner de la visibilité" quant aux restrictions liées à la crise sanitaire, même si la situation épidémiologique doit maintenir le statu quo pour au moins quinze jours, a-t-on appris de sources gouvernementales.


L'exécutif est confronté à une situation paradoxale : si le nombre de cas positifs continue à augmenter - et à battre des records à plus de 300.000 contaminations quotidiennes sur la moyenne des sept derniers jours -, la pression sur l'hôpital et notamment les services de réanimation tend à stagner.


"On devrait demander aux Français encore deux semaines d'efforts avant de lever des restrictions", a expliqué une source proche de l'exécutif. "On veut donner un peu de visibilité, d'autant que les gens en ont marre."

FIN DES RESTRICTIONS EN ANGLETERRE


Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé ce mercredi mettre fin, dès la semaine prochaine, à l’essentiel des restrictions sanitaires imposées pour lutter contre le variant Omicron en Angleterre.

Covid-19 : Boris Johnson annonce la fin de l'essentiel des restrictions en Angleterre

LA FIN DE POLÉMIQUE AUX ÉTATS-UNIS ?


Deux juges de la Cour suprême des États-Unis ont tenté mercredi d'apaiser les polémiques autour du port du masque au sein de la vénérable institution, en affichant leur amitié dans un rare communiqué commun.


Depuis la semaine dernière, le conservateur Neil Gorsuch est le seul des neuf magistrats de la Cour à ne pas couvrir son visage lors des audiences malgré la résurgence des contaminations au Covid-19 à Washington, sous l'effet du variant Omicron. A l'inverse, sa collègue progressiste Sonia Sotomayor, qui souffre de diabète et est donc plus vulnérable au virus, n'a jamais quitté le masque et, depuis la rentrée de janvier, participe aux débats par lien audio, depuis son bureau.


Par considération pour cette dernière, le chef de la haute cour a demandé à tous les magistrats -qui ont tous reçu trois doses de vaccin- de porter un masque et Neil Gorsuch a refusé, a assuré mardi la radio publique NPR. Les deux magistrats ont apporté ce mercredi une forme de démenti : "Les articles selon lesquels la juge Sotomayor a demandé au juge Gorsuch de porter un masque nous ont surpris. Ils sont faux", ont-ils écrit dans un court texte. "Même s’il nous arrive d’être en désaccord sur des questions de droit, nous sommes des collègues chaleureux et des amis", ont-ils ajouté.

ROYAUME-UNI


Le Royaume-Uni a enregistré 108.069 autres cas de Covid et 359 décès, selon les dernières données du tableau de bord du gouvernement sur les coronavirus. Il faut comparer ces chiffres aux 94.432 infections réalisées et 438 décès signalés au cours des 24 heures précédentes.

FAUSSE AGRESSION


Le collaborateur d'un centre de vaccination de Munster (Haut-Rhin) qui avait affirmé avoir été "violemment agressé" par trois personnes début janvier a reconnu avoir menti et a été placé en garde à vue, a annoncé mercredi le parquet de Colmar.

Haut-Rhin : le coordinateur du centre de vaccination de Munster avait inventé son agression

LE FRANÇAIS UGO HUMBERT POSITIF AU COVID


Le Français Ugo Humbert, tête de série N.29, a été testé positif au Covid-19 après sa défaite mardi face à Richard Gasquet, à l'Open d'Australie. Selon l'Allemand Alexander Zverev, et il ne doit pas être le seul joueur positif. "Je pense qu'il y a plus de cas que l'an dernier, c'est aussi simple que ça", a affirmé l'Allemand, en soulignant que les joueurs sont "autorisés à sortir pour dîner, à faire ce qu'(ils) veulent". "Donc c'est normal qu'un plus grand nombre de gens l'attrapent".

NOUVEAU CONSEIL DE DÉFENSE CE JEUDI


Un nouveau conseil de défense sanitaire se tient jeudi 20 janvier au matin à l'Élysée. Alors que d'autres pays, comme Royaume-Uni, ont décidé d'alléger les restrictions, le gouvernement se veut prudent. Pour autant, il va étudier la possibilité d'alléger certaines contraintes.

Restrictions sanitaires, stop ou encore ? Un nouveau conseil de défense se tient jeudi matin

TÉLÉTRAVAIL RENFORCÉ EN FRANCE


La ministre du Travail Elisabeth Borne a annoncé mercredi aux partenaires sociaux que le gouvernement envisageait de prolonger "pour encore deux semaines" la règle prévoyant trois jours minimum de télétravail.

Télétravail : le gouvernement favorable à une prolongation de la règle des trois jours minimum

FEU VERT AU NOVAVAX EN BELGIQUE


Comme la France la semaine dernière, les autorités belges ont donné, ce mercredi, leur accord à l'administration en Belgique du vaccin anti-Covid de la firme américaine Novavax, 5e vaccin autorisé dans l'UE. La Belgique précise qu'elle recevra 510.000 doses en février-mars. Ce vaccin sera proposé "en priorité aux personnes présentant un risque élevé de réaction allergique aux vaccins disponibles ou ayant eu des effets secondaires avérés après une première vaccination contre la Covid-19".

HAUT-RHIN : CE COLLABORATEUR D'UN CENTRE DE VACCINATION A INVENTE SON AGRESSION


Le collaborateur d'un centre de vaccination de Munster (Haut-Rhin) qui avait affirmé avoir été "violemment agressé" par trois personnes début janvier a reconnu avoir menti et a été placé en garde à vue, a annoncé mercredi le parquet de Colmar.


"Face à un certain nombre de contradictions entre les constatations faites et les déclarations du plaignant, ce dernier a été ré-entendu (mercredi) matin et a indiqué avoir menti : il n'a pas été agressé, mais s'est auto infligé les blessures qui ont été constatées par les médecins", a indiqué dans un communiqué la procureure de la République de Colmar, Catherine Sorita-Minard.


Il aurait expliqué son geste "par un mal-être qu'il ressent" et "qui l'aurait incité à cette mise en scène", selon cette même source.

LE COVAX A BESOIN DE 5,2 MILLIARDS DE DOLLARS


Le système international Covax, qui fournit des vaccins anti-Covid aux pays pauvres, a indiqué mercredi avoir besoin de 5,2 milliards de dollars dans les trois mois pour financer les doses de sérum pour 2022.


Dans le détail, Covax a besoin de 3,7 milliards de dollars pour financer une réserve de 600 millions de doses, qui doit permettre d'assurer un approvisionnement sans accrocs et pouvoir faire face à des imprévus comme des doses de rappel ou des vaccins adaptés à de nouveaux variants. Un autre milliard est destiné à aider les pays pauvres à se préparer et à distribuer les vaccins pour éviter des déperditions.  Enfin, 545 millions de dollars doivent servir à couvrir les coûts comme le transport, des seringues ou les assurances.


Pour le moment, Covax a reçu 192 millions de dollars des donateurs.

BAISSE DU NOMBRE DE CAS AUX ETATS-UNIS


Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 était en baisse ce mercredi aux Etats-Unis, laissant penser que le pic de la vague liée au variant Omicron devrait désormais avoir été franchi dans le pays. Parce que les chiffres valent parfois plus que des mots : le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens s'élevait lundi à 700.000 environ, contre un pic à quasiment 800.000 le jeudi précédent, selon les chiffres des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). 


Toutefois, ces données doivent encore être prises avec prudence en raison d'un long week-end férié aux Etats-Unis.

TÉLÉTRAVAIL


Le gouvernement veut prolonger la règle des 3 jours minimum pour deux semaines, a annoncé ce mercredi la ministre du Travail Elisabeth Borne aux partenaires sociaux. 


La ministre a indiqué aux organisations patronales et syndicales que "la situation sanitaire, même si elle semble s'acheminer vers un plateau, ne parait pas à date permettre une levée ou un relâchement immédiat des mesures en matière de télétravail". Ces mesures avaient déjà été renforcées le 3 janvier initialement pour trois semaines, face à la déferlante du variant Omicron.

EAUX USÉES


Mardi 18 janvier, la France a battu son record de contaminations au Covid-19. Pourtant, les scientifiques entrevoient déjà la fin de la cinquième vague. Un indicateur permet d'en savoir plus : la circulation du virus dans les eaux usées

Covid-19 : que révèlent les indicateurs de la circulation du virus dans les eaux usées ?

JOHN MALKOVICH


L'acteur américain John Malkovich, dont le pass vaccinal avait expiré, s'est vu refuser l'accès à la suite qu'il avait réservée dans un palace vénitien, ont rapporté mercredi des médias italiens.

John Malkovich privé de palace pour cause de pass expiré

JOHN MALKOVICH PRIVÉ DE PALACE


L'acteur américain John Malkovich, dont le pass vaccinal avait expiré, s'est vu refuser l'accès à la suite qu'il avait réservée dans un palace vénitien, ont rapporté ce mercredi des médias italiens. Selon le journal local Il Gazzettino, la star de 68 ans des "Liaisons dangereuses", qui se trouvait dans la Cité des Doges pour deux jours de tournage pour la série américaine "Ripley", a dû se rabattre sur un appartement et renoncer à la suite de luxe qu'il avait réservée au célèbre hôtel Danieli, à deux pas de la Place Saint-Marc.


En Italie, un pass vaccinal valide, qui s'obtient à l'issue d'un cycle vaccinal complet ou d'une guérison post-Covid dans les six mois précédents, est indispensable pour accéder aux hôtels et restaurants ainsi qu'aux transports publics.

VERS UN ASSOUPLISSEMENT DES CONTRAINTES ?


S'il est bien trop tôt pour envisager un desserrement des mesures sanitaires, alors que la France bat des records de contaminations, le conseil de défense sanitaire qui se tient jeudi matin sera l'occasion de se projeter à plus long terme, selon nos informations.


Le gouvernement veut ainsi plancher sur un début de calendrier en vue d'un allègement des restrictions, notamment sur les jauges, le travail et les discothèques dans les prochaines semaines. 

MANIFESTATION AUX PAYS-BAS


Se faire couper les cheveux à côté d'un tableau de Van Gogh ? Voilà chose faite aux Pays-Bas. Des dizaines de musées et lieux de concert se sont temporairement transformés en salons de coiffure et en salles de sport, ce mercredi, afin de protester contre les restrictions sanitaires imposées au secteur culturel. 


En effet, les acteurs concernés estiment injuste de devoir rester fermés alors que les restrictions ont été levées la semaine dernière pour les magasins et les "professions de contact" comme les barbiers, les salons de manucure et même le travail du sexe. Via cette manifestation, "nous voulions faire comprendre qu'une visite à un musée est sûre et que nous devons être ouverts", a justifié la directrice du musée Van Gogh, Emilie Gordenker.


Les autorités néerlandaises ont remis des avertissements à certains des quelque 70 sites qui ont participé à l'action de la journée. 

PANDÉMIE OU SIMPLE GRIPPE ?


La pandémie va-t-elle pouvoir être traitée à terme comme une simple grippe? C'est du moins ce que souhaitent plusieurs responsables politiques espagnols, dont le Premier ministre Pedro Sanchez.


L'Espagne "travaille avec la communauté scientifique" pour, le moment venu, "passer d'une gestion de pandémie à une gestion d'une maladie dont nous espérons qu'elle soit rendue endémique par la science", avait affirmé en début de semaine le chef du gouvernement.


Mais des voix se sont élevées pour avertir qu'une telle évolution était prématurée. La pandémie "est loin d'être terminée", a mis en garde le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, en rappelant que "de nouveaux variants" étaient "susceptibles d'émerger".

PÉKIN CRAINT L'ÉPIDÉMIE A QUELQUES JOURS DES JO D'HIVER


Pékin craint le retour de l'épidémie à quelques jours des Jeux Olympiques d'hiver. Ce mercredi, les autorités sanitaires de la ville ont déclaré que cinq nouvelles infections avaient été signalées au cours des 18 dernières heures, portant le nombre total de personnes infectées à huit. "La situation actuelle de prévention et de contrôle de l'épidémie est grave et compliquée", a déclaré Xu Hejian, porte-parole du gouvernement municipal de Pékin, lors d'un point presse.


Ce mercredi, en raison des cas signalés à Pékin, les écoles ont fermé plus tôt que prévu, anticipant la fête du printemps qui a lieu le 1er février. Auparavant, la capitale chinoise avait déjà suspendu des milliers de vols et multiplié les tests Covid après avoir enregistré samedi dernier un premier cas touché par le variant Omicron.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE


Contrairement à ce qu'avait décrété le précédent gouvernement tchèque, la vaccination contre le Covid-19 ne sera pas obligatoire dans ce pays, a annoncé le chef du nouvel exécutif Petr Fiala, à la sortie du conseil des ministres.


"Nous nous sommes mis d'accord sur le fait que personne ne sera obligé de se faire vacciner", a-t-il déclaré, tout en précisant que son gouvernement "ne voulait pas diviser davantage la société". "Bien que la vaccination soit l'arme la plus efficace contre une forme grave de Covid-19, nous ne contraindrons personne", a souligné par ailleurs le ministre de la Santé Vlastimil Valek sur Twitter.


Le précédent gouvernement tchèque avait décidé en décembre de rendre la vaccination obligatoire à partir de mars pour toutes les personnes âgées de plus de 60 ans et pour certaines professions, dont le personnel médical, les policiers et les pompiers.

OMICRON NE FERA PAS DÉRAILLER LA CROISSANCE AMÉRICAINE


Omicron "aura probablement des conséquences sur certaines des données dans les mois à venir, mais je suis convaincue qu'il ne fera pas dérailler ce qui a été l'une des périodes de croissance économique les plus fortes depuis un siècle", a assuré mercredi la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, devant les maires du pays réunis dans la capitale fédérale Washington.


Pourtant, le variant Omicron, hautement contagieux, a multiplié le nombre de personnes placées en quarantaine, et donc celles dans l'impossibilité de venir travailler. Les compagnies aériennes, par exemple, ont annulé des milliers de vols depuis Noël, faute de main d'oeuvre suffisante. Par conséquent, la croissance économique devrait ralentir au 1er trimestre 2022, anticipent les économistes.


Mais Mme Yellen a assuré que l'American Rescue Plan (ARP), le plan de sauvetage adopté en mars 2021 sous l'impulsion d'un Joe Biden alors tout juste arrivé à la Maison Blanche, "a agi comme un vaccin pour l'économie américaine, protégeant notre reprise de la possibilité de nouveaux variants".

POUR LES VACCINÉS, PLUS BESOIN DE TESTS POUR ENTRER EN SUISSE


Les personnes vaccinées ou guéries du Covid-19 n'auront désormais plus besoin de présenter un test pour entrer en Suisse. C'est du moins l'annonce qu'a fait le gouvernement helvète ce mercredi, et qui doit être appliquée dès samedi prochaine.


Compte tenu de la situation sanitaire, les autorités ont toutefois décidé de prolonger certaines autres restrictions. Ainsi, l'obligation de travailler à domicile est prolongée jusqu'à fin février, et la fermeture des bars, restaurants et lieux de culture aux personnes non-vaccinées courra jusqu'à fin mars.

PORTUGAL


Les électeurs portugais placés en quarantaine pendant les élections législatives, le 30 janvier, seront autorisés à rompre leur isolement pour aller voter, a annoncé le gouvernement. Pour ce faire, il leur sera "recommandé" d'aller voter à un horaire déterminé, en principe une heure avant la fermeture des bureaux de vote, a indiqué, en conférence de presse, la ministre de l’Intérieur et de la Justice, Francisca Van Dunem.


Plus de 200.000 électeurs, dont le Premier ministre sortant Antonio Costa, se sont déjà inscrits pour pouvoir voter par anticipation dimanche, soit une semaine avant la date officielle du scrutin.

PARTYGATE AU ROYAUME-UNI : JOHNSON SUR UN SIÈGE ÉJECTABLE


Après avoir multiplié les excuses et s'être montré contrit à la télévision ces derniers jours, le dirigeant conservateur s'est montré combatif devant les députés, défendant sa politique, attaquant l'opposition et annonçant la fin prochaine de l'essentiel des restrictions anti-Covid.


Mais la séance hebdomadaire des questions au Premier ministre a donné lieu à cinq appels à la démission, après avoir démarré par une cinglante défection: celle du député Christian Wakeford qui rejoint l'opposition travailliste.

Urgent

ANGLETERRE : JOHNSON ANNONCE LA LEVÉE DE LA PLUPART DES RESTRICTIONS


Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé mercredi mettre fin la semaine prochaine à l'essentiel des restrictions anti-Covid imposées pour lutter contre le variant Omicron en Angleterre, et prévoir en mars la fin de l'isolement pour les cas positifs.


A partir de jeudi 27 janvier, le port du masque ne sera plus légalement obligatoire, le télétravail ne sera plus recommandé officiellement et un pass sanitaire ne sera plus imposé pour l'accès aux boîtes de nuit et certains grands rassemblements, a annoncé le dirigeant conservateur au Parlement.

BILAN DE LA PANDÉMIE DANS LE MONDE


La pandémie de Covid-19 a fait au moins 5.553.124 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi.


En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les Etats-Unis (854.074), le Brésil (621.517), l'Inde (487.202) et la Russie (323.376).


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

REPLACEMENT DE DIDIER RAOULT


Après les nombreux scandales qui ont secoué l'Institut Méditerranée Infection (IHU) de Marseille durant la pandémie, l'institution veut tourner la page.

Pour remplacer Didier Raoult, l'IHU recherche un candidat "à la réputation sans faille"

EAUX USÉES


Selon nos informations, le réseau Obépine, dont le suivi de l'évolution du Covid-19 dans les eaux usées était menacé faute de financements, va continuer ses recherches jusqu'à fin avril après la validation du ministère de la Santé.

Covid-19 : la traque du virus dans les eaux usées prolongée jusqu'à fin avril

LA CAPITALE DES ÎLES SALOMON CONFINÉE


La capitale des îles Salomon, Honiara, a été confinée mercredi pour 60 heures après qu'un cas de coronavirus a été détecté, a annoncé le bureau du Premier ministre. La personne testée positive au Covid-19 est un passager dont le navire est arrivé en provenance d'un atoll éloigné de la capitale, selon la même source.


Les habitants vont devoir rester chez eux jusqu'à samedi matin, aucun déplacement n'étant autorisé en dehors de la capitale, selon le bureau du Premier ministre.

VACCINS : LA PREMIÈRE USINE DU CONTINENT AFRICAIN LANCÉE EN AFRIQUE DU SUD


L'Afrique du Sud, fer de lance de la lutte pour l'égalité d'accès aux vaccins anti-Covid, a lancé mercredi au Cap la première usine du continent qui fabriquera des doses de A à Z, financée par le milliardaire des biotechnologies Patrick Soon-Shiong.


L'objectif est la production d'"un vaccin de deuxième génération, et nous voulons le fabriquer en Afrique, pour l'Afrique, et l'exporter dans le monde entier", a déclaré l'homme d'affaires américain d'origine chinoise, né en Afrique du Sud. Les premiers vaccins seront produits cette année et le site devrait atteindre un milliard de doses par an d'ici 2025. 


La mise au point de vaccins de deuxième génération vise notamment à remédier à la perte d'efficacité des premiers vaccins dans le temps, mais aussi à l'apparition de variants du virus.

Urgent

LA MANIFESTATION DES PROFS JEUDI NE "SERA PAS EMPÊCHÉE"


La manifestation des enseignants à Paris ce jeudi ne sera "pas empêchée", a appris l'AFP de source policière. Mardi soir, les organisateurs avaient annoncé que leur manifestation était "interdite" par la Préfecture de police de Paris, l'autorisation ayant été déposée "hors délai".


Dans un courrier adressé aux organisations syndicales et dont l'AFP a eu connaissance par des sources policières, le préfet Didier Lallement insiste sur le fait qu'il ne l'avait "pas interdite" mais qu'il ne pouvait délivrer "un récépissé" sans enfreindre la loi.

"700 MILLIONS DE DOSES DISTRIBUÉES" EN AFRIQUE D'ICI JUIN 2022, ANNONCE MACRON


"700 millions de doses" de vaccin anti-Covid vont être distribuées d'ici juin 2020 pour "le continent africain", a annoncé Emmanuel Macron ce mercredi depuis le Parlement européen.


Il a également salué la "solidarité européenne". "C’est la solidarité qui nous a permis de disposer d’un vaccin pour nous, Européens. Je souhaite que cette présidence française puisse avec vous poursuivre ce travail, qu’elle pose des actes forts pour proposer à tous des emplois de qualité, qualifiés, mieux rémunérés, avec des salaires minimums décents pour tous", a-t-il déclaré.

INFO TF1/LCI : 8 MEMBRES D'UN GROUPE ANTIVAX PLACÉS EN GARDE À VUE POUR HARCÈLEMENT CONTRE DES ÉLUS


Au total, neuf personnes ont été interpellées. Elles seront jugés par le tribunal correctionnel pour "harcèlement moral" contre des élus d'ici à la fin de l'année.

INFO TF1/LCI- Menaces contre des élus : 8 personnes en garde à vue pour "harcèlement moral"

Infos précédentes

Face au rebond épidémique, la France a annoncé jeudi un renforcement des mesures pour la vaccination et le pass sanitaire, sans envisager à ce stade "ni confinement, ni couvre-feu". La dose de rappel de vaccin anti-Covid, actuellement accessible aux plus de 65 ans, sera ouverte à tous les adultes dès samedi.

À compter du 15 janvier 2022, en l'absence de rappel, le pass sanitaire sera invalide sept mois après la dernière injection. Quant à la durée de validité des tests négatifs, ouvrant droit au pass, elle sera ramenée à 24 heures (au lieu de 72 heures).

Toute l'info sur

Un pass vaccinal pour lutter contre le Covid-19

Ces mesures suffiront-elles ? Un nouveau variant du Covid-19, dit B.1.1.529, potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, a été détecté en Afrique du Sud, qui voit les signes d'une nouvelle vague. A ce stade, les scientifiques sud-africains ne sont pas certains de l'efficacité des vaccins existants contre ce nouveau variant. 

Retrouvez dans le fil ci-dessus les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et ses conséquences.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Maroc : le parquet antiterroriste ouvre une enquête après "l'assassinat" d'une touriste française

Disparition de Gaspard Ulliel : qui est sa compagne Gaëlle Pietri, mère de leur fils Orso ?

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

VIDÉO - Piscines illégales détectées par le fisc : que risquent les propriétaires ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 19 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.