EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

CORONAVIRUS - Un premier cas du variant Omicron a été confirmé aux Etats-Unis chez un individu revenant d'Afrique du Sud, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires américaines. Suivez les dernières infos.

Live

BILAN QUOTIDIEN


Selon le dernier bilan de Santé publique France, 49.610 cas ont été recensés ces dernières 24h. La moyenne sur sept jours monte à 34.457 cas, en hausse de 58% en une semaine.


10.558 personnes sont actuellement hospitalisées en France (+309) dont  1.886 en soins critiques (+62). On recense 93 décès en 24h.

FINALEMENT PAS DE CAS DE COVID A BORD D’UN PAQUEBOT AU LARGE DE L’ARGENTINE


Un nouveau test PCR a permis mercredi de réfuter un cas présumé de Covid identifié lundi à bord d'un paquebot transportant près de 300 passagers au large de l'Argentine, que le gouvernement avait enjoints à l'isolement. 


Le ministère de la Santé a indiqué dans un communiqué qu'un test PCR réalisé mercredi sur une membre d'équipage, du personnel de santé, a donné "un résultat négatif". Cette personne avait rendu lundi un test antigénique positif, maintenant interprété comme un "faux positif". 


Malgré le test négatif, le ministère n'a pas annoncé la levée de la mesure d'isolement des passagers du Hamburg, décidée sur fond de crainte liée au variant Omicron. Avant Buenos Aires vendredi, le paquebot qui se dirige vers la côte sud de l'Argentine avait notamment fait escale auparavant au Cap Vert, en Afrique. 

LA NOUVELLE-CALÉDONIE LÈVE LA SUSPENSION DES VOLS INTERNATIONAUX


La Nouvelle-Calédonie a levé la suspension  des vols internationaux, en place depuis le 1er avril 2020 en raison de la crise sanitaire. Le trafic restera restreint compte tenu de la fermeture des frontières de plusieurs pays voisins, a annoncé le gouvernement de l'archipel français.   


Si le virus circule toujours sur le territoire, le taux de vaccination permet d'envisager des liaisons avec les pays mettant en oeuvre une stratégie vaccinale. L'accès au territoire est réservé aux passagers présentant un schéma vaccinal complet. A leur arrivée, ils doivent s'isoler 7 jours, puis effectuer un dépistage. Un test antigénique ou PCR de moins de 72 heures est aussi demandé au départ.   

INFODÉMIE


Depuis que le variant baptisé Omicron a été signalé en Afrique du Sud, les commentaires sur son émergence fleurissent sur la toile… Et les fausses nouvelles circulent à toute allure. Décryptage.

Prévu dans un calendrier, référence à Macron… 5 "fake news" sur le variant Omicron passées au crible

WALL STREET TERMINE EN BAISSE


La Bourse de New York a terminé en nette baisse mercredi, rappelée au variant Omicron par le premier cas déclaré aux États-Unis, tout en continuant de digérer le regain de fermeté de la Banque centrale américaine (Fed).


Le Dow Jones a lâché 1,34% à 34.022,04 points, l'indice Nasdaq, à forte composition technologique, a lui cédé 1,83% à 15.254,05 points et l'indice élargi S&P 500, 1,18%, à 4.513,04 points.


Après avoir ouvert en hausse, le marché s'est essoufflé en cours de séance, notamment après l'annonce, par les autorités, d'un premier cas de variant Omicron identifié aux États-Unis, en Californie précisément.

RESEAUX MALVEILLANTS DEMANTELES


Meta, la maison mère de Facebook, a annoncé mercredi avoir démantelé des réseaux malveillants, qui utilisaient les débats sur les vaccins pour harceler des professionnels ou semer la division dans les sociétés, un signe que la désinformation liée à la pandémie ne faiblit pas.


"Ils insultaient des médecins, des journalistes et des élus, les qualifiant de supporters des nazis parce qu'ils faisaient la promotion des vaccins contre le Covid, assurant que la vaccination obligatoire conduirait à une dictature du sanitaire", a expliqué Mike Dvilyanski, directeur des enquêtes sur les menaces émergentes, lors d'une conférence de presse.


Il faisait référence à un réseau lié au mouvement anti-vaccination baptisé "V_V", que le groupe californien accuse d'avoir mené une campagne d'intimidation et de harcèlement de masse contre des personnalités de la santé, des médias et de la politique, en Italie et en France.

PREMIERS CAS D'OMICRON EN ARABIE SAOUDITE ET AUX EMIRATS 


Un premier cas confirmé du nouveau variant du coronavirus Omicron a été détecté en Arabie saoudite chez un citoyen saoudien revenant d'un pays d'Afrique du Nord, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. 


Un premier cas du nouveau variant Omicron a été également détecté aux Emirats arabes unis chez une "femme africaine venant d'un pays africain via un pays arabe", a indiqué le ministère de la Santé émirati sur Twitter.


Il s'agit des deux premiers cas annoncés dans le Golfe du variant Omicron.

ÉCLAIRAGE


Stéphane Bancel a commenté ce mercredi sur LCI l'annonce du ministre israélien de la Santé portant sur les résultats d'une étude qui conclut à l'efficacité de trois doses de Pfizer sur le variant Omicron, exprimant pour sa part plus de réserves.

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

GROSSESSE ET RAPPEL


La grossesse n'est pas considérée comme un cas particulier en matière de vaccination contre le Covid ou de rappel vaccinal. L'une comme l'autre sont fortement conseillés au vu des risques accrus pour la maman en cas d'infection.

Covid-19 : les femmes enceintes sont-elles concernées par le rappel vaccinal ?

TENNIS


Le président de la WTA Steve Simon a annoncé mercredi "la suspension des tournois en Chine" en raison de l'affaire Peng Shuai, selon un communiqué de l'instance qui gère le circuit féminin de tennis.


"J'annonce la suspension immédiate de tous les tournois WTA en Chine, y compris Hong Kong. En bonne conscience, je ne vois pas comment je peux demander à nos athlètes d'y participer à des tournois quand Peng Shuai n'est pas autorisée à communiquer librement et a, semble-t-il, subi des pressions pour revenir sur ses allégations d'abus sexuels", écrit Steve Simon dans un communiqué.


"Au vu de la situation actuelle de l'affaire, je suis également très inquiet des risques que toutes nos joueuses et nos staffs prendraient si nous organisions des tournois en Chine en 2022", ajoute-t-il.

"PLAN BLANC" 


Les hôpitaux haut-rhinois de Colmar et Mulhouse, "confrontés à une évolution rapide" du Covid-19 dans un département qui a le taux d'incidence le plus élevé du Grand Est, ont déclenché mercredi leur "Plan blanc", ont-ils annoncé dans un communiqué.


"Pour faire face à un besoin de lits Covid important, les deux établissements se réorganisent pour recréer des unités dédiées à la prise en charge de ces patients", ce qui nécessite "dans certains cas de différer des activités de soins programmés", indiquent le Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA) et les Hôpitaux civils de Colmar (HCC).

OMICRON : UN PREMIER CAS AUX ÉTATS-UNIS 


Un premier cas du variant Omicron a été confirmé aux Etats-Unis chez un individu revenant d'Afrique du Sud, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires américaines. 


Cette personne a été testée positive en Californie, ont déclaré les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) dans un communiqué. Cet individu était "entièrement vacciné et présentait des symptômes légers en cours d'amélioration", ont-ils ajouté.

AFRIQUE DU SUD


L'augmentation fulgurante de nouveaux cas positifs au Covid en Afrique du Sud, largement portée par le nouvau variant Omicron, est très préoccupante, ont noté mercredi des responsables sanitaires devant le Parlement.


"Le degré d'augmentation est le plus préoccupant", a affirmé le Dr Michelle Groome de l'Institut national des maladies transmissibles (NICD).


En deux semaines, le pays a connu une "augmentation exponentielle", passant d'un peu plus de 300 nouveaux cas quotidiens en moyenne sur une période de sept jours, à un millier la semaine suivante, à plus de 3.500 cette semaine, a-t-elle souligné. 

DES FERMETURES DE FRONTIERES "INJUSTES"


Face au variant Omicron, les fermetures de frontières sont "profondément injustes, punitives et inefficaces", a affirmé mercredi le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, en appelant à favoriser les tests pour les voyageurs.


"Avec un virus vraiment sans frontières, les restrictions de voyage qui isolent un pays ou une région ne sont pas seulement profondément injustes et punitives, elles sont inefficaces", a-t-il asséné lors d'un point-presse, en dénonçant le "scandale" d'une condamnation de l'Afrique pour n'être pas assez vaccinée. 

EFFICCAITE DU VACCIN MODERNA FACE A OMICRON


"Avoir un variant qui a 32 mutations sur la protéine Spike, cela a surpris tous nos scientifiques", a déclaré ce mercredi sur LCI Stéphane Bancel, le PDG de Modernan au sujet de Omicron. Et d'ajouter : "on pensait qu'un tel variant arriverait dans les 12 à 24 mois"


" On pense que le niveau d'anticorps a baissé, c'était déjà le cas pour le variant Delta", a-t-il également expliqué, soulignant que "la première chose à faire est le rappel pour remonter le niveau d'anticorps de tout le monde."

ÉPIDÉMIE


Un cluster d'une vingtaine de cas de Covid-19 a été signalé au sein des services intendance et billetterie du Losc, a indiqué mercredi le club lillois.

Lille : une vingtaine d'employés du LOSC touchés par le Covid-19

BILAN QUOTIDIEN


Selon le dernier bilan de Santé publique France, 49.610 cas ont été recensés ces dernières 24h. La moyenne sur sept jours monte à 34.457 cas, en hausse de 58% en une semaine.


10.558 personnes sont actuellement hospitalisées en France (+309) dont  1.886 en soins critiques (+62). On recense 93 décès en 24h.

POSITION


"Qui dit obligation dit contrôle et sanction, donc la faisabilité n'est pas évidente", a expliqué ce mercredi le ministre de la Santé alors que la question de la vaccination obligatoire contre le Covid-19 fait son chemin en Europe.

Covid-19 : la vaccination obligatoire n'est "pas le choix de la France", assure Olivier Véran

RUGBY


La Ligue nationale de rugby (LNR) a annoncé mercredi durcir son protocole contre le Covid-19 en Top 14 et Pro D2, avec notamment l'obligation pour les joueurs non vaccinés de se faire tester tous les jours au lieu de trois fois par semaine.


L'instance a expliqué dans un communiqué avoir apporté ces modifications à la suite des dernières mesures gouvernementales face à la menace du variant Omicron.


En plus des tests quotidiens désormais demandés aux joueurs non vaccinés, "le port du masque est à nouveau obligatoire dans tous les établissements recevant du public pour tous les sujets du groupe professionnel, à l'exception des périodes d'effort physique", a fait savoir la LNR.

CLUSTER AU LOSC


Un cluster d'une vingtaine de cas de Covid-19 a été signalé au sein des services intendance et billetterie du Losc, a indiqué mercredi le club lillois à l'AFP, confirmant une information de L'Equipe.


Aucun cas n’est cependant à déplorer dans l'entourage du groupe professionnel, et le déplacement de Lille à Rennes ce mercredi soir (21h) pour la 16e journée de Ligue 1 n’est pas menacé, a précisé le Losc.


Le club a par ailleurs testé tous les non-vaccinés et les contacts à risque des personnes positives.

FOYER DE COVID DANS LES ALPES AUTRICHIENNES


Des plaintes au civil déposées contre l'Autriche par deux touristes allemands après la formation d'un foyer de contamination au Covid-19 dans les Alpes en mars 2020 ont été rejetées, premières décisions dans ce dossier tentaculaire.


"Elles n'ont pas abouti", a déclaré mercredi à l'AFP Beatrix Engelmann, la vice-présidente du tribunal régional de Vienne aux affaires civiles. 


Au total, une cinquantaine de procédures ont été déposées par l'association de consommateurs VSV, qui a aussitôt dénoncé "un scandale judiciaire" et annoncé des recours.


Dans son argumentaire, le tribunal a considéré que la loi sur les pandémies visait à protéger la santé publique et "non les individus, même si les autorités doivent réduire le risque de contagion dans son ensemble".

DANEMARK


Le Danemark a enregistré mercredi un nombre record de nouveaux cas de Covid-19, avec 5.120 contaminations lors des dernières 24 heures, quelques jours après l'introduction de nouvelles restrictions visant à juguler la nouvelle vague.


Les autorités sanitaires ont également décidé d'introduire un test obligatoire pour les voyageurs en provenance de Doha et de Dubaï, après la détection au Danemark d'un cas du nouveau variant Omicron chez un voyageur revenant du Qatar. Comme d'autres pays en Europe, le Danemark est confronté à un fort rebond record des cas de Covid.

RESTRICTIONS


Les vols en provenance d’Afrique australe sont suspendus jusqu’à ce vendredi, minuit. Ensuite, un "encadrement extrêmement strict et drastique" sera mis en place, a annoncé Gabriel Attal ce mercredi à l'issue du conseil des ministres.

La France impose un test obligatoire aux voyageurs hors de l'UE, vaccinés ou non

TOURISME


L'apparition du variant Omicron a entraîné une vague de fermeture de frontières pour certains pays, provoquant la panique du secteur du tourisme, quelques semaines avant les fêtes de fin d'année.

Variant Omicron : quelles restrictions frontalières pour les voyageurs français à Noël ?

PROCEDURES DE TEST POUR ENTRER AUX ETATS UNIS


Washington souhaite des conditions de test plus strictes pour les voyageurs entrant sur le territoire américain, et envisagent l'instauration d'une quarantaine à l'arrivée aux Etats-Unis, selon des responsables sanitaires, inquiets face à la propagation du variant Omicron.


Ces mesures pourraient être officiellement annoncées jeudi par le président américain Joe Biden, qui doit présenter sa stratégie pour affronter l'épidémie de Covid-19 cet hiver. 


Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays, ont déclaré travailler à réduire le délai pour effectuer un test à un seul jour avant de prendre l'avion, pour tous les passagers, quel que soit leur statut vaccinal.

L'OMS ALERTE SUR UN "COCKTAIL TOXIQUE"


Le monde fait face à un "cocktail toxique" avec une couverture vaccinale contre le Covid-19 et un niveau de dépistage insuffisants, a mis en garde le chef de l'OMS mercredi, assurant qu'il s'agissait là d'une recette parfaite pour que les variants se reproduisent.


"La fin de la pandémie n'est pas une question de chance, c'est une question de choix", a déclaré le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse.

"EMBOUTEILLAGES" POUR LE RAPPEL VACCINAL


Les difficultés des Français à trouver un créneau pour leur rappel de vaccin anti-Covid traduisent un "effet embouteillage normal" mais ne doivent pas inquiéter, a assuré mercredi le ministre de la Santé Olivier Véran, convaincu que tout le monde pourra obtenir sa 3e dose dans les sept à huit prochaines semaines.


"L'effet embouteillage est normal" car "18 millions de Français ont, du jour au lendemain, été appelés à recevoir un rappel de vaccin", et cela ne peut pas se faire en une semaine, a observé M. Véran lors d'un point presse à Paris.


Depuis l'annonce jeudi que tous les adultes étaient désormais éligibles à une dose de rappel, près de cinq millions de personnes ont déjà pris rendez-vous, a précisé le ministre. Chaque jour, "des centaines de milliers de créneaux disponibles sont à nouveau ouverts, pour que nous puissions fonctionner en flux tendu", a-t-il assuré.

DONALD TRUMP


L'ancien président Donald Trump a été testé positif au Covid-19, puis négatif, trois jours avant son débat avec Joe Biden le 29 septembre 2020, selon un livre de son ancien chef de cabinet Mark Meadows, dont le Guardian s'est procuré une copie.


Le milliardaire républicain a affirmé mercredi dans un communiqué lapidaire qu'il s'agissait d'une infox. "L'histoire selon laquelle j'avais le Covid avant, ou pendant, le premier débat, ce sont des 'fake news'. En réalité, un test a montré que je n'avais pas le Covid avant le débat", a-t-il déclaré.


Mark Meadows écrit, dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine, que "rien n'allait empêcher Trump" de débattre contre son adversaire démocrate à l'élection présidentielle de 2020. Le dernier chef de cabinet de l'ancien président assure que Donald Trump présentait au moment de ce test positif, réalisé le 26 septembre 2020, des signes de fatigue et les symptômes d'un "léger rhume".

OCDE


L'OCDE a exhorté mercredi les Etats à accélérer le rythme dans la distribution des doses afin d'enrayer la pandémie, pointant "la menace pour la reprise" économique du variant Omicron.


"La souche Omicron ajoute davantage d'incertitude à celle déjà à l'oeuvre, ce qui pourrait représenter une menace pour la reprise", a affirmé Laurence Boone, la cheffe économiste de l'organisation internationale, au cours d'une conférence de presse mercredi. 


Dans les conclusions de ses perspectives économiques intermédiaires, l'Organisation de coopération et de développement économiques affirme que "la priorité demeure de s'assurer que les vaccins sont produits et distribués le plus rapidement possible à travers le monde, y compris les doses de rappel".

BRESIL


Le Brésil a confirmé la détection d'un troisième cas de variant Omicron du Covid-19, un voyageur en provenance d'Ethiopie, a annoncé mercredi le gouvernement de Sao Paulo. 


"Le Secrétariat à la Santé de Sao Paulo a confirmé mercredi un troisième cas du variant Omicron au Brésil. Il s'agit d'un passager en provenance d'Ethiopie qui a débarqué (à l'aéroport de Sao Paulo) Guarulhos samedi dernier", indique le gouvernement dans un communiqué. 


Le gouvernement n'a pas précisé si cet homme, avant d'arriver au Brésil, avait fait un passage par l'Afrique du Sud où le nouveau variant a d'abord été détecté.

RÉSERVATION


L'appel à recevoir une dose de rappel a une nouvelle fois saturé la plateforme Doctolib et tous les créneaux disponibles ont été pris d'assaut. Mais des solutions alternatives existent.

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

8 MILLIONS DE RAPPELS EFFECTUES


"Près de 8 millions de rappels ont été effectués", a indiqué ce mercredi Olivier Véran sur Twitter. "Nous pourrons d’ici la fin de cette semaine dépasser les 10 millions de Français ayant reçu leur rappel", a-t-il ajouté, soulignant que "la campagne de vaccination bat son plein".

RUGBY


Les équipes de rugby du Munster et de Cardiff, bloqués en Afrique du Sud par les restrictions liées au coronavirus, ont annoncé mercredi que la majorité des joueurs et du staff vont quitter le pays d'ici jeudi, mais sans certains éléments testés positifs au virus. La plupart des joueurs du Munster ont quitté Le Cap mardi soir, selon une déclaration du club irlandais. Cardiff, la dernière des quatre équipes du United Rugby Championship touchées par des interdictions de déplacement, partira jeudi.


Mais les deux délégations ont dû laisser derrière elles des éléments qui ont été testés positifs au virus. Quatorze membres de l'équipe du Munster sont ainsi restés en quarantaine au Cap, tandis que le club de Cardiff a déclaré que deux de ses membres devraient rester sur place.

COVAX BAT UN RECORD DE LIVRAISON 


La redistribution de vaccins anti-Covid aux pays pauvres a battu un record mais les pays donateurs doivent faire une effort pour faciliter leur distribution et éviter le gâchis, a demandé mercredi le patron de l'Alliance du vaccin. Trop souvent, les doses sont livrées sans seringue ou diluant, proche de la date de péremption, sans prévenir et en petits lots.


"#COVAX a connu sa plus grosse journée avec la livraison de plus de 11 millions de doses en 24 heures", s'est félicité sur Twitter Seth Berkley, qui dirige l'Alliance du vaccin (Gavil), un des piliers du système de distribution équitable Covax avec l'OMS et l'Unicef notamment. Le record a été battu le 29 novembre, avec 11.386.090 doses livrées dans six pays, a précisé un porte-parole de Gavi.

VACCINATION OBLIGATOIRE N'EST "PAS LE CHOIX DE LA FRANCE", ASSURE OLIVIER VERAN


Pour le ministre de la Santé Olivier Véran, il faut accentuer la vaccination "pour contrer les modélisations" des scientifiques mais la vaccination obligatoire n'est "pas le choix de la France."

OLIVIER VERAN ANNONCE UNE MAJORATION DES VACCINATIONS FAITES PAR LES INFIRMIERS ET PHARMACIENS


Pour accélérer la vaccination, le gouvernement ouvre son porte-monnaie. Dès ce mercredi, "la vaccination à domicile par les infirmières sera majorée", annonce le ministre de la Santé Olivier Véran qui invite les pharmaciens à ouvrir leur officine le week-end. "Là encore, les vaccinations effectuées samedi et dimanche seront majorées."


Avec près de 8 millions de doses de rappel injectées ce mercredi, Olivier Véran compte passer la barre des "10 millions à la fin de la semaine". "Nous avons encore notre destin en main", conclut le ministre qui appelle à la vaccination.

TOURISME


Le tourisme, en branle, face au Covid-19. L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a appelé ce mercredi à l'"unité" et à la "solidarité" face aux nouveaux variants du Covid, alors que la mise en place de nouvelles restrictions par de nombreux pays menace la reprise du secteur touristique.


"L'unité" est nécessaire pour "relancer le tourisme", a souligné le secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili, à l'occasion de l'ouverture à Madrid de la 24e Assemblée générale de l'agence onusienne, destinée à faire le point sur la reprise du secteur touristique mondial. Cette solidarité "est aujourd'hui plus importante que jamais, alors que nos collègues en Afrique doivent affronter les défis" liés au "nouveau variant", a-t-il ajouté.

GABRIEL ATTAL SUR LA CAMPAGNE DE VACCINATION


Comment accélérer la campagne de vaccination ? "Il y a une mobilisation pour ajouter des créneaux dans les semaines à venir", déclare le porte-parole du gouvernement ce mercredi en conférence de presse. "Hier nous avons eu un record de commandes de vaccin par les libéraux, ce qui montre bien qu'il y aura plus de créneaux", ajoute Gabriel Attal.


Quid des centres de vaccination ? Le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé la réouverture de 300 de ces centres la semaine dernière. "Hier, une cinquantaine a pu rouvrir, les autres, le seront dans les semaines à venir", prévient Gabriel Attal.

RAPPEL : "LA CAMPAGNE A CONNU UNE ACCELERATION PRODIGIEUSE"


"La campagne de rappel a connu une accélération prodigieuse. Le rappel constitue le meilleurs des boucliers, cette campagne peut réduire le pic de cette 5e vague jusqu'à le diviser de moitié", déclare le porte-parole Gabriel Attal s'appuyant sur la dernière étude de l'Institut Pasteur. "Aujourd'hui, nous espérons atteindre les 8 millions de personnes ayant reçu la dose de rappel."

GABRIEL ATTAL : QUELLES SONT LES NOUVELLES RESTRICTIONS POUR LES VOYAGES ?


S'agissant des pays de l'Afrique Australe, le rétablissement des vols se fera donc ce samedi avec un encadrement strict. Pour se faire, le gouvernement crée une nouvelle catégorie : les rouges écarlates où le variant Omicron a été détecté et intègre les 7 pays de l'Afrique australe auxquels s'y ajouteront le Malawi, la Zambie et l'île Maurice.


"Seules les personnes de nationalité française, ressortissants européens, les personnels diplomatiques et navigants pourront rejoindre la France depuis ses dix pays", assure le porte-parole. Il n'y aura pas de voyage pour de loisirs ou de recherche.


"Toutes feront toutes l'objet d'un test à l'arrivée, en plus de l'obligation de test au départ", ajoute Gabriel Attal. Sur place, elles devront s'isoler pendant 7 jours dans le lieu de leur choix pour toutes celles qui montrent un test négatif. Mais si le test est positif, elles devront s'isoler durant 10 jours dans un hôtel.


Une amende de 1000 à 1500 euros sera dressée pour celles qui ne respectent pas cet isolement.

GABRIEL ATTAL : QUELLES SONT LES NOUVELLES RESTRICTIONS POUR LES VOYAGES ?


Ce mercredi en conférence de presse, Gabriel Attal annonce le rétablissement des vols avec l’Afrique australe à partir de samedi mais avec un protocole renforcé. 


Pour les déplacements des voyageurs de pays en dehors de l'UE, un test négatif d'au moins de 48h sera demandé pour se rendre en France, que le personnes soient vaccinées ou non. Pour les déplacements depuis les pays de l'UE vers la France, le délai du test passe à 24h.


La question d'une obligation de tests négatifs dans l'UE sera départagée "plus tard", assure le porte-parole.

VARIANT OMICRON : 13 CAS SUSPECTS EN FRANCE


"Il y a actuellement 13 cas suspects sur notre territoire", annonce le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du conseil des ministres. "Il y aura probablement des cas sur notre territoire" dans les prochaines semaines, prévient-il. Ces 13 cas s'ajoutent au cas positif déjà identifié. 


Pour le moment, "c'est la vague du variant Delta" qui préoccupe les autorités, insiste Gabriel Attal, rappelant l'intérêt de la vaccination. 


Si le variant Omicron est suspecté d'être "au moins aussi contagieux" que le variant Delta, il n'existe pour l'heure "aucune donnée consolidée" qui permettrait de dire que ce nouveau variant serait plus dangereux. "Pas de panique, mais vigilance maximale", selon le porte-parole du gouvernement. 

CONFERENCE DE GABRIEL ATTAL APRES LE CONSEIL DES MINISTRES


Gabriel Attal annonce le rétablissement des vols avec l’Afrique australe à partir de samedi mais avec un protocole renforcé. 

CONFERENCE DE GABRIEL ATTAL APRES LE CONSEIL DES MINISTRES


"L'inquiétude grandit chaque jour depuis la pandémie. Le taux d'incidence a franchi la barre des 300 pour la 1ère fois depuis avril. Nous sommes en moyenne à 32.000 cas par jour. Conséquence de cette reprise massive, les admissions ont augmenté de 40% ces dernières semaines, il y a 20% en réanimation de plus que la semaine dernière. L'épidémie sévit sur tout le territoire", déclare le porte-parole du gouvernement.

OMICRON : PREMIERS CAS AU GHANA ET EN COREE DU SUD


Le Ghana et la Corée du Sud annoncent, ce mercredi, la détection d'Omicron

Le ministère ghanéen de la Santé a déclaré avoir détecté les premiers cas du pays du variant Omicron de Covid-19 sur des passagers arrivés à l'aéroport international de Kotoka à Accra le 21 novembre.


Le journal Chosun Ilbo a rapporté que les autorités sanitaires de Corée du Sud avaient confirmé les premiers cas du pays.

VACCINATION OBLIGATOIRE : URSULA VON DER LEYEN FAVORABLE A UNE "DISCUSSION"


La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a estimé mercredi que l'UE devrait avoir dès maintenant une "discussion" sur la vaccination obligatoire, tout en soulignant qu'une telle décision relevait des Etats membres.


Elle a aussi annoncé lors d'une conférence de presse que la version pour enfants du vaccin anti-Covid de Pfizer/BioNTech serait disponible à partir du 13 décembre.


Alors que le nouveau variant Omicron inquiète la planète, Mme von der Leyen a jugé à propos de l'obligation vaccinale qu'il était "approprié et raisonnable d'avoir cette discussion maintenant", précisant qu'il s'agissait d'une "position personnelle".

AUDITION DE JEAN-FRANCOIS DELFRAISSY A L'ASSEMBLEE NATIONALE


"La 5e vague est bien liée au variant Delta et elle est maintenant", assure le professeur Jean-François Delfraissy et membre du conseil scientifique à l'Assemblée Nationale. "La réponse à cette 5e vague va reposer sur les vaccinations mais aussi sur les gestes de prévention. Il n'y a pas de solutions miracles mais une série de petits progrès."

ETATS-UNIS  


Les États-Unis sont sur le point de durcir les exigences de test pour tous les voyageurs internationaux, y compris les Américains de retour et les personnes vaccinées et non vaccinées.


Tous les voyageurs vers le pays vont peut-être devoir présenter un test négatif de dépistage du Covid-19 effectué 24 heures avant leur départ. Actuellement, les voyageurs internationaux vaccinés peuvent présenter un test négatif de dépistage effectué dans les trois jours précédant leur départ.


Autre règle possible : les voyageurs pourraient effectuer un autre test de dépistage au coronavirus dans les trois à cinq jours suivant leur arrivée aux Etats-Unis.


Ces nouvelles règles pourraient être annoncées demain jeudi. 

OMICRON : DEUX PREMIERS CAS DU VARIANT EN NORVEGE


La Norvège a identifié ses deux premiers cas du variant du coronavirus Omicron, selon la municipalité de la côte ouest d'Oeygarden et le ministère de la Santé.


Les deux personnes infectées étaient en voyage en Afrique du Sud. Les deux se remettaient actuellement de l'infection, a déclaré le maire d'Oeygarden, Tom Georg Indrevik, dans un communiqué.

PORTUGAL : COURSE CONTRE LA MONTRE FACE À L'ÉPIDÉMIE


Pays au taux de couverture vaccinale le plus élevé d'Europe, le Portugal a dû à son tour rétablir mercredi certaines mesures de contrôle de l'épidémie de Covid-19, tout en misant sur une nouvelle campagne de vaccination à marche forcée.


Après avoir réussi à vacciner 85% de leur population dès le début du mois d'octobre, les autorités ont lancé un autre compte à rebours afin d'administrer une dose de rappel à près d'un Portugais sur cinq avant les fêtes de fin d'année.

BILAN MONDIAL


La pandémie du nouveau Covid-19 a fait au moins 5.214.847 morts dans le monde depuis l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP ce mercredi à 11h.


Au total, plus de 262.269.390 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis l’apparition du virus. Sur la journée de mardi, 8951 nouveaux décès et 749.945 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.


Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1809 nouveaux morts, la Russie (1 226) et la Pologne (570).

Infos précédentes

Face au rebond épidémique, la France a annoncé jeudi un renforcement des mesures pour la vaccination et le pass sanitaire, sans envisager à ce stade "ni confinement, ni couvre-feu". La dose de rappel de vaccin anti-Covid, actuellement accessible aux plus de 65 ans, sera ouverte à tous les adultes dès samedi.

À compter du 15 janvier 2022, en l'absence de rappel, le pass sanitaire sera invalide sept mois après la dernière injection. Quant à la durée de validité des tests négatifs, ouvrant droit au pass, elle sera ramenée à 24 heures (au lieu de 72 heures).

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Ces mesures suffiront-elles ? Un nouveau variant du Covid-19, dit B.1.1.529, potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, a été détecté en Afrique du Sud, qui voit les signes d'une nouvelle vague. A ce stade, les scientifiques sud-africains ne sont pas certains de l'efficacité des vaccins existants contre ce nouveau variant. 

Retrouvez dans le fil ci-dessus les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et ses conséquences.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

40 ans après, la romancière Alice Sebold demande pardon à l’homme condamné à tort pour son viol

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.