EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

CORONAVIRUS - Ce lundi 17 janvier, 102.144 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures, soit 8% de plus par rapport à lundi dernier selon les chiffres de Santé publique France. Suivez les dernières infos

Live

PLUS DE 100.000 CAS CE LUNDI


Ce lundi, 102.144 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures, soit 8% de plus par rapport à lundi dernier. 

POLÉMIQUE 


Le ministre de l'Education nationale plus que jamais dans la tourmente après les révélations de Médiapart

Le protocole sanitaire de rentrée annoncé... depuis Ibiza : Jean-Michel Blanquer sous le feu des critiques

"QUEL MÉPRIS !"


L'eurodéputée Manon Aubry s'en mêle. Après l'article de Mediapart indiquant que le ministre de l'Éducation Nationale aurait accordé son interview au "Parisien" depuis les Baléares, elle demande la démission de Jean-Michel Blanquer.

APRÈS BESANÇON, LES ÉCOLES DE MAINE-ET-LOIRE ÉQUIPÉES EN CAPTEURS CO2


Comme à Besançon, les écoles de Maine-et-Loire se verront équiper de capteurs CO2. C'est du moins ce qu'a annoncé son député, Matthieu Orphelin, dans un communiqué ce lundi.

PROTOCOLE SANITAIRE : L'OPPOSITION DEMANDE LA DÉMISSION DE JEAN-MICHEL BLANQUER


Après l'article de Mediapart indiquant que le ministre de l'Éducation Nationale aurait accordé son interview au "Parisien" depuis les Baléares, la France Insoumise fulmine. Dans un tweet, Mathilde Panot demande la démission de Jean-Michel Blanquer. "Trop, c'est top", écrit-elle.


Clémentine Autain, elle, préfère ironiser : "Avec ce gouvernement, même le protocole sanitaire a été délocalisé ! #Blanquer "en même temps" sous le soleil d'Ibiza... et à son bureau. Quel talent !"

JEAN-MICHEL BLANQUER AUX BALÉARES ? IL EST FUSTIGÉ PAR L'OPPOSITION 


Ce lundi soir, le journal en ligne Mediapart révèle que le ministre de l'Éducation Nationale Jean-Michel Blanquer aurait accordé son interview au "Parisien", suscitant la colère des enseignants, depuis les Baléares. Sur Twitter, les réactions de l'opposition à la majorité s'enchaînent.


"Quand l’improvisation naît d’un mensonge, la confiance n’est plus possible", fustige Olivier Faure, premier secrétaire du Parti Socialiste. "Ce niveau de mépris et d’irresponsabilité n’est pas acceptable", plante Yannick Jadot, candidat à l'élection présidentielle, et qui demande "à nouveau la démission" du ministre.


Même son de cloche du côté de Sandrine Rousseau, finaliste déçue de la primaire écologiste. "Toi, le ou la prof, tu es revenu un jour plus tôt pour préparer la rentrée ? Eh bien sache-le ton ministre s’en fiche", ironise-t-elle.

LE VARIANT DELTA EN BAISSE


Alors que plus de 100.000 nouveaux cas ont été détectés ces dernières 24 heures, leur nombre dû au variant Delta ne cesse de baisser. D'après Guillaume Rozier, le fondateur de Covid Tracker, ils seraient aux alentours de 20.000 cas ce lundi.

BESANÇON ÉQUIPE SES ÉCOLES DE CAPTEURS DE CO2


"Depuis vendredi 14 janvier, la municipalité a distribué un capteur par école auprès de chacune des 64 écoles publiques du cycle primaire (écoles maternelles et élémentaires)", a annoncé dans un communiqué la maire EELV de Besançon, Anne Vignot, sans préciser le montant de l'investissement.


L'édile a également souligné "qu'une des mesures barrières les plus efficaces dans la lutte contre le Covid est l'aération des pièces" et a remercié le personnel qui travaille dans les écoles pour son implication dans "la mise en place de ces mesures en faveur de la qualité de l'air intérieur (QAI) et de la lutte contre la pandémie".

HONG KONG


Comme la Chine, Hong Kong applique une stricte stratégie "Zéro Covid" qui a maintenu les contaminations très basses, mais a quasiment coupé ce centre international de la finance du reste du monde ces deux dernières années.


Un récent foyer d'Omicron, dont l'origine selon la police serait un équipage de Cathay qui a violé sa période de quarantaine obligatoire, a poussé les autorités à durcir fortement des restrictions déjà très contraignantes. La police a indiqué lundi soir que deux membres de l'équipage avaient été arrêtés et inculpés pour avoir violé les mesures anti-Covid.


Les deux employés, qui ont été licenciés, risquent jusqu'à six mois de prison et 640 dollars d'amende. Ils ont été libérés sous caution et comparaîtront le mois prochain devant un tribunal.

OMICRON


Depuis plusieurs semaines, certains affirment que la vaccination provoquerait face au variant Omicron des "anticorps facilitants" qui favorisent l'infection au Covid-19 chez les vaccinés. Nous décortiquons cette hypothèse avec l'Inserm.

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

GUADELOUPE : 8 INTERPELLATIONS EN MARGE DE MANIFESTATIONS


Huit personnes, dont un fonctionnaire de police ont été interpellées lundi en Guadeloupe, dans le cadre d'une enquête sur les troubles violents autour de la crise sanitaire qui ont secoué l'île en novembre, a indiqué le parquet de Point-à-Pitre dans un communiqué.


Les mis en causes sont soupçonnés d'avoir activement participé à l'organisation et la préparation des violences urbaines qui se sont déroulées à Pointe-à-Pitre, Baie-Mahault et dans les communes avoisinantes courant novembre et décembre 2021, et notamment dans la nuit du 26 au 27 novembre à Pointe-à-Pitre.


Cette nuit-là, des policiers avaient essuyé des tirs à balles réelles dans plusieurs quartiers de l'agglomération de Pointe-à-Pitre, lors d'une série d'émeutes et de pillages par des gangs locaux en marge d'un mouvement de grève contre l'obligation vaccinale. 

OÙ EN EST LA CAMPAGNE DE VACCINATION ?


Depuis le début de la campagne de vaccination, 53.614.352 personnes ont reçu au moins une injection (soit 79,5 % de la population totale) et 52.295.434 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 77,6 % de la population totale), indique la Direction générale de la Santé. En outre, 32.027.138 personnes ont reçu une dose de rappel.

MASQUE OBLIGATOIRE EN LOIRE-ATLANTIQUE


Le préfet de Loire-Atlantique a pris lundi un nouvel arrêté, rendant obligatoire le port du masque dans les lieux à "forte concentration de personnes", après la décision du tribunal administratif de suspendre l'obligation de le porter en extérieur. L'arrêté est applicable dès demain jusqu'au 25 février 2022.


Aussi, dès lors qu'"il y a une forte concentration de personnes et que la distanciation physique ne peut être respectée", le masque sera obligatoire. Il s'agit notamment des marchés, brocantes, vide-greniers, des rassemblements ou activités réunissant 10 personnes ou plus sur la voie publique, des lieux d’attente des transports en commun, ou encore des abords des établissements scolaires, universitaires et des lieux de culte.

PLUS DE 100.000 CAS CE LUNDI


Ce lundi, 102.144 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures, soit 8% de plus par rapport à lundi dernier. 

LE PASS VACCINAL DÉJÀ OBSOLÈTE ?


Le Parlement a définitivement adopté le pass vaccinal dimanche après un ultime vote à l'Assemblée nationale. Toutefois, ce mécanisme divise la communauté scientifique à l'heure où le contexte sanitaire tend à s'améliorer dans l'Hexagone.

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EUROPE


En raison de la pandémie, l’UE a fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages non essentiels et a établi depuis une liste restreinte, régulièrement actualisée, de pays tiers dont les résidents, même non vaccinés, sont autorisés à se rendre en Europe pour des voyages dits non essentiels. Sur fond de flambée du très contagieux Omicron, le Conseil européen a entériné le retrait du Canada, de l’Argentine et de l’Australie de cette liste. Les États, qui conservent le dernier mot dans le domaine de la santé, gardent toutefois "la possibilité de lever les restrictions temporaires en matière de déplacements non essentiels vers l’UE pour les voyageurs entièrement vaccinés", conformément à une décision des Vingt-Sept en mai.

MEXIQUE


Le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador, a repris lundi sa conférence de presse quasi-quotidienne après une semaine pendant laquelle il a été soigné pour les légers symptômes de sa deuxième contamination par le Covid-19 qui bat des records dans son pays.


"Tout s'est bien passé. C'est la preuve que ce variant n'a pas la même gravité que le variant antérieur", a déclaré AMLO -ses initiales et son surnom. Son pays a enregistré samedi un nouveau record de 47.113 cas supplémentaires en 24 heures. Optimiste, le président a répété que "les contagions augmentaient, mais pas les hospitalisations". "Ce qui aide, c'est la vaccination", a-t-il souligné.

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL OFFICIALISE LA SAISINE


Ce lundi, l'institution a été saisie par au moins 60 députés concernant le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, voté hier par le Parlement.

LES PROFESSIONNELS DU TOURISME DEMANDENT UNE AIDE DE L'ÉTAT


Des organismes du secteur touristique ont appelé ce lundi le gouvernement à renforcer encore ses aides en faveur des entreprises à l'activité. Parmi eux, la Confédération des acteurs du tourisme, qui regroupe les principales organisations de l'hôtellerie-restauration (Umih, GNC, SNRT, FNHPA), l'événementiel (Unimev) ou des voyagistes (Seto) notamment, demande un abaissement des seuils d'éligibilité aux dispositifs de "prise en charge des frais fixes et l'activité partielle" de façon à "rendre les entreprises réellement éligibles à ces aides".


Elle espère aussi des exonérations et des allégements de cotisations sociales, et souhaite que le Prêt garanti par l’Etat (PGE) soit "traité de manière particulière par rapport aux autres dettes" des entreprises, pour ne pas dégrader leur profil d'emprunteur.

LE CONTRÔLE D'IDENTITÉ "NE SERA PAS APPLIQUÉ" PAR LES RESTAURATEURS


"Le contrôle d’identité ne sera pas appliqué car, un, il n’est pas obligatoire, et deuxièmement on n’est pas formés à juger de la validité de ce pass" mais aussi "parce qu'on n'a pas le temps et on a déjà suffisamment de problèmes dans la restauration aujourd'hui", a réagi, ce lundi matin, sur France Info Jean Terlon, vice-président de l’UMIH-restauration, au lendemain de l’adoption définitive du projet de loi sur le pass vaccinal.


Pour lui, cette possibilité ne fait qu'ajouter des difficultés aux professionnels. "C’est un contrôle au faciès, c’est impossible à appliquer chez nous" poursuit-il craignant "des discussions stériles, voire des conflits à l'entrée des restaurants". En somme, le pass vaccinal "est une tempête dans un verre d'eau", fustige-t-il.

PLUS DE 25.000 PERSONNES HOSPITALISÉES


Ce lundi soir, la barre des 25.000 patients hospitalisés est franchie, avec 25.776 personnes concernées, soit 889 de plus qu'hier. Pour rappel, le record est aux alentours de 33.000 personnes hospitalisées. Ce lundi, il faut aussi compter 3.913 personnes en soins critiques, soit 61 de plus que la veille.


Au total, 298 personnes sont mortes du Covid-19 ces dernières 24 heures.

LE COVID CONTINUE DE FAIRE DES RAVAGES SUR LE TRAVAIL


La pandémie continue de faire des ravages sur l'emploi dans le monde et un retour aux niveaux d'avant la crise sanitaire pourrait prendre des années, a affirmé l'ONU.


L'Organisation internationale du Travail (OIT) prévoit désormais un déficit global en heures travaillées équivalent à 52 millions d'emplois à temps plein par rapport au quatrième trimestre de 2019. C'est deux fois plus que ce qu'elle prévoyait encore en mai 2021.

UNE QUATRIÈME DOSE SERAIT-ELLE INEFFICACE CONTRE OMICRON ?


Quatrième dose ou pas de quatrième dose ? D'après une étude préliminaire en Israël, cette injection supplémentaire élèverait les anticorps à des niveaux encore plus élevés que la troisième dose, mais ne serait pas suffisante pour prévenir les infections face au variant Omicron.


"Nous savons maintenant que le niveau d'anticorps nécessaire pour protéger et ne pas être infecté par Omicron est probablement trop élevé pour un vaccin anti-Covid-19, même s'il s'agit d'un bon vaccin", ont ajouté les chercheurs en maladies infectieuses.


Ces résultats, selon les scientifiques, étaient les premiers du genre au monde. Toutefois, à l'état préliminaire, ils n'ont pas encore été publiés.

LE PIC EST-IL (ENFIN) LÀ ?


Après des semaines de hausse à la suite de l'apparition du variant Omicron, le nombre de nouveaux cas semble marquer le pas en France. Le pic est-il enfin atteint ?

Covid-19 : le pic de la cinquième vague est-il enfin atteint ?

LE CHEF DE L'ONU APPELLE À VACCINER TOUT LE MONDE


Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé lundi lors du Forum économique mondial virtuel de Davos (Suisse) à vacciner tout le monde sur la planète, faute de quoi, selon lui, cette dernière ne sortira pas de la pandémie et de ses variants.


"Les deux dernières années ont démontré une vérité simple, mais brutale : si nous laissons quelqu'un de côté, nous laissons tout le monde de côté", a-t-il déclaré. "Si nous ne parvenons pas à vacciner chaque personne, nous donnons naissance à de nouveaux variants" du virus du Covid-19, "qui se propagent au-delà des frontières et paralysent brutalement la vie quotidienne et les économies", a ajouté le chef de l'ONU.


"Les taux de vaccination dans les pays à revenu élevé sont – honteusement – sept fois plus élevés que dans les pays africains. Nous avons besoin d'équité en matière de vaccins, maintenant", a-t-il martelé.

CANADA

LE RHUME PEUT-IL PROTÉGER DU COVID-19 ?


Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Imperial College de Londres, les personnes infectées par un banal rhume développeraient une immunité performante contre le Covid-19. Se basant sur les tests de 52 personnes, toutes en contact avec un positif au virus, les scientifiques ont réalisé que celles n'ayant pas contracté le Covid avaient un taux de cellules T - ces cellules sécrétées par l'organisme lorsqu'il est infecté - bien plus élevé que les autres. 


"Notre étude fournit la preuve la plus claire à ce jour que les cellules T induites par les coronavirus du rhume jouent un rôle protecteur contre l’infection au SARS-CoV-2", a déclaré le professeur Ajit Lalvani, coauteur de l’étude.


Cette découverte pourrait permettre la mise au point de nouveaux vaccins plus efficaces contre certains variants, notamment Omicron, assument les chercheurs.

HAUSSE DE LA CONSOMMATION D'ALCOOL AU ROYAUME-UNI AVEC LA PANDÉMIE 


Le nombre de Britanniques avec une consommation d'alcool considérée comme dangereuse a fortement augmenté depuis le début de la pandémie, selon des chiffres gouvernementaux publiés lundi, faisant craindre des habitudes ancrées pour longtemps. 


Sur la base d'un échantillon de 1.700 personnes, 18,1% des adultes - représentant près de huit millions de personnes - étaient sujets en octobre 2021 à une telle consommation lors des trois mois précédents. Cela ne concernait que 11,9% de la population adulte - soit environ cinq millions de personnes- en octobre 2019, et 12,4% - six millions de personnes - en février 2020, juste avant les premiers confinements en Europe. 

LE CANADA AUTORISE LE PAXLOVID


Le ministère canadien de la Santé a annoncé qu'il autorisait l'utilisation du traitement viral anti-Covid de Pfizer, commercialisé sous le nom de Paxlovid, d'après un communiqué. 


Ce médicament antiviral pourra être administré aux "adultes atteints d'une forme légère ou modérée de Covid-19 présentant un risque élevé d'évolution vers une maladie grave, notamment un risque d'hospitalisation ou de décès", est-il indiqué.

ROYAUME-UNI : UN PEU MOINS DE 85.000 CAS EN 24H


Ces dernières 24 heures, le Royaume-Uni a signalé 84.429 nouveaux cas et 85 décès supplémentaires, selon les dernières données du tableau de bord du gouvernement britannique.

CONFINEMENT LEVÉ AU DANEMARK


Alors que le nombre de cas explose au Danemark, le pays nordique a décidé de rouvrir ses cinémas, musées et institutions culturelles, fermés depuis un mois comme le rappelle Reuters. Ces dernières 24 h, le Danemark a enregistré 28.780 nouveaux cas et le nombre d'hospitalisations liées au coronavirus est passé à 802, le plus élevé en un an.

LES VÉRIFS


Le patron LaREM à l’Assemblée a avancé par deux fois que près de 85.000 personnes avaient reçu une première dose de vaccin pour la seule journée du vendredi 14 janvier. Un bilan nettement plus bas a été communiqué par le ministère de la Santé.

Y a-t-il vraiment eu 85.000 primo-injections réalisées vendredi ?

URSULA VON DER LEYEN CAS CONTACT


Sur Twitter, la présidente de la Commission européenne a indiqué qu'elle était cas contact de son chauffeur testé positif. Elle ne participera donc pas à la séance plénière du Parlement européen et n'assisterait pas à l'hommage rendu à David Sassoli, le président du Parlement européen, décédé lundi dernier.

MODERNA : RAPPEL COVID/GRIPPE "PAS AVANT L'AUTOMNE 2023"


Moderna estime pouvoir offrir sa dose de rappel annuel à la fois contre le Covid-19, la grippe et le VRS (virus respiratoire syncytial, infectant les poumons et les voies respiratoires) "dans le meilleur des cas à l'automne 2023", a déclaré aujourd'hui son directeur général.


"Dans le meilleur des cas, ce sera à l'automne 2023. Je ne pense pas que ce sera dans tous les pays, mais nous sommes convaincus que c'est possible dans certains pays l'année prochaine", a déclaré Stéphane Bancel, le directeur général du laboratoire qui fabrique l'un des deux vaccins anti-Covid-19 les plus efficaces et basés sur la technologie de l'ARN messager.

TRAITEMENT PFIZER DANS LES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES


Novasep et son usine béarnaise de Mourenx, dans les Pyrénées-Atlantiques, produira le principe actif de la pilule anti-covid de Pfizer, le Paxlovid, à compter du 3e trimestre 2022, a annoncé le PDG du façonnier français. "Dans un premier temps, c’est le seul site de Novasep qui va se focaliser sur la fabrication du principe actif, mais on verra en fonction des volumes si on a besoin de l'étendre à d'autres sites", a ajouté le PDG qui compte recruter 40 salariés supplémentaires. 


Le géant pharmaceutique Pfizer a annoncé qu'il prévoyait d'investir plus de 520 millions d'euros en France au cours des cinq prochaines années pour "soutenir la production et la recherche en France".

ISRAËL


Jusqu'à la semaine dernière, la période d'isolement était de 10 jours, mais voilà qu'elle se raccourcit de plus en plus. Ce lundi, le ministère israélien de la Santé a déclaré que la période d’isolement obligatoire pour tous les positifs au Covid-19 serait de cinq jours et non plus de sept, après une première réduction la semaine dernière, à condition qu’ils soient asymptomatiques. Toutefois, pour mettre fin à l'isolement, un test antigénique négatif est requis, a indiqué le ministère.

DJOKOVIC 


Le N.1 mondial de tennis est arrivé à Belgrade, ce lundi, après avoir été expulsé d’Australie, un épilogue d’une longue saga autour de son statut vaccinal qui le prive de l’Open d’Australie.

PAXLOVID, QUÈSAKO ?


Le laboratoire américain vient d'annoncer que le principe actif de sa pilule anti-Covid sera en partie produit par le français Novasep dès cet été. Que sait-on de ce traitement ?

3 choses à savoir sur le Paxlovid, la pilule anti-Covid de Pfizer produite en partie en France

VOTRE PASS EN PORTE-CLÉS


Le porte-clés pass sanitaire, et bientôt sans doute pass vaccinal, s'adresse en priorité à ceux qui ne disposent pas d'un smartphone. Cette idée, on la doit à un commerçant d'Aubusson, dans la Creuse.

Et si votre pass sanitaire devenait un porte-clés ?

BIENTÔT DES PREMIÈRES DONNÉES SUR LA DOSE ANTI-OMICRON DE MODERNA ?


"Le vaccin est en cours de finition... Il devrait être en développement clinique dans les semaines à venir. Nous espérons avoir d'ici mars des données à partager avec les régulateurs pour déterminer les prochaines étapes", a déclaré Stéphane Bancel, le PDG de Moderna, lors du Davos du Forum économique mondial.


Plus tôt, ce mois de janvier, le PDG de Moderna avait déclaré que les gens pourraient avoir besoin d'un quatrième vaccin à l'automne 2022, en raison de l'efficacité moindre des boosters contre le Covid-19 au fil des mois.

GRÈCE


Les mesures s'accélèrent en Grèce. Les personnes âgées de 60 ans et plus, non-vaccinées, sont passibles d'une amende de 50 € (57 $) ce mois de janvier. À partir de février, le montant passera à 100 € (114 $) par mois. La décision a été prise car "neuf décès sur dix dus au coronavirus concernent cette tranche d’âge", a expliqué le porte-parole du gouvernement, Yannis Economou.


La Grèce a la septième population la plus âgée au monde, selon le Population Reference Bureau basé aux États-Unis.

NOVAVAX


La Haute autorité de santé a autorisé un cinquième vaccin en France : celui de Novavax. Disponible au mois de février et sans ARN messager, pourra-t-il convaincre les réfractaires ?

Covid-19 : sans ARN messager, le vaccin Novavax peut-il convaincre les réticents ?

PORT DU MASQUE DE NOUVEAU OBLIGATOIRE À PARIS


À compter de ce lundi, le port du masque redevient obligatoire dans la capitale. En extérieur, et dans certaines circonstances.

Covid-19 : à Paris, le masque à nouveau obligatoire en extérieur dans certaines circonstances

LA CAN TOUCHÉE PAR LE COVID 


Avant même le premier match de leur équipe dans la Coupe d'Afrique des Nations, Les deux stars gabonaises Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina vont devoir quitter leur sélection, car positifs au Covid-19. 


Chacun va rentrre dans leurs clubs respectifs, Arsenal et Nice, a annoncé leur sélectionneur Patrice Neveu. Aubameyang et Lemina ont été testés positifs à quatre jours du premier match du Gabon à la CAN. Ils ont manqué les deux premiers matches de leur équipe, contre les Comores (victoire 1-0) le 10 janvier et le Ghana (1-1) quatre jours plus tard.

RETOUR A LA CASE DÉPART


Alors l'Open d'Australie débute à Melbourne, Novak Djokovic est bien de retour à Belgrade, en Serbie, ce lundi, après avoir été expulsé du pays suite à un statut vaccinal qui n'était pas en règle. 


Cette expulsion vient conclure un long bras de fer entre le joueur qui n'a jamais caché son scepticisme contre les vaccins et les autorités australiennes qui affirmaient que sa présence sur l'île-continent pourrait souffler sur les braises du mouvement anti-vax.


Malgré des dizaines de fans qui s'étaient massés devant l'aéroport pour accueillir leur idole, le Serbe de 34 ans aurait immédiatement quitté l'infrastructure par une porte dérobée.

UN MILLIARD ET DEMI D'EUROS


C'est ce que devrait coûter en janvier à l'État le large accès au dépistage du Covid-19, a estimé le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt. En effet, en cas de statut vaccinal en règle, le test de dépistage est financé par la sécurité sociale et fait l'objet de compensations par l'État. 


"Nous avons dépensé plus d'un milliard d'euros pour les tests au mois de décembre dernier avec 28 millions de tests, et je pense que nous dépenserons un peu plus d'un milliard et demi d'euros au mois de janvier", a ainsi précisé le ministre sur l'antenne de Sud Radio.


Entamée en décembre, la vague causée par le variant Omicron a entraîné une ruée vers les dépistages au Covid-19, qu'il s'agisse des tests PCR, des tests antigéniques ou des autotests.

PARIS MASQUÉ 


La préfecture de Police de Paris a repris un arrêté afin de préciser en quelles circonstances le port du masque était obligatoire sur le territoire parisien. Cette mesure doit être notamment appliquée sur les marchés et les brocantes, dans tous les rassemblements de plus de 10 personnes, aux abords des gares ou encore des établissements scolaires.

AGRESSION LORS D'UNE MANIF ANTI-PASS


Samedi, lors d'une manifestation anti-pass organisée par Florian Philippot, une équipe de journalistes et les agents de sécurité qui les accompagnaient ont été agressés par au moins une cinquantaine de personnes, identifiées comme d'extrême droite par les journalistes. 


La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a dénoncé lundi sur Twitter des "violences intolérables" tandis que Florian Philippot a "condamné totalement" l'agression ce matin sur CNEWS. "Il y a eu une petite défaillance manifestement, temporaire" de la sécurité, a assuré le candidat pro-Frexit à la présidentielle.

SAISINE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL


Une soixantaine de députés de tous bords emmenés par le groupe France insoumise ont saisi lundi le Conseil Constitutionnel contre le projet de loi instituant le pass vaccinal adopté dimanche par le Parlement.


Déjà annoncé dans l'hémicycle, ce recours visant la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal a reçu le soutien des députés du groupe de la Gauche démocratique et républicaine, de 13 députés Libertés et Territoires, six députés UDI, deux députés du groupe socialiste (Régis Juanico et Jérôme Lambert) et un député LR (Xavier Breton), selon LFI.  


Si la saisine rappelle "l'importance de la vaccination", elle estime que les effets de cette "obligation vaccinale déguisée" pour freiner la propagation de l'épidémie n'ont pas été démontrés. Le recours vise également l'extension du pass vaccinal aux mineurs âgés de 16 à 18 ans et son utilisation pour subordonner l'accès aux transports inter-régionaux. 

PAS DE BILLET POUR LES JO


En raison d'une situation épidémique "compliquée", le comité d'organisation des JO d'hiver de Pékin, qui doivent se tenir du 4 au 20 février, a annoncé que la vente de tickets au grand public était annulée. Le CIO a toutefois promis d'accueillir des spectateurs sur invitation.


Il était jusqu'ici prévu que les personnes résidant en Chine puissent acheter des billets et assister aux Jeux (4-20 février). Les spectateurs venant de l'étranger n'avaient déjà aucun moyen d'assister aux compétitions.


Le comité d'organisation n'a pas précisé comment ces personnes seront sélectionnées ni si elles devront effectuer une quarantaine avant de se rendre dans les stades et au bord des pistes de ski.

RAVAGES SUR L'EMPLOI


Dans un rapport sur les tendances 2022 liées au travail et publié ce lundi, l'Organisation international du Travail a revu en forte baisse ses prévisions de reprise du marché du travail cette année, notamment à cause de l'impact des variants Delta et Omicron. 


Selon cette institution spécialisée de l'ONU, la pandémie de Covid-19 continue de faire des ravages sur l'emploi dans le monde et un retour aux niveaux d'avant la crise sanitaire pourrait finalement prendre des années.


Elle prévoit désormais un déficit global en heures travaillées équivalent à 52 millions d’emplois à temps plein par rapport au quatrième trimestre de 2019. C'est deux fois plus que ce que l'organisation onusienne prévoyait encore en mai 2021.

Infos précédentes

Face au rebond épidémique, la France a annoncé jeudi un renforcement des mesures pour la vaccination et le pass sanitaire, sans envisager à ce stade "ni confinement, ni couvre-feu". La dose de rappel de vaccin anti-Covid, actuellement accessible aux plus de 65 ans, sera ouverte à tous les adultes dès samedi.

À compter du 15 janvier 2022, en l'absence de rappel, le pass sanitaire sera invalide sept mois après la dernière injection. Quant à la durée de validité des tests négatifs, ouvrant droit au pass, elle sera ramenée à 24 heures (au lieu de 72 heures).

Toute l'info sur

Un pass vaccinal pour lutter contre le Covid-19

Ces mesures suffiront-elles ? Un nouveau variant du Covid-19, dit B.1.1.529, potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, a été détecté en Afrique du Sud, qui voit les signes d'une nouvelle vague. A ce stade, les scientifiques sud-africains ne sont pas certains de l'efficacité des vaccins existants contre ce nouveau variant. 

Retrouvez dans le fil ci-dessus les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et ses conséquences.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Un patient atteint de pneumothorax s'est-il vu refuser le droit d'être opéré parce qu'il était non-vacciné ?

Faut-il que je paye le raccordement à la fibre de mon domicile ? Le 20H vous répond

Le protocole sanitaire de rentrée annoncé... depuis Ibiza : Jean-Michel Blanquer sous le feu des critiques

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.