EN DIRECT - Le variant Omicron présente "un risque très élevé" au niveau mondial, selon l'OMS

EN DIRECT - Le variant Omicron présente "un risque très élevé" au niveau mondial, selon l'OMS

CORONAVIRUS - Le nouveau variant Omicron du coronavirus présente "un risque très élevé" au niveau mondial a mis en garde l'OMS lundi, tout en soulignant les nombreuses incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant. Suivez les dernières infos.

Live

OMICRON POSE UN RISQUE MONDIALE "TRÈS ÉLEVÉ"


Le variant Omicron est susceptible de se propager à l'échelle internationale, posant un risque mondial "très élevé" où les poussées de Covid-19 pourraient avoir de "graves conséquences" dans certaines régions, a déclaré ce matin l'Organisation mondiale de la santé (OMS), d'après le Guardian.


L'agence des Nations Unies, dans des conseils techniques à ses 194 États membres, les a exhortés à accélérer la vaccination des groupes hautement prioritaires et à "s'assurer que des plans d'atténuation sont en place" pour maintenir les services de santé essentiels.


"Omicron a un nombre sans précédent de mutations de pointe, dont certaines sont préoccupantes pour leur impact potentiel sur la trajectoire de la pandémie", a déclaré l'OMS. "Le risque global global lié à la nouvelle variante préoccupante Omicron est évalué comme très élevé."


"Des cas et des infections de Covid -19 sont attendus chez les personnes vaccinées, bien que dans une proportion faible et prévisible", a ajouté Reuters. Pour l'instant, "aucun décès associé au variant Omicron n'a été rapporté."

EMMANUEL MACRON A REÇU SA DOSE DE RAPPEL


Alors que la campagne s'est ouverte à tous les adultes ce 27 novembre, le président de la République, âgé de 43 ans, a lui-même reçu un rappel vaccinal ce week-end.

8 CAS POTENTIELS EN FRANCE


Huit cas possibles du variant Omicron ont été détectés sur le territoire, annonce la Direction générale de la Santé. "Le séquençage des prélèvements de ces patients est priorisé ou en cours d’organisation afin de disposer d’une confirmation diagnostique dans les meilleurs délais", précise la DGS.

L'AFRIQUE DU SUD DEVRAIT PASSER LES 10.000 CONTAMINATIONS DUES AU VARIANT OMICRON


Ce lundi, l'Afrique du Sud devrait passer les 10.000 contaminations quotidiennes du variant Omicron cette semaine, a alerté les autorités du pays. La semaine dernière, c'est en Afrique du Sud que le variant a été détecté pour la première fois;

URSULA VON DER LEYEN : "NOUS PRENONS OMICRON TRÈS AU SÉRIEUX"


Le variant Omicron du coronavirus Covid-19 se répand comme une traînée de poudre, et est déjà détecté dans plusieurs pays européens. L'Union européenne se met alors sur le pied de guerre pour lutter contre Omicron.


"Nous prenons le variant Omicron très au sérieux. Nous savons que nous sommes dans une course contre le temps, a appuyé, ce lundi, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Les scientifiques et les laboratoires ont besoin de deux à trois semaines pour avoir une image complète du variant."


"Notre plus priorité, c'est de vacciner, vacciner, vacciner. Booster, booster, booster autant que possible", a-t-elle ajouté.

AUSTRALIE : LE PAYS SUSPEND LA RÉOUVERTURE DE SES FRONTIÈRES

 

Ce lundi, l'Australie a décidé de suspendre son projet de réouverture des frontières aux étudiants et aux travailleurs qualifiés, invoquant les incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant Omicron. 


Le Premier ministre Scott Morrison a déclaré que la réouverture n'aura pas lieu le 1er décembre comme prévu, qualifiant ce report de "nécessaire et temporaire".


A ce jour, le pays a détecté 4 cas du variant parmi les voyageurs qui se sont rendus à Sydney à bord d'un vol de Singapore Airlines dimanche.

TOURISME : DES PERTES EVALUÉES À 2000 MILLIARDS DE DOLLARS EN 2021


Selon l'Organisation mondiale du tourisme, les pertes du secteur atteindront cette année un niveau similaire à celui de 2020. De nouvelles restrictions sanitaires face au variant Omicron laissent craindre de nouveaux "dégâts économiques".

Les pertes du tourisme évaluées à 2000 milliards de dollars en 2021

CATHERINE HILL : "ON EST DÉJÀ DANS UNE SITUATION PAS PARTICULIÈREMENT BONNE"


"Les risques augmentent tous les jours avec le variant Delta. On est déjà dans une situation pas particulièrement bonne. Peut-être que le variant Omicron est plus contagieux mais qu'il donne des maladies beaucoup moins graves ? Pour l'instant, on ne sait pas, donc on ne peut rien dire", souligne Catherine Hill, épidémiologiste et biostatisticienne, sur le plateau de LCI ce lundi matin.

LE POINT SUR LE VARIANT OMICRON

PAYS-BAS : UN COUPLE ARRÊTÉ POUR AVOIR FUI "UN HÔTEL COVID" 


Le couple arrêté était pensionnaire d'un "hôtel Covid" où 13 passagers arrivés d'Afrique du Sud et porteurs du variant Omicron ont été placés en quarantaine.

Variant Omicron : un couple arrêté dans un avion au Pays-Bas pour avoir fui un "hôtel Covid"

PORTUGAL : 13 NOUVEAUX CAS DU VARIANT OMICRON 


Le Portugal a détecté 13 cas du nouveau variant du coronavirus Omicron – tous liés à des joueurs et des membres du personnel de l'équipe de football de Lisbonne Belenenses, a déclaré l'autorité sanitaire DGS selon Reuters.


Leur dernier match avait eu lieu samedi contre l'équipe de Benfica.

LE LABORATOIRE EUROFINS LANCE UN TEST PCR RAPIDE POUR DÉTECTER LE VARIANT OMICRON


Le laboratoire Eurofins Technologies a annoncé, vendredi, le lancement de tests PCR pour la détection rapide du variant Omicron. Le GSD NovaType Select est un ensemble de tests RT-PCR pour détecter spécifiquement les mutations dans le génome du SARS-CoV-2 en environ 1 heure, beaucoup plus rapidement que les méthodes de séquençage du génome.  Il peut ainsi différencier le variant Omicron du variant Delta et peut être utilisé comme test de dépistage à grande échelle.

OMICRON POSE UN RISQUE MONDIALE "TRÈS ÉLEVÉ"


Le variant Omicron est susceptible de se propager à l'échelle internationale, posant un risque mondial "très élevé" où les poussées de Covid-19 pourraient avoir de "graves conséquences" dans certaines régions, a déclaré ce matin l'Organisation mondiale de la santé (OMS), d'après le Guardian.


L'agence des Nations Unies, dans des conseils techniques à ses 194 États membres, les a exhortés à accélérer la vaccination des groupes hautement prioritaires et à "s'assurer que des plans d'atténuation sont en place" pour maintenir les services de santé essentiels.


"Omicron a un nombre sans précédent de mutations de pointe, dont certaines sont préoccupantes pour leur impact potentiel sur la trajectoire de la pandémie", a déclaré l'OMS. "Le risque global global lié à la nouvelle variante préoccupante Omicron est évalué comme très élevé."


"Des cas et des infections de Covid -19 sont attendus chez les personnes vaccinées, bien que dans une proportion faible et prévisible", a ajouté Reuters. Pour l'instant, "aucun décès associé au variant Omicron n'a été rapporté."

NICOLA STURGEON : "C'EST LE MOMENT D'ÊTRE PLUS VIGILANT"


Après la découverte de 6 nouveaux cas du variant Omicron en Ecosse, la première ministre Nicola Sturgeon, qui est attendue à l'ouverture de la conférence du parti national écossais, devrait avertir les Ecossais à redoubler d'efforts contre le Covid-19, d'après le Guardian.


"Il y a de grands et très réels défis à venir au cours des mois d'hiver. Les cas augmentent dans les pays qui nous entourent. Nous savons que le temps plus froid, nous obligeant à rester à l'intérieur, associé à une socialisation festive, créera des opportunités accrues de propagation du virus.


Et, plus grave encore, le variant Omicron suscite de vives inquiétudes ici et dans le monde entier. Nous ne devons donc pas baisser la garde. C'est le moment d'être plus vigilant, pas moins", s'apprête à dire Nicola Sturgeon, selon le journal britannique qui a reçu le discours de la première ministre.

SIX NOUVEAUX CAS DU VARIANT OMICRON EN ECOSSE


Six nouveaux cas du variant Omicron ont été détectés en Ecosse, ce lundi, rapporte la BBC. D'après les autorités, quatre contaminations ont été relevées au Lanarkshire et deux autres dans la région du Grand Glasgow et de la Clyde.

ETATS-UNIS : DEUX SEMAINES POUR AVOIR DES INFORMATIONS SUR OMICRON


Le plus haut responsable américain des maladies infectieuses, le Dr Anthony Fauci, a déclaré au président Joe Biden qu'il faudrait environ deux semaines pour avoir des informations définitives sur le nouveau variant Omicron et a averti que les États-Unis avaient "le potentiel d'entrer dans une cinquième vague" d'infections dues au Covid-19.

PROCOLE SANITAIRE RENFORCÉ EN EUROPE FACE AU VARIANT OMICRON


Ce lundi matin sur France Inter, Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, a annoncé la "mise en place d'un protocole sanitaire extrêmement renforcé" au niveau européen, très prochainement. "On ne peut pas vivre à 100% de suspension des vols, mais il faut qu'il y ait un protocole très strict de tests, d'isolement pour toutes les personnes qui reviennent de ces pays à fort risque."


"Pour l'instant, aujourd'hui, on exige un test de 24h pour être le plus rigoureux possible. On va voir en européen si on doit adapter ce dispositif face à ce variant."

LA FERMETURE DES FRONTIÈRES "PERMETTRAIT DE GAGNER DEUX SEMAINES"


Invité d'Europe 1 lundi, le candidat à l'investiture LR Philippe Juvin juge que la fermeture des frontières est une des mesures pour se prémunir du variant Omicron. "Ce n'est pas parfait, ça ne marche pas à tous les coups. C'est même très poreux, mais ça permettrait, et c'est le Centre européen de contrôle des maladies qui l'a écrit, de gagner probablement deux semaines", a expliqué t chef des Urgences de l'Hôpital européen Georges-Pompidou (AP-HP) à Paris. 


Il s'est dit ainsi "favorable" à une fermeture des frontières "ou au moins un contrôle extrêmement dur, comme le font les Britanniques". Pendant les deux semaines, il a appelé "à vacciner à toute vitesse" et "à séquencer massivement".

EMMANUEL MACRON A REÇU SA DOSE DE RAPPEL


Alors que la campagne s'est ouverte à tous les adultes ce 27 novembre, le président de la République, âgé de 43 ans, a lui-même reçu un rappel vaccinal ce week-end.

JUVIN POUSSE "L'ACCÉLÉRATION" DE LA VACCINATION 3E DOSE


"Ce ne sera pas, on l'espère, une résistance totale (du variant Omicron) au vaccin. Il faut prendre le temps qui nous est donnés pour accélérer la vaccination de troisième dose", a appelé sur Europe 1 Philippe Juvin, candidat à l'investiture LR et chef des Urgences de l'Hôpital européen Georges-Pompidou (AP-HP) à Paris. "Le gouvernement a bien fait de passer à la troisième dose pour tous. Ça fait plusieurs semaines que je le demandais. Là aussi, on a perdu du temps, mais il faut rattraper le temps et vacciner à toute vitesse."

LE VARIANT OMICRON, "LE PLUS MODIFIÉ PAR RAPPORT" AU VIRUS INITIAL


"Il y a des éléments d'inquiétudes", a estimé sur Europe 1 Philippe Juvin, candidat à l'investiture LR et chef des Urgences de l'Hôpital européen Georges-Pompidou (AP-HP) à Paris. "Au plan pratique, on ne sait pas si le variant est résistant au vaccin, s'il est plus agressif ou s'il est plus transmissible. Toutefois, il y a des arguments pour penser qu'il est un peu tout ça."


"C'est le variant qui a le plus été modifié par rapport à la forme naturelle depuis l'apparition de l'épidémie", a expliqué la maire de la Garenne-Colombes. "Il y a une trentaine de modifications de sa structure. Trente, c'est considérable. Un papier publié dans le journal américain Nature en septembre qui travaillait sur un variant synthétique avec 20 modifications. Sur les 20 modifications, on s'apercevait que le variant était devenu résistant au vaccin. Notre inquiétude, c'est la résistance au vaccin."

INDE : DE NOUVELLES RÈGLES DE VOYAGE


Compte tenu du développement du variant Omicron, l'Inde a annoncé que de nouvelles règles de voyage entreront en vigueur à partir du 1er décembre.


Selon les autorités, rapporté par Reuters, tous les voyageurs entrants en provenance de "pays à risque" devront obligatoirement subir des tests après leur arrivée. De plus, 5 % des voyageurs en provenance de pays ne faisant pas partie de la catégorie "à risque" seront testés de manière aléatoire.

BAYOU DÉFEND LA LEVÉE DES BREVETS "POUR SOIGNER LE RESTE DU MONDE"


"Il est temps de libérer les brevets", a défendu Julien Bayou, secrétaire national d'EELV, invité de Public Sénat lundi. "Si vous avez des populations immunodéprimées en Afrique du Sud, les variants se développent là-bas. On n'est pas étanche. (...) Il y a un lien entre la santé des humains à travers la planète", a-t-il affirmé. Jugeant le vaccin "amorti", "il est temps de permettre la production massive de vaccins génériques pour enfin soigner le reste du monde".

JADOT APPELLE À "RETROUVER UNE DISCIPLINE COLLECTIVE"


Invité de RTL lundi, le candidat EELV Yannick Jadot a appelé à ne "pas céder à la panique" face au variant Omicron. "Incontestablement, il faut retrouver de la discipline collective sur les gestes barrière. Ces dernières semaines, on a toutes et tous baissé un peu la garde. On voit les gens se resserrer des mains, potentiellement se faire la bise, ne pas porter les masques", a-t-il expliqué. 


Pour lutter contre le regain épidémique, le député européen a indiqué qu'il fallait mettre des capteurs de CO2 "partout", des tests gratuits et une campagne de vaccination "pour celles et ceux qui ont encore des doutes". Il a rappelé son combat pour la levée des brevets des vaccins. "Nous ne sortirons pas de cette pandémie tant que le monde ne sera pas vacciné", a-t-il répété. 

QUE SAIT-ON SUR LE VARIANT OMICRON ?


Dans une mise à jour de ce que l'on sait sur le variant publiée hier, l'OMS ne rapporte "actuellement aucune information suggérant que les symptômes associés à Omicron soient différents de ceux d'autres variants", mais reconnait une hausse des "des taux d'hospitalisation en Afrique du Sud" depuis l'arrivée du variant.


"Les infections initialement signalées concernaient des étudiants universitaires - des individus plus jeunes qui ont tendance à avoir une maladie plus bénigne - mais il faudra plusieurs jours à plusieurs semaines pour comprendre le niveau de gravité", continue l'organisation.


Par ailleurs, "des preuves préliminaires suggèrent qu'il peut y avoir un risque accru de réinfection avec Omicron", souligne l'organisation qui attend d'autres informations sur le sujet dans les semaines à venir.

PASS SANITAIRE : LA VALIDITÉ DES TESTS PCR RÉDUITE À 24H CE LUNDI


Les  Français, qui ne seraient pas vaccinés double dose, devront désormais réaliser ces tests quotidiennement pouvoir continuer d'accéder, passé cette date, au pass sanitaire.

LES PHILIPPINES REPORTENT LA RÉOUVERTURE DE LEURS FRONTIÈRES


Alors que les Philippines entament une importante campagne de vaccination sur 3 jours, le pays a suspendu son projet de réouverture des frontières aux touristes entièrement vaccinés au 1er décembre. Les autorités veulent empêcher toute entrée du nouveau variant de coronavirus dans le pays dont la population est peu vaccinée.


Les Philippines ont enregistré 2,8 millions d'infections depuis le début de la pandémie et 48.000 morts.

RÉUNION DES MINISTRES DE LA SANTÉ DU G7 


Les ministres de la Santé de la France, des Etats-Unis, du Canada, d'Allemagne, d'Italie, du Japon et du Royaume-Uni se retrouveront ce lundi à Londres "pour discuter de l'évolution de la situation sur Omicron", lors d'une "réunion d'urgence", a annoncé Londres, à la tête de la présidence tournante du G7.

SINGAPOUR ET LA MALAISIE ROUVRENT LEUR FRONTIÈRE


Singapour et la Malaisie ont rouvert leur frontière terrestre, l'une des plus fréquentées au monde, permettant aux voyageurs vaccinés de faire la traversée après près de deux ans de fermeture en raison de la pandémie de Covid-19, rapporte Reuters. Ces visiteurs n'auront pas à se soumettre à une quarantaine.

COMMENT CONTRER LE VARIANT OMICRON ?


Face au nouveau variant Omicron, le gouvernement annonce que toute personne cas contact d'un patient touché devra à nouveau observer une quarantaine. Nous ne sommes pas le seul pays à mettre en place de nouvelles restrictions.

Covid-19 : comment contrer le nouveau variant Omicron

PHILIPPINES : OBJECTIF 9 MILLIONS DE PERSONNES VACCINÉES EN 3 JOURS


Les Philippines ont lancé une campagne ambitieuse pour vacciner neuf millions de personnes contre Covid-19 sur trois jours, rapporte Reuters, déployant des forces de sécurité et utilisant des dizaines de milliers de volontaires pour aider à administrer le programme.


Trois millions de vaccinations par jour, c'est près de quatre fois la moyenne des 829 000 injections quotidiennes en novembre. Un responsable a déclaré que la nouvelle de la variante Omicron rendait la campagne encore plus vitale.


Pour l'instant, environ 35,6 millions de personnes ont été complètement vaccinées, soit un tiers de ses 110 millions d'habitants. Le pays vise à vacciner 54 millions de personnes d'ici fin 2021 et 77 millions d'ici mars prochain.

POUR L'INSTANT, OÙ LE VARIANT OMICRON A-T-IL ÉTÉ DÉTECTÉ ?


Ce lundi matin, le variant Omicron, découvert la semaine dernière, a été détecté dans au moins 12 pays, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark, Israël, le Canada, Hong Kong, l'Australie et l'Afrique du Sud.


En France, huit cas pourraient être des contaminations dues à ce variant.


Mais il faudra "plusieurs semaines" pour comprendre le niveau de transmissibilité et de virulence du nouveau variant, a souligné vendredi l'OMS. 

LE JAPON REFERME SES FRONTIERES


Pour lutter contre la propagation du nouveau variant Omicron, le Japon referme ses frontières à tous les visiteurs étrangers a annoncé le premier ministre Fumio Kishida ce lundi.


La mesure sera effective dès mardi 30 novembre, soit trois semaines seulement après avoir assoupli certaines restrictions pour permettre l'entrée des voyageurs d'affaires, des étudiants et des stagiaires étrangers.

PASS SANITAIRE, SALVATEUR POUR L'UNION EUROPEENNE


L'utilisation généralisée des certificats COVID-19 et le déploiement réussi des vaccins ont aidé le tourisme dans l'Union européenne à se remettre plus rapidement de la pandémie de coronavirus qu'ailleurs dans le monde au troisième trimestre 2021, selon un rapport de l'ONU publié ce lundi.


Les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 58% dans le monde entre juillet et septembre par rapport à la même période en 2020, selon le baromètre de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, bien que ce chiffre soit inférieur de 64% à la même période pré-pandémique en 2019. 


L'Europe a donc enregistré la meilleure performance relative sur cette période selon l'étude, avec des arrivées internationales en baisse de 53 % par rapport à la même saison estivale en 2019.

LE TOURISME VICTIME DE LA PANDEMIE


Le secteur touristique mondial devrait perdre 2 000 milliards de dollars cette année sous l'effet des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui juge la reprise de l'activité "lente" et "fragile".


Cette estimation, similaire aux pertes essuyées en 2020, survient alors que le variant Omicron, détecté pour la première fois en Afrique du Sud, se propage dans le monde entier.

FUITE DE QUARANTAINE AUX PAYS-BAS


La gendarmerie néerlandaise a annoncé dimanche soir avoir arrêté dans un avion à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol un couple ayant "fui" un hôtel où des passagers positifs au Covid-19 venus d'Afrique du Sud avaient été placés en quarantaine.


"Les arrestations ont eu lieu alors que l'avion s'apprêtait à décoller", a indiqué la maréchaussée royale (gendarmerie) sur Twitter, ajoutant que le couple avait été remis aux autorités sanitaires.

ÉDUCATION


 De nouvelles règles entrent en vigueur lundi à l'école primaire et au collège. Objectif : limiter le nombre de classes fermées alors que le Covid-19 gagne de nouveau du terrain en France.

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

CANADA


Omicron n'a pas de frontières : le Canada annonce ses deux premiers cas du variant du coronavirus.

RIPOSTE


Face au nouveau variant Omicron, le gouvernement annonce que toute personne cas contact d'un patient touché devra à nouveau observer une quarantaine. Nous ne sommes pas le seul pays à mettre en place de nouvelles restrictions.

8 CAS POTENTIELS EN FRANCE


Huit cas possibles du variant Omicron ont été détectés sur le territoire, annonce la Direction générale de la Santé. "Le séquençage des prélèvements de ces patients est priorisé ou en cours d’organisation afin de disposer d’une confirmation diagnostique dans les meilleurs délais", précise la DGS.

OMICRON EN SUISSE


Les autorités sanitaires suisses ont annoncé dimanche la découverte d'un "premier cas probable" du variant Omicron du coronavirus en Suisse sur une personne revenue d'Afrique du Sud.


"Premier cas probable du variant Omicron en Suisse chez une personne revenue d'Afrique du Sud il y a environ une semaine. Le séquençage apportera des certitudes dans les jours à venir", a indiqué l'Office fédéral de la santé, dans un tweet.

AFRIQUE DU SUD


Le président Cyril Ramaphosa a appelé dimanche soir les pays ayant imposé des restrictions de voyage aux Sud-Africains, après la détection d'un nouveau variant du coronavirus, à leur "levée immédiate et urgente", les jugeant dépourvues de "justification scientifique".


Il s'est dit "profondément déçu" par ces fermetures de frontières "complètement injustifiées" et qui représentent une forme de "discrimination à l'égard de notre pays" et des pays voisins affectés par les mêmes mesures, lors d'une adresse télévisée. 

OMICRON ET SES MUTATIONS


Le variant Omicron du Covid-19 présente beaucoup plus de mutations que le variant Delta, selon une première "image" de ce nouveau variant initialement détecté en Afrique du Sud, réalisée et publiée par le prestigieux hôpital Bambino Gesù de Rome.


Sur cette "image" tridimensionnelle, qui ressemble à une cartographie, "on voit bien que le variant Omicron présente beaucoup plus de mutations que le variant Delta (qui présente déjà en lui-même un grand nombre de mutations), concentrées avant tout dans une zone de la protéine qui interagit avec les cellules humaines", a expliqué l'équipe de chercheurs dans un communiqué paru dimanche.


"Cela ne signifie pas automatiquement que ces variations sont plus dangereuses, simplement que le virus s'est encore adapté à l'espèce humaine en générant un autre variant", précisent les chercheurs. "D'autres études nous diront si cette adaptation est neutre, moins dangereuse ou plus dangereuse".

LA COLERE DU MALAWI


Les restrictions de voyage imposées à l'Afrique australe par de nombreux pays occidentaux après l'annonce de la détection d'un nouveau variant du Covid, baptisé Omicron, relève de "l'afrophobie", a dénoncé dimanche le président du Malawi, Lazarus Chakwera.


M. Chakwera, qui assure actuellement la présidence tournante de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC, seize pays) affirme sur sa page Facebook que les "restrictions unilatérales de voyage imposées aux pays de la SADC par la Grande-Bretagne, l'Union européenne, les Etats-Unis, l'Australie et d'autres n'ont pas lieu d'être". 


"Nous sommes tous inquiets au sujet du nouveau variant du Covid et nous devons remercier les chercheurs sud-africains qui l'ont identifié avant quiconque", déclare le président. "Mais les décisions concernant le Covid doivent s'appuyer sur des faits scientifiques, pas sur de l'afrophobie".

VARIANT OMICRON : "UNE DIZAINE" DE CAS SUSPECTS EN FRANCE


Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué plus tôt que la détection en France du variant Omicron était "très probablement une question d'heures", le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a fait savoir qu'"une dizaine" de cas suspects faisaient actuellement l'objet d'analyses. "On est encore au stade du criblage. On a plusieurs cas possibles. Une dizaine. À ce stade, on est sur des cas possibles", a-t-il déclaré sur CNews. "Ces diagnostics vont être passés au séquençage et on saura dans les prochaines heures s’il y a des cas positifs du variant."

LES CHIFFRES DE L'ÉPIDÉMIE EN FRANCE


Selon les données communiquées par Santé publique France ce dimanche,  9381 personnes sont actuellement hospitalisées, soit 110 de plus que la veille, dont 1632 en soins critiques (+15). 23 décès supplémentaires sont en outre à déplorer. 


31.648 nouveaux cas ont été détectés ces dernières 24 heures, portant la moyenne hebdomadaire à 29.297 cas quotidiens. Un chiffre en hausse de 61% en une semaine.

OMICRON : UNE "COURSE CONTRE LA MONTRE" EST ENGAGÉE


Une "course contre la montre" est engagée pour analyser le nouveau variant Omicron du coronavirus, a déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dimanche à Riga. "Nous savons que nous sommes maintenant engagés dans une course contre la montre", a dit Mme von der Leyen, ajoutant que les fabricants de vaccins avaient besoin de deux à trois semaines pour "avoir une vision complète des caractéristiques des mutations" du virus.

OMICRON : LE MAROC BLOQUE LES VOLS 


Afin de se prémunir du nouveau variant, Rabat suspend pour 2 semaines tous les vols commerciaux vers le royaume. 

LA PRÉSENCE DU VARIANT CONFIRMÉE EN ALLEMAGNE


Cette personne "est complètement vaccinée, a développé des symptômes durant la semaine et pour cette raison a effectué un test" de détection du virus, a-t-il ajouté, précisant que cette personne avait été placée à l'isolement à son domicile. Deux cas suspects avaient été confirmés samedi par les autorités régionales de Bavière, là aussi chez des voyageurs arrivés d'Afrique du Sud à l'aéroport de Munich (sud). Les résultats du séquençage n'ont toutefois pas encore été publiés.

LA PRÉSENCE DU VARIANT CONFIRMÉE EN ALLEMAGNE


Les autorités allemandes ont confirmé dimanche un nouveau cas de contamination au variant Omicron du Covid-19, chez un voyageur arrivé d'Afrique du Sud à l'aéroport de Francfort (ouest). "Le résultat du séquençage complet (du génome) (...) a confirmé le soupçon qu'une personne qui était arrivée le 21 novembre en Allemagne à l’aéroport de Francfort en provenance d'Afrique du Sud, était infectée par (le variant) Omicron", a annoncé le ministère régional des Affaires sociales de Hesse, dans un communiqué.

OMICRON AUX PAYS-BAS


Les Pays-Bas annoncent que 13 passagers arrivés vendredi d'Afrique du Sud sont porteurs du variant Omicron. Sur les 624 passagers des avions qui ont atterri à Schiphol, 61 personnes avaient été testées positives au covid. "L'étude de séquençage, toujours en cours, pourrait encore permettre de découvrir d'autres cas du nouveau variant dans davantage d'échantillons", prévient le RIVM, l'institut de santé national. 

LES SUISSES DISENT OUI À LA LOI AYANT INSTITUÉ LE PASS SANITAIRE


En pleine cinquième vague, les Suisses ont dit oui à la loi Covid ayant permis d'instaurer le pass sanitaire, selon les premières estimations publiées ce dimanche par l'institut de sondage gfs.bern.


Les opposants au pass sanitaire avaient lancé le référendum. Les sondages avaient toujours donné une nette majorité au camp du oui. Seul le parti de la droite populiste UDC, première formation politique du pays, avait appelé à voter contre la loi.

VARIANT OMICRON : L'ANGOLA SUSPEND SES VOLS RÉGIONAUX


L'Angola suspend ses vols régionaux, a annoncé la compagnie nationale aérienne, devenant le premier pays d'Afrique australe à prendre une telle mesure depuis l'annonce de la découverte du variant Omicron par l'Afrique du sud.


La compagnie publique TAAG a annoncé qu'elle suspendait jusqu'à nouvel ordre tous ses vols vers le Mozambique, la Namibie et l'Afrique du Sud à partir de ce dimanche. Cette mesure s'applique conformément à la décision du gouvernement d'interdire temporairement les liaisons aériennes vers le Botswana, l'Eswatini, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l'Afrique du sud et le Zimbabwe, a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Infos précédentes

Face au rebond épidémique, la France a annoncé jeudi un renforcement des mesures pour la vaccination et le pass sanitaire, sans envisager à ce stade "ni confinement, ni couvre-feu". La dose de rappel de vaccin anti-Covid, actuellement accessible aux plus de 65 ans, sera ouverte à tous les adultes dès samedi.

À compter du 15 janvier 2022, en l'absence de rappel, le pass sanitaire sera invalide sept mois après la dernière injection. Quant à la durée de validité des tests négatifs, ouvrant droit au pass, elle sera ramenée à 24 heures (au lieu de 72 heures).

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Ces mesures suffiront-elles ? Un nouveau variant du Covid-19, dit B.1.1.529, potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, a été détecté en Afrique du Sud, qui voit les signes d'une nouvelle vague. A ce stade, les scientifiques sud-africains ne sont pas certains de l'efficacité des vaccins existants contre ce nouveau variant. 

Retrouvez dans le fil ci-dessus les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et ses conséquences.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Manche : quand les Anglais assistent, consternés, à l'arrivée de centaines de migrants sur leurs côtes

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.