EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 cas à nouveau franchi ce mercredi

Covid-19 : reprise de l'épidémie au Royaume-Uni

CORONAVIRUS - Selon les chiffres de Santé Publique France, 6036 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés ce mercredi. Les hospitalisations, elles, sont en léger recul. Suivez notre direct.

Live

PLUS DE 6.000 NOUVEAUX CAS


6.036 cas positifs ont été recensés lors des dernières 24h, selon Santé Publique France. C'est +8% par rapport à mercredi dernier. 


6.465 personnes sont actuellement hospitalisées pour Covid, dont 1026 en soins critiques. Vingt-et-une personnes sont décédées entre hier et aujourd'hui.  

LA REPRISE POST-COVID DOIT ÊTRE PLUS "VERTE"


Une action urgente est nécessaire pour intégrer l'atténuation du changement climatique dans les plans de relance post-Covid, sans quoi les inégalités mondiales en matière de santé vont encore se creuser, exhortent des experts dans un rapport jeudi.

A quelques jours du lancement de la Cop 26, qui démarre le 31 octobre à Glasgow, en Ecosse, un rapport annuel de la revue médicale The Lancet ("The Lancet countdown") analyse 44 indicateurs d'impacts sur la santé directement liés au changement climatique.

NEW-YORK


Après les enseignants et les soignants, tous les métiers des quelque 160.000 employés municipaux de New York seront concernés par une stricte obligation vaccinale à partir du 1er novembre, des policiers aux soldats du feu en passant par les éboueurs.


Mais le patron du principal syndicat de policiers de la ville (NYCPBA), Patrick Lynch, qui avait soutenu la campagne de réélection de Donald Trump à l'été 2020, a immédiatement promis d'attaquer en justice la décision du maire démocrate Bill de Blasio "pour protéger les libertés de nos membres", tout en rappelant qu'il ne s'opposait pas au vaccin.

LES ETATS-UNIS AUTORISENT LE RAPPEL AVEC UN VACCIN DIFFERENT 


L'agence américaine des médicaments a autorisé mercredi l'utilisation d'un vaccin anti-Covid différent pour la dose de rappel que celui utilisé initialement pour l'immunisation, a-t-elle fait savoir dans un communiqué.


La FDA a également autorisé les rappels de vaccins de Johnson & Johnson pour toutes les personnes de 18 et ans et plus, et de Moderna pour certaines catégories de population à risque, notamment les plus âgées.

"PLAN B" PAS D'ACTUALITE EN ANGLETERRE


Le gouvernement britannique a rejeté mercredi les appels croissants à rétablir des restrictions anti-Covid tels le masque en intérieur face à l'envolée des contaminations, préférant en l'état miser sur la vaccination et de nouveaux traitements.


Le nombre de nouveaux cas a frôlé mercredi les 50.000 pour la deuxième fois cette semaine, et le ministre de la Santé Sajid Javid a estimé que ce chiffre pourrait atteindre les 100.000.  Pour autant, "nous ne comptons pas mettre en oeuvre notre plan B" qui prévoit un possible retour du masque en intérieur, un encouragement au télétravail voire des passes sanitaires, a-t-il indiqué. Le bilan total a dépassé 139.000 morts, le deuxième en Europe après la Russie.

LITUANIE


Les plus importants portails d'informations lituaniens ont annoncé mercredi qu'ils supprimaient les commentaires du public sur leurs articles consacrés au Covid-19 afin de lutter contre la vague des théories conspirationnistes colportées par les anti-vaccins.


"Nous faisons preuve de solidarité avec l'Etat et la société dans l'effort commun destiné à neutraliser la désinformation répandue par les anti-vaccins", a déclaré à l'AFP Arnas Marcinkus, président de l'Association des médias en ligne de Lituanie.


"Le succès de la campagne de vaccination doit être notre cause commune, sans exclure le gouvernement ou les médias. Nous avons tous besoin de solutions pour sortir de la pandémie", a-t-il ajouté.

PLUS DE 6.000 NOUVEAUX CAS


6.036 cas positifs ont été recensés lors des dernières 24h, selon Santé Publique France. C'est +8% par rapport à mercredi dernier. 


6.465 personnes sont actuellement hospitalisées pour Covid, dont 1026 en soins critiques. Vingt-et-une personnes sont décédées entre hier et aujourd'hui.  

TRANSPORTS


La consommation repart à la hausse depuis la reprise de l'économie suite au Covid, mais les transporteurs ont dû mal à suivre le rythme. Et les contraintes sanitaires ne facilitent pas ces échanges.

Covid-19 : pourquoi les livraisons de Noël sont menacées par des embouteillages en mer

ÉDUCATION


Le nouveau projet de loi consacré à la crise sanitaire contient un amendement gouvernemental permettant aux directeurs d'écoles d'avoir connaissance du statut médical des élèves. Objectif : "Faciliter l'organisation des campagnes de dépistage et de vaccination."

Covid-19 : le statut vaccinal des élèves bientôt connu des directeurs d'écoles ?

BRESIL 


Le président brésilien Jair Bolsonaro a réagi avec défiance mercredi aux lourdes accusations d'une commission d'enquête du Sénat (CPI) sur sa politique durant la pandémie qui a fait plus de 600.000 morts dans son pays, assurant qu'il n'était "coupable d'absolument rien".


"Nous ne sommes coupables d'absolument rien, nous savons que nous avons fait ce qu'il fallait dès le début", a-t-il déclaré lors d'une cérémonie dans l'Etat du Ceara (nord-est), après que la CPI a demandé son inculpation pour dix crimes, dont celui de "crime contre l'humanité".

REPUBLIQUE TCHEQUE


Le gouvernement tchèque a annoncé mercredi un durcissement des contrôles et des restrictions sanitaires en réponse à une recrudescence des contaminations et des décès liés au Covid-19. 


Le ministère tchèque de la Santé a fait état mercredi de 3.246 nouvelles contaminations la veille, le double comparé au même jour de la semaine précédente.  Au total, 51 personnes sont décédées des suites du coronavirus au cours de la semaine dernière, contre 44 décès en septembre, a précisé le ministère. 


Le port du masque à l'intérieur sera obligatoire à partir du 25 octobre, y compris sur les lieux de travail, a annoncé à la presse le ministre de la Santé, Adam Vojtech. 

AFRIQUE DU SUD


L'université du Cap a annoncé mercredi rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour tout son personnel et les étudiants à partir de la prochaine rentrée en janvier en Afrique du Sud. 


L'établissement le mieux classé d'Afrique est le premier du pays à mettre en place cette mesure dont les détails doivent être précisés en décembre, a précisé l'établissement dans un communiqué.


L'Afrique du Sud a lancé en octobre des certificats de vaccination électroniques et envisage la possibilité de rendre le vaccin obligatoire pour accéder à certains événements publics.

SOLUTIONS


L'épidémie de Covid-19 repart à la hausse dans plusieurs départements. Alors, dans l'Aveyron, la Protection civile propose des dépistages aux plus jeunes.

Covid-19 : face au regain de l'épidémie dans l'Aveyron, la Protection civile teste les enfants

ÉPIDÉMIE


Frappée de plein fouet par une quatrième vague de Covid-19, la Russie va prendre de nouvelles mesures pour tenter d'endiguer la propagation du virus. Le président Vladimir Poutine a décrété une semaine de congés payés pour l'ensemble de la population du 30 octobre au 7 novembre.

Covid-19 : face aux records de mortalité en Russie, Vladimir Poutine décrète une semaine chômée

INTERVIEW


À cause de la crise sanitaire, le nombre de Français confrontés à des troubles de sommeil a bondi. Si la situation stagne et ne s'aggrave plus, certains réflexes peuvent permettre de retrouver un meilleur sommeil, explique le docteur Marc Rey, président de l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance.

Le Covid a chamboulé nos nuits : les conseils d'un expert pour retrouver un sommeil réparateur

BRESIL


Une Commission d'enquête du Sénat brésilien (CPI) a demandé l'inculpation du président Jair Bolsonaro pour au moins dix crimes, dont "crime contre l'humanité", pour sa politique durant la crise sanitaire, selon le rapport publié mercredi par plusieurs médias avant sa lecture.


À l'issue de six mois d'investigation, d'auditions et de révélations parfois explosives, la CPI a réclamé l'inculpation d'une soixantaine de personnes, dont plusieurs ministres ou ex-ministres et les trois fils aînés du président Bolsonaro, qui est aussi incriminé pour "prévarication" et "charlatanisme".

ENTRETIEN


À la suite de la fin du remboursement des tests individuels pour les personnes non vaccinées, les données de Santé publique France montrent une chute sur le premier jour de sa mise en place de 45% du nombre de tests. De quoi laisser craindre une baisse du suivi de la circulation du virus ? On fait le point avec un virologue.

Covid : la fin du remboursement des tests "ne devrait pas empêcher de surveiller l'épidémie", estime un virologue

EXAMEN DU PROJET DE LOI CONSACRE A LA CRISE


Après une première journée de débats houleux, l'hémicycle de l'Assemblée a entamé mercredi le deuxième et dernier round de l'examen d'un nouveau projet de loi consacré à la crise du Covid, avec la possibilité controversée de recourir au pass sanitaire jusqu'au 31 juillet.


Les députés vont se prononcer sur la prolongation du pass sanitaire pour huit mois, en "enjambant" la présidentielle et les législatives. Une hypothèse qui fait hurler les oppositions de droite et gauche. Seule une cinquantaine d'amendements ont été examinés mardi en première lecture, sur les quelque 350 au programme.


Les parlementaires abordent le coeur du projet en examinant l'article 2 de ce 10e texte sanitaire depuis mars 2020. Les débats devraient se prolonger tard dans la nuit.

FAUX PASS SANITAIRES A TOULOUSE


Les gendarmes ont interpellé mercredi une dizaine de personnes, après la découverte d'une centaine de faux pass sanitaires près de Toulouse, a-t-on appris auprès du parquet. Ces personnes sont soupçonnées d'être impliquées dans "l'obtention indue de pass sanitaires", a-t-on précisé.


Les enquêteurs soupçonnent que ces pass, délivrés par des personnes travaillant dans un centre de vaccination à Muret, quelque 25 kilomètres au sud-ouest de Toulouse, ont été vendus.

NEW YORK


La ville de New York va rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire pour tous ses fonctionnaires, ajoutant les policiers et les pompiers à une liste qui contenait déjà les soignants et les professeurs, a annoncé le maire Bill de Blasio dans un communiqué. "L'obligation entre en vigueur au 1er novembre pour toutes les forces de travail de la ville, dont la police, les pompiers et les éboueurs", indique la mairie, en précisant qu'elle entamera "immédiatement des négociations d'impact avec les syndicats concernés".


Seule exception, les surveillants pénitentiaires, pour qui l'obligation est repoussée au 1er décembre, à cause des problèmes d'effectifs à la prison de Rikers Island, où la dégradation des conditions de détention a été pointée du doigt de nombreuses fois ces dernières semaines.

LE MAROC SUSPEND SES VOL AVEC L'ALLEMAGNE, LES PAYS-BAS ET LE ROYAUME-UNI


Les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols depuis et vers l'Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni en raison de l'évolution de la situation sanitaire dans ces trois pays, a-t-on appris mercredi de sources officielles.


"Suspension par les autorités marocaines, à partir du 20/10/2021 à 23h59 et jusqu’à nouvel ordre, des vols en provenance et à destination de: - Allemagne - Pays Bas - Royaume-Uni", a annoncé dans un tweet l'Office national des aéroports (ONDA). Selon la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM), cette décision a été prise "en raison de l’évolution de la pandémie" dans les trois pays européens.


Le 5 octobre, Rabat avait déjà suspendu -- pour la même raison -- les liaisons aériennes avec la Russie, qui enregistre quotidiennement des records de contamination au coronavirus.

ROUMANIE


Les élus roumains ont refusé mercredi d'accorder leur confiance à un gouvernement ultra-minoritaire formé par l'ancien commissaire européen Dacian Ciolos, prolongeant la crise politique dans un pays meurtri par le Covid-19. Sans surprise, seuls 88 députés et sénateurs issus pour l'écrasante majorité de l'USR, la formation de centre droit dirigée par M. Ciolos, ont voté pour son équipe, loin du minimum de 234 voix requis.


La Roumanie est dans la tourmente depuis que le Parlement a censuré il y a deux semaines le gouvernement libéral de Florin Citu, lâché par un de ses alliés l'accusant d'autoritarisme. Tandis que ce dernier assure l'intérim, le chef de l'Etat Klaus Iohannis a entamé la semaine dernière les tractations politiques. 

KENYA


Le président kényan Uhuru Kenyatta a annoncé mercredi la levée d'un couvre-feu national décrété pour endiguer la propagation du Covid-19, en vigueur depuis mars 2020.


L'économie kényane a été durement frappée par la pandémie de coronavirus, avec un PIB en recul (-0,3%) l'année dernière pour la première fois depuis 1992, et 738.000 emplois détruits, touchant notamment l'économie informelle, les petits artisans et commerçants. L'annonce par M. Kenyatta de la levée du couvre-feu nocturne, lors d'une célébration des militants de l'indépendance de cette ancienne colonie britannique, a été accueillie par des applaudissements.

Urgent

VACCINATION DES ENFANTS


Les États-Unis se disent "prêts" à vacciner les enfants de 5 à 11 ans dès le mois prochain, fait savoir la Maison Blanche.

Urgent

UNE SEMAINE CHOMEE EN RUSSIE


Le président russe Vladimir Poutine a ordonné mercredi une semaine de congés payés du 30 octobre au 7 novembre pour tenter de juguler la vague épidémique meurtrière du Covid-19 en Russie. "Bien entendu, je soutiens la proposition de déclarer la période du 30 octobre au 7 novembre comme chômée", a déclaré M. Poutine.


La semaine du 30 octobre au 7 novembre coïncide avec les vacances scolaires russes et seuls les 1, 2 et 3 novembre étaient ouvrés, du fait de jours de week-end et de jours fériés. Il a aussi imploré les Russes, très récalcitrants, de se faire vacciner.

DÉPISTAGE


Pour faire face à une légère hausse des contaminations, des centres de dépistage ont rouvert leurs portes dans plusieurs départements. Reportage dans l'Averyon.

PIC DE VACCINATIONS EN UKRAINE


L'Ukraine a annoncé avoir enregistré un record de vaccinations en 24 heures, après avoir recensé la veille un record de morts dus au Covid, sur fond de nouvelle vague épidémique. Selon le bilan officiel des autorités, 226.587 personnes se sont fait vacciner entre hier et aujourd'hui, le chiffre le plus élevé depuis le début de la campagne en février dans le pays. 4 vaccins sont disponibles mais seuls 19% des Ukrainiens ont un schéma de vaccination complet, selon les chiffres officiels.

VERS UNE EVOLUTION DU PASS SANITAIRE ?


"Vu la situation, je ne vois pas comment une adaptation du pass sanitaire pourrait intervenir au 15 novembre", avance Gabriel Attal, évoquant la quatrième vague qui fait des ravages en Europe de l'Est. En tout état de cause, le pass devrait donc être demandé dans les mêmes conditions au-delà de cette date, sous réserve que le texte débattu à l'Assemblée soit adopté. Celui-ci prévoit sa prolongation jusqu'au 31 juillet.


Et alors qu'une troisième dose est administrée aux plus âgés et aux plus vulnérables, l'hypothèse qu'elle soit exigée pour l'utilisation du pass sanitaire "est une piste qui fait son chemin" pour le gouvernement, selon le porte-parole qui renvoie aux prochaines recommandations des autorités sanitaires.

Urgent

LA PANDEMIE DANS LE MONDE


La pandémie a fait au moins 4.910.200 morts dans le monde depuis la fin décembre 2019, selon un dernier bilan de l'AFP de ce matin. Sur la journée de mardi, 8151 nouveaux décès ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1850 nouveaux morts, la Russie (1028) et la Roumanie (574).

GABRIEL ATTAL SUR LA CAMPAGNE DE RAPPEL


Mais selon Gabriel Attal, "il n'y a pas lieu de s'affoler" compte tenu de la vaccination, "qui a créé cette large décrue de l'épidémie" et qui "permet de contenir une nouvelle vague à l'hôpital". "Nous devons tout faire pour éviter un troisième hiver très difficile à nos soignants dans les hôpitaux", exhorte le porte-parole. "Il faut surtout amplifier la campagne de rappel vaccinal. Je lance à nouveau cet appel au rappel." 


Selon lui, près de 4 millions des 6 personnes éligibles n'ont pas encore bénéficié d'une troisième dose de vaccin : "À peine un tiers des personnes éligibles, c'est trop peu. Retarder son rappel, c'est s'exposer inutilement. Nous appelons chaque professionnel de santé à sensibiliser ses patients". La vaccination contre le Covid peut se faire "en même temps" que celle contre la grippe saisonnière, rappelle Gabriel Attal, alors que cette dernière a été avancée à vendredi. 

GABRIEL ATTAL SUR "LE RISQUE D'UNE REPRISE"


À l'issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement fait le point sur l'épidémie dans le pays : "Le risque d'une reprise épidémique ne peut être exclu. Le nombre de cas repart à la hausse avec 10% sur une semaine, le taux d'incidence se rapproche à nouveau des 50, c'est-à-dire du seuil d'alerte. Le taux de reproduction du virus a dépassé les 1, ce qui signifie que l'épidémie regagne du terrain".

RECORD DE CONTAMINATIONS EN SLOVAQUIE 


La Slovaquie a enregistré 3480 nouveaux cas de Covid ces dernières 24 heures, son plus haut niveau depuis mars. Le nombre de patients hospitalisés pour une infection a également atteint son plus haut niveau depuis des mois, dépassant les 1000 admis pour la première fois depuis mai. Parmi les nouveaux malades diagnostiqués hier, le ministère de la Santé a indiqué que 71% d'entre eux n'étaient pas vaccinés. 

NEW YORK VEUT VACCINER SES EMPLOYES


Tous les employés municipaux de la ville de New York devront être vaccinés contre le Covid sous peine de ne plus pouvoir travailler, selon les informations du Wall Street Journal. Le maire Bill de Blasio devrait publier aujourd'hui une ordonnance selon laquelle les travailleurs doivent recevoir leur première dose d'ici au 29 octobre. À ce jour, 160.500 personnes travaillent pour la ville, parmi lesquelles 71% sont au moins primo-vaccinées, toujours d'après le journal. 

L'INQUIÉTUDE DES SOIGNANTS AU ROYAUME-UNI


Sur Sky News, un responsable du service public de santé britannique a appelé le gouvernement à instaurer de nouvelles restrictions face à une hausse des cas, susceptible d'engorger les hôpitaux à l'approche de l'hiver. Les nouvelles contaminations, parmi les plus importantes en Europe, approchent leurs niveaux de la violente vague de l'hiver dernier, frôlant les 50.000 lundi. Décès et hospitalisations restent bien moindres, avec cependant 223 morts annoncées lundi, au plus haut depuis mars, portant le bilan total à près de 139.000 morts.


"Nous sommes déjà dans une situation où les choses vont probablement se détériorer dans deux ou trois semaines. C'est pourquoi nous devons agir immédiatement", a déclaré Matthew Taylor, patron de la NHS Confederation regroupant de nombreuses organisations de santé publique. Sans mesure, la pression va s'accroître, selon lui, sur le système de santé à l'approche de l'hiver, période déjà généralement tendue pour les hôpitaux.

NOUVEAU RECORD DE DECES EN RUSSIE


1028 nouveaux décès liés au Covid ont été recensés en Russie en 24h, un nouveau bilan record de mortalité pour le deuxième jour consécutif. La pandémie fait rage dans le pays en raison de la faible couverture vaccinale des Russes et où, face à cela, des nouvelles mesures restrictives ont été prises hier à Moscou et Saint-Pétersbourg. Environ 33.000 contaminations sont enregistrées chaque jour. Ces dernières 24 heures, 34.073 nouveaux cas ont été diagnostiqués positifs.

DÉPISTAGE


Chaque soir, le JT de TF1 se penche sur les interrogations des téléspectateurs dans sa rubrique "Le 20H vous répond". Au menu du jour : des questions liées au droit du travail.

Mon employeur doit-il prendre en charge mon test si j'ai un déjeuner professionnel sans être vacciné ? Le 20H vous répond

LA DÉTRESSE PSYCHOLOGIQUE DES SALARIÉS RESTE PRÉOCCUPANTE


La détresse psychologique des salariés a diminué cet automne par rapport au printemps, mais reste "à des niveaux préoccupants", selon un sondage sur la santé psychologique des salariés français réalisé par OpinionWay pour le cabinet Empreinte Humaine et publié mercredi.


Désormais, 38% des salariés sont en "détresse psychologique", soit un recul de six points par rapport à l'étude précédente (44%), réalisée au printemps. Mais avec 2,55 millions de salariés touchés selon l'estimation de ce sondage, le nombre de cas de burn out sévère "continue d'exploser", bondissant de 25% par rapport à mai, souligne Empreinte Humaine. Deux managers sur dix (18%) sont en burn out sévère.


Ces "niveaux élevés de burn out s'expliquent par l'épuisement de 18 mois de crise" qui ont conduit les salariés "au bout de leurs ressources personnelles", considère le cabinet franco-québécois, spécialisé dans la prévention des risques psychosociaux (burn out, dépressions, suicides...). "Toujours les plus touchées", 44% des femmes sont en détresse psychologique, contre 33% des hommes. Les jeunes en souffrent également davantage avec la moitié des moins de 39 ans concernés. Et 20% de l'ensemble des salariés ont été en arrêt maladie pour raisons psychologiques, tandis qu'un tiers (33%) sont en dépression nécessitant un traitement.

PÉKIN PROPOSE UNE 3E DOSE À L'APPROCHE DES JO D'HIVER


La ville de Pékin propose désormais à ses habitants de se faire injecter une troisième dose de vaccin anti-Covid, a indiqué mercredi un média local, à quelques mois des JO d'hiver organisés dans la capitale chinoise.


La Chine avait totalement vacciné à la mi-septembre plus d'un milliard de personnes (78% de la population), selon le ministère de la Santé, grâce aux vaccins chinois des fabricants Sinovac et Sinopharm. Mais des doutes subsistent quant à l'efficacité de ces vaccins contre les nouveaux variants.

LE MEXIQUE ACCUSE L'OMS DE "NÉGLIGENCE" POUR LE VACCIN SPOUTNIK


Le président du Mexique Andres Manuel Lopez Obrado a accusé mardi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) de "négligence" pour son refus d'approuver le vaccin russe Spoutnik V et un sérum chinois. Il a comparé l'OMS à un "goulet d'étranglement". "Cela fait longtemps qu'ils sont là-dessus (...), je dirais que c'est plutôt de la négligence", a-t-il reproché.


"S'agissant de la santé, c'est, avec tout mon respect, de l'inefficacité", a ajouté le président de gauche lors de sa conférence de presse quotidienne. Le président mexicain a souligné qu'il demande depuis une semaine à l'OMS d'approuver Spoutnik V et le vaccin chinois CanSino.


Sans le feu vert de l'OMS, les Mexicains qui reçoivent ces vaccins ne peuvent pas entrer aux Etats-Unis. Au total 51,6 millions de Mexicains ont reçu une vaccination complète, selon le site Our world in data. Spoutnik est l'un des nombreux vaccins disponibles au Mexique.

LA FONDATION GATES INVESTIT POUR LA PILULE ANTI-COVID


La fondation Bill et Melinda Gates a annoncé mercredi un investissement de jusqu'à 120 millions de dollars pour faciliter l'accès des pays pauvres à un traitement prometteur contre le Covid-19 sous forme de pilule. Le laboratoire américain Merck a développé un médicament, le molnupiravir, qui réduit fortement les risques d'hospitalisation et de décès lorsqu'il est pris dans les premiers jours de l'infection. 


Ce traitement par comprimés, donc facile à administrer, offre une alternative très attendue aux vaccins, notamment pour les pays connaissant des difficultés d'accès à ces derniers. Son autorisation est actuellement en cours d'évaluation par l'Agence américaine des médicaments (FDA). 

LE DÉREMBOURSEMENT DES TESTS INQUIÈTE LA DÉFENSEURE DES DROITS 


La Défenseure des droits, Claire Hédon, s'est dite mercredi "préoccupée" par la fin du remboursement des tests de dépistage du Covid-19, qui peut s'apparenter selon elle à une "obligation vaccinale déguisée". Elle "s'inquiète particulièrement du choix de l'exécutif d'instaurer par arrêté le déremboursement des tests de dépistage de la Covid-19", a-t-elle souligné dans un communiqué.


Selon elle, "cette décision modifie profondément l'équilibre sur lequel reposait le dispositif prévu par la loi et pourrait s'apparenter à une obligation vaccinale déguisée". Depuis le 15 octobre, les tests ne sont plus remboursés pour les gens qui ne sont pas complètement vaccinés, sauf exception (prescription médicale, cas contact, test positif récent, contre-indication au vaccin).


Annoncée en juillet, cette mesure vise à pousser les réticents vers la vaccination, tout en évitant des dépenses pour l'Assurance maladie : le coût des tests va en effet s'envoler à 6,2 milliards cette année, après 2,2 milliards en 2020.

BRÉSIL


Une Commission d'enquête parlementaire (CPI) du Sénat brésilien va demander mercredi l'inculpation du président Jair Bolsonaro pour une série de crimes "intentionnels" lors de la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 600.000 morts dans son pays.


Après près de six mois d'auditions mouvementées, avec des témoignages émouvants et des révélations glaçantes sur des expériences sur des "cobayes humains" avec des remèdes inefficaces, la CPI constituée de sénateurs de diverses tendances politiques rend un rapport très attendu.


Le document d'environ 1.200 pages doit être lu - probablement dans une version abrégée - par le rapporteur Renan Calheiros. Celui-ci a annoncé mardi soir avoir retenu neuf chefs d'accusation contre Jair Bolsonaro, dont "crime contre l'humanité" et "prévarication". 

JEAN-MICHEL BLANQUER


"Nous le faisons progressivement avec vigilance parce qu'on sait que c'est toujours possible d'avoir un redémarrage", a déclaré le ministre de l'Education nationale ce mardi sur LCI au sujet de la levée du port du masque à l'école primaire. "On avait dit qu'on différencierait localement en fonction de la situation, c'est ce qu'on a fait et dès qu'on a été en mesure de lever quelques contraintes du fait d'amélioration, on l'a fait", a-t-il poursuivi.


Et de souligner: "entre ceux qui veulent obliger à fermer et ceux qui veulent qu’on arrête les contraintes, il faut une position d’équilibre".

PRÈS DE 6000 NOUVEAUX CAS


Lors des dernières vingt-quatre heures, 5.934 cas positifs ont été enregistrés, soit 1% de plus que mardi dernier. Quinze personnes de plus ont dû être hospitalisées, portant à 6.483 le nombre de malades hospitalisés, dont 1.049 en soins critiques. 39 personnes sont mortes du Covid en 24 heures. 

DEFENSE


Selon une étude des universités de Genève et de Munich, la réponse immunitaire en cas de vaccination est plus importante après une phase de repos, et en l'occurrence au commencement de la journée.

Covid-19 : se faire vacciner le matin, plus efficace que l'après-midi ?

NOUVELLE SOUCHE


Les autorités britanniques ont relevé la circulation d'un sous-variant dans le pays, issu du très contagieux variant Delta et baptisé "AY4.2". Sa transmissibilité n'est pas encore évaluée, mais est suivie "de très près".

Un sous-variant du Delta sous surveillance au Royaume-Uni

BULGARIE


La Bulgarie, cancre de la vaccination au sein de l'Union européenne, a annoncé mardi la mise en place d'un pass sanitaire pour tenter de contrer la forte hausse du nombre de cas de Covid-19.


Ce certificat entrera en vigueur jeudi dans les restaurants et hôtels, ainsi que dans les lieux culturels, salles de sport et événements sportifs, a précisé le ministre de la Santé, Stoytcho Katsarov, lors d'une conférence de presse.


Dans les hôpitaux et maisons de retraite, le personnel devra aussi montrer une preuve de vaccination, de guérison ou un test négatif de moins de 48 heures. Les écoles situées dans les régions les plus touchées vont par ailleurs fermer et assurer les cours en ligne.  

INQUIÉTUDE EN AVEYRON


L'ARS de l'Aveyron, dans un communiqué, évoque une situation épidémiologique qui s'est "dégradée très rapidement" dans l'ensemble du département. Ainsi, chez les 6-10 ans, le taux d'incidence a bondi passant de 49 à 432 par rapport à la semaine précédente dans ce département où le masque n'est plus obligatoire dans les écoles. Redoutant une contamination aux plus anciens, en raison notamment des vacances scolaires et de la garde confiée aux grands-parents, des opérations de dépistages sont diligentées dès demain par l'ARS. 

INTERVIEW


Depuis le début de l'épidémie, les troubles du sommeil explosent. D'autant que peu de Français savent réellement comment préserver leur hygiène de sommeil, alerte le docteur Pierre Philip, chef du service universitaire de médecine du sommeil du CHU de Bordeaux.

Covid-19 : une bonne hygiène de sommeil, "une véritable arme pour se rendre plus fort"

BILAN QUOTIDIEN


Selon le bilan communiqué ce mardi soir par les autorités, on recense 6483 personnes hospitalisées (+15) dont 1049 en soins critiques, un chiffre stable par rapport à lundi. En outre, 39 décès supplémentaires ont eu lieu en 24h. On recense également 5934 cas en 24h (+1% par rapport à mardi dernier).

PRATIQUE


Chaque soir, le JT de TF1 se penche sur les interrogations des téléspectateurs dans sa rubrique "Le 20H vous répond". Avec une nouveauté désormais, un QR code qui s'affiche en bas de l'écran et permet d'accéder à notre article enrichi. Au menu ce mardi : des questions liées au droit du travail.

Mon employeur doit-il prendre en charge mon test si j'ai un déjeuner professionnel sans être vacciné ? Le 20H vous répond

Infos précédentes

Alors que la France vient de franchir les 50 millions de primo-vaccinés, un objectif atteint avec 18 jours de retards, de nouvelles manifestations contre le pass sanitaire étaient prévues ce samedi. Près de 199 mobilisations étaient organisées, les autorités s'attendant à une nouvelle baisse de participation. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Ces manifestations organisées pour la 10e semaine consécutive interviennent alors que le gouvernement s'interroge sur les suites à donner au pass sanitaire. Dans un contexte de décélération du virus sur le territoire national, les restrictions pourraient se poursuivre à l'automne, mais de façon différenciée selon les territoires. 

Dans le même temps, les indicateurs sanitaires liés à l'épidémie continuent leur décrue, notamment le nombre de nouvelles contaminations, en baisse de plus de 22% ce samedi par rapport au même jour la semaine dernière.

Retrouvez dans le fil ci-dessus les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et ses conséquences.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

EN DIRECT - Tempête Aurore : routes coupées, toitures envolées... des dégâts dans le sillage des rafales

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EXCLUSIF - "On ne connaissait pas Nordahl Lelandais" : pour la première fois, des invités du mariage où a été enlevée Maëlys témoignent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.