Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

CORONAVIRUS - Alors que les Etats comptent sur l'accélération des campagnes de vaccination pour contrer l'avancée des variants et éviter de nouveaux confinement, AstraZeneca a fait part de nouvelles difficultés de production.

Le géant pharmaceutique AstraZeneca a reconnu de nouvelles difficultés de production en Europe pour les doses promises à l'Union européenne. Le fabricant a indiqué mardi soir qu'il devrait avoir recours à des sites étrangers pour tenir ses promesses de livraison à l'Union européenne au deuxième semestre.

AstraZeneca "travaille à augmenter la productivité dans sa chaîne logistique dans l'UE", et va utiliser "sa capacité mondiale afin d'assurer la livraison de 180 millions de doses à l'UE au second semestre", a déclaré à l'AFP un porte-parole du groupe britannico-suédois. "Environ la moitié du volume attendu doit provenir de la chaîne logistique dans l'UE", et le reste proviendra du réseau international de la firme, a précisé le porte-parole.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Cette annonce intervient après une controverse sur les livraisons du vaccin AstraZeneca-Oxford à l'Union européenne au premier trimestre 2021, qui a provoqué des tensions entre l'UE et le groupe pharmaceutique.

AstraZeneca "n'est pas un vaccin de seconde zone"

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est voulue malgré tout optimiste dans une interview au quotidien régional allemand Augsburger Allgemeine. "Les fabricants de vaccins sont nos partenaires dans cette pandémie" et, si de nouvelles questions sont toujours à l'ordre du jour, "nous (les) résolvons généralement à l'amiable", a-t-elle déclaré.

Lire aussi

Elle s'est aussi dite convaincue que, malgré les difficultés des dernières semaines, la situation liée à la pandémie allait "s'améliorer sensiblement" en raison du nombre croissant de livraisons de vaccins.

Le vaccin contre le Covid-19 AstraZeneca "n'est pas un vaccin de seconde zone", a assuré la semaine dernière le Pr Alain Fischer, le "monsieur vaccin" nommé par le gouvernement français, alors que ce vaccin a récemment provoqué des réactions parfois fortes chez les patients jeunes.

Retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans le fil ci-dessus.

Live

CONFERENCE DU PREMIER MINISTRE


Vers de nouvelles restrictions ? Quels départements seront désormais concernés par "la surveillance renforcée" ?  Suivez avec nous  la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex dans notre édition spéciale sur LCI dès à présent dans la vidéo en tête de cet article ou en direct sur TF1 en cliquant dans ce lien.

LE DOUBS SERRE LA VIS


La préfecture du Doubs a annoncé jeudi le durcissement des mesures sanitaires dans quatre communes du département, dont Besançon, et une campagne de dépistage massive après avoir constaté une croissance "fulgurante" des variants étrangers du Covid-19, notamment sud-africain et brésilien.


Après une concertation avec les élus locaux, le préfet du Doubs Joël Mathurin a annoncé que le port du masque serait rendu obligatoire sur l'ensemble de la ville de Besançon, et non plus uniquement au centre-ville, ainsi que dans les communes de Saint-Vit, Quingey et Montferrand-le-Château. Une campagne massive de tests sera également menée dans les établissements scolaires de ces communes.

MASQUE OBLIGATOIRE DANS LE NORD


La préfecture du Nord a pris ce matin un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque dans toutes les rues des communes du département à partir de vendredi de 6h à 18h. 

VACCINS


Quand l'union fait la force. Des dirigeants d'Israël, d'Autriche et du Danemark ont annoncé jeudi soir une alliance pour le développement et la production de nouvelles générations de vaccins contre le Covid-19, lors d'une conférence de presse à Jérsualem.


Les trois pays vont lancer "un fond de recherche et développement" et "entamer des efforts conjoints pour la production de futurs vaccins", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, lors de ce point de presse avec le chancelier autrichien Sebastian Kurz et la Première ministre danoise Mette Frederiksen.

PROPOSITION


Pour faire face à l'épidémie, la maire de Paris Anne Hidalgo a proposé aux enseignants de faire cours à l'extérieur dès que cela est possible. Mais est-ce pertinent ? D'une part sur le plan sanitaire et d'autre part d'un point de vue pratique ?

Faire cours à l’extérieur : la proposition d'Anne Hidalgo est-elle réaliste ?

RASSEMBLEMENT NATIONAL


Le Rassemblement national s'insurge contre les restrictions dans le Pas-de-Calais. "L’exception culturelle de la France ne doit pas être la fermeture: rouvrons dès lundi les lieux de culture", a écrit Joan Bardella, vice-président du parti, dans un communiqué.


"Ce principe de précaution maintenu obstinément relève désormais de la superstition. Patrimoine, musées, cinémas, théâtres: rien de scientifique ne justifie la fermeture de ces lieux où un protocole sanitaire strict est aisément applicable, avec le port du masque, une ventilation adaptée, des jauges de fréquentation et une distanciation minimale", soutient le numéro deux du RN, qui invoque "l’esprit de responsabilité des professionnels du secteur".


Dans un autre communiqué, le maire d'Hénin-Beaumont Steeve Briois "dénonce" le confinement annoncé pour le week-end du Pas-de-Calais, alors que le RN défend pourtant des mesures territorialisées en matière sanitaire.

ÉTUDE


Malgré la contrainte, les salariés français ont dans l'ensemble bien vécu le télétravail, en tout cas au point d'en redemander pour l'avenir. C'est ce que détaille une étude qui souligne le peu d'aspiration au "100% télétravail", et une cote moins positive pour les jeunes générations.

Après un an de télétravail contraint, les Français veulent continuer... à dose plus raisonnable

VACCINS


L'Italie a bloqué l'exportation vers l'Australie de doses du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca produites sur le sol européen, première application d'un mécanisme de contrôle mis en place fin janvier par Bruxelles, a-t-on appris jeudi de source européenne.


Rome a fait part de sa décision à la Commission européenne, qui n'a émis aucune objection. Selon le quotidien La Repubblica, la décision porterait sur 250.000 doses du laboratoire suédo-britannique, très critiqué par les Vingt-Sept pour ses retards de livraison dans l'Union.

UNE OPERATION DE VACCINATION D'AMPLEUR POUR NICE


En conférence de presse ce jeudi, Christian Estrosi a annoncé une "opération coup de poing" avec une campagne de 12.000 vaccinations sur la métropole de Nice en 48 heures, ce week-end. Une première en France. Un objectif important : à titre de comparaison, "seulement" 36.000 personnes ont été vaccinés à ce jour dans la métropole niçoise. 


Selon le maire, 30 médecins et 60 infirmières vont être mobilisés. 

CONFERENCE DU PREMIER MINISTRE


Vers de nouvelles restrictions ? Quels départements seront désormais concernés par "la surveillance renforcée" ?  Suivez avec nous  la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex dans notre édition spéciale sur LCI dès à présent dans la vidéo en tête de cet article ou en direct sur TF1 en cliquant dans ce lien.

Urgent

LE DOUBS SERRE LA VIS


La préfecture du Doubs a annoncé jeudi le durcissement des mesures sanitaires dans quatre communes du département, dont Besançon, et une campagne de dépistage massive après avoir constaté une croissance "fulgurante" des variants étrangers du Covid-19, notamment sud-africain et brésilien.


Après une concertation avec les élus locaux, le préfet du Doubs Joël Mathurin a annoncé que le port du masque serait rendu obligatoire sur l'ensemble de la ville de Besançon, et non plus uniquement au centre-ville, ainsi que dans les communes de Saint-Vit, Quingey et Montferrand-le-Château. Une campagne massive de tests sera également menée dans les établissements scolaires de ces communes.

LES ITALIENS DE PLUS EN PLUS PAUVRES


La crise sociale s'ajoute à la crise sanitaire en Italie. La pandémie a fait basculer un million de personnes supplémentaires en dessous du seuil de pauvreté en dans le pays en 2020, selon une enquête publiée ce  jeudi par l’Institut national des statistiques (Istat).


Principale zone touchée : le riche Nord de l’Italie, avec 720. 000 personnes de plus dont la dépense mensuelle est restée en dessous d’un seuil considéré comme minimal en termes de conditions de vie. Le taux de pauvreté y a atteint 9,4 %, contre 6,8 % en 2019. Le Sud conserve cependant le taux le plus élevé, avec 11,1 % de la population contre 10,1 % en 2019.


Au total, le nombre de pauvres est passé à 5,6 millions, soit 9,4 % de la population contre 7,7 % en 2019.

LA HONGRIE DANS LE DUR


La Hongrie, confrontée à la détérioration de la situation sanitaire, a pris un ensemble de mesures ce jeudi. "Les écoles primaires et les jardins d'enfants vont fermer jusqu'au 7 avril", a déclaré devant des journalistes Gergely Gulyas, le chef du Bureau du Premier ministre Viktor Orban.


Les magasins, à l'exception des magasins d'alimentation, des pharmacies et des stations-service, vont également baisser le rideau jusqu'au 22 mars, a-t-il dit, précisant que les employés devront privilégier le télétravail.


Près de 6.300 infections au nouveau coronavirus ont été enregistrées jeudi dans ce pays de l'Union européenne (UE) qui compte 9,8 millions d'habitants. Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis le 24 décembre, alors que la maladie a déjà tué 15.476 personnes selon les statistiques officielles.

LA RUSSIE VACCINE SA POPULATION


Plus de deux millions de Russes se sont fait administrer les deux doses du vaccin russe Spoutnik V contre le coronavirus, et deux millions supplémentaires ont reçu leur première dose, a annoncé jeudi Vladimir Poutine.


Cette déclaration intervient alors que l'Agence européenne des médicaments (AEM) a annoncé jeudi avoir débuté une étude de ce vaccin mis au point par le centre de recherches moscovite Gamaleïa, une étape clé pour son déploiement en Europe.

RESTRICTIONS


Selon le Conseil d'État, l'interdiction de sortie pour les résidents d'Ehpad est disproportionnée. Un assouplissement des contraintes dans ces établissements est donc à prévoir.

"L'impression d'être en prison" : jusqu'à quand les résidents d'Ehpad seront-ils interdits de sortie ?

VACCINATION EN SUEDE


Les autorités sanitaires suédoises ont étendu jeudi aux plus de 65 ans leur recommandation d'utiliser le vaccin anti-Covid AstraZeneca/Oxford, sur la base de nouvelles études britanniques.


Jusqu'ici, Stockholm ne recommandait pas ce vaccin pour les plus de 65 ans, arguant de données scientifiques insuffisantes de la part du laboratoire anglo-suédois.

REPORT DES 24H DU MANS 


Les organisateurs ont annoncé ce jeudi que les 24 Heures du Mans étaient reportées aux 21-22 août. La compétition était initialement programmée les 12 et 13 juin.


Cette décision s'explique par la volonté de se "donner toutes les chances d'accueillir du public" dans un contexte de crise sanitaire.


"Cette décision, bien que difficile à prendre, est la plus adéquate. Nous n'imaginons pas organiser pour la seconde année consécutive les 24 Heures du Mans sans spectateurs", explique Pierre Fillon, le président de l'Automobile Club de l'Ouest. Dès lors, "il est alors de notre devoir de tout mettre en œuvre pour atteindre cet objectif indispensable tout en garantissant aux concurrents une visibilité sur l'ensemble de la saison". 

CRISE SANITAIRE ET TRAVAIL


Selon un rapport annuel du cabinet Equileap, l'épidémie de Covid-19 a eu des conséquences négatives sur la situation professionnelle des femmes en 2020 dans le monde. 


"Le Covid-19 a eu des conséquences massives et disproportionnées sur les femmes à travers la planète", est-il indiqué. Et l'institut de préciser : "Nous avons assisté à une hausse des violences conjugales, à la fermeture de très nombreux établissements de garde d'enfants, tandis que les femmes ont continué à assumer la plupart des responsabilités liées à l'éducation des enfants et au ménage". 


"Souvent quand il faut s'occuper des enfants, ça retombe sur les femmes, et pas seulement aux Etats-Unis mais aussi en Europe, où il faut nous attendre à des chiffres similaires", a souligné Diana van Maasdijk, la PDG d'Equileap. Aux États-Unis par exemple, une femme sur quatre a envisagé de revoir à la baisse ses ambitions professionnelles ou de ne plus travailler (étude de McKinsey). 


La situation dans certains pays - Espagne, France ou Suède en tête - a toutefois été meilleure. 

CANCERS CHEZ LES ENFANTS


Selon une étude parue jeudi 4 mars, l'épidémie du Covid-19 a eu des conséquences négatives sur les soins apportés aux plus jeunes atteints d'un cancer. En particulier dans les pays les moins riches.

La prise en charge des cancers des enfants dégradée par la pandémie

MASQUE OBLIGATOIRE DANS LE NORD


La préfecture du Nord a pris ce matin un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque dans toutes les rues des communes du département à partir de vendredi de 6h à 18h. 

VACCINATION D'ICI LA "FIN DE L'ÉTÉ" DANS L'UE


Le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton a déclaré ce jeudi que l'Union européenne devrait être en mesure de vacciner tous ses citoyens  "d'ici la fin de l'été". "La situation sur les vaccins est rassurante. C'est un défi énorme et pourtant nous avons réagi avec une grande rapidité", s'est-il satisfait précisant que l'Europe serait en capacité de "produire 2-3 milliards de vaccins par an" dès la fin 2021.

AIRBUS : PAS DE LICENCIEMENT EN FRANCE


Airbus a annoncé ce jeudi qu'aucun licenciement sec n'était prévu en France, en Allemagne ou au Royaume-Uni, pays les plus visés par le plan de 15.000 suppressions de postes mis en place pour s'adapter à la crise provoquée par le Covid-19. 


Cette annonce reste sujette au "déploiement réussi des mesures de mobilité interne en cours", précise le groupe dans une déclaration transmise à l'AFP. En Espagne, la situation n'est pas néanmoins pas encore tranchée en Espagne où "le processus social a débuté plus tard".

ASTRAZENECA POUR LES PLUS DE 65 ANS EN ALLEMAGNE 


Après le feu vert de la commission allemande des vaccins, le ministère de la Santé a confirmé ce jeudi que le vaccin AstraZeneca pouvait désormais être utilisé pour les personnes de 65 ans et plus. 


"La commission des vaccins recommande désormais le vaccin AstraZeneca pour les personnes de plus de 65 ans également. C'est une bonne nouvelle pour les personnes âgées qui attendent une piqûre", s'est réjoui le ministre de la Santé, Jens Spahn.


 Hier, Angela Merkel avait déjà largement ouvert la porte à une telle mesure. 

COLLABORATION NORVATIS ET CUREVAC 


Le laboratoire allemand CureVac a annoncé jeudi avoir signé un accord avec le géant pharmaceutique suisse Novartis. Ce dernier contribuera dès 2021 à la production du vaccin contre le Covid-19 à ARN messager, actuellement toujours en développement. La production pourrait commencer "au cours du deuxième trimestre 2021". 


Le fabriquant - qui attend encore une approbation du régulateur européen - vise une production de "50 millions de doses au maximum" d'ici la fin de l'année et d'environ 200 millions de doses en 2022. 

EXAMEN DU VACCIN RUSSE 


Après avoir autorisé trois vaccins en Europe, l’Agence européenne des médicaments a annoncé avoir commencé l’examen du vaccin russe Spoutnik V. Dans la foulée, la Russie se dit déjà prête à fournir des doses à 50 millions d’Européens dès le mois de juin.

Vaccin russe Spoutnik V : l'Europe a débuté son examen en vue de son futur déploiement

LE POINT SUR LA PANDÉMIE 


La pandémie de coronavirus a désormais fait au moins 2.560.789 morts dans le monde depuis son apparition. Les États-Unis demeurent le pays le plus touché (519.064 décès) devant le Brésil (259.271), le Mexique (188.044), l'Inde (157.435) et le Royaume-Uni (123.783). 

UN PLAN DE RELANCE EN ÎLE-DE-FRANCE


La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé ce jeudi avoir signé un accord de relance de 13, 8 milliards d'euros avec l'État. Il vise à soutenir l'économie et "répondre à l'urgence sociale" à l'heure où la crise sanitaire impacte particulièrement jeunes et entreprises.


Ce plan de relance, le plus important des huit signés en France, se donne trois axes prioritaires: transition écologique, soutien à l'économie et cohésion sociale.


L'Île-de-France "est la plus touchée économiquement par le Covid, il était normal que la région vote le plan de relance le plus ambitieux de France", a commenté l'élue, rappelant que le plan venait s'ajouter à un "acte I" de 1,3 milliard d'euros annoncé en mai et "exécuté à 100%".

FOOTBALL 


L'UEFA a annoncé ce jeudi que le huitième de finale retour de la Ligue des champions entre Liverpool et Leipzig se déroulerait à Budapest, en raison des restrictions de déplacements liés à la pandémie de Covid-19. La capitale hongroise avait déjà été choisie pour les mêmes raisons lors du match aller (2-0 pour Liverpool). 

REMONTÉE DES CAS EN EUROPE


La direction régionale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé ce jeudi que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 augmentait de nouveau  en Europe, après six semaines de déclin. 


"La semaine dernière, les nouveaux cas de Covid-19 en Europe ont augmenté de 9% pour atteindre un peu plus d'un million. Cela met fin à une baisse prometteuse de six semaines des nouveaux cas, avec plus de la moitié de notre région enregistrant un nombre croissant de nouvelles infections",  a notamment déclaré Hans Kluge, le directeur Europe de l'institution.

AUGMENTATION DES PLACES DANS LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES


Dans un contexte de crise sanitaire et de tension sur le système hospitalier, le gouvernement a annoncé jeudi qu'il allait ouvrir des places supplémentaires dans les formations sanitaires et sociales.


"La crise sanitaire que nous traversons a renforcé l’expression du besoin en recrutement de personnels soignants  [...] C’est pourquoi, le Gouvernement et Régions de France s’unissent pour former davantage de personnels soignants en augmentant le nombre de places dans les instituts de formation, en améliorant l’orientation et les parcours des candidats à ces formations", peut-on lire dans un communiqué. 


Cette mesure, entrant dans le cadre du Ségur de la Santé, va permettre la création de "16 000 nouvelles places d’ici 2022 au sein des instituts de formation : 6 600 pour les métiers d’infirmiers, 6 600 pour les aides-soignants, 3 400 pour les accompagnants éducatifs et sociaux". 12.600 places supplémentaires seront à disposition dès la rentrée 2021-2022. 

STAGNATION DU CHÔMAGE DANS LA ZONE EURO


Selon le dernier rapport de l'office européen des statistiques publié ce jeudi, le chômage dans la zone euro a stagné en janvier par rapport au mois précédent. Il touche ainsi toujours 8,1% de la population active. 


À noter toutefois un léger reflux chez les jeunes, qui restent tout de même - plus que jamais - les plus touchés par la pandémie et ses conséquences. Ainsi le taux de chômage parmi les moins de 25 ans, a atteint 17,1%, en repli de 0,1 point par rapport à décembre 2020. 

VERS UNE SORTIE DE CRISE PROGRESSIVE EN AVRIL ? 


Sur le plateau de LCI, le chef du service prévention et contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève a déclaré que d'ici "six à huit semaines", la France pourra "relâcher" la pression progressivement.

Vers une sortie de crise mi-avril ? : "On commence à voir la lumière au bout du tunnel", estime le Pr Pittet

LE TEXAS ET LE MISSISSIPI AU COEUR DES CRITIQUES


L'immunologue américain a sévèrement critiqué les autorités du Texas et du Mississipi qui ont récemment autorisé une levée des restrictions sanitaires. "Il est tout simplement inexplicable" de desserrer l'étreinte sanitaire aussi rapidement affirme-t-il. 


"Je comprends la nécessité de vouloir revenir à la normalité, mais rejeter complètement les directives de santé publique est contreproductif, en particulier dans un contexte où 55 000 à 70 000 personnes sont infectées chaque jour aux États-Unis", ajoute le scientifique.


Plus tôt dans la semaine, l'emblématique coach des San Antonio Spurs (NBA), Gregg Popovich s'en était également pris au gouverneur du Texas. 

LE VACCIN SPOUTNIK V EXAMINÉ PAR L'UE


L'Agence Européenne du médicament a débuté ce jeudi l'examen du vaccin russe Spoutnik V en vue d'une possible homologation. "L'AEM a débuté une étude continue du Spoutnik V, un vaccin contre le Covid-19 développé par le centre national russe Gamaleya d'épidémiologie et mircobiologie", a indiqué l'instance dans un communiqué. En cas de décision favorable, les pays européens pourraient commencer à utiliser ce sérum. 


Dans la foulée, les autorités russes ont annoncé qu'elles étaient prêtes à livrer jusqu'à 50 millions de doses aux pays européens d'ici juin prochain en cas d'issue positive.

FLAMBÉE DES CONTAMINATIONS EN HONGRIE


Les autorités sanitaires hongroises ont annoncé que 6 278 nouveaux cas avaient été enregistrés ces dernières 24 heures dans le pays, un plus haut depuis trois mois. 152 personnes sont également décédées dans ce laps de temps, une nette augmentation.

CAMPAGNE DE VACCINATION EN FRANCE


Après un Conseil de défense dans la matinée, une réunion consacrée aux mesures sanitaires en cas de sortie de crise s'est tenue mercredi soir à l'Elysée. Julien Arnaud nous emmène ce jeudi dans les coulisses de ces événements.

Conseil de défense sanitaire : vers une accélération de la campagne de vaccination ?

COUP D'ENVOI DE LA COLLECTE NATIONALE DES RESTOS DU COEUR VENDREDI


Les Restos du cœur lancent ce vendredi leur traditionnelle collecte nationale. Cette année, elle prend une dimension "vitale" compte tenu de la crise sanitaire et économique. Cette situation devrait se traduire par une "hausse significative" des bénéficiaires de denrées alimentaires et de produits d'hygiène. Cette action s'achèvera dimanche soir.  


"Ce qui nous inquiète c'est l'augmentation significative probable du nombre de personnes que nous devrons accueillir avec des besoins sans doute différents qui fait que cette collecte est essentielle et qu'elle revêt un caractère absolument vital", souligne le président de l'association, Patrice Douret.


Lors de la précédente campagne en 2020 l'association avait récolté 7.400 tonnes de denrées - soit l'équivalent de 7 millions de repas.


Parallèlement, une étude publiée en février nous apprend que plus de 2,1 millions de personnes bénéficient de l'aide alimentaire en ce début d'année 2021. Plus de la moitié (51 %) des personnes aidées déclarent y avoir recours depuis moins d'un an.

6 MILLIONS DE DOSES ASTRAZENECA D'ICI FIN MARS EN FRANCE


Interrogé par BFMTV, le président d'AstraZeneca France a annoncé ce jeudi qu'environ six millions de doses auront été livrées d'ici la fin du mois de mars en France.


Parallèlement, Olivier Nataf a fait le point sur l'efficacité de son sérum contre les différents variants. "Contre le variant anglais, les vaccins disponibles sont efficaces". "Contre le variant sud-africain, il semble y avoir une diminution de l’efficacité. Cela ne signifie pas ‘pas d’efficacité du tout’. Il faut quand même activer le système immunitaire", indique-t-il ainsi.

RETAILLEAU CONTRE L'ENFERMEMENT DES PERSONNES ÂGÉS


Le président du groupe Les Républicains au Sénat a salué la récente décision du Conseil d'État de mettre fin à l'interdiction de sortie des résidents des Ehpad. "J'en ai marre qu'on enferme, depuis des mois et des mois, nos anciens dans la solitude", s'emporte-t-il. "La civilisation c'est quoi ? La civilisation c'est pouvoir accompagner quelqu'un qui est au crépuscule de ses jours, c'est d'être là des plus fragile", souligne-t-il encore sur les ondes de France Info.

PARIS ÉGRATIGNE L'AUTRICHE ET LE DANEMARK


La porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a fustigé le projet d'alliance du Danemark et de l'Autriche avec Israël en matière de vaccins anti-Covid. Le "cadre européen" reste le plus approprié pour garantir la "solidarité" au sein de l'UE, martèle-t-elle. "Notre conviction reste de façon très claire que la solution la plus efficace pour répondre aux besoins de vaccination doit continuer de reposer sur le cadre européen", ajoute le Quai d'Orsay. "C’est en effet lui qui garantit la solidarité entre États membres plus que jamais indispensable et notre efficacité collective", a-t-elle ajouté.


Pour rappel, le chancelier autrichien Sebastian Kurz et son homologue danoise Mette Frederiksen doivent rencontrer jeudi en Israël le Premier ministre Benyamin Netanyahou afin de lancer un partenariat pour les vaccins de deuxième génération, portant à la fois sur la production et la recherche.

MOTIF D'ESPOIR


Dans les colonnes de France Info, le professeur Bruno Lina s'est montré optimiste sur l'évolution du virus à moyen terme. "À un moment donné, le potentiel évolutif" du Covid-19 "va arriver à une fin. Quand il arrivera à cette fin, il va rentrer dans les rangs des virus saisonniers banals qui donneront des rhumes ou des infections pas sévères", assure le membre du Conseil scientifique ce jeudi. 

LES INÉGALITÉS D'ACCÈS AU SOIN RENFORCÉES PAR LA PANDÉMIE


Selon une étude menée sous l'égide de l'Assurance maladie et de l'Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore) et publiée ce jeudi, le premier confinement a accentué les inégalités d'accès aux soins. Le renoncement à consulter un médecin est notamment plus marqué chez les catégories les plus fragiles. 60% des personnes interrogées ont indiqué ne pas avoir réalisé "au moins un soin ou acte dont elles avaient pourtant besoin" durant le confinement de mi-mars à mi-mai 2020. 


"La crise a touché tout le monde, mais a été plus fortement ressentie chez les populations pour lesquelles une fragilité préexistait", conclut l'étude. 

MANQUE D'AIDES DES INDÉPENDANTS DU SPECTACLE 


Le violoniste français, Renaud Capuçon, s'est désolé ce jeudi sur RTL que les indépendants du spectacle n'aient reçu que "1.500 euros d'aides en un an" au maximum. "C'est un scandale", assène-t-il. 


Pour rappel, les professionnels de la culture manifestent partout en France ce jeudi pour réclamer un relâchement des restrictions sanitaires qui les étouffent.

STRATÉGIE ZÉRO COVID


Constatant les limites des "stratégies nationales différenciées", la maire de Paris défend la mise en place d’une stratégie "zéro Covid" à l’échelle européenne, afin de réduire le nombre de cas de contaminations. L’élue se montre toutefois critique envers la notion de confinement, qui va généralement de pair avec cette stratégie.

Anne Hidalgo prône une stratégie "zéro Covid" européenne… sans confinements

PANDÉMIE BAVARDE ET ANXIOGÈNE 


Le sociologue et philosophe français Jean-Pierre Le Goff a estimé sur Europe 1 que la pandémie de coronavirus était "anxiogène et bavarde". 

ASTRAZENACA : "CETTE MAUVAISE PRESSE  N'A AUCUNE RAISON D'ÊTRE"


Sur le plateau de LCI, le Pr Didier Pittet, chef du service Prévention et Contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève, s'est exprimé sur la crise sanitaire. Au micro de Jean-Michel Aphatie, le professionnel de santé a rassuré sur le vaccin Astrazenaca : "Cette mauvaise presse n'a aucune raison d'être." Le Pr Didier Pittet a ajouté que l'"on ne s'en sortira pas sans une vaccination planétaire."

PR DIDIER PITTET : "RENDRE LA VACCINATION AU COVID-19 OBLIGATOIRE, CE N'EST PAS LA SOLUTION"


Ce jeudi, le Pr Didier Pittet, le chef du service Prévention et Contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève s'est exprimé sur la crise sanitaire au micro de Jean-Michel Aphatie. Il a admis que "parfois les soignants sont difficiles à convaincre" sur la question de la vaccination. Cependant, le Pr Didier Pittet a estimé que "rendre la vaccination au Covid-19 obligatoire, ce n'est pas la solution". 

Et le personnel soignant est-il plus exposé au virus ? Dr Didier Pittet a répondu : "l'essentiel de la contamination des soignants se fait dans l'activité sociale."

VERS DES JO SANS SPECTATEURS ÉTRANGERS ?


Plusieurs médias japonais ont annoncé ce jeudi que les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo prévus cet été penchent pour l'interdiction des spectateurs venus de l'étranger en raison de la situation sanitaire. Les responsables craignent en effet qu’un afflux de visiteurs étrangers ne mette en danger le public japonais, très réticent à la tenue des Jeux. 


La sécurité des Japonais "est la priorité", avait déclaré mercredi la présidente du comité d’organisation Seiko Hashimoto après un entretien avec des responsables du CIO, du gouvernement japonais et de la ville de Tokyo. 


Une décision finale devrait être prise d'ici la fin du mois. 

PR DIDIER PITTET : MI-AVRIL " DANS CE DÉLAI, ON POURRA COMMENCER Â RELACHER EN DOUCEUR" LES RESTRICTIONS


Sur le plateau de LCI, le Pr Didier Pittet, chef du service Prévention et Contrôle des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève, s'est exprimé sur la crise sanitaire. Au micro de Jean-Michel Aphatie, le professionnel de santé a déclaré ce jeudi : "L'idée c'est de se dire d'ici 6 à 8 semaines, on aura certainement fait beaucoup de progrès en matière de vaccination (...) Dans ce délai, on pourra commencer à relâcher en douceur" les restrictions. Il a aussi ajouté : "On commence à voir une certaine lumière au bout du tunnel."

GESTION DE LA DETTE COVID


Invité de France 2 ce jeudi, Guillaume Peltier a proposé une solution pour l'avenir de la dette liée à la crise du coronavirus. "Nous proposons d'isoler la dette Covid et de la rembourser sur un temps plus long avec des recettes nouvelles (...) pour relancer la croissance", indique le député LR. Trois solutions sont envisagées pour lever des fonds en vue de rembourser cette dette : une "taxe sur les Gafam", une "taxe sur les transactions financières" et une "taxe carbone aux frontières de l'UE".

SUSPENSION DE L'INTERDICTION DE SORTIE DES RÉSIDENTS D'EHPAD 


Le Conseil d’Etat a estimé mercredi 3 mars que la décision prise par le gouvernement de suspendre pour les résidents d’Ehpad les sorties dans les familles était maintenant "disproportionnée", compte tenu notamment de la campagne de vaccination qui a été menée dans ces établissements.

Le Conseil d’Etat suspend l’interdiction de sortie des résidents d’Ehpad, jugée "disproportionnée"

VACCIN ASTRAZENECA AUX PLUS DE 65 ANS EN ALLEMAGNE 


Comme la France, l'Allemagne a décidé d'autoriser l'usage du vaccin AstraZeneca pour les personnes de plus de 65 ans. "Des études très récentes ont fourni des éléments" permettant de relever l’âge maximum d’utilisation du vaccin, souligne la chancelière.

SUIVRE LES RÈGLES POUR STABILISER LA SITUATION


Invité de LCI, François-Guy Trébulle, a confié "que la France ne pourra tenir une absence de confinement que si les gens respectent un certain nombre de règles, de responsabilités élémentaires". Dans le cas contraire, le maire (DVD) de Verrières-le-Buisson (Essonne) estime qu'il n'y aura "pas d'alternative".


L'édile a par ailleurs dénoncé un problème de "cohérence" et de "proportionnalité" dans la gestion sanitaire actuelle du gouvernement.

Infos précédentes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... Ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

EN DIRECT - Covid-19 : que va annoncer Jean Castex ? Suivez notre édition spéciale

Restaurants : les solutions envisagées pour les rouvrir

"Surveillance renforcée" : ces nouveaux départements qui pourraient basculer ce soir

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

Lire et commenter