Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

CORONAVIRUS - Alors que les Etats comptent sur l'accélération des campagnes de vaccination pour contrer l'avancée des variants et éviter de nouveaux confinement, AstraZeneca a fait part de nouvelles difficultés de production.

Le géant pharmaceutique AstraZeneca a reconnu de nouvelles difficultés de production en Europe pour les doses promises à l'Union européenne. Le fabricant a indiqué mardi soir qu'il devrait avoir recours à des sites étrangers pour tenir ses promesses de livraison à l'Union européenne au deuxième semestre.

AstraZeneca "travaille à augmenter la productivité dans sa chaîne logistique dans l'UE", et va utiliser "sa capacité mondiale afin d'assurer la livraison de 180 millions de doses à l'UE au second semestre", a déclaré à l'AFP un porte-parole du groupe britannico-suédois. "Environ la moitié du volume attendu doit provenir de la chaîne logistique dans l'UE", et le reste proviendra du réseau international de la firme, a précisé le porte-parole.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Cette annonce intervient après une controverse sur les livraisons du vaccin AstraZeneca-Oxford à l'Union européenne au premier trimestre 2021, qui a provoqué des tensions entre l'UE et le groupe pharmaceutique.

AstraZeneca "n'est pas un vaccin de seconde zone"

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est voulue malgré tout optimiste dans une interview au quotidien régional allemand Augsburger Allgemeine. "Les fabricants de vaccins sont nos partenaires dans cette pandémie" et, si de nouvelles questions sont toujours à l'ordre du jour, "nous (les) résolvons généralement à l'amiable", a-t-elle déclaré.

Lire aussi

Elle s'est aussi dite convaincue que, malgré les difficultés des dernières semaines, la situation liée à la pandémie allait "s'améliorer sensiblement" en raison du nombre croissant de livraisons de vaccins.

Le vaccin contre le Covid-19 AstraZeneca "n'est pas un vaccin de seconde zone", a assuré la semaine dernière le Pr Alain Fischer, le "monsieur vaccin" nommé par le gouvernement français, alors que ce vaccin a récemment provoqué des réactions parfois fortes chez les patients jeunes.

Retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans le fil ci-dessus.

Live

VACANCES


Si l'envoi de davantage de doses dans les zones touristiques cet été pour permettre à certains d'obtenir leur deuxième dose dans leur région de villégiature, cela doit rester "l'exception", a indiqué le ministère lors d'un point presse en ligne ce mardi. Il a estimé que les Français devront avant tout "s'adapter" et choisir leurs dates de départ en vacances en fonction de leurs rendez-vous de vaccination contre le Covid-19.

FESTIVAL FIPADOC


L'édition 2021 du Fipadoc, festival international du documentaire, qui devait avoir lieu du 18 au 24 janvier à Biarritz et avait été reporté en raison de la crise sanitaire, se tiendra du 12 au 17 juin.


La sélection du festival évoquera peu la pandémie de Covid-19. "On a eu envie d'emmener le public le plus loin possible de ce que l'on a tous vécu", déclarait Christine Camdessus, déléguée générale du festival, en janvier à la presse.

BELGIQUE


Le gouvernement belge a annoncé ce mardi une reprise d'activité en intérieur le 9 juin pour les cafés, restaurants et salles de spectacles, qui pourront accueillir jusqu'à 200 personnes assises et masquées.


Les cafés et restaurants avaient déjà pu rouvrir leurs terrasses le 8 mai, après presque sept mois de fermeture.

MODE D'EMPLOI


Malgré de sévères critiques de l'opposition, les députés ont validé lundi soir la création d'un "pass sanitaire" pour l'accès aux grands événements.

Covid-19 : les règles de fonctionnement du pass sanitaire

INTERMITTENTS


Les intermittents du spectacle, privés de leurs cachets en raison de la crise sanitaire, bénéficieront d'une prolongation de quatre mois, jusqu'en décembre, de leur indemnisation chômage, ont annoncé ce mardi les ministères de la Culture et du Travail. Cette mesure, décidée en mai 2020 par le chef de l'Etat et communément appelée "année blanche", devait prendre fin le 31 août 2021.


La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a également indiqué que les jeunes de moins de 30 ans qui démarrent leur carrière dans le milieu bénéficieront d'un seuil d’accès à l’intermittence abaissé à 338 heures pour une durée de 6 mois.

SOLIDARITÉ


Dans un tweet publié ce mardi, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a indiqué que le dispositif Covax avait pour l'heure permis la distribution de 50 millions de doses de vaccin anti-Covid dans 121 pays.


L'initiative Covax a été mise sur pieds par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), l’Alliance du Vaccin (Gavi) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour garantir un accès équitable à la vaccination contre le Covid-19 partout dans le monde. Il prévoit que les pays riches et des fondations financent le développement et l'achat de vaccins pour que 121 pays puissent protéger leur population. 

FOOTBALL


La finale de Coupe de France, le 19 mai, aura lieu à huis clos, ont annoncé ce mardi des sources ayant connaissance du dossier.


La rencontre, qui opposera Montpellier ou le Paris SG à Rumilly-Vallières ou Monaco au Stade de France (Saint-Denis), doit débuter à 21h15, après l'heure limite du couvre-feu, ce qui obligeait la Fédération française de football (FFF) à obtenir une dérogation pour accueillir 1000 personnes. Celle-ci n'a pas été obtenue.

BRÉSIL


De nombreux Etats brésiliens, dont ceux de Sao Paulo et Rio de Janeiro, ont annoncé avoir supendu ce mardi la vaccination des femmes enceintes avec le sérum anti-Covid d'AstraZeneca, suivant la recommandation de l'agence régulatrice Anvisa, suite à un "incident".


Selon le journal Folha De S.Paulo, le ministère de la Santé enquête sur la mort à Rio de Janeiro d'une femme enceinte ayant reçu le vaccin d'AstraZeneca, une information encore non confirmée à l'AFP par les autorités.

GRÈCE


La Grèce accélère la vaccination contre le Covid-19 sur ses îles en vue de la réouverture au tourisme le 14 mai, a déclaré mardi le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. "Nous donnons à nos îles la priorité... en ouvrant la vaccination à toute la population adulte, avant que ce soit le cas dans le reste de la Grèce", a-t-il affirmé lors d'une téléconférence avec les présidents de régions. "Le but est que tous les habitants permanents (des îles) soient entièrement vaccinés d'ici la fin juin", a précisé Kyriakos Mitsotakis.

VACANCES


Si l'envoi de davantage de doses dans les zones touristiques cet été pour permettre à certains d'obtenir leur deuxième dose dans leur région de villégiature, cela doit rester "l'exception", a indiqué le ministère lors d'un point presse en ligne ce mardi. Il a estimé que les Français devront avant tout "s'adapter" et choisir leurs dates de départ en vacances en fonction de leurs rendez-vous de vaccination contre le Covid-19.

CONTESTATION AU MODEM


Très mécontents du déroulé des débats sur le projet de loi "gestion de sortie de crise sanitaire", les députés Modem ont menacé mardi de voter contre si le texte n'était pas amendé. "On a assisté hier à un déni de démocratie", a regretté le député Bruno Millienne devant la presse. Interrogé sur l'hypothèse d'un vote contre un texte censé desserrer le corset de l'état d'urgence sanitaire sans baisser la garde face au Covid, il a estimé : "on peut aller jusque-là". 


La liste des griefs du Modem est longue, entre le refus du gouvernement d'avancer la fin du régime transitoire de sortie de l'état d'urgence d'un mois, du 31 octobre au 30 septembre, et le rejet d'amendements visant à clarifier le périmètre du "pass sanitaire", jugé trop "flou". Le rejet également d'amendements ouvrant la voie à une réouverture des discothèques, un combat porté par le député Modem Christophe Blanchet, n'a pas non plus été apprécié dans les rangs du parti centriste.

ESPOIR


Les scientifiques ont constaté leur présence durant ce laps de temps "indépendamment de la gravité de la maladie, de l'âge des patients ou de la présence d'autres pathologies".

Covid-19 : les anticorps restent dans le sang au moins huit mois après l'infection, selon une étude

PRÉSENCE DES ANTICORPS DANS L'ORGANISME


Selon une étude italienne publiée mardi, les anticorps neutralisant le Covid restent dans le sang pendant au moins huit mois après une infection. Ce constat est valable "indépendamment de la gravité de la maladie, de l'âge des patients ou de la présence d'autres pathologies", indiquent les scientifiques. 

MANIFESTATION DES SOIGNANTS


Alors que de nombreux soignants sont en grève ce mardi, le Collectif Inter-Hôpitaux (CIH) a demandé "une réévaluation de tous les projets de rénovation et de restructuration hospitalière" pour "adapter le capacitaire aux besoins de santé de la population" dans un contexte de pandémie. 


"Chaque réorganisation, chaque projet hospitalier doit encore s'accompagner de fermetures de lits pour être accepté par les tutelles" alors que le Ségur de la Santé promettait le contraire, a fustigé le cardiologue Olivier Milleron, porte-parole du CIH, lors d'une conférence de presse.


"Lorsque l'Agence régionale de santé et la direction de l'hôpital décident conjointement de fermer des lits sur des critères de rentabilité, elles mettent en place un processus de sélection de patients reposant entièrement sur les urgentistes", renchérit Florian Vivrel, urgentiste au CHU de Nantes.

AMÉLIORATION DE LA SITUATION SANITAIRE AUX ÉTATS-UNIS


Selon les dernières données des autorités sanitaires relayées par CNN, la moyenne de nouveaux cas quotidiens aux États-Unis est désormais de 38.826. Le pays n'était plus passé sous la barre des 40.000 depuis près de huit mois. 

PAS DE VIRUS DANS LE PELOTON DU TOUR D'ITALIE


Selon des informations de l'AFP, aucune contamination au Covid-19 n'a été détectée lors de la dernière série de tests effectuée sur les coureurs du Giro. 


La totalité du peloton, soit les 183 athlètes en lice et l'encadrement des 23 équipes, ont été dépistés ce mardi. 


Plusieurs vagues de tests vont avoir lieu tout au long des trois semaines de compétitions, notamment lors des jours de repos. Les organisateurs espèrent éviter un scénario similaire à celui de l'an passé où deux équipes (Jumbo, Mitchelton) avaient été forcées à l'abandon après la détection de plusieurs cas.

NOUVELLES RESTRICTIONS À TAÏWAN


Ce mardi, Taïwan a interdit les grands rassemblements après la détection d'un foyer de contaminations au Covid-19, la situation du personnel de la compagnie China Airlines (CAL) basée à Taipei et celle d'un hôtel Novotel de l'aéroport inquiétant. Cette nouvelle mesure concerne les rassemblements de plus de 100 personnes et les rassemblements en extérieur de plus de 500 personnes, jusqu'au 8 juin. Parallèlement, manger et boire est désormais interdit dans les transports publics, et les chemins de fer ne pourront plus vendre de places de train debout d'ici samedi.


"Taïwan a excellé dans la prévention de l'épidémie sur l'année écoulée, mais nous nous relâchons et devenons négligents avec le temps", a déclaré le Premier ministre Su Tseng-chang. "J'exhorte tout le monde à prendre cette épidémie au sérieux [...] afin que nous puissions maintenir nos bons résultats".


Depuis le début de la pandémie, l'île a enregistré 1.210 cas confirmés de Covid-19 et 12 décès. Une fois l'épidémie originelle contenue, des règles de distanciation minimales ont été maintenues.

PAS DE SUPPRESSION D'EMPLOIS À EASYJET


Gravement touchée par la crise sanitaire, à l'instar de l'ensemble du secteur aérien, EasyJet a annoncé mardi un accord avec les organisations syndicales pour la sauvegarde de ses 1800 emplois en France. "Nous avons signé avec les organisations syndicales représentatives des accords qui nous permettent de maintenir l'ensemble de nos bases sur la France", ainsi que "l'emploi de l'ensemble des 1.800 salariés, qui sont tous en contrat français", a déclaré le directeur de la compagnie pour la France et les Pays-Bas, Bertrand Godinot.


Les négociations ont notamment débouché sur la mise en place d'un dispositif d'activité partielle de longue durée (APLD), "qui permettra notamment d'apporter une forme de flexibilité en fonction de la reprise, de la saisonnalité notamment". 


Les pilotes vont également être contraints à certaines concessions en terme de flexibilité et de salaires. "On est contents parce que ça nous permet de sauver les emplois, sous certaines conditions bien sûr", s'est satisfait Arnaud Wiplier, délégué syndical du SNPL même s'il reconnaît qu'ils "travailleront moins et gagneront moins".

PROTESTATIONS DEVANT LE SIEGE D'ASTRAZENECA


Ce mardi midi, des activistes bloquent l'entrée du siège social d'AstraZeneca à Cambridge, en Angleterre. Ils manifestent pour la levée des brevets anti-Covid, ce qui permettrait de rendre le vaccin accessible au plus grand nombre.


Fin de semaine dernière, le président des Etats-Unis Joe Biden s'est positionné en faveur. Une idée qu'ont dénoncé plusieurs entités pharmaceutiques.


Sur le site anglais, ce mardi, deux protestataires se sont enchaînés aux portes, deux autres ont déployé leur slogan devant l'entrée du bâtiment : " Vaccin du peuple, vaccin à but non lucratif #RejoignezCTAP".

TRANSMISSION DU VIRUS APRÈS VACCINATION


De multiples messages remettent en cause l'utilité des vaccins, assurant que les personnes ayant reçu des injections peuvent tout de même transmettre le virus. Des affirmations que les études tendent pourtant à infirmer.

Peut-on transmettre le virus même si l'on a été vacciné ?

VACCINATION EN AUSTRALIE 


L'Australie s'est fixée mardi pour objectif que tous les adultes volontaires soient vaccinés d'ici la fin 2021. D'ici là, les autorités envisagent de garder leurs frontières fermées.


Jusqu'ici, malgré une campagne de vaccination particulièrement lente, l'Australie a réussi à faire face au virus en se coupant du reste du monde et par des mesures locales de confinement. Le pays a recensé moins de 1000 décès depuis le début de la pandémie. 

LE POINT SUR LA PANDÉMIE 


Le Covid-19 a désormais fait 3.306.037 morts dans le monde depuis le début de la pandémie. Les États-Unis demeurent le pays le plus touché (582.153 décès) devant le Brésil (423.229), l'Inde (249.992), le Mexique (219.089) et le Royaume-Uni (127.609).

UNION EUROPÉENNE vs ASTRAZECA


Ce mardi, annonce l'AFP, l'Union Européenne réclame en justice qu'AstraZeneca livre d'ici juin les 90 millions de doses non livrées au premier trimestre.


Dimanche, Thierry Breton,  commissaire européen au commerce intérieur, a déclaré que l'Europe ne renouvèlerait pas, pour le moment, sa commande de vaccins auprès du laboratoire au-delà de l’expiration du contrat actuel à la fin du mois de juin.


L'UE avait lancé, fin avril, des poursuites contre AstraZeneca en raison d’importants retards de livraison de doses de son vaccin.

RETOUR DES BEAUX JOURS 


Les députés ont donné un premier feu vert à la création par le gouvernement d'un "pass sanitaire" lundi soir. À quoi va-t-il ressembler ? Que va-t-il contenir précisément ? En quelle circonstance faudra-t-il l'avoir sur soi ? Explications.

Pass sanitaire : comment devra-t-on s’en servir ?

LES MARIAGES EN JUIN CONDAMNÉS ? 


Le syndicat UPSE (Union des professionnels solidaires de l'événementiel) a dénoncé ce mardi la prolongation du couvre-feu, bien que repoussé, et des restrictions sanitaires durant le mois de juin. Les professionnels du secteur du mariage déplorent notamment de ne pas pouvoir redémarrer réellement leur activité avant juillet. 


"Après les stations de ski qui peuvent rouvrir sans remontées mécaniques, les parcs d'attractions sans attractions, on annonce que les fêtes de mariage vont reprendre, tout en interdisant les cocktails debout et en faisant terminer les repas à 21H, soit l'heure à laquelle ils commencent d'habitude!", s'indigne  Mélissa Humbert-Ferrand. 


"Les gens auraient accepté d'avoir un cocktail assis si après ils pouvaient rester loger sur place et effectuer leur soirée. Là, après la mairie ou la cérémonie religieuse, au lieu de se séparer, ils ont juste le droit d'aller boire un verre assis: ça ne s'appelle pas un mariage", ajoute-t-elle. En temps normal quelque 40.000 mariages se tiennent en juin. "Si on en sauve 5 ou 6.000 ce sera le bout du monde", conclut la représentante, furieuse. 

VACCINATION PENDANT LE WEEK-END DE L'ASCENSION


Lors d'une visioconférence avec la presse, le patron de Doctolib, Stanislas Niox-Chateau, a affirmé que plus d'un million de doses de vaccin anti-Covid seront injectées pendant le pont de l'Ascension. Il dénombre d'ailleurs "déjà 200.000 rendez-vous jeudi, 350.000 vendredi, 200.000 samedi et 100.000 dimanche" pris sur sa plateforme, la principale en matière de réservation pour la vaccination contre le Covid-19. 


"Ce chiffre va augmenter au fur et à mesure de la semaine", précise le dirigeant alors que la prise de rendez-vous "le jour même ou le lendemain" pour tous les adultes, là où des créneaux restent disponibles a été ouverte ce mardi, avec un jour d'avance. 


À noter tout de même que le rythme des injections, bien que satisfaisant, va ralentir durant le pont de l'Ascension, "où on vaccinera quand même moins qu'un jour normal". 

VÉRAN JUSTIFIE LE RECOURS AU PASS SANITAIRE


Ce mardi, Olivier Véran a justifié devant le Sénat l'utilité du pass sanitaire pour les grands évènements et "les lieux qui concentrent une forte population, un fort brassage". "Le pass sanitaire n'est pas que vaccinal", il peut aussi passer par "un certificat de rétablissement ou un test de moins de 48h", rappelle le ministre de la Santé qui affirme que l'adhésion des Français est "de plus en plus forte". 


Pour rappel, l'Assemblée Nationale a donné lundi soir un premier feu vert au déploiement de ce dispositif. 

FUMER EN TERRASSE 


Les terrasses des bars et restaurants rouvrent le 19 mai en France. Pour des raisons sanitaires, fumer sera-t-il interdit ? Le 20H de TF1 vous répond

Sera-t-il autorisé de fumer en terrasse le 19 mai ? Le 20H vous répond

85.000 MORTS EN ALLEMAGNE


L'Allemagne a franchi lundi le seuil des 85.000 décès du Covid-19 (85.112). Ces dernières 24 heures, 283 personnes ont succombé au virus dans le pays. 


À noter que, depuis plusieurs semaines, la situation sanitaire s'améliore sensiblement outre-Rhin, l'ensemble des indicateurs continuant leur baisse. Le taux d'incidence national s'établit désormais à 115.4.

LA FLAMBÉE CONTINUE EN INDE


Selon les derniers chiffres des autorités sanitaires relayés par CNN, 329.942 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en Inde ces dernières 24h, portant le nombre total de contaminations à près de 23 millions. Dans le même temps, 3 876 personnes ont succombé au virus. Le pays se trouve désormais tout proche du seuil des 250.000 décès du Covid-19 (249.992). 

PRENDRE DES RENDEZ-VOUS DE VACCINATION


Doctolib a déployé ce mardi matin, avec 24 heures d'avance, la prise de rendez-vous pour le public non-prioritaire, avec des disponibilités sous 24h.

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

VERS UNE PÉNURIE DE SEMI-CONDUCTEURS ? 


Le PDG du fabricant franco-italien de composants électroniques STMicroelectronics, Jean-Marc Chéry, a estimé ce mardi que la situation sur le marché des semi-conducteurs allait être "extrêmement tendue" jusqu'à la fin de l'année. 


Interrogé sur BFM Business, le dirigeant a évoqué une "coopération dans l'urgence" entre entreprises pour gérer la situation. "Et ensuite ça devrait commencer à se réguler au premier et deuxième trimestre 2022, et la queue de difficulté sur la fin de 2022", a-t-il ensuite précisé. 


Le marché des semi-conducteurs est sous la pression d'une forte augmentation de la demande mondiale depuis l'automne dernier "qui créé un sentiment de pénurie".

COVID LONG 


Un tiers des malades faisant état de symptômes persistants six mois après leur hospitalisation pour Covid n'est pas retourné travailler, selon une étude de l'Inserm.

Un tiers des Covid longs ne sont toujours pas retournés au travail, six mois après leur infection

LANCEMENT CHRONODOSE 


Guillaume Rozier a annoncé mardi le lancement de l'outil Chronodose pour aider à la prise d'un rendez-vous de vaccination pour les plus de 18 ans, 5000 créneaux étant actuellement disponibles dans l'Hexagone. À noter que la fonctionnalité sera disponible sur les applications mobiles plus tard dans la journée.  

LE RETOUR DE LA CONFIANCE DES PATRONS


Avec le déconfinement qui se profile, de nombreux patrons français semblent anticiper une sortie de crise plus rapide que prévue. Seulement 27% d'entre eux craignent une dégradation de leur situation financière dans les mois à venir (contre 82% en avril). De même, 28% des patrons français estiment qu’ils vont retrouver leur chiffre d’affaire de 2019 et espèrent donc un plein retour à l'activité. 

EXTENSION DE LA VACCINATION AUX ÉTATS-UNIS


L'autorisation du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer/BioNTech a été étendue aux adolescents âgés de 12 à 15 ans aux États-Unis, a annoncé lundi l'Agence américaine des médicaments.

Covid-19 : le vaccin Pfizer/BioNTech étendu aux 12-15 ans aux États-Unis

VOTE DU PASS SANITAIRE 


Malgré des réserves et des mises en garde des oppositions, l'Assemblée Nationale a approuvé lundi soir la création d'un "pass sanitaire". Le texte doit désormais passer devant le Sénat le 18 mai prochain.

Covid-19 : feu vert des députés pour le déploiement du "pass sanitaire"

SCEPTICISIME DU CONSEIL SCIENTIFIQUE


Interrogée par France Info ce mardi, Lila Bouadma a fait part de son scepticisme vis-à-vis des étapes de déconfinement exposées par Emmanuel Macron. "La temporalité, le fait que ces réouvertures ne soient pas liées à des critères sanitaires stricts nous rend un peu inquiets", indique la réanimatrice à l’hôpital Bichat et membre du Conseil scientifique. 


"Dans d'autres pays, ils ont écrasé la courbe épidémique très fortement, ont beaucoup vacciné et ensuite ont réouvert en fonction de critères sanitaires", explique-t-elle, dénonçant le fait que l'exécutif français n'ait pas choisi une démarche similaire.

OUVERTURE DES TERRASSES : ATTAL APPELLE À LA RESPONSABILITÉ


"La responsabilité de chacun va beaucoup jouer", a affirmé Gabriel Attal ce mardi sur France Inter au sujet de la réouverture des terrasses programmée le 19 mai prochain. "Les Français ont montré depuis plusieurs mois qu'ils étaient responsables et ils le seront encore", a toutefois tempéré le porte-parole du gouvernement, optimiste. "Les terrasses sont en extérieur où le risque de contamination est infiniment moins important", ajoute-t-il. 

UNE SITUATION QUI S'AMÉLIORE


Interrogé par France Inter ce mardi, Gabriel Attal a estimé que les efforts des Français portaient leurs fruits et que la situation sanitaire s'améliorait dans l'Hexagone. "On a le droit d'être optimiste, les efforts des Français portent leurs fruits", indique le porte-parole du gouvernement qui met également l'accent sur le "développement de la vaccination". 

Urgent

OUVERTURE VACCINATION À TOUS LES MAJEURS


Avec 24 heures d'avance, Doctolib annonce ce mardi matin que la prise de rendez-vous de vaccinations pour les plus de 18 ans (sur les créneaux du jour et du lendemain) est désormais ouverte. Elle devait, initialement, être ouverte à partir de mercredi 12 mai, 00:01.

PRÉCOMMANDE DE LA FRANCE AUPRÈS DE XENOTHERA 


L'exécutif français a signé un contrat de précommande avec la biotech nantaise Xenothera pour 30.000 doses de son médicament XAV-19. En développement, ce traitement est un anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé sur la base de sa technologie d'anticorps glyco-humanisés, c'est-à-dire des anticorps à l'origine porcins, qui ont été modifiés. Il est destiné aux patients atteints de Covid modéré, pour éviter l'aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.


Grâce à cette signature, Xenothera peut démarrer dès maintenant la production industrielle des premiers lots en anticipation des résultats de l'essai clinique français Polycor, attendus cet été.

CIBLAGE DE LA VACCINATION 


La vaccination est ouverte aux plus de 50 ans ce lundi. Les plus de 18 ans pourront aussi recevoir une dose dès mercredi, lorsqu'un créneau est encore disponible dans les 24 heures. Cette stratégie est-elle la bonne ? Le point avec le Dr Gérald Kierzek.

Accélération de la campagne de vaccination : "Ce sont les personnes à risques qu'il faut cibler", souligne Gérald Kierzek

MODALITÉS DES DIFFÉRENTES RÉOUVERTURES 


Jean Castex a détaillé le protocole sanitaire retenu dans les établissements qui vont rouvrir leurs portes à compter de la semaine prochaine. Voici comment vont s'organiser ces réouvertures.

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

LE POINT SUR LA PANDÉMIE 


Le coronavirus a désormais fait au moins 3.294.812 morts dans le monde depuis le début de la pandémie. 


Les Etats-Unis demeurent le pays le plus touché (581.755 décès) devant le Brésil (422.340 morts), l'Inde (246.116 morts), le Mexique (218.985 morts) et le Royaume-Uni (127.605 morts).

SORT DES BOÎTES DE NUIT


Invité de BFM Business ce lundi 10 mai, le ministre délégué aux PME Alain Griset a assuré que les gérants du secteur allaient être fixés sur une éventuelle réouverture d'ici la mi-juin.

Réouverture des boîtes de nuit : les exploitants seront fixés le "15 juin au plus tard"

LES DÉPUTÉS APPROUVENT LE PASS SANITAIRE


L'Assemblée Nationale a donné lundi soir son feu vert au déploiement du pass sanitaire en France. LCI fait le point sur son fonctionnement. 

BILAN DE LA PANDÉMIE DANS LE MONDE 


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3.294.812 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, mis à jour ce lundi.

Après les Etats-Unis (581.755 décès), les pays les plus touchés sont le Brésil (422.340 morts), l'Inde (246.116 morts), le Mexique (218.985 morts) et le Royaume-Uni (127.605 morts).

NEW YORK


Le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo a annoncé le lancement mercredi d'un programme pilote de vaccination gratuite dans le métro new-yorkais, avec le vaccin en une dose Johnson & Johnson.

Les personnes qui se feront vacciner dans l'une des six stations de métro retenues pour ce programme pilote - qui se tiendra initialement du 12 au 16 mai pour évaluer son efficacité - auront aussi droit à des trajets gratuits: un pass d'une semaine dans le métro, ou un aller/retour sur les lignes de banlieue. 

VARIANT INDIEN AU CONGO


Cinq cas du variant indien du coronavirus ont été recensés à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), où la situation est cependant "sous contrôle", a assuré lundi à l'AFP le ministre de la Santé, Jean-Jacques Mbungani Mbanda.

"Il n'y a pas de crainte à avoir, la population doit se rassurer. Toutes les mesures ont été prises, l'immeuble est en isolement, les gens sont en quarantaine depuis le 5 mai, et cette quarantaine devrait terminer le 19 mai », a-t-il ajouté.

RETARDS D'AUTORISATION POUR LE VACCIN NOVAVAX


Novavax a fait part lundi de retards dans son projet de demande d'autorisation de son vaccin anti-Covid, essentiel au dispositif de partage de doses Covax.

L'entreprise de biotechnologie américaine avait dans un premier temps annoncé vouloir déposer cette demande en urgence au Royaume-Uni "au deuxième trimestre 2021", ainsi que peu après aux Etats-Unis. Elle ne prévoit désormais pas de le faire avant "le troisième trimestre".


En mars, l'entreprise a déclaré que son vaccin était efficace à 89,7% contre les formes symptomatiques de la maladie, selon des essais cliniques menés au Royaume-Uni sur plus de 15.000 personnes de 18 ans et plus. Novavax s'était engagée à mettre à disposition 1,1 milliard de doses de son candidat vaccin au programme international de vaccination anti-Covid, Covax.

Infos précédentes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Policier tué à Avignon : le collègue d'Eric Masson présent lors du meurtre reconnaît formellement le principal suspect

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.