Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

CORONAVIRUS - Alors que les Etats comptent sur l'accélération des campagnes de vaccination pour contrer l'avancée des variants et éviter de nouveaux confinement, AstraZeneca a fait part de nouvelles difficultés de production.

Le géant pharmaceutique AstraZeneca a reconnu de nouvelles difficultés de production en Europe pour les doses promises à l'Union européenne. Le fabricant a indiqué mardi soir qu'il devrait avoir recours à des sites étrangers pour tenir ses promesses de livraison à l'Union européenne au deuxième semestre.

AstraZeneca "travaille à augmenter la productivité dans sa chaîne logistique dans l'UE", et va utiliser "sa capacité mondiale afin d'assurer la livraison de 180 millions de doses à l'UE au second semestre", a déclaré à l'AFP un porte-parole du groupe britannico-suédois. "Environ la moitié du volume attendu doit provenir de la chaîne logistique dans l'UE", et le reste proviendra du réseau international de la firme, a précisé le porte-parole.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Cette annonce intervient après une controverse sur les livraisons du vaccin AstraZeneca-Oxford à l'Union européenne au premier trimestre 2021, qui a provoqué des tensions entre l'UE et le groupe pharmaceutique.

AstraZeneca "n'est pas un vaccin de seconde zone"

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est voulue malgré tout optimiste dans une interview au quotidien régional allemand Augsburger Allgemeine. "Les fabricants de vaccins sont nos partenaires dans cette pandémie" et, si de nouvelles questions sont toujours à l'ordre du jour, "nous (les) résolvons généralement à l'amiable", a-t-elle déclaré.

Lire aussi

Elle s'est aussi dite convaincue que, malgré les difficultés des dernières semaines, la situation liée à la pandémie allait "s'améliorer sensiblement" en raison du nombre croissant de livraisons de vaccins.

Le vaccin contre le Covid-19 AstraZeneca "n'est pas un vaccin de seconde zone", a assuré la semaine dernière le Pr Alain Fischer, le "monsieur vaccin" nommé par le gouvernement français, alors que ce vaccin a récemment provoqué des réactions parfois fortes chez les patients jeunes.

Retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans le fil ci-dessus.

Live

BILAN QUOTIDIEN


Selon les derniers chiffres, 31.226 personnes sont hospitalisées (-36) ce mardi en France, dont 5.952 en soins critiques (+36). On recense également 324 nouveaux décès en 24h.


En outre, on comptabilise 39.113 nouveaux cas en 24h.


Au total, on recense 99.480 décès depuis le début de l'épidémie (Ehpad compris).

VACCIN JOHNSON & JOHNSON


Le vaccin Johnson & Johnson dans la tourmente. Une personne est morte d'une thrombose sanguine et une autre se trouve dans un état critique aux Etats-Unis après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19, a annoncé mardi un responsable de l'Agence américaine des médicaments (FDA).


Au total, six personnes âgées de 18 à 48 ans ont présenté, 6 à 13 jours après l'injection, des symptômes de thrombose cérébrale, conjugués avec une chute de leur niveau de plaquettes sanguines. "Un cas s'est révélé mortel et un patient se trouve dans un état critique", a déclaré Peter Marks, de la FDA.

JOHNSON & JOHNSON


L'Afrique du Sud a suspendu mardi l'utilisation du vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 après des risques de caillots sanguins constatés aux Etats Unis, a annoncé le ministre de la Santé, Zweli Mkhize.


"Nous avons décidé de suspendre volontairement notre déploiement jusqu'à ce que la relation de cause à effet entre le développement de caillots et le vaccin de Johnson & Johnson soit suffisamment analysée", a annoncé le ministre dans un point de presse en ligne.

BRESIL


Selon nos informations, la décision du gouvernement concernant la suspension des vols avec le Brésil va avoir des conséquences immédiates : deux derniers départs vont avoir lieu ce soir, puis deux arrivées mercredi. A noter que la mesure ne concerne que les vols directs effectués par Air France. 

MONTAGNE


Les professionnels du ski dans le rouge. Les dirigeants de 250 magasins de ski en "urgence (financière) absolue" ont écrit au Premier ministre pour demander une meilleure prise en compte de leurs difficultés, ont-ils annoncé mardi dans un communiqué.


Menés par l'Union sport et cycle qui fédère le secteur, les signataires souhaitent attirer l'attention de Jean Castex sur la spécificité des magasins de montagne qui réalisent l'essentiel de leur chiffre d'affaires sur les quelques mois d'hiver.


La perte d'activité s'élève pour eux à 85% d'une année pré-Covid, estiment-ils, ajoutant que "28% (des entreprises) ont consommé plus de la moitié de leur prêt garanti par l'Etat". Au final, ont calculé ces dirigeants, "les aides de l'Etat perçues à ce jour ne couvrent que 15% du chiffre d’affaires annuel de ces entreprises".

Info tf1/lci

BOUT DU TUNNEL ?


Selon nos informations, Emmanuel Macron va présider jeudi au Palais de l’Elysée une réunion sur les protocoles de réouverture. Suite aux rencontres menées par les ministres avec les acteurs des différents secteurs concernés par la fermeture d'établissements, il s'agira lors de cette réunion d'étudier les protocoles sanitaires envisagés pour la réouverture progressive des différents lieux accueillant du public. 


Pas moins de dix ministres sont attendus à l'Elysée.

Urgent

BILAN QUOTIDIEN


Selon les derniers chiffres, 31.226 personnes sont hospitalisées (-36) ce mardi en France, dont 5.952 en soins critiques (+36). On recense également 324 nouveaux décès en 24h.


En outre, on comptabilise 39.113 nouveaux cas en 24h.


Au total, on recense 99.480 décès depuis le début de l'épidémie (Ehpad compris).

AVERTISSEMENT


Avec la crise sanitaire et économique du Covid-19, les dépenses de l'État, y compris structurelles, ont explosé. Une tendance qui inquiète la Cour des comptes pour les années à venir.

Covid-19 : la Cour des comptes tire la sonnette d'alarme sur l'augmentation des dépenses de l'État

ASSOUPLISSEMENT EN NORVEGE


La Norvège va de nouveau autoriser, sous conditions, bars et restaurants à servir de l'alcool à la faveur d'allègements de mesures anti-Covid annoncés par le gouvernement mardi.


Face à une recrudescence de l'épidémie due aux variants plus contagieux, le pays nordique avait renforcé ses consignes sanitaires fin mars, y compris en interdisant la vente d'alcool dans les bars et les restaurants et en limitant les interactions sociales.


Les vacances de Pâques, propices aux déplacements, n'ayant pas aggravé la situation épidémique, le gouvernement a décidé de revenir sur la plupart de ces mesures supplémentaires. C'est la première des quatre étapes d'un plan de réouverture présenté la semaine dernière.

REPORTAGE


La pandémie de coronavirus continue de faire des ravages. Des spécialistes alertent sur le variant brésilien et demandent des mesures plus strictes pour l'empêcher d'arriver massivement sur le territoire.

Variant brésilien : faut-il interdire les vols Paris-Rio ?

CALENDRIER


Jean Castex s'est félicité ce jeudi d'être "à une semaine d'avance" sur "l'objectif" qu'il avait fixé début mars, après que la France a dépassé le seuil symbolique des dix millions d'injections. Mais ces engagements ont-ils été réellement tenus ?j

Objectifs de la vaccination au 15 avril : le gouvernement a-t-il tenu ses engagements ?

65% DES PLUS DE 75 ANS ONT REÇU UNE PREMIÈRE INJECTION


Selon le ministère de la Santé, près de deux plus de 75 ans sur trois ont reçu leur première dose de vaccin. "La couverture vaccinale est, au 11 avril, de 65% avec une dose pour les plus de 75 ans", indique le ministère, qui vise un niveau de protection encore plus élevé. "Nous pensons que nous ne sommes pas encore parvenus à l’adhésion vaccinale, qui pourrait être de dix points supplémentaires."


En outre, 56% des plus de 70 ans (hors Ehpad) ont reçu une première injection au 11 avril, selon la même source.

FÊTE GÂCHÉE


Alors que près du quart de la population mondiale débute le mois de ramadan, les restrictions empêchent ou compliquent sa célébration. Un an après une première situation similaire, la pandémie est à nouveau en pleine expansion dans le monde et, selon les pays, on s'y adapte diversement.

Ramadan : la pandémie complique le mois de jeûne dans le monde musulman

VACCINATION DES PLUS DE 60 ANS


À compter de vendredi, les 60-69 ans sans comorbidités deviendront éligibles à l’ensemble des vaccins. Le ministère confirme qu’ils peuvent d’ores et déjà "prendre rendez-vous si la date d’injection se situe après le 16 avril". "Cette information arrivera demain sur les plateformes de prise de rendez-vous", précise le ministère.

VACCIN JOHNSON & JOHNSON


Le vaccin Johnson & Johnson dans la tourmente. Une personne est morte d'une thrombose sanguine et une autre se trouve dans un état critique aux Etats-Unis après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19, a annoncé mardi un responsable de l'Agence américaine des médicaments (FDA).


Au total, six personnes âgées de 18 à 48 ans ont présenté, 6 à 13 jours après l'injection, des symptômes de thrombose cérébrale, conjugués avec une chute de leur niveau de plaquettes sanguines. "Un cas s'est révélé mortel et un patient se trouve dans un état critique", a déclaré Peter Marks, de la FDA.

HOMMAGE


La maire PS de Paris a annoncé mardi 13 avril vouloir "construire un lieu de mémoire active" dans la capitale en hommage aux victimes de la pandémie, dont le bilan approche les 100.000 décès dans l'Hexagone.

Covid : Anne Hidalgo veut "un lieu de mémoire active" à Paris

LES VOLS ENTRE LA FRANCE ET LE BRESIL SUSPENDUS


"Nous décidons de suspendre jusqu'à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France". Interpellé lors de la séance de questions au gouvernement sur les vols entre la France et le Brésil, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que ceux-ci allaient s'arrêter. L'hôte de Matignon a en outre assuré qu'"à ce jour, toute personne souhaitant se rendre en France depuis le Brésil ne peut le faire qu'à des motifs impérieux".


"Toute personne doit présenter un test négatif à l'embarquement, un test négatif et une période d'isolement de 10 jours", a-t-il martelé.

Urgent

VACCINATION


Mauvaise nouvelle sur le front de la vaccination : le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a indiqué mardi qu'il avait "pris la décision de retarder le déploiement" de son vaccin unidose contre le Covid-19 en Europe après la décision des autorités sanitaires américaines de recommander "une pause" dans son utilisation aux Etats-Unis.


Les principales agences fédérales de santé publique du pays souhaitent enquêter sur six cas de personnes ayant développé des cas graves de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin dans le pays. Johnson & Johnson "est en train d'étudier ces cas avec les autorités européennes de santé", a indiqué le groupe dans un message transmis à l'AFP.


Cette pause n'aura "pas d'impact important" sur la campagne de vaccination américaine, a aussitôt prévenu de son côté la Maison Blanche.

PSYCHIATRIE


Emmanuel Macron se rendra mercredi dans le service de pédopsychiatrie du CHU de Reims, a annoncé l'Elysée, afin d'évoquer l'impact psychologique de la crise du Covid-19 et du confinement sur les enfants et les adolescents.


Mi-janvier, le chef de l'Etat s'était entretenu avec des pédopsychiatres qui l'avaient alerté sur la dégradation de la santé mentale des enfants et des adolescents depuis le début de l'épidémie. Il avait alors demandé la tenue d'Assises de la psychiatrie et de la santé mentale, qui auront lieu cet été.


Le recours aux urgences psychiatriques a augmenté de 40% en 2020 et 40% des parents ont déclaré avoir observé des signes de détresse chez leur enfant lors du premier confinement, en raison notamment de la contrainte d'enfermement et de l'absence de relations sociales liée à la fermeture des écoles, souligne la présidence.

ALTERNATIVE 


Ce mardi matin s'ouvre le tout premier vaccidrive de l'Hexagone. Une nouvelle organisation qui permet désormais de recevoir sa dose de vaccin sans sortir de sa voiture.

Le premier "vaccidrive" ouvre en France : faites-vous vacciner sans descendre de voiture

VARIANT BRESILIEN 


Plusieurs professionnels de santé s'inquiètent des conditions d'arrivée en France des personnes venant du Brésil. En cause, la crainte d'une propagation dans le pays du variant P.1, plus dangereux et qui pourrait échapper à la vaccination. Que sait-on ?

Plus dangereux, plus résistant : pourquoi le variant brésilien du Covid-19 inquiète-t-il en France ?

APPEL AU MAINTIEN D'UNE POLITIQUE CULTURELLE OFFENSIVE EN PACA


A deux mois des régionales, quelque 70 dirigeants d'institutions culturelles renommées de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont signé une tribune initiée par le président LR Renaud Muselier, appelant au maintien d'une politique culturelle "offensive" dans une région où l'extrême droite est forte.


Intitulé "en Région Sud, la culture doit rester essentielle", ce texte a été signé entre autres par les directeurs du festival d'Avignon, Olivier Py, des Rencontres de la photographie d'Arles, Christoph Wiesner, ou du théâtre Anthéa d'Antibes Daniel Benoin.


Le budget de la Région à la culture "a été augmenté de plus de 30% en six ans", écrivent les signataires qui citent également le sauvetage des Chorégies d'Orange en 2018 menacées de faillite ou le maintien des subventions en 2020 malgré l'épidémie de Covid-19.

COUT DE LA CRISE


L'épidémie de Covid-19 va coûter au total 424 milliards d'euros en 2020, 2021 et 2022 aux finances publiques en France, a indiqué mardi le ministre de l'Action et des comptes publics Olivier Dussopt au Figaro. Le chiffre, qui a été confirmé par le ministère à l'AFP, se décompose en 158 milliards d'euros pour l'année 2020, 171 milliards pour cette année - dont 56 milliards dédiés aux mesures d'urgence -, et 96 milliards d'euros en 2022.


Ces sommes comprennent des baisses de recettes fiscales et les dépenses exceptionnelles liées à la crise sanitaire comme le fonds de solidarité et le chômage partiel. Le 26 mars, soit quelques jours avant l'extension à l'ensemble du territoire métropolitain de mesures de restriction sanitaires renforcées, Olivier Dussopt avait déclaré à l'AFP que les mesures de soutien de l'Etat à l'économie coûteraient cette année 32 milliards d'euros.

PRECAUTION


Le ministère de l'Éducation nationale annonce ce mardi que Jean-Michel Blanquer se met à l'isolement "en tant que cas contact". Le ministre a été testé négatif et ne présente aucun symptôme.

Covid-19 : cas contact, Jean-Michel Blanquer se place à l'isolement

PASSEPORT SANITAIRE


La Commission européenne vise une entrée en vigueur à la fin juin du certificat sanitaire destiné à faciliter la libre circulation dans l'UE dans la perspective des congés d'été, a indiqué mardi le commissaire Didier Reynders devant les eurodéputés. "Nous voulons pouvoir commencer avec ce système à la fin juin", a déclaré le responsable devant la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen.


Le Parlement compte sur une adoption du projet de règlement lors de sa plénière du 7-10 juin, à l'issue de négociations avec les Etats membres sur ce "certificat vert" proposé par la Commission, destiné à faciliter les déplacements des Européens pouvant ainsi attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, ont passé un test PCR négatif ou sont immunisés après avoir été infectés. Et éviter en conséquence les mesures de restriction (quarantaine, test) dans le pays de destination.

CAILLOTS SANGUINS


Les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi "une pause" dans l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson afin d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux Etats-Unis. 


L'Agence américaine des médicaments (FDA) "est en train d'enquêter sur six cas rapportés aux Etats-Unis de personnes ayant développé des cas sévères de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin" et pendant l'enquête "nous recommandons une pause", a-t-elle indiqué dans un communiqué. 

COVID ET SANTE MENTALE


Le gouvernement va lancer une consultation en vue des assises de la psychiatrie et de la santé mentale voulues par Emmanuel Macron, en sondant notamment les patients et leurs familles, durement affectés par la pandémie de Covid-19. Cet "état des lieux" débutera "très prochainement", a indiqué mardi Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie, lors d'une table ronde organisée par l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis).


Emmanuel Macron avait approuvé en janvier la tenue avant l'été d'"Assises de la psychiatrie et de la santé mentale". Elles auront lieu "fin juin, début juillet" et s'articuleront autour de trois grands axes, la prévention, l'offre de soins et les publics vulnérables, incluant notamment les jeunes, a indiqué M. Bellivier. La consultation sera menée auprès des patients et de leurs familles, des soignants et de la population générale.

VACCIN JOHNSON & JOHNSON

Washington préconise une pause dans l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson, après des cas relatés de caillots sanguins, et malgré l'absence de lien établi entre le vaccin et ces cas. Une situation rappelle la suspension temporaire du vaccin AstraZeneca en Europe en mars.

JOUR DE COMMÉMORATION À PARIS


Le conseil de Paris a adopté à l'unanimité un vœu portant la création "d'un jour d'hommage aux Parisiennes et Parisiens décédés du Covid-19", un lieu de "mémoire active" ainsi qu'un partenariat entre la Ville et l'institut Covid Ad Memoriam, se félicite la maire Anne Hidalgo sur Twitter. 

UN VACCINODROME EN ALSACE


La Collectivité européenne d'Alsace (CEA) installera d'ici juin dans ses locaux de Strasbourg le premier vaccinodrome alsacien qui pourra accueillir "jusqu'à 2.000 personnes" par jour, ont annoncé mardi la préfecture du Bas-Rhin et la CEA. Il s'agira du tout premier vaccinodrome d'Alsace.

BLANQUER CAS CONTACT


Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer indique dans un communiqué qu'il se place à l'isolement, étant cas contact d'un collaborateur testé positif au Covid-19. Il a été "testé négatif hier soir et n'a aucun symptôme". 

"Il poursuivra son travail et il tiendra tous ses engagements en visioconférence, dans l’attente des résultats d’un nouveau test, tel que le prévoit le protocole", précise le communiqué.

CASTEX SUR LA SITUATION AU BRESIL


"L'aggravation de la situation au Brésil pourrait nous conduire à prendre des mesures supplémentaires", a déclaré ce mardi le chef du gouvernement devant les députés LaREM, selon des propos rapportés.


S'il reste encore très minoritaire en France, le variant brésilien P1, plus contagieux et plus mortel, inquiète les experts, et l'opposition a réclamé la fermeture des liaisons aériennes avec le Brésil, où la situation sanitaire s'est considérablement aggravée. Mardi, le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a justifié le maintien de "quelques lignes" avec un protocole sanitaire "renforcé". "Nous avions avant la pandémie environ 50.000 personnes qui arrivaient par semaine à Roissy. Aujourd'hui c'est 50 par jour", a-t-il assuré sur LCI.

BILAN DE LA PANDEMIE


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.947.319 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 10H00 GMT.


Plus de 136.568.060 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

PROPOSITIONS POUR LA REOUVERTURE DES LIEUX CULTURELS


La mission d’information du Sénat sur l’impact de la crise sur les lieux culturels a présenté ce mardi ses conclusions contenant douze propositions en perspective d'une réouverture. Pour quels établissements, comment et quand ? C’est la proposition numéro 1 des sénateurs : "Rouvrir les musées et monuments, les cinémas et les salles de spectacles en format assis dès la levée des mesures de restrictions en vigueur dans toute la France depuis le 3 avril".


Rappelant que "la densité favorise les risques de contamination", les sénateurs estiment que "ce constat justifie le recours au dépistage pour les personnes qui ne sont pas vaccinées afin de rendre possible ce type d’événements dès cette année". S'ils préconisent en outre un pass sanitaire, ils écartent le passeport vaccinal.


En ce qui concerne le soutient de l'Etat, une douzième proposition vise à "aider les établissements culturels à adapter leurs activités face à ce type de pandémies en créant un fonds pour l’équipement des salles en systèmes d’aération et de ventilation plus performants et en soutenant le développement des offres numériques". 

SECTEUR AERONAUTIQUE 


L'activité du secteur aéronautique français a dégringolé de 28% en 2020 sous l'effet du choc provoqué par la pandémie de Covid-19, mais l'emploi dans cette filière a résisté, se repliant de 4%, a affirmé mardi l'organisation professionnelle du secteur. Le chiffre d'affaires cumulé de ces 400 sociétés, qui vont de la PME au géant Airbus, s'est établi à 50,9 milliards d'euros en 2020 contre 74,3 milliards l'année précédente, soit une baisse de 28% à périmètre constant, a détaillé Eric Trappier, président du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) lors d'une visioconférence de presse.


Les activités de défense, avec 16,5 milliards d'euros (-3%), ont mieux résisté que le civil (34,4 milliards, -36%), marqué par les baisses de cadences des avionneurs à la suite de l'effondrement du trafic aérien et des perspectives de lente reprise.

FESTIVAL D'EDIMBOURG


Le festival d'Edimbourg, plus grand événement mondial de spectacle vivant, se tiendra bien cette année du 7 au 29 août mais en extérieur, ont annoncé mardi les organisateurs, qui avaient dû annuler l'édition 2020 à cause du Covid-19. "Nous sommes ravis d'annoncer qu'en août 2021, le festival international d'Edimbourg renouera avec la scène", a déclaré dans un communiqué le directeur de l'événement, Fergus Linehan.


Pour tourner la page de l'annulation de l'édition 2020, la première en plus de 70 ans, les spectacles se tiendront notamment sur trois scènes en plein air spécialement conçues, installées dans des lieux emblématiques de la capitale écossaise. Parmi les mesures qui seront mises en place: espacement des sièges, spectacles plus courts et sans entracte, billetterie sans contact.

VERS UNE REOUVERTURE SUR MESURE DES LIEUX CULTURELS ? 


Une mission d'information du Sénat recommande mardi un redémarrage sur mesure de la plupart des lieux culturels à partir de la fin du confinement. "Il est possible de reprendre beaucoup d'activités culturelles sans faire prendre à la population de risques" sanitaires, a déclaré le président de cette mission d'information, Bernard Jomier (apparenté socialiste), en présentant ses conclusions à la presse. "La fermeture de bien des établissements ne paraît pas fondée sur le plan sanitaire", et les maintenir fermés est "une sanction injustifiée", a ajouté l'un des rapporteurs, Roger Karoutchi (LR).


Concrètement, les sénateurs estiment que "les musées et monuments, les cinémas et les salles de spectacle en format assis pourraient être les premiers autorisés à rouvrir de manière progressive", mais ils "ne partagent pas l'option actuelle du gouvernement d'une réouverture uniforme par secteur", a souligné M. Karoutchi.

REVENDICATION


Estimant que la situation sanitaire ne leur permet pas de préparer ni de passer leurs examens dans de bonnes conditions, des étudiants en BTS montent au créneau depuis plusieurs semaines pour réclamer leur annulation au profit du contrôle continu.

Covid-19 : des étudiants en BTS réclament d'être évalués en contrôle continu

CYBERATTAQUE VISANT LE CNED


Pointée du doigt, la Chine s'est déclarée mardi "disposée à collaborer" avec Paris pour enquêter sur les récentes cyberattaques ayant visé la plateforme "Ma classe à la maison" du Cned, organisme publique français d'enseignement à distance.


Ces attaques ont été perpétrées depuis la Russie et la Chine, avait appris lundi l'AFP d'une source proche du dossier, laquelle soulignait toutefois que cela ne signifiait pas forcément que les auteurs étaient russes ou chinois. Après l'annonce de la fermeture des établissements scolaires en France pour freiner l'épidémie de Covid-19, écoliers, collégiens et lycéens ont renoué mardi dernier avec les cours à distance pendant une semaine.

FERRAND PAS FAVORABLE A UN HOMMAHE NATIONAL A CE STADE


Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a affirmé mardi qu'il n'était pas favorable "à ce stade" à un hommage national aux morts du Covid-19, dont le nombre approche les 100.000 en France, estimant que le pays était encore "au combat" contre la pandémie. "Chacun a besoin de pleurer les siens, de remémorer (ses) disparus, mais il me semble que cela relève de l'intime, de la vie familiale. A ce stade, il n'y a pas de commémoration nationale qui s'impose", a déclaré sur RTL M. Ferrand, proche d'Emmanuel Macron, qui a eu "à vivre cela" - un deuil - parmi ses proches.


"Aujourd'hui, il faut lutter pour la vie et je ne vis pas comme une nécessité intérieure le besoin de commémorer nos morts de cette pandémie", a encore dit le député du Finistère. "Nous sommes tous au combat ou au travail dans un contexte extrêmement éprouvant".

DES MAIRES DENONCENT UN "TRAITEMENT INEQUITABLE"


Plus d'une centaine de maires du Pas-de-Calais déplorent un "traitement inéquitable" de leur département comptant près d'1,5 million d'habitants, avec des quantités prévues de vaccins contre le Covid-19 "très insuffisantes", dans une lettre ouverte au président de la République mardi.


"Le 31 mars dernier, à propos de la vaccination, vous déclariez en ces termes :+mettons tous les moyens pour vacciner, vacciner, vacciner. Sans répit, sans jour férié. Le samedi et le dimanche comme la semaine+", rappellent les 126 édiles, de divers bords politiques et membres de l'Association des maires de France (AMF) départementale, à l'adresse d'Emmanuel Macron. 

STATIONS DE SKI


La saison 2019-2020 a été la "pire" depuis une vingtaine d'années pour l'industrie du tourisme de ski dans le monde en raison de la pandémie, estime un rapport publié mardi, qui projette une saison 2020/21 plus mauvaise encore. Le nombre de journée-skieurs a baissé de 18% dans le monde entre octobre 2019 et octobre 2020 par rapport à la saison précédente, écrit le Suisse Laurent Vanat dans son rapport international 2021 du tourisme de ski et de montagne qui fait référence.


Mi-mars 2020, la pandémie de Covid-19 a brutalement interrompu une saison d'hiver 2019-20 qui avait "très bien commencé" dans les Alpes malgré un hiver particulièrement chaud en Europe, et la quasi totalité des pays de ski ont fermé leurs stations.

FOOT


Le capitaine et défenseur du Real Madrid Sergio Ramos, actuellement blessé au mollet gauche et déjà forfait pour le quart de finale retour de Ligue des champions à Liverpool mercredi, a été testé positif au Covid-19, a annoncé le club madrilène mardi. "Notre joueur Sergio Ramos a été testé positif au dernier test de Covid-19 qu'il a réalisé", a indiqué le club merengue dans un communiqué.


Ramos est le deuxième cas de coronavirus détecté au sein de l'effectif du Real Madrid en une semaine, après le test positif de Raphaël Varane mardi dernier. Le Français n'a pour l'heure pas reçu le feu vert pour retrouver ses équipiers.

HIDALGO VEUT UN "LIEU DE MEMOIRE ACTIVE" A PARIS


La maire PS de Paris Anne Hidalgo a annoncé mardi vouloir "construire un lieu de mémoire active" à Paris en hommage aux victimes de la pandémie de Covid-19, dont le bilan approche les 100.000 décès dans l'Hexagone.


Ce lieu de mémoire, dont la forme doit encore être précisée, sera le fruit d'un partenariat avec l'institut "Covid-19 Ad memoriam", dont les professeurs Jean-François Delfraissy et Françoise Barré-Sinoussi sont les présidents d'honneur, a précisé la maire de la capitale en ouverture du Conseil de Paris.


Un voeu en ce sens présenté par l'adjointe à la mémoire Laurence Patrice pour un "hommage public immatériel ou matériel" a été adopté à l'unanimité par le conseil municipal. "Nous voulons analyser ce bouleversement que constitue la pandémie du Covid-19 et contribuer ainsi à l'édification d'une mémoire vivante de ses effets psychologiques, sociaux, politiques et économiques", a expliqué Mme Hidalgo, possible candidate à l'élection présidentielle.

BUDGET DE L'ETAT


Un déficit et une dette qui explosent et quatre lois de finances rectificatives: l'exécution du budget de l'Etat a été bouleversée par la crise sanitaire en 2020, relève la Cour des comptes mardi qui s'inquiète d'un risque d'augmentation des dépenses sur la durée. La crise sanitaire a coûté près de 93 milliards d'euros au budget de l'Etat en 2020 (hors périmètre de la sécurité sociale et des collectivités), selon l'évaluation réalisée par la Cour des comptes et publiée dans son rapport annuel sur l’exécution du budget de l'Etat, publié mardi.


"Même si ce chiffre est entouré d’une marge d’incertitude, il rend compte de l’ampleur du coût de la crise et des mesures prises par l’État pour y répondre", souligne la juridiction financière.

GRENOBLE


Plusieurs enseignants avaient pu prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19 dans un grand centre de vaccination de Grenoble avant de s'en faire interdire l'accès.

Grenoble : des enseignants refoulés après avoir pris rendez-vous pour être vaccinés

DEMISSION DU MINISTRE AUTRICHIEN DE LA SANTE


Le ministre autrichien de la Santé Rudolf Anschober a annoncé mardi sa démission, se disant "épuisé" par la gestion de la pandémie de Covid-19. Après "15 mois qui ont paru 15 ans", "je démissionne de mon poste", a déclaré l'élu écologiste de 60 ans, visiblement ému, lors d'une conférence de presse à Vienne. Il quittera ses fonctions lundi.


"Je ne suis pas en burn-out, sinon je ne serais pas là", mais "depuis quelques semaines, je manque d'énergie", a-t-il ajouté. Le ministre avait été hospitalisé début mars pour des "problèmes cardio-vasculaires".

MONTE-CARLO


Le N.2 mondial russe Daniil Medvedev, positif au Covid-19, se retire du Masters 1000 de Monte-Carlo, a annoncé mardi l'ATP.


"Medvedev a été placé à l'isolement et continue d'être suivi par le médecin du tournoi et l'équipe médicale de l'ATP", détaille un communiqué diffusé par l'organisation. 

ITALIE


Une professeure de collège italienne a obligé une élève en distanciel à se bander les yeux pendant un examen pour l'empêcher de tricher, provoquant la colère de la communauté éducative, a rapporté mardi la presse italienne.


L'enseignante de Vérone (nord-est) reprochait de "trop bons résultats" à l'adolescente de 15 ans, dont plusieurs quotidiens nationaux publient la photo, les yeux recouverts par une écharpe noire devant l'écran de son ordinateur.


"Je me suis sentie humiliée", a confié la jeune à ses amis, qui ont décidé de protester sur les réseaux sociaux et de saisir les autorités. La direction des affaires scolaires de Vénétie a ouvert une enquête et les réactions politiques se sont multipliées.

ALLEMAGNE


Le gouvernement allemand a approuvé mardi un durcissement de sa loi sur la protection contre les infections lui permettant dorénavant d'imposer des restrictions harmonisées sur tout le territoire pour mieux combattre la pandémie de Covid-19.


Ce projet, qui doit encore être ratifié par le Bundestag, prévoit qu'au delà d'un seuil de 100 nouvelles infections pour 100.000 habitants sur trois jours, l'Etat fédéral pourra décider de la mise en place de couvre-feux nocturnes, la réduction des contacts entre personnes privées ou encore la fermeture de magasins jugés non essentiels, a indiqué la chancellerie à l'AFP.

PHILIPPINES


Le président philippin Rodrigo Duterte a annoncé qu'il renoncerait à se faire vacciner dans l'immédiat contre le Covid-19, en affirmant que les personnes âgées comme lui ne devraient pas être prioritaires. Un million de personnes ont à ce stade reçu leur première dose dans l'archipel de 110 millions d'habitants, soit une fraction du nombre qu'il faudrait pour atteindre l'immunité collective.


La lenteur de la campagne de vaccination et le nombre limité de doses disponibles ont alimenté les critiques contre la gestion de la crise par le gouvernement, au moment où une flambée de cas menace de submerger les hôpitaux de la capitale et des provinces voisines, actuellement soumises à un confinement.

REGIONALES


Le Premier ministre Jean Castex va proposer mardi au parlement que les élections régionales et départementales aient bien lieu au mois de juin, "peut-être en décalant" le deuxième tour au 27 juin, selon le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand. Une hypothèse confirmée par une source gouvernementale à LCI.

Régionales 2021 : Jean Castex devrait proposer de décaler le scrutin d'une semaine

Infos précédentes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Plus de 5.950 Français en réanimation, 324 décès en 24h

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Castex annonce la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France "jusqu'à nouvel ordre"

Variant brésilien : comment éviter sa propagation en France ?

Lire et commenter