EN DIRECT - Covid-19 : les vols depuis le Brésil suspendus jusqu'au 19 avril

EN DIRECT - Covid-19 : les vols depuis le Brésil suspendus jusqu'au 19 avril

CORONAVIRUS - Selon un décret publié ce mercredi, les arrivées de voyageurs en provenance du Brésil sont pour l'instant suspendues jusqu'à lundi prochain. Objectif : tenter d'empêcher le variant brésilien du virus d'entrer plus encore sur le territoire. Voici les dernières infos.

Live

SUSPENSION DES VOLS BRÉSIL-FRANCE


Selon un décret publié ce mercredi, le gouvernement a décidé de suspendre jusqu'au 19 avril à minuit tous les vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes autour du variant brésilien du Covid-19.

SORTIE DE CRISE


Emmanuel Macron présidera jeudi 15 avril à 18h une réunion pour examiner les protocoles de réouverture des lieux fermés à cause de la crise. Un sujet sur lequel ont potassé les sénateurs, lesquels ont avancé ce mardi des propositions.

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

TALENT


Connu grâce à son site CovidTracker qui répertorie toutes les données sur la pandémie en France, Guillaume Rozier est aussi à l'origine de Vite ma dose qui permet de simplifier l'accès aux vaccins anti-Covid-19 pour les Français éligibles.

Rencontre avec Guillaume Rozier, le traqueur de données sur le Covid-19

SUSPENSION DU JOHNSON&JOHNSON EN AFRIQUE DU SUD


L'Afrique du Sud a suspendu mardi l'utilisation du vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 après des risques de caillots sanguins constatés aux Etats Unis, a annoncé le ministre de la Santé, Zweli Mkhize. "Nous avons décidé de suspendre volontairement notre déploiement jusqu'à ce que la relation de cause à effet entre le développement de caillots et le vaccin de Johnson & Johnson soit suffisamment analysée", a annoncé le ministre dans un point de presse en ligne.


Les autorités sanitaires américaines avaient annoncé plus tôt dans la journée "une pause" dans l'utilisation de ce vaccin en raison de l'apparition rare de graves caillots sanguins. Zweli Mkhize a indiqué qu'aucun cas de caillot sanguin n'a été répertorié parmi les 290.000 travailleurs de santé vaccinés en Afrique du Sud, mais que la décision américaine devait "être prise au sérieux". 

EURO 2020


Les matches de l'Euro disputés à Rome se tiendront dans un Stadio Olimpico rempli à "au moins 25 %" de sa capacité, a fait savoir mardi la Fédération italienne de football (FIGC). Les rencontres sportives se disputent sans public en Italie, mais le pays était sous forte pression de l'UEFA pour que la règle change pour le championnat d'Europe.


Le président de la FIGC Gabriele Gravina a annoncé dans un communiqué avoir reçu une lettre de la ministre des Sports Valentina Vezzali l'informant qu'"au moins 25 %" du public serait autorisé dans les tribunes du Stadio Olimpico. "L'accord du gouvernement pour que la foule soit présente aux matches de l'Euro 2020 à Rome est une nouvelle fantastique que nous allons immédiatement transmettre à l'UEFA", s'est-il réjoui.

COUPE DE LA LIGUE ANGLAISE


Les 8.000 supporters qui pourront assister à la finale de la Coupe de la Ligue, le 24 avril à Wembley entre Manchester City et Tottenham, devront être majeurs et fournir des tests Covid négatifs, ont annoncé mardi les finalistes.


La rencontre a été choisie comme évènement-test en vue du retour des supporters dans les stades, 25% des tickets étant réservés à chaque club, alors que 50% seront distribués à des résidents locaux et à des salariés du service national de santé (NHS). En plus du billet, qui ne sera vendu qu'à des abonnés de plus de 18 ans, trois tests seront exigés. Un test PCR devra être effectué "aussi proche que possible de la finale", a expliqué City sur son site. 

PAYS-BAS


Le gouvernement néerlandais espère être en mesure d'assouplir les restrictions anti-Covid, avec notamment une possible levée du couvre-feu, à partir du 28 avril si la situation le permet, a indiqué mardi le Premier ministre Mark Rutte. Les mesures actuelles, qui comprennent aussi la fermeture des bars, cafés et restaurants, ont été prolongées fin mars jusqu'au 20 avril, faisant espérer un relâchement après cette date.


Le nombre de contaminations, qui met les hôpitaux sous pression, ne permet cependant pas d'envisager ce scénario pour la semaine prochaine, a expliqué M. Rutte lors d'une conférence de presse. Le gouvernement réexaminera la situation et décidera le 20 avril si les chiffres permettent un assouplissement des mesures à partir du 28 avril, qui comprendrait une levée du couvre-feu et l'ouverture des terrasses.

COPA AMERICA


Quelque 50.000 doses de vaccin Sinovac contre le Covid-19 seront distribuées aux footballeurs sud-américains en amont de la Copa América qui démarre mi-juin en Argentine et en Colombie, a annoncé mardi la Confédération sud-américaine de football (Conmebol). "C'est la meilleure nouvelle que la famille du football sud-américain puisse recevoir", s'est réjoui Alejandro Dominguez, le président de la Conmebol sur le site internet de cette instance.


Les 50.000 doses, données par l'entreprise chinoise Sinovac Biotech, seront d'abord destinées aux équipes de première division masculines et féminines des pays sud-américains, selon la Confédération. Les vaccinations seront terminées avant la Copa América, qui démarre le 13 juin en Argentine et en Colombie, ont indiqué plusieurs sources à l'AFP.

COMMANDES CANADIENNES DU VACCIN JOHNSON&JOHNSON


Le Canada maintient ses commandes du vaccin anti-Covid de Johnson & Johnson, dont les premières livraisons sont prévues à la fin du mois, malgré la décision des Etats-Unis de mettre sur "pause" son utilisation dans la vaccination, a déclaré mardi le Premier ministre Justin Trudeau.


Le groupe pharmaceutique américain a annoncé mardi avoir "pris la décision de retarder le déploiement" de son vaccin unidose contre le Covid-19 en Europe après la décision des autorités sanitaires américaines de recommander "une pause" dans son utilisation aux Etats-Unis.


"On va continuer de regarder attentivement ce qui se passe aux Etats-Unis", a déclaré M. Trudeau lors d'une conférence de presse. "On espère que ça va être des doses qu'on va pouvoir utiliser pour protéger les Canadiens de la Covid, mais on va prendre nos décisions basées sur les recommandations de Santé Canada", a poursuivi le chef du gouvernement canadien.

DISCOTHEQUE CLANDESTINE PRES DE TOULOUSE


Deux personnes soupçonnées d'avoir transformé un gîte, près de Toulouse, en discothèque avec une centaine de participants, ont été mises en examen mardi et l'une d'elles a été placée en détention provisoire, a-t-on appris auprès du parquet et d'un avocat. "J'ai décidé de l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre des deux personnes mises en cause (...) qui ont convenu a minima de la matérialité des faits qui leur sont imputés", a affirmé le procureur Dominique Alzéari dans un communiqué.


Les deux jeunes hommes d'une vingtaine d'années ont ainsi été mis en examen pour "exposition d'autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures, dégradation volontaire grave du bien d'autrui, travail dissimulé aggravé par dissimulation d'activité et de salariés et recel de vol", a détaillé le procureur.

EFFERVESCENCE AUTOUR DU PITON DE LA FOURNAISE MALGRE LE COUVRE-FEU


L'éruption du Piton de la Fournaise sur l'île de La Réunion provoque un engouement tel que le préfet a décidé de restrictions supplémentaires en interdisant les bivouacs sur place. Depuis le 5 mars La Réunion est sous couvre-feu de 18H00 à 5H00 en raison de la crise sanitaire. Cette restriction interdit tout déplacement y compris pour se rendre au volcan de nuit mais certains ont trouvé le moyen de contourner cette interdiction. 


Situé dans une zone inhabitée du sud-est de La Réunion, le Piton de la Fournaise est l'un des volcans les plus actifs au monde, entré en éruption à une vingtaine de reprises au cours des dix dernières années. Ses éruptions effusives provoquent un écoulement de lave très spectaculaire.

URUGUAY


L'Uruguay, considéré pendant des mois comme un modèle gestion de la pandémie de coronavirus, bat des records de contaminations et de décès, enregistrant au cours des 14 derniers jours le plus haut taux mondial de contaminations pour 100.000 habitants. Lundi, le pays de 3,5 millions d'habitants a comptabilisé un record de 71 décès au cours des dernières 24 heures, selon les statistiques gouvernementales.


Depuis l'apparition d'un premier cas en mars 2020, 1.533 morts ont été enregistrés, dont près de 90% depuis janvier et un tiers seulement depuis le 1er avril.  Selon le décompte de l'AFP établi sur la base de chiffres officiels, au cours des 14 derniers jours l'Uruguay a enregistré près de 1.370 cas pour 100.000 habitants, le plus haut taux dans le monde pour cette période.

FORT REBOND DU PIB CHINOIS ATTENDU 


La Chine devrait annoncer vendredi un fort rebond de sa croissance au premier trimestre, largement du fait d'une faible base de comparaison avec début 2020, quand l'économie chinoise était paralysée par l'épidémie. Un groupe de 15 experts interrogés par l'AFP table en moyenne sur une hausse de 18,7% sur un an du produit intérieur brut (PIB) de la deuxième économie mondiale sur la période janvier-mars. 


Bien que sujet à caution, le chiffre officiel du PIB de la Chine est toujours scruté de près compte tenu du poids du pays dans l'économie mondiale. Ce rythme de croissance signerait un record historique pour la Chine depuis la publication de données trimestrielles sur sa croissance en 1992. Une situation qui contraste fortement avec celle un an plus tôt quand l'épidémie de Covid-19 paralysait le pays: le PIB de la Chine au premier trimestre 2020 s'était effondré de 6,8% -- sa pire performance économique depuis 44 ans.

SUSPENSION DES VOLS BRÉSIL-FRANCE


Selon un décret publié ce mercredi, le gouvernement a décidé de suspendre jusqu'au 19 avril à minuit tous les vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes autour du variant brésilien du Covid-19.

ALGERIENS BLOQUES A ROISSY


Le député ex-LREM Aurélien Taché s'est vu refuser mardi l'accès à la zone internationale de l'aéroport Roissy alors qu'il souhaitait y rencontrer un groupe de ressortissants algériens bloqués depuis un mois et demi pour cause de crise sanitaire. Au terminal 2E, la porte qui permet d'accéder à la zone internationale est restée close devant le député du Val-d'Oise, a constaté une journaliste de l'AFP. Le préfet de police de Paris Didier Lallement a refusé à M. Taché et son équipe l'accès à la zone, a indiqué la police aux frontières (Paf).


Un groupe de 25 Algériens, en provenance de Grande-Bretagne, s'est retrouvé bloqué le 26 février dans la zone internationale de Roissy.   Les autorités algériennes ont refusé de les laisser embarquer sur un vol d'Air Algérie car, depuis mars 2020, elles ont suspendu toute liaison aérienne ou maritimes avec le reste du monde en raison de la pandémie de Covid-19.

DES PELERINS IMMUNISES A LA MECQUE


Des pèlerins immunisés contre le Covid-19 ont effectué mardi la omra, le petit pèlerinage de la Mecque en Arabie saoudite, au premier jour du mois de jeûne musulman du ramadan.


Des fidèles portant des masques chirurgicaux sont entrés dans la Grande Mosquée par groupes afin d'effectuer le "tawaf", consistant à faire sept fois le tour de la Kaaba, construction cubique vers laquelle se tournent les musulmans pour prier et qui trône au milieu du patio de la Grande mosquée de La Mecque.


Le ministère du Hajj et de la Omra avait annoncé début avril que "seules les personnes immunisées" contre le coronavirus seraient autorisées à effectuer la omra ou les prières dès le début du ramadan.

PLUS DE PFIZER LIVRE QUE PREVU D'ICI FIN MAI AUX ETATS-UNIS 


Pfizer a "accéléré la production" de son vaccin contre le Covid-19 et va pouvoir fournir aux Etats-Unis d'ici fin mai 10% de doses de plus que prévu actuellement, a indiqué mardi le patron du laboratoire américain, Albert Bourla, sur Twitter.


Le groupe, qui a développé le sérum avec BioNTech, pourra aussi "fournir la totalité des 300 millions (de doses) convenues pour fin juillet avec deux semaines d'avance", a-t-il ajouté. 


Les autorités sanitaires américaines ont décidé plus tôt dans la journée de préconiser une "pause" dans l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 du laboratoire Johnson & Johnson, le temps d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux Etats-Unis. Un cas s'est révélé mortel.

PROJET DE FABRICATION DU VACCIN EN AFRIQUE


L'Union africaine (UA) a annoncé mardi soir le lancement d'un "partenariat pour la fabrication de vaccins africains" (PAVM) avec pour objectif de créer cinq pôles de recherche et de fabrication de vaccins sur le continent. 


Ce projet a été scellé par la signature d'accords avec la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi) -qui co-pilote déjà le programme Covax avec l'Alliance du Vaccin (Gavi) et l'OMS- ainsi qu'avec la banque panafricaine Afreximbank (Africa Export-Import Bank) et l'Africa Finance Corporation, une institution financière panafricaine. 

FOOTBALL AMERICAIN


Plusieurs joueurs de Tampa Bay, vainqueurs du dernier Super Bowl, et de deux autres équipes de la ligue nationale de football américain (NFL) ne participeront pas aux stages d'entraînement sur la base du volontariat la semaine prochaine, nourrissant des inquiétudes liées au Covid-19.


"À la lumière de la pandémie en cours, nous choisissons d'exercer notre droit de ne pas participer au programme volontaire d'intersaison", ont ainsi déclaré ces joueurs des Buccaneers, qui, comme d'autres des Denver Broncos et des Seattle Seahawks, ont annoncé leur décision dans un communiqué diffusé par le syndicat des joueurs (NFLPA).


"Nous avons vécu une intersaison entièrement virtuelle l'année dernière, nous nous sommes tenus mutuellement responsables de faire le travail nécessaire pour gagner et nous avons l'intention de le faire à nouveau", ont ajouté ces Bucs qui ont détrôné les Kansas City Chiefs en février en finale du championnat.

JO DE TOKYO


Organiser les Jeux olympiques de Tokyo cet été sera "vraiment difficile" en raison de la situation sanitaire liée à la pandémie, a estimé mercredi le président de l'Association médicale de Tokyo, à 100 jours exactement de la cérémonie d'ouverture des JO. "Si les cas d'infection continuent d'augmenter, il sera difficile d'organiser les Jeux olympiques dans leur forme actuelle avec des athlètes venant de tous les pays, même s'il n'y a pas de public", a averti Haruo Ozaki, cité par le quotidien Sports Hochi.


Le responsable médical japonais a répété ses inquiétudes mercredi sur sa page Facebook, confiant avoir admiré à titre personnel les exploits récents de plusieurs athlètes japonais. "Je n'ai pas pu retenir mes larmes en voyant les performances" de la nageuse Rikako Ikee, de retour à la compétition après s'être vu diagnostiquer une leucémie en 2019, et du golfeur Hideki Matsuyama, devenu dimanche le premier homme japonais à remporter un titre majeur de la discipline.

HAUSSE SIGNIFICATIVE DES CAS EN GUADELOUPE


Le nombre de cas de coronavirus a significativement augmenté en Guadeloupe dans la semaine du 5 au 11 avril, avec "une évolution de 41,7%", selon la préfecture et l'Agence régionale de Santé (ARS) de Guadeloupe mardi. "Le nombre de nouveaux cas positifs a nettement augmenté, avec une évolution de 41,7% du nombre de cas sur notre territoire", précisent la préfecture et l'ARS de la Guadeloupe dans un communiqué diffusé mardi après-midi. Quelque 506 personnes ont été testées positives en Guadeloupe, contre 357 la semaine précédente.


Les autorités soulignent une "nette dégradation des indicateurs" et une "tension hospitalière persistante" sur la période, notant le décès de "deux résidents guadeloupéens" au Centre hospitalier universitaire (CHU).

SÉDENTARITÉ


Le manque d'exercice est associé à un risque accru, en cas de Covid-19, de faire une forme plus sévère et d'en mourir. Les personnes qui étaient physiquement inactives pendant au moins deux ans avant la pandémie étaient plus susceptibles d'être hospitalisées, de nécessiter des soins intensifs et de décéder de la maladie due au coronavirus que les patients qui avaient toujours respecté les recommandations en matière d'activité physique, selon l'étude parue dans le British Journal of Sports Medicine.


Comme facteur de risque de maladie grave, l'inactivité physique n'est dépassée que par un âge avancé et des antécédents de transplantation d'organe, selon les chercheurs. En fait, comparée aux autres facteurs de risque comme le tabagisme, l'obésité, l'hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires ou le cancer, "l'inactivité physique était le facteur de risque le plus important dans tous les résultats" soulignent-ils.

MODERNA


Le vaccin de Moderna est efficace à  90% contre le Covid-19 et à 95% contre les formes graves de la maladie, a annoncé la firme de biotechnologie américaine dans de nouveaux résultats publiés mardi, en légère baisse par rapport à un précédent essai clinique.


Ces données proviennent d'un essai clinique de phase 3 conduit auprès de plus de 30.000 personnes aux Etats-Unis. L'efficacité est en légère baisse en comparaison des 94,1% annoncés dans un grand essai clinique publié dans la revue médicale New England Journal of Medicine en décembre. Moderna ne précise pas dans son communiqué si cette baisse dans l'efficacité est attribuable à l'émergence de nouveaux variants.


Mais la firme de biotechnologie travaille sur deux versions modifiées de son vaccin, spécifiques aux variants, dont les résultats sur des souris - pas encore évalués par des pairs - sont encourageants. "Les nouvelles données pré-cliniques sur nos vaccins candidats spécifiques aux variants nous donnent confiance dans notre capacité à anticiper l'émergence de nouveaux variants", a applaudi Stéphane Bancel, le patron de Moderna.

BRESIL


Les vols en provenance et à destination du Brésil sont suspendus jusqu'à nouvel ordre. Le variant brésilien est jugé trop dangereux par les scientifiques.

IMMUNITÉ


Plusieurs sources assurent qu'au Royaume-Uni "60 à 70% des victimes de la troisième vague étaient des personnes vaccinées", citant un "rapport officiel". C'est une information trompeuse, issue d'une modélisation.

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

JOHNSON & JOHNSON


L'Afrique du Sud a suspendu mardi l'utilisation du vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 après des risques de caillots sanguins constatés aux Etats Unis, a annoncé le ministre de la Santé, Zweli Mkhize.


"Nous avons décidé de suspendre volontairement notre déploiement jusqu'à ce que la relation de cause à effet entre le développement de caillots et le vaccin de Johnson & Johnson soit suffisamment analysée", a annoncé le ministre dans un point de presse en ligne.

BRESIL


Selon nos informations, la décision du gouvernement concernant la suspension des vols avec le Brésil va avoir des conséquences immédiates : deux derniers départs vont avoir lieu ce soir, puis deux arrivées mercredi. A noter que la mesure ne concerne que les vols directs effectués par Air France. 

MONTAGNE


Les professionnels du ski dans le rouge. Les dirigeants de 250 magasins de ski en "urgence (financière) absolue" ont écrit au Premier ministre pour demander une meilleure prise en compte de leurs difficultés, ont-ils annoncé mardi dans un communiqué.


Menés par l'Union sport et cycle qui fédère le secteur, les signataires souhaitent attirer l'attention de Jean Castex sur la spécificité des magasins de montagne qui réalisent l'essentiel de leur chiffre d'affaires sur les quelques mois d'hiver.


La perte d'activité s'élève pour eux à 85% d'une année pré-Covid, estiment-ils, ajoutant que "28% (des entreprises) ont consommé plus de la moitié de leur prêt garanti par l'Etat". Au final, ont calculé ces dirigeants, "les aides de l'Etat perçues à ce jour ne couvrent que 15% du chiffre d’affaires annuel de ces entreprises".

Info tf1/lci

BOUT DU TUNNEL ?


Selon nos informations, Emmanuel Macron va présider jeudi au Palais de l’Elysée une réunion sur les protocoles de réouverture. Suite aux rencontres menées par les ministres avec les acteurs des différents secteurs concernés par la fermeture d'établissements, il s'agira lors de cette réunion d'étudier les protocoles sanitaires envisagés pour la réouverture progressive des différents lieux accueillant du public. 


Pas moins de dix ministres sont attendus à l'Elysée.

Urgent

BILAN QUOTIDIEN


Selon les derniers chiffres, 31.226 personnes sont hospitalisées (-36) ce mardi en France, dont 5.952 en soins critiques (+36). On recense également 324 nouveaux décès en 24h.


En outre, on comptabilise 39.113 nouveaux cas en 24h.


Au total, on recense 99.480 décès depuis le début de l'épidémie (Ehpad compris).

AVERTISSEMENT


Avec la crise sanitaire et économique du Covid-19, les dépenses de l'État, y compris structurelles, ont explosé. Une tendance qui inquiète la Cour des comptes pour les années à venir.

Covid-19 : la Cour des comptes tire la sonnette d'alarme sur l'augmentation des dépenses de l'État

ASSOUPLISSEMENT EN NORVEGE


La Norvège va de nouveau autoriser, sous conditions, bars et restaurants à servir de l'alcool à la faveur d'allègements de mesures anti-Covid annoncés par le gouvernement mardi.


Face à une recrudescence de l'épidémie due aux variants plus contagieux, le pays nordique avait renforcé ses consignes sanitaires fin mars, y compris en interdisant la vente d'alcool dans les bars et les restaurants et en limitant les interactions sociales.


Les vacances de Pâques, propices aux déplacements, n'ayant pas aggravé la situation épidémique, le gouvernement a décidé de revenir sur la plupart de ces mesures supplémentaires. C'est la première des quatre étapes d'un plan de réouverture présenté la semaine dernière.

REPORTAGE


La pandémie de coronavirus continue de faire des ravages. Des spécialistes alertent sur le variant brésilien et demandent des mesures plus strictes pour l'empêcher d'arriver massivement sur le territoire.

Variant brésilien : faut-il interdire les vols Paris-Rio ?

CALENDRIER


Jean Castex s'est félicité ce jeudi d'être "à une semaine d'avance" sur "l'objectif" qu'il avait fixé début mars, après que la France a dépassé le seuil symbolique des dix millions d'injections. Mais ces engagements ont-ils été réellement tenus ?j

Objectifs de la vaccination au 15 avril : le gouvernement a-t-il tenu ses engagements ?

65% DES PLUS DE 75 ANS ONT REÇU UNE PREMIÈRE INJECTION


Selon le ministère de la Santé, près de deux plus de 75 ans sur trois ont reçu leur première dose de vaccin. "La couverture vaccinale est, au 11 avril, de 65% avec une dose pour les plus de 75 ans", indique le ministère, qui vise un niveau de protection encore plus élevé. "Nous pensons que nous ne sommes pas encore parvenus à l’adhésion vaccinale, qui pourrait être de dix points supplémentaires."


En outre, 56% des plus de 70 ans (hors Ehpad) ont reçu une première injection au 11 avril, selon la même source.

FÊTE GÂCHÉE


Alors que près du quart de la population mondiale débute le mois de ramadan, les restrictions empêchent ou compliquent sa célébration. Un an après une première situation similaire, la pandémie est à nouveau en pleine expansion dans le monde et, selon les pays, on s'y adapte diversement.

Ramadan : la pandémie complique le mois de jeûne dans le monde musulman

VACCINATION DES PLUS DE 60 ANS


À compter de vendredi, les 60-69 ans sans comorbidités deviendront éligibles à l’ensemble des vaccins. Le ministère confirme qu’ils peuvent d’ores et déjà "prendre rendez-vous si la date d’injection se situe après le 16 avril". "Cette information arrivera demain sur les plateformes de prise de rendez-vous", précise le ministère.

VACCIN JOHNSON & JOHNSON


Le vaccin Johnson & Johnson dans la tourmente. Une personne est morte d'une thrombose sanguine et une autre se trouve dans un état critique aux Etats-Unis après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19, a annoncé mardi un responsable de l'Agence américaine des médicaments (FDA).


Au total, six personnes âgées de 18 à 48 ans ont présenté, 6 à 13 jours après l'injection, des symptômes de thrombose cérébrale, conjugués avec une chute de leur niveau de plaquettes sanguines. "Un cas s'est révélé mortel et un patient se trouve dans un état critique", a déclaré Peter Marks, de la FDA.

HOMMAGE


La maire PS de Paris a annoncé mardi 13 avril vouloir "construire un lieu de mémoire active" dans la capitale en hommage aux victimes de la pandémie, dont le bilan approche les 100.000 décès dans l'Hexagone.

Covid : Anne Hidalgo veut "un lieu de mémoire active" à Paris

LES VOLS ENTRE LA FRANCE ET LE BRESIL SUSPENDUS


"Nous décidons de suspendre jusqu'à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France". Interpellé lors de la séance de questions au gouvernement sur les vols entre la France et le Brésil, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que ceux-ci allaient s'arrêter. L'hôte de Matignon a en outre assuré qu'"à ce jour, toute personne souhaitant se rendre en France depuis le Brésil ne peut le faire qu'à des motifs impérieux".


"Toute personne doit présenter un test négatif à l'embarquement, un test négatif et une période d'isolement de 10 jours", a-t-il martelé.

Urgent

VACCINATION


Mauvaise nouvelle sur le front de la vaccination : le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a indiqué mardi qu'il avait "pris la décision de retarder le déploiement" de son vaccin unidose contre le Covid-19 en Europe après la décision des autorités sanitaires américaines de recommander "une pause" dans son utilisation aux Etats-Unis.


Les principales agences fédérales de santé publique du pays souhaitent enquêter sur six cas de personnes ayant développé des cas graves de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin dans le pays. Johnson & Johnson "est en train d'étudier ces cas avec les autorités européennes de santé", a indiqué le groupe dans un message transmis à l'AFP.


Cette pause n'aura "pas d'impact important" sur la campagne de vaccination américaine, a aussitôt prévenu de son côté la Maison Blanche.

PSYCHIATRIE


Emmanuel Macron se rendra mercredi dans le service de pédopsychiatrie du CHU de Reims, a annoncé l'Elysée, afin d'évoquer l'impact psychologique de la crise du Covid-19 et du confinement sur les enfants et les adolescents.


Mi-janvier, le chef de l'Etat s'était entretenu avec des pédopsychiatres qui l'avaient alerté sur la dégradation de la santé mentale des enfants et des adolescents depuis le début de l'épidémie. Il avait alors demandé la tenue d'Assises de la psychiatrie et de la santé mentale, qui auront lieu cet été.


Le recours aux urgences psychiatriques a augmenté de 40% en 2020 et 40% des parents ont déclaré avoir observé des signes de détresse chez leur enfant lors du premier confinement, en raison notamment de la contrainte d'enfermement et de l'absence de relations sociales liée à la fermeture des écoles, souligne la présidence.

ALTERNATIVE 


Ce mardi matin s'ouvre le tout premier vaccidrive de l'Hexagone. Une nouvelle organisation qui permet désormais de recevoir sa dose de vaccin sans sortir de sa voiture.

Le premier "vaccidrive" ouvre en France : faites-vous vacciner sans descendre de voiture

VARIANT BRESILIEN 


Plusieurs professionnels de santé s'inquiètent des conditions d'arrivée en France des personnes venant du Brésil. En cause, la crainte d'une propagation dans le pays du variant P.1, plus dangereux et qui pourrait échapper à la vaccination. Que sait-on ?

Plus dangereux, plus résistant : pourquoi le variant brésilien du Covid-19 inquiète-t-il en France ?

APPEL AU MAINTIEN D'UNE POLITIQUE CULTURELLE OFFENSIVE EN PACA


A deux mois des régionales, quelque 70 dirigeants d'institutions culturelles renommées de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont signé une tribune initiée par le président LR Renaud Muselier, appelant au maintien d'une politique culturelle "offensive" dans une région où l'extrême droite est forte.


Intitulé "en Région Sud, la culture doit rester essentielle", ce texte a été signé entre autres par les directeurs du festival d'Avignon, Olivier Py, des Rencontres de la photographie d'Arles, Christoph Wiesner, ou du théâtre Anthéa d'Antibes Daniel Benoin.


Le budget de la Région à la culture "a été augmenté de plus de 30% en six ans", écrivent les signataires qui citent également le sauvetage des Chorégies d'Orange en 2018 menacées de faillite ou le maintien des subventions en 2020 malgré l'épidémie de Covid-19.

COUT DE LA CRISE


L'épidémie de Covid-19 va coûter au total 424 milliards d'euros en 2020, 2021 et 2022 aux finances publiques en France, a indiqué mardi le ministre de l'Action et des comptes publics Olivier Dussopt au Figaro. Le chiffre, qui a été confirmé par le ministère à l'AFP, se décompose en 158 milliards d'euros pour l'année 2020, 171 milliards pour cette année - dont 56 milliards dédiés aux mesures d'urgence -, et 96 milliards d'euros en 2022.


Ces sommes comprennent des baisses de recettes fiscales et les dépenses exceptionnelles liées à la crise sanitaire comme le fonds de solidarité et le chômage partiel. Le 26 mars, soit quelques jours avant l'extension à l'ensemble du territoire métropolitain de mesures de restriction sanitaires renforcées, Olivier Dussopt avait déclaré à l'AFP que les mesures de soutien de l'Etat à l'économie coûteraient cette année 32 milliards d'euros.

PRECAUTION


Le ministère de l'Éducation nationale annonce ce mardi que Jean-Michel Blanquer se met à l'isolement "en tant que cas contact". Le ministre a été testé négatif et ne présente aucun symptôme.

Covid-19 : cas contact, Jean-Michel Blanquer se place à l'isolement

PASSEPORT SANITAIRE


La Commission européenne vise une entrée en vigueur à la fin juin du certificat sanitaire destiné à faciliter la libre circulation dans l'UE dans la perspective des congés d'été, a indiqué mardi le commissaire Didier Reynders devant les eurodéputés. "Nous voulons pouvoir commencer avec ce système à la fin juin", a déclaré le responsable devant la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen.


Le Parlement compte sur une adoption du projet de règlement lors de sa plénière du 7-10 juin, à l'issue de négociations avec les Etats membres sur ce "certificat vert" proposé par la Commission, destiné à faciliter les déplacements des Européens pouvant ainsi attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, ont passé un test PCR négatif ou sont immunisés après avoir été infectés. Et éviter en conséquence les mesures de restriction (quarantaine, test) dans le pays de destination.

CAILLOTS SANGUINS


Les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi "une pause" dans l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson afin d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux Etats-Unis. 


L'Agence américaine des médicaments (FDA) "est en train d'enquêter sur six cas rapportés aux Etats-Unis de personnes ayant développé des cas sévères de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin" et pendant l'enquête "nous recommandons une pause", a-t-elle indiqué dans un communiqué. 

COVID ET SANTE MENTALE


Le gouvernement va lancer une consultation en vue des assises de la psychiatrie et de la santé mentale voulues par Emmanuel Macron, en sondant notamment les patients et leurs familles, durement affectés par la pandémie de Covid-19. Cet "état des lieux" débutera "très prochainement", a indiqué mardi Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie, lors d'une table ronde organisée par l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis).


Emmanuel Macron avait approuvé en janvier la tenue avant l'été d'"Assises de la psychiatrie et de la santé mentale". Elles auront lieu "fin juin, début juillet" et s'articuleront autour de trois grands axes, la prévention, l'offre de soins et les publics vulnérables, incluant notamment les jeunes, a indiqué M. Bellivier. La consultation sera menée auprès des patients et de leurs familles, des soignants et de la population générale.

VACCIN JOHNSON & JOHNSON

Washington préconise une pause dans l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson, après des cas relatés de caillots sanguins, et malgré l'absence de lien établi entre le vaccin et ces cas. Une situation rappelle la suspension temporaire du vaccin AstraZeneca en Europe en mars.

Infos précédentes

La France échappe à un nouveau confinement strict. Alors que le pic de la 2e vague a déjà été dépassé lundi dans les services de réanimation, une hausse qui ne devrait pas s'arrêter là, faute d'un véritable reflux de la circulation du virus dans le pays, Emmanuel Macron a pris la décision d'opter pour un confinement... limité.

Face à cette situation, les soignants s'alarment d'un scénario qui pourrait s'avérer plus "catastrophique" encore que la première vague de l'épidémie en mars 2020. En ligne de mire, Emmanuel Macron et son choix de ne pas reconfiner, quand de nombreux scientifiques alertaient sur une flambée épidémique due aux variants, notamment britannique. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Après avoir écarté tout mea culpa et toute nouvelle décision en urgence, attendant d'évaluer les premiers effets de la stratégie "freiner sans enfermer" dans 19 départements, le chef de l'État a tranché, mercredi 31 mars, dans sa huitième allocation depuis le début de la pandémie. Les mesures de freinage sont étendues à l'ensemble du pays et les écoles, fermées pour trois semaines.

Lire aussi

Suivez les dernières informations sur la pandémie et les mesures de restrictions dans notre module ci-dessous. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter