Manifestations anti-pass sanitaire : 21 interpellations, la mobilisation encore en en baisse

Manifestations anti-pass sanitaire : 21 interpellations, la mobilisation encore en en baisse

MANIFESTATIONS - Pour le huitième week-end de mobilisation consécutif, les manifestations anti-pass sanitaire ont rassemblé 141.655 participants ce samedi dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur. Un chiffre en baisse pour la quatrième semaine de suite.

Live

PLUS DE 140.000 MANIFESTANTS EN FRANCE


D'après les chiffres du ministère de l'Intérieur, 141.655 personnes ont défilé partout en France contre le pass sanitaire ce samedi, lors de 215 actions.


A Paris, 5 cortèges distincts ont rassemblé 18.425 manifestants.  


Au total, 21 personnes ont été interpellées, dont trois à Paris, et un membre des forces de l'ordre a été légèrement blessé.

Urgent

PLUS DE 140.000 MANIFESTANTS EN FRANCE


D'après les chiffres du ministère de l'Intérieur, 141.655 personnes ont défilé partout en France contre le pass sanitaire ce samedi, lors de 215 actions.


A Paris, 5 cortèges distincts ont rassemblé 18.425 manifestants.  


Au total, 21 personnes ont été interpellées, dont trois à Paris, et un membre des forces de l'ordre a été légèrement blessé.

PREMIERS CHIFFRES DE PARTICIPATION


À Marseille, ce sont 2.500 personnes qui ont manifesté ce 4 septembre. Trois personnes ont été interpellées au moment de la dispersion de la manifestation, selon la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. Plus tôt, 2.200 personnes, toujours selon le décompte préfectoral, se sont rassemblées à Aix-en-Provence.  


Les manifestants étaient 7.000 à Montpellier, 3.700 à Lyon, répartis en deux cortèges, 2.900 à Nice, 2.700 à Lille, 2.400 à Nantes, d'après la préfecture (3.950 la semaine dernière) et 700 à Saint-Nazaire.


À Rennes, on a dénombré 1.500 manifestants (2.000 la semaine dernière), selon la préfecture.


À Bordeaux, ils étaient 2.900 "au plus fort" de la manifestation, selon la préfecture, 1.500 à Besançon et 2.200 à Strasbourg, au milieu de nombreux de drapeaux français et plusieurs bonnets phrygiens.

TIRS DE LACRYMO À TOULOUSE


La police tente d’évacuer les manifestants au début de la rue de Metz, dans le centre-ville, comme l'indique La Dépêche du Midi. 

TENSIONS À PARIS


Plusieurs manifestants ont forcé le passage pour entrer dans le centre commercial Westfield de Châtelet. Sur des images tournées par le journaliste Clément Lanot, on peut voir des policiers de la BRAVM descendre dans le grand magasin pour tenter de rétablir l'ordre. 

À PARIS


Dans la capitale, où cinq rassemblements sont programmés les manifestants ont commencé à défiler depuis le pied de la tour Eiffel jusqu'aux Invalides, à l'appel du mouvement des Patriotes de Florian Philippot.

ALPES-MARITIMES


Dans le Sud-Est, les manifestations font généralement le plein depuis 8e week-end.

MULHOUSE


Des rassemblements sont également en cours du côté de Mulhouse. 

PARIS


Un des cortèges, organisés dans la capitale, s'est élancé. 

TOULOUSE


Un cortège de plusieurs centaines de personnes selon La Dépêche du Midi est actuellement en train de défiler sur les boulevards, en direction de la place Jeanne-d'Arc. 

MANIFESTATION À PARIS 


Dans la capitale, les cortèges se préparent. Les autorités s'attendent à voir entre "17 000 à 27 000" personnes se mobiliser pour le 8e samedi d'affilée.

DÉBUT DE MANIFESTATION À FOIX


Le cortège de manifestants s'est élancé à Foix, dans l'Ariège. Il a rejoint le tunnel de Foix qui a été fermé en fin de matinée. Selon les estimations de la police, 700 personnes sont présentes soit une participation similaire à celle de la semaine dernière. 

QUEL SOUTIEN ?


Si les autorités disent attendre "entre 130.000 et 170.000" manifestants, dont "17.000 à 27.000" personnes à Paris, ces manifestations ont lieu alors que 67% des Français approuvent l'instauration du pass sanitaire, selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro publié vendredi. 

8E SAMEDI


Plus de 200 manifestations sont de nouveau prévues samedi en France contre le pass sanitaire, pour le huitième week-end consécutif. Le contexte, concernant ce week-end, diffère : ce jeudi, 12 millions d'élèves ont effectué une rentrée scolaire marquée par le lancement d'une campagne de vaccination ouverte aux plus de 12 ans. 

La mobilisation contre le pass sanitaire se poursuit. Pour le huitième week-end consécutif, ses opposants sont à nouveau dans la rue ce samedi. Plus de 200 manifestations doivent avoir lieu dans toute la France. Rien qu'à Paris, cinq cortèges sont prévus d'après la police qui s'attend "à un probable effet du retour de nombreux vacanciers". Les autorités prévoient "entre 130.000 et 170.000" manifestants répartis sur tout le territoire, selon une source policière à l'AFP. 

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Premières manifestations après les vacances estivales

Les manifestations de ce samedi interviennent alors que 12 millions d'élèves ont effectué une rentrée scolaire marquée par le lancement d'une campagne de vaccination ouverte aux plus de 12 ans. L'ampleur de la mobilisation est évidemment regardée de près par l'exécutif, d'autant plus que les manifestants se sont faits de moins en moins nombreux au cours de ces dernières semaines. 

Samedi dernier, le ministère de l'Intérieur avait fait état de 160.000 à 175.000 manifestants, contre 215.000 sept jours plus tôt. Dans ce contexte, Emmanuel Macron n'a pas exclu jeudi l'extension du pass sanitaire au-delà du 15 novembre, date initiale de la fin de son application. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.