Covid-19 : en Guadeloupe, le vaccin divise

Covid-19 : en Guadeloupe, le vaccin divise

TÉMOIGNAGES - Malgré les dégâts humains causés par le Covid-19, beaucoup refusent de se faire vacciner en Guadeloupe. Seuls 17% des habitants ont pour l'heure complété leur schéma vaccinal.

Un vaccin qui peine à convaincre. En Guadeloupe, les habitants peinent à adhérer au vaccin contre le Covid-19. Pourtant, près d’une personne sur 50 est positive au virus sur l'île. "Moi, j'ai peur du vaccin, je vous jure, j'ai peur" des effets secondaires, déclare une habitante, alors même que les cas d'effets indésirables après injection sont minimes. "S'injecter quelque chose qu'ils ont créé en un an et qu'on nous oblige à prendre, il y a anguille sous roche", renchérit une autre.

Toute l'info sur

Le WE

Le sujet est dans tous les esprits et divise la population. "Les provax et antivax, je ne prends pas parti. Mais j'essaie juste de comprendre la situation, lire les textes officiels, faire fonctionner mon cerveau et je déciderai en mon âme et conscience", argue une mère de famille qui fait partie de ceux qui ne parviennent pas encore à y voir clair. 

Ces dernières semaines, certains locaux franchissent pourtant le seuil du centre de vaccination après avoir vu des proches infectés par le Covid-19. "Les gens ont des personnes autour d’eux qui tombent malades, qui décèdent donc il y a une certaine prise de conscience", confirme le médecin-colonel Tony Jerpan, chef du SDIS Guadeloupe. "La Guadeloupe, c’est un peu la rebelle au niveau vaccin. Les fakenews, il y en a plein qui y croient. Pour nous, c'est une évidence d'être vaccinés. On s’est dit 'c'est la solution'", témoigne de son côté un couple d'insulaires.

Lire aussi

Un taux d'incidence supérieur à 2000

La situation sanitaire ne cesse de se dégrader en Guadeloupe. Ce vendredi, l'Agence régionale de santé (ARS) a alerté sur un taux d'incidence "extrêmement alarmant". Il s'établit désormais à "2015,8 pour 100.000 habitants sur 7 jours glissants". Celui-ci était de 1843,3 nouveaux cas pour 100.000 habitants une semaine plus tôt. Pour ne rien arranger,  seuls 17% des habitants ont pour l'heure complété leur schéma vaccinal.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : pas de fêtes du Nouvel An à Rio de Janeiro

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Norvège : une fête d'entreprise vire au probable foyer du variant Omicron, la moitié des convives infectés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.