Endométriose : les réponses d'une gynécologue à vos questions

Endométriose : les réponses d'une gynécologue à vos questions

FEMMES – C’est une maladie dont on entend parler de plus en plus mais encore mal connue du grand public. L’endométriose touche une femme sur dix et ne doit pas être négligée.

L’endométriose fait de plus en plus parler d’elle et c’est une bonne nouvelle.Trop longtemps méconnue, cette maladie qui touche une femme sur dix peut être très handicapante et avoir des conséquences graves sur la santé des patientes qui en souffrent.

La maladie se caractérise par des parcelles de muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine, ces amas de tissus mal placés peuvent favoriser l’apparition de kystes ovariens notamment et rendre très douloureuse les menstruations.

EN SAVOIR + >> Règles douloureuses ? c'est presque toujours de l'endométriose

Dans certains cas,  la maladie peut même mettre en péril la fonction reproductive des patientes. Pour comprendre ce phénomène, metronews a contacté la gynécologue Elisabeth Paganelli, secrétaire générale du SYNGOF (syndicat national des gynécologues obstétriciens de France). Elle fait le point sur ce qu’il fait savoir sur l’endométriose.

► Quels sont les symptômes ?
Douleurs pelviennes, crampes avant et pendant les règles, menstruations particulièrement abondantes, les symptômes diffèrent d’une femme à l’autre. Mais pour le docteur Paganelli, un seul d’entre eux est à prendre en compte. "La douleur doit systématiquement alerter. La quantité des règles ou le déroulement des cycles ne sont pas aussi significatifs que la douleur." Le diagnostic se fait par une échographie et dans les cas les plus sévères une IRM donnera des résultats encore plus précis.

EN SAVOIR + >> Laëtitia Milot (Plus Belle la Vie) : "L'endométriose est une maladie dont on souffre énormément"

► A quel âge est-on concerné ?
"J’ai déjà eu une patiente de 14 ans avec de l’endométriose. En clair, dès qu’une femme a ses règles et jusqu’à sa ménopause elle peut être concernée", explique le docteur Paganelli.

► Quel est le traitement ?
Tout dépend du degré d’atteinte de la patiente et de la localisation des parois d’endomètres en dehors de l’utérus. "Quand les femmes ne sont touchées que modérément, la prescription de la pilule ou d’un stérilet hormonal peut calmer les douleurs. Dans d’autres formes plus évoluées, le recours à la chirurgie s’imposera en fonction de la localisation des lésions."

► Peut-on tomber enceinte si on souffre d’endométriose ?
Là encore toutes les patientes ne sont pas égales devant la maladie en fonction de la gravité de la situation. "L'endométriose crée une inflammation et peut par exemple boucher les trompes de Fallope ou enflammer les ovaires, par exemple, et tout cela peut rendre difficile la fécondation naturelle dans certains cas. On aura alors recours à une stimulation hormonale suivie d’une FIV pour mettre toutes les chances du côté de la patiente. En période hors grossesse on la mettra en situation de ménopause pour éviter les douleurs. Encore une fois, ce dispositif concerne des femmes très touchées." Le mieux est de parler rapidement à votre gynécologue de votre désir d’enfants pour trouver la solution la plus adaptée à votre cas. "Aujourd’hui l’endométriose n’est plus une fatalité. Les femmes commencent à consulter et c’est tant mieux."

EN SAVOIR +

>> Et si on accordait des congés maladies aux femmes qui ont des règles douloureuses ? >>  Laëtitia Milot rêve de devenir maman malgré la maladie

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le variant Omicron pourrait devenir majoritaire en Europe "dans les tout prochains mois"

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.