"À ce rythme-là, il va falloir 30 mois pour vacciner les Français les plus fragiles", regrette Frédéric Péchenard

"À ce rythme-là, il va falloir 30 mois pour vacciner les Français les plus fragiles", regrette Frédéric Péchenard

VACCINATION - Le vice-président de la région Ile-de-France était l’invité de LCI ce vendredi 22 janvier. Il a dénoncé la lenteur de la campagne de vaccination et l’approvisionnement insuffisant en doses de vaccin.

Après des lenteurs au démarrage, la campagne de vaccination a nettement accéléré mais elle n’en suscite pas moins les critiques de l’opposition et des élus locaux. Invité de LCI ce vendredi 22 janvier, l’ex-directeur général de la police nationale devenu vice-président LR de la région Île-de-France, Frédéric Péchenard s'est montré sceptique : "L’État français est dépendant des laboratoires. On ne va pas vacciner 65 millions de Français en quinze jours, je le conçois parfaitement. Il n’en demeure pas moins qu’il y a une forme d’impréparation qui parait inquiétante". 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Mercredi 21 janvier, 823.567 personnes avaient été vaccinées contre le Covid-19 depuis le lancement de la campagne, le 27 décembre dernier, selon la Direction générale de la Santé (DGS). L’objectif d’un million de Français vaccinés sera rempli avant la fin du mois, a assuré Olivier Véran. Sur TF1 mercredi soir, le ministre de la Santé a dit s’attendre à ce que "probablement 1,3 à 1,4 million" de personnes soient vaccinées fin janvier. Pas assez rapide, rétorque l’élu LR : "Il y a 15 millions de Français qui ont plus de 65 ans. Là, on a vacciné qu’un million. Si on n’augmente pas, à ce rythme-là, il va falloir trente mois pour vacciner les Français les plus fragiles. C’est beaucoup trop long". 

Lire aussi

"Tout le monde peut comprendre qu’au début, ce soit compliqué de mettre en œuvre. Mais le gouvernement a quand même raté les masques, raté les tests, il ne faudrait pas qu’il rate la vaccination", a ensuite prévenu Frédéric Péchenard, à l’instar d’autres politiques qui ont rappelé les couacs précédents de l’exécutif au sujet des masques, pas assez nombreux, et des tests, dont les résultats ont pu prendre plus de 72h à être délivrés. " Dans la région dans laquelle je suis élu, Valérie Pécresse a donné les masques. Ensuite nous avons acheté des tests. Malheureusement, nous ne pouvons pas acheter de vaccins", a conclu l’élu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.