ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

EXCLUSIF - À la veille du lancement de la 32e opération "Pièces Jaunes", la Première dame a répondu aux questions d'Anne-Claire Coudray, sur TF1, ce dimanche soir. Elle est notamment revenue sur son expérience personnelle du Covid-19 et dit "comprendre et partager" l'impatience des Français face à cette crise qui n'en finit pas.

Plutôt discrète dans les médias, la présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a fait une apparition médiatique rare, sur TF1 et LCI, à quelques heures du lancement de la campagne française de solidarité très plébiscitée par les  Français : l'opération annuelle des Pièces Jaunes, dématérialisée cette année à cause de l'épidémie, qui se donne pour objectif d'améliorer les conditions d'hospitalisation des enfants et adolescents partout sur le territoire.

Brigitte Macron, qui a succédé à Bernadette Chirac à la tête de la fondation en 2019, avait été testée positive au Covid-19 à la fin de l'année 2020. Emmanuel Macron avait lui-même été testé positif une semaine auparavant. Négative six jours plus tard, la Première dame a pu rentrer à Paris et reprendre ses activités, début janvier. Elle ne s'était jamais exprimée à ce sujet avant ce soir.

Toute l'info sur

Le 20h

Cela m'a permis de comprendre à quel point ça peut être anxiogène. - Brigitte Macron, Première dame de France sur TF1

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid

"J'ai été malade, j'ai été soignée, j'ai eu une forme médiane. Mais tout s'est bien passé. Nous nous sommes remis", confie Brigitte Macron. La Première dame énumère tout de même les nombreux symptômes ressentis : "Perte de goût, perte de l'odorat, fatigue, migraines... C'est surtout que cela m'a permis de comprendre à quel point ça peut être anxiogène, notamment au détour du sixième jour. On se dit : 'Je respire moins bien, que va-t-il se passer ?'

Lire aussi

Alors que plus de 70.000 décès du Covid-19 ont été recensés en France, pour 2.895.000 personnes positives, Brigitte Macron a tiré de cette expérience une meilleure appréhension de ce que vivent les patients. "Je comprends ceux qui ont été malades. Je conçois vraiment à quel point c'est difficile pour ceux qui sont seuls. Parce que je n'étais pas seule, j'étais avec le Président, qui avait la même chose. Donc, quand les personnes sont seules, il faut impérativement qu'elles aient des contacts tous les jours avec quelqu'un et qu'elles surveillent leur respiration. Si elles sentent qu'elles ont du mal à respirer, il faut impérativement qu'elles appellent le médecin, ou qu'elles aillent aux urgences." 

J'irai tout de suite me faire vacciner [...] quand ce sera mon tour. - Brigitte Macron, Première dame de France sur TF1

Âgée de 67 ans, la Première dame annonce qu'elle ira "tout de suite" se faire vacciner. "Quand le médecin va me dire que je pourrai y aller", précise-t-elle toutefois. "Car je crois que quand on l'a eu, il faut attendre trois mois ou il faut attendre de ne pas avoir d'anticorps ou très peu. Moi, je me soigne et je me vaccine", précise l'ancienne professeure de français. "J'ai confiance en la médecine, aucun problème." 

Que pense-t-elle des critiques qui sont faites au gouvernement sur la gestion de la crise sanitaire ? Là encore, la Première dame dit comprendre les Français. "Ce qui nous arrive à la France, à l'Europe, au monde, c'est totalement inédit. Comment voulez-vous qu'on ne soit pas un peu effrayé, anxieux, face à tout ce qui est en train d'advenir ? [...] Donc cette impatience, je la comprends et je la partage." 

Ce qui n'empêche pas l'ancienne enseignante de distribuer les bons points. Notamment en ce qui concerne le système de santé. "On n'est pas mauvais. Regardez comment les réanimations se sont adaptées en France, comment les médecins traitants soignent, comment les ORL, les pneumologues gèrent les choses. Je suis très admirative de ce qu'a fait la recherche, de ce qu'ont fait les soignants, en si peu de temps. Lors des virus précédents, cela n'a jamais été aussi rapide." 

Mais cette férue de littérature regrette par ailleurs la fermeture des lieux culturels depuis fin octobre dernier. "Ils nous manquent", lance-t-elle à ces acteurs qui procurent "divertissement", "évasion" et "donnent du sens" à la vie. 

Je trouve que les Français se sont adaptés avec beaucoup d'intelligence.- Brigitte Macron

Malgré la polémique sur les masques ou encore sur la lenteur de la première semaine de vaccination en France, Brigitte Macron se veut optimiste. Désormais, "on a des perspectives grâce à ces vaccins notamment, grâce aux soins. Les choses vont aller mieux." Seul hic ? "On ne peut pas dire quand. Et ça, c'est extrêmement difficile. Parce que vous ne pouvez pas vous projeter très clairement dans un avenir", nuance-t-elle. "Je trouve que les Français se sont adaptés avec beaucoup d'intelligence", se réjouit-elle.  

Lire aussi

Quant à la vie à l'Élysée, elle est forcément placée sous le signe de cette crise sans précédent. "C'est sans arrêt des chiffres qui arrivent, des choses parfois assez contradictoires ou paradoxales", reconnaît Brigitte Macron. Ce que les chefs d'État ont à gérer actuellement est immense, quasiment dantesque. C'est d'une complexité folle." 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 cas ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter