Environnement, sport, nutrition… Une étude passe au crible la santé des Français

Environnement, sport, nutrition… Une étude passe au crible la santé des Français

Santé
DirectLCI
SANTÉ – Mesurer l'exposition aux polluants et la condition physique des Français, voilà la mission de l'étude Esteban pilotée par l'Institut de veille sanitaire (InVS). Ses résultats attendus pour 2016 seront un outil d'aide à la décision publique et permettront d'établir une comparaison avec d'autres pays.

Mieux savoir pour mieux prévenir. L'Institut de veille sanitaire (InVS) a annoncé le lancement d'Esteban , une nouvelle étude nationale qui porte sur de nombreux indicateurs, dont certains sont encore peu étudiés. Exposition aux polluants, alimentation, activité physique, maladies chroniques… Toutes ces données seront récoltées auprès de 4000 adultes et 1 000 enfants pour développer une vision globale de leur santé et ainsi mieux orienter les actions publiques à venir.

"La surveillance de l'imprégnation aux substances chimiques et aux polluants est une priorité de santé publique", a expliqué la directrice générale de l'InVS, Françoise Weber. Plus d'une centaine de substances présentes dans l'environnement comme les métaux (cadmium, mercure, arsenic, nickel, cobalt, aluminium), pesticides, dioxines ou encore composés organiques volatils (COV) seront mesurées. Le bisphénol A , notamment, n'a jamais été dosé auparavant dans la population générale.

En savoir plus sur les facteurs d'exposition

Cette partie de l'étude permettra de déterminer si un groupe est surexposé à un polluant par rapport au reste de la population. Elle permettra aussi d'en dire plus sur les facteurs comme le lieu de résidence, le mode de vie, l'alimentation ou encore la profession. "Les échantillons seront conservés afin de constituer une banque de données biologiques, pour servir de base de référence à des études sur de nouvelles substances", explique Agnès Lefranc, directrice du département santé et environnement de l'InVS.

Outre son volet polluants, Esteban doit aussi faire le point sur les habitudes alimentaires et l'activité physique des Français. "Lʼalimentation, l'activité physique et la corpulence jouent un rôle déterminant dans l'apparition ou la prévention de certaines maladies chroniques", explique l'InVS. Les personnes recrutées réaliseront un bilan de santé (mesures de la pression artérielle, prélèvements de sang, de cheveux et d'urines) et répondront à un questionnaire détaillé.

Un bilan de santé complet

Des accéléromètres, petits outils permettant de quantifier les déplacements, seront utilisés pour déterminer l'activité physique sur une semaine. Enfin, la partie santé mesurera la fréquence de certaines maladies chroniques telles que le diabète, l'asthme, l'obésité et l'hypertension. L'étude se déroulera en six temps : le tirage au sort à partir du 14 avril, la première visite à domicile, le remplissage des questionnaires, la deuxième visite à domicile, l'examen de santé et les résultats, attendus pour 2016.

Du côté des participants, cet événement leur donne l'occasion de bénéficier d'un examen de santé complet et individuel à la précision inégalée (taux de métaux, vitamines, fer, allergènes, polluants). Le 6 février dernier, c'est l'Agence nationale de l'alimentation (Anses) qui lançait sa troisième étude nationale INCA. D'une durée d'un an, elle vise à actualiser les connaissances des habitudes nutritionnelles en France, indispensables pour définir les priorités de santé publique dans le domaine de la nutrition.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter