Être bien dans sa tête est efficace pour perdre du poids

Santé
DirectLCI
RÉGIME - Se résoudre à limiter son alimentation et à faire du sport n’est pas suffisant pour maigrir. La clé de la réussite de votre régime se cache dans votre tête, selon une récente étude américaine.

Quand on parle régime, on pense aux restrictions alimentaires et aux longues heures de torture dans une salle de sport. Ces efforts sont vains si le mental n’y est pas.

Une étude menée par la fondation Orlando Health révèle que le bien-être psychologique s’avère être un allié de taille pour perdre ces kilos disgracieux. Malheureusement, son influence est bien trop souvent négligée par les personnes qui cherchent à maigrir.

À LIRE AUSSI >> L'étude santé du jour - Régime : boire du café aide à maîtriser son poids

L’aspect psychologique des régimes est souvent négligé

Après avoir conduit un sondage sur 1000 personnes, les auteurs ont constaté que la majorité des candidats interrogés ignore le rôle joué par l’esprit dans la perte de poids. Parmi les sondés, 31% admettent que se mettre au sport présente une vraie difficulté. 26% rencontrent des difficultés pour faire un nouveau régime alimentaire. Et, 17% des candidats considèrent que mener un mode de vie sain a un coût élevé. Enfin, 12% soulignent le temps qu’il faut y consacrer.

Lorsqu’il s’agit de perdre du poids, la plupart des candidats se concentraient sur le régime alimentaire et l’activité physique. Seule une personne sur 10 tenait compte de son bien-être psychologique dans la perte de poids.

À LIRE AUSSI >> Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas

Un lien affectif nous unit à la nourriture

La nourriture et le bien-être psychologique sont émotionnellement attachés. Pour trouver l’origine de ce lien, il faut aller chercher dans l’enfance. Lorsque nous sommes petits, un chagrin était consolé avec une friandise et une bonne action est récompensée par un bonbon. Les aliments n’ont pas pour seul objectif de nous nourrir. Ils nous réconfortent aussi. Les aliments agissent sur notre cerveau en libérant de la dopamine, l’hormone du plaisir.

Fort heureusement, nous ne sommes pas condamnés à être soumis à ce lien affectif. Pour cela, il faut repenser son approche des aliments. “L’objectif est de voir la nourriture comme de la nourriture et non comme un mécanisme de récompense”, conclut le Dr Robinson.

Identifier le plaisir et le besoin de manger

Les auteurs conseillent d’identifier les aliments dits de “plaisir” et d’écrire dans un journal leur importance dans notre alimentation. Il est également important de s’interroger avant chaque repas ou collation, si vous répondez à une faim ou à une envie.

Perdre du poids, c’est dans la tête ! Le secret est d’être en accord avec soi-même pour atteindre son objectif.

EN SAVOIR + >> Pour perdre du poids (sans régime), mangez des fibres

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter