Faire la sieste (mais pas trop) rend heureux, c’est prouvé par la science !

Santé

LE SOMMEIL, C’EST LA SANTE - Une étude de chercheurs britanniques établit un lien entre le fait de faire la sieste et celui d’être heureux.

Voilà une nouvelle qui va ravir les gros dormeurs : la sieste rend heureux ! On s’en doutait déjà un peu, mais une toute nouvelle étude britannique vient conforter ce point de vue.

Des chercheurs de l’université de Hertfordshire (Royaume-Uni) ont présenté à l’Edinburgh international science festival étude "Forget happiness, it is time for nappiness".  Et ces recherches mettent en avant une "relation étonnante", entre la sieste et le bonheur. Les chercheurs ont auditionné plus de 1.000 participants. Ils ont évalué à la fois leur bonheur et s’ils faisaient la sieste pendant la journée. Les cobayes ont été classés en trois groupes : pas de sieste, siestes courtes (inférieures à 30 minutes) et siestes longues (plus d’une demi-heure).

La sieste au travail

Les résultats montrent un lien entre la sieste et le bonheur. Mais attention, pour être heureux, il vaut mieux doser son temps de repos  : 66% des  gens qui font des siestes courtes affirment ainsi être heureux, contre 60% de ceux qui ne font pas de sieste, mais aussi... 56% de ceux qui font des siestes longues. "Les recherches antérieures ont montré que des siestes de moins de 30 minutes vous rendent plus concentrés, productifs et créatifs", estime Richard Wiseman, l’un des principaux auteurs de l’étude. "Ces nouveaux résultats renforcent  cette hypothèse : vous pouvez aussi devenir plus heureux en prenant une petite sieste. De même, une sieste plus longue est associée à plusieurs risques pour la santé".

Lire aussi

En vidéo

VIDEO. Silence, on dort ! : en Espagne, un maire prend la sieste très au sérieux

Et même dans le cadre du travail, ces siestes pourraient être encouragées, estime encore l’étude. "Un grand nombre de recherches montrent que les siestes courtes stimulent la performance", indique Richard Wiseman. "Beaucoup d'entreprises très prospères, comme Ben & Jerry's et Google, ont installé des espaces de sieste dédiés, et les employés doivent se réveiller à la tête de la sieste au travail". 

Là-dessus, il y a encore... du travail : seulement 11% des répondants ont été autorisés à faire une sieste au travail et 57% ont indiqué qu'ils souhaitaient que les employeurs encouragent le personnel à prendre une petite pause canapé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter