Faire manger très tôt des cacahuètes aux enfants préviendrait les risques d'allergie à l'arachide

Faire manger très tôt des cacahuètes aux enfants préviendrait les risques d'allergie à l'arachide

DirectLCI
ALIMENTATION - De nombreux enfants souffrent d'une allergie à l'arachide. Et si le moyen de l'éviter était de se confronter le plus tôt possible à cet allergène tant redouté ? C'est ce que préconisent les autorités sanitaires américaines.

Soigner le mal par le mal ? Aux Etats-Unis, l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses recommande de donner très tôt aux jeunes enfants des aliments contenant de la cacahuète. Un moyen selon lui de les confronter à l’arachide dès leur plus jeune âge et d’éviter le développement de cette allergie redoutable.

Pour parvenir à cette conclusion, cette institution a mené une étude clinique sur 640 enfants israéliens. Les chercheurs ont constaté que consommer des aliments à base d’arachide dès l’âge de quatre mois, et jusqu’à cinq ans, réduisait de 81% le risque que l’enfant devienne allergique par rapport à ceux qui n’en consommaient pas.

En vidéo

Allergique ? Tous les conseils d’un allergologue pour faciliter son quotidien

Dans ses nouvelles recommandations, le NIAID a défini trois catégories d’enfants et la marche à suivre pour chacune. Pour les enfants qui souffrent d’eczéma grave et/ou d’une allergie aux œufs, il est recommandé de goûter les premiers aliments à base d’arachide entre 4 et 6 mois. 


Pour ceux qui souffrent modérément d’allergie, l’institut américain conseille  de leur faire goûter l’arachide à partir de 6 mois. Et pour ceux qui n’ont ni allergie, ni eczéma, c’est aux parents de décider à quel moment  ils souhaitent inclure ces produits à base d’arachide dans l’alimentation des petits, dès que ces derniers consomment des aliments solides.


En France, l’allergie à l’arachide survient principalement chez les enfants et persiste souvent à l'âge adulte. Environ, 1% des enfants y sont allergiques. Comme l’explique l’Association française pour la prévention des allergies, un tiers des allergiques à l’arachide a également une intolérance associée aux fruits secs à coque (noix de cajou, noisette, noix).

En vidéo

Un patch français contre l'allergie à l'arachide s'exporte aux Etats-Unis

Plus d'articles

Sur le même sujet