Fatigue, peau sèche, frilosité : les symptômes de l’hypothyroïdie

Fatigue, peau sèche, frilosité : les symptômes de l’hypothyroïdie

JOURNÉE MONDIALE – Si la glande thyroïde ne produit pas assez d’hormones, l’organisme tourne au ralenti. Metronews fait le point sur les symptômes qui doivent vous alerter.

L’hypothyroïdie est le trouble le plus fréquent de la glande thyroïde. Lorsque la glande secrète une trop faible quantité d’hormones (l'inverse de l'hyperthyroïdie), le corps est affaibli. Et pour cause, ces hormones thyroïdiennes régulent le métabolisme de base des cellules de notre corps. Un dysfonctionnement affecte l’énergie musculaire, l’humeur, la température du corps ou encore le rythme cardiaque.

A l’occasion de la journée mondiale de la thyroïde, ce mercredi 25 mai, metronews revient sur les symptômes les plus courants de cette maladie, qui touche surtout les femmes. 

Une fatigue persistante
C’est le premier des symptômes de l’hypothyroïdie. Il se manifeste souvent dès le réveil par un épuisement général sans avoir fait d’effort particulier. "La personne hypothyroïdienne a besoin de plus d’heures de sommeil qu’une autre, écrit le Dr Benoît Clayes dans son ouvrage En finir avec l’hypothyroïdie (ed Thierry Souccar). Elle va dormir tôt, souvent mal, ronfle et son réveil est particulièrement difficile." La fatigue s’accompagne souvent de trouble de la concentration et de la mémoire.

Un état dépressif
Une personne souffrant d’hypothyroïdie peut se sentir mélancolique. "Lorsque les récepteurs ne sont pas stimulés par une quantité suffisante d’hormones, l’équilibre psycho-émotionnel est compromis", explique le Dr Clayes.

Une sensation de froid aux extrémités
La thyroïde est considéré comme le thermostat de l’organisme. Si elle ne fonctionne pas correctement, toutes les autres fonctions physiologiques fonctionneront aussi au ralenti. Il n’est donc pas rare qu’un patient souffre de frilosité et ne supporte pas bien la chaleur.

⇒ Comment vérifier ? En mesurant "sa température le matin, avant de se lever car dès que l’on bouge, la masse musculaire dégage de la chaleur", précise l’auteur. En deçà de 36,1°C, vous pouvez soupçonner une hypothyroïdie.

► Une sécheresse cutanée
Le cœur bat plus lentement, ce qui cause des problèmes de circulation sanguine. La peau peut alors devenir froide et sèche. Egalement, comme la croissance des ongles est plus lente, ils peuvent être plus mous et cassants.

Des crampes musculaires
"L’accumulation de liquides dans les muscles, les ligaments et autres tissus entravent le bon fonctionnement du système ostéo-articulaire", note le médecin. Conséquence : vous pouvez ressentir des crampes musculaires au niveau des mollets, des pieds et des mains mais aussi des douleurs au niveau des articulations.

Une constipation
Le dysfonctionnement des hormones thyroïdiennes ralentit la digestion. Du coup, vous pouvez souffrir de problèmes de constipation. Le foie peut aussi avoir plus de mal à filtrer les substances toxiques.

Et la prise de poids ?
On a souvent tendance à associer ce symptôme à l’hypothyroïdie. Cela peut effectivement arriver mais ce n’est pas systématique. Vous pouvez ainsi avoir du mal à mincir malgré les efforts ou inversement.

En cas de doute, rapprochez-vous de votre médecin traitant qui pourra dresser un premier examen clinique et vous prescrire, au besoin, des examens biologiques.

A LIRE AUSSI:

>> 
Cancer de la thyroïde : des experts alertent sur les risques de surtraitement
>> 
Une ablation de la thyroïde sur cinq est inutile

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter