Froid aux mains et aux pieds ? 3 conseils contre la maladie de Raynaud

Santé

HIVER – Vos doigts et orteils sont froids et pâles, douloureux même. C'est peut-être la maladie de Raynaud. Prévention, traitements... Metronews fait le point pour vous.

Doigts ou orteils froids et très pâles, qui deviennent violets puis rouges, avec une sensation désagréable à chaque fois que vous êtes confronté au froid. Voilà comment se manifeste le phénomène de Raynaud. À ne pas confondre avec la sensation permanente d'extrémités froides, l'acrorighose, explique à metronews le professeur Joël Constans, membre de la Société française de médecine vasculaire (SFMV) : "Il s'agit de crises pendant lesquelles les doigts ou orteils deviennent froids, mais ensuite le phénomène régresse."

Ces accès qui touchent 10 à 15% de la population française correspondent à "une vasoconstriction paroxystique". C'est-à-dire que "les petits sphincters au niveau capillaire vont empêcher l'afflux de sang". Cette réaction est normale en situation de grand froid  : elle permet de maintenir votre température interne à 37 degrés. Mais, là, elle se déclenche pour des températures fraîches et non glaciales (voire en été pour les cas les plus graves, cf. encadré). "C'est une simple réactivité accrue au froid."

Dans 90% des cas, on parle de "maladie de Raynaud" : le phénomène ne survient qu'au froid et n'est pas déclenché par une autre pathologie. Il n'engendre pas non plus de complications (excepté une plus grande fréquence d'engelures et d'acrocyanose, quand les mains sont en permanence colorées, soit rouges soit violettes). Souvent, il existe des prédispositions familiales, en majorité chez la gent féminine. Et les symptômes s'observent dès l'adolescence ou chez le jeune adulte (avant 30 ans).

EN SAVOIR + >> 3 conseils pour éviter les engelures et protéger vos pieds du froid

Ne plongez pas vos doigts dans l'eau tiède

Sur le web, vous trouverez des conseils du type "plongez vos doigts dans l'eau tiède" pour faciliter la revascularisation. N'en tenez pas compte. "L'humidité est un facteur non favorable. Plonger ses doigts dans de l'eau peut être plus nocif qu'utile", souligne le spécialiste. Idem pour le conseil "décrivez avec le bras de grands arcs de cercle". En effet, "il n'est pas prouvé que cela fasse remonter le sang plus vite", ajoute-t-il.

Ne vous exposez pas au froid

Puisque que le phénomène est déclenché par le froid, mettez-vous au chaud en cas de crise. "La protection contre le froid est à la base du traitement", insiste le professeur Constans. Exceptionnellement, des médicaments vasodilatateurs pourront vous être prescrits, mais leur efficacité est relative : "Ils diminuent la fréquence des crises : une à deux crises en moins par semaine." En outre, ils ont des effets secondaires gênants (mal de tête, jambes qui gonflent...).

Si vous avez des crises fréquentes et que votre métier vous expose au froid, n'hésitez pas à en parler à votre médecin du travail pour demander une adaptation de votre poste. "Une personne affectée au rayon surgelés pourra ainsi passer au rayon livres d'un supermarché", poursuit le spécialiste vasculaire.

Couvrez-vous des pieds à la tête

Et couvrez-vous pour prévenir les crises. Mais attention, "il ne suffit pas de porter des gants ou des chaussettes". Le phénomène de Raynaud est en effet la manifestation d'une réaction générale du corps. Donc "si vous mettez des moufles mais si le reste de votre corps est peu vêtu, par exemple si vous avez froid au visage, vous aurez la même réaction au niveau des doigts". Et n'hésitez pas à avoir une chaufferette dans la poche.

EN SAVOIR + >> 3 conseils pour garder de belles mains en hiver

Sur le même sujet

Lire et commenter