Gelures, intoxications au monoxyde de carbone : lisez le guide de prévention pour affronter le froid cet hiver

Santé
HIVER - Les températures qui baissent ne sont pas sans conséquences sur la santé, particulièrement pour les personnes vulnérables. La Direction générale de la santé délivre ses conseils dans un guide en ligne.

Depuis le 1er novembre, et jusqu’au 31 mars prochain, la veille saisonnière hivernale est activée. Pour aider les personnes vulnérables à faire face au froid, la Direction générale de la santé a publié un guide relatif à la prévention et à la gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux températures de l’hiver. Qu'y apprend-on ? A travers des fiches, les actions à mettre en œuvre afin de détecter, prévenir et limiter les conséquence sanitaires et sociales du froid.


Vent glacé, pluie gelée, froid pénétrant... L’hiver est propice aux épidémies de maladies infectieuses : gastroentérites, bronchiolites, grippes... Et ce n’est pas tout. Le ministère de la Santé rappelle que, pendant cette période, d’autres maladies peuvent apparaître comme l’otite, la rhinopharyngite, la pneumonie, etc. Le froid n’est en effet pas anodin et cause de nombreux dégâts sur la santé. Pour limiter les épidémies, le guide souligne que les dispositifs de communication à destination du grand public ont été renforcés.

Attention aux gelures

Chaque année, plusieurs centaines de personnes sont victimes de pathologies directement liées aux faibles températures. Le froid endommage ainsi la peau et peut provoquer des gelures : la peau gonfle et rougit. Pour l'apaiser, il faut la réchauffer (en l’enveloppant dans une couverture, en la mettant sous son aisselle ou en la plongeant dans un bain tiède). Ameli Santé recommande de consulter les urgences si la gelure est grave, c'est-à-dire si elle présente des cloques. L’hypothermie peut d'autre part également causé de graves dégâts.


Par ailleurs, le ministère des Affaires sociales et de la Santé explique que le froid peut aussi aggraver des maladies déjà existantes (comme les pathologies cardiaques et respiratoires). Et il a d'autres effets indirects : l'année dernière, plus de 3.500 Français ont été intoxiqués au monoxyde de carbone produit par les appareils de chauffage et de production d’eau chaude.

Lire aussi

Prévention

Afin d’anticiper les grands coups de froid, le guide rappelle qu’une carte est disponible sur le site de Météo France. Elle est réactualisée deux fois par jour. A travers un code couleur (vert, jaune, orange et rouge), elle permet de constater rapidement si un danger menace ou un plusieurs départements.

Lire aussi

En vidéo

JT13H – Dans les Vosges, le froid et les flocons sont déjà là

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter