Hépatite C : l'espoir d'une éradication d'ici 10 ans

Hépatite C : l'espoir d'une éradication d'ici 10 ans

Le nombre de personnes atteintes d'une hépatite C ne cesse ne diminuer en France. De plus, de nouveaux traitements pourraient permettre d'éradiquer la maladie d'ici dix ans. Bientôt la fin de la maladie ? Metronews fait le point.

Le combat contre la maladie est encore loin d'être gagné. Mais les motifs d'espoir sont nombreux. En 2014, le nombre d'adultes ignorant qu'ils sont atteints d'une hépatite C (VHC) chronique est estimé à 75.000 en France, avec une majorité d'hommes, selon une étude de l'Institut de veille sanitaire (InVS) parue mardi dernier. La maladie touche 230.000 personnes en France métropolitaine.

Un chiffre en forte baisse par rapport aux 100.000 cas estimés dix ans plus tôt, indique l'InVS soulignant la meilleure prise en charge des patients. Un rapport remis l'an dernier à la ministre de la Santé Marisol Touraine proposait la mise en place d'un dépistage simultané pour les hépatites C et B, ainsi que pour le VIH, aux hommes âgés de 18 à 60 ans, au moins une fois au cours de leur vie.

Les hépatites B et C peuvent être la cause de cirrhoses et de cancers du foie. Malgré le recul de la maladie, le nombre de personnes non diagnostiquées pour le VHC reste encore élevé. Le taux de guérison spontanée de l'infection aiguë par le VHC est de 30 à 40 %, souligne le rapport qui recommande ainsi une intensification des dépistages ciblés, en s'aidant des nouveaux outils de diagnostics rapides, tels que les Trod.

EN SAVOIR + >> J'ai essayé le test de dépistage rapide

Un taux de guérison de plus de 95%, en trois mois

Contrairement à l'hépatite B, il n'existe pas de vaccin pour l'hépatite C. Mais l'arrivée de nouveaux médicaments, encore très coûteux, permet toutefois d'envisager l'éradication de la maladie dans les dix prochaines années, estime l'Association française pour l'étude du foie (AFEF). La transfusion sanguine a été une source de transmission du virus de l'hépatite C avant le dépistage systématique sur les dons du sang, en 1992.

"Nous sommes passés de traitements lourds et longs, avec des effets indésirables et des taux de guérison de l'ordre de 70% à des traitements simples (un ou deux comprimés par voie orale), courts, bien tolérés et qui assurent des taux de guérison de plus de 95% le plus souvent en seulement trois mois", a précisé à l'AFP un porte-parole, le Pr Victor de Lédinghen (CHU de Bordeaux).

30.000 malades soignés en deux ans

La panoplie des nouveaux médicaments disponibles en France, notamment des antiviraux d'action directe (AAD), parmi lesquels le Solvadi, ne cesse de s'agrandir. Au nombre de sept à l'heure actuelle, deux nouveaux traitements devraient bientôt être disponibles dans l'Hexagone (avec la combinaison grazoprevir et elbasvir du laboratoire américain Merck).

EN SAVOIR + >> Un médicament à 14.000 euros la boîte, prix le plus bas d'Europe

Avec 14.000 patients traités grâce à ces nouvelles molécules en 2014, et sans doute plus de 15.000 en 2015, ce seront près de 30.000 malades parmi les plus sévèrement atteints qui auront été traités en deux ans. "C'est la première fois dans l'histoire de la médecine qu'on peut guérir une maladie chronique grâce à un traitement médical de 3 mois sans effets indésirables sévères, se réjouit le Pr Victor de Lédinghen.

D'après lui, "plus il y a aura de molécules (disponibles sur le marché), plus cela fera baisser les prix" de ces traitements encore très coûteux. Deux nouvelles molécules sont d'ailleurs attendues en 2016 (beclabuvir de BMS et GS-5816 de Gilead).

À LIRE AUSSI >>   Enfin un vaccin contre le virus ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 cas à nouveau franchi ce mercredi

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

Tempête Aurore : 9 départements en vigilance orange, des rafales jusqu'à 130 km/h attendues

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.