Huiles essentielles et soleil : attention, le cocktail peut être dangereux

Santé
CONSEILS - Très tendances depuis quelques temps, les huiles essentielles sont très efficaces pour certains petits maux du quotidien. En revanche, à l'approche de l'été, il convient de prendre quelques précautions.

Les adeptes de produits naturels en sont fans. Il faut dire que les propriétés de certaines huiles essentielles sont surprenantes et parfois bien pratiques pour lutter contre les petits maux du quotidien telles que les migraines, les symptomes du rhume, ou tout simplement pour s'endormir. 


Et si leurs bienfaits ne sont plus à démontrer, nous sommes bien sûr tentés de les emmener avec nous en vacances, afin de nous rendre la vie un peu plus facile. Seulement voilà, certaines précautions sont à prendre car certaines sont photosensibilisantes et peuvent déclencher des réactions allergiques peu esthétiques et souvent très douloureuses. 

Attention, danger !

En mai dernier, une jeune américaine, Elise Nguyen a appris à ses (douloureux) dépens que huiles essentielles et exposition au soleil ne font vraiment pas bon ménage. Après avoir utilisé des huiles essentielles (faites pour être appliquées directement sur la peau) pour se rendre à son cours de yoga, la jeune femme s'est ensuite rendu dans un solarium pour prendre des couleurs. Le lendemain, la jeune femme a remarqué des cloques sur les parties de son corps qu'elle avait préalablement enduites. Sur facebook, elle raconte avoir des plaies de brûlures aux deuxième et troisième degrés.  

Si Elise Nguyen précise bien que la marque de cette huile n'a rien à se reprocher car il était bien spécifié sur le flacon qu'il ne fallait pas s'exposer au soleil et aux rayons UV après son application, elle souhaitait mettre en garde les usagers de huiles essentielles à l'approche des beaux jours. Et à raison : il faut vraiment manier ces huiles avec précaution dès que le soleil (naturel) pointe le bout de son nez. 


Certaines d'entre elles ne doivent absolument pas être utilisées avant une exposition au soleil. Parmi elles : les huiles essentielles d'agrumes (Bergamote Citron, Citron vert, Mandarines, Orange, Pamplemousse…), Céleri, Angélique, Verveine, Khella, et du macérât huileux de Millepertuis. En gros, toutes celles qui contiennent des furocoumarines, un agent photosensible. 

Alors bien sûr, toutes les huiles ne sont pas photosensibilisantes et toutes ne vont pas vous causer des brûlures à divers degrés, mais il vous faudra tout de même vous renseigner auprès des bonnes personnes avant de les utiliser : votre pharmacien, votre dermato, ou tout simplement un aromathérapeuthe. Eux seuls pourront vous aiguiller sur les huiles photosensibilisantes. 


La photosensibilité n'est pas le seul danger de certaines de ces huiles. Interrogé par le Women's Health, le docteur Matthew Zirwas, dermatologue, affirme que dans son cabinet, "au moins deux patients par semaine ont des réactions allergiques aux huiles essentielles". 


Notez également qu'une récente étude de The International Journal of Risk & Safety in medecine, indique également que les huiles les plus susceptibles de causer des réactions allergiques sont : celles à la lavande, à la menthe poivrée, au thé et à l'Ylang-ylang. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter