Idée reçue n°11 : "L'eau chaude du robinet est pleine de bactéries"

Santé
DÉSINTOX – Pour vous, l'eau du robinet n'est potable que si elle est froide. L'eau chaude est réservée à la vaisselle ou la douche. Vous verriez presque les bactéries y nager. Metronews fait le point.

"Au-delà de 25 °C, l'eau peut être davantage chargée en microbes." Ces mots, que l'on peut lire sur le site de l'Assurance maladie , n'inspirent pas confiance. Et c'est pour cela que, lorsque vous voyez quelqu'un remplir son mug d'eau chaude au robinet, vous l'en dissuadez et lui conseillez d'utiliser une bouilloire ou une casserole pour y faire chauffer de l'eau froide. Sauf que ce n'est pas aussi simple.

"L'eau potable est un produit très contrôlé et sécurisé", rappelle à metronews Emmanuel Adler, responsable du pôle Eaux et déchets de l'École des ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP). Mais il subsiste sur son parcours des obstacles, comme les vieilles canalisations en plomb, qui peuvent altérer l'eau qui sortira du robinet.

EN SAVOIR + >> L'UFC-Que Choisir dénonce un taux de plomb trop important dans l'eau du robinet

Pas de problème de santé avéré

En ce qui concerne l'eau chaude, tout dépend de l'installation qui est la vôtre :
Si vous avez un cumulus, l'eau chaude va y stagner puisque vous n'allez pas le vider d'un coup. La stagnation peut "provoquer de la corrosion et entraîner la formation de bactéries dont le développement peut être entretenu par la chaleur", poursuit le Centre d'information sur l'eau (Cieau). Mais relativisez : qui dit bactéries ne dit pas forcément maladie.
Si vous vous trouvez dans un immeuble avec un système centralisé, une chaufferie collective au sous-sol, c'est pareil : l'eau stagne, les bactéries y prolifèrent, sans compter que, sur son parcours jusqu'aux étages, sa chaleur va dégrader la tuyauterie, ce qui risque d'augmenter sa teneur en particules métalliques.
Si vous avez un chauffe-eau individuel à gaz, aucun problème : "le circuit est court, l'eau est chauffée tout de suite en rentrant dedans" et n'a donc pas l'occasion d'être chargée en substances toxiques, souligne auprès de metronews Yves Lévi, professeur en santé publique de la Faculté de pharmacie de l'université Paris-Sud. "Il peut y avoir des problèmes gustatifs ou visuels, à l'instar de petits dépôts de tartre, mais il n'y a pas de problème de santé avéré", ponctue Emmanuel Adler.

Mieux vaut donc faire couler de l'eau froide et la faire bouillir. Mais là encore, pas n'importe comment. "Si votre mitigeur est à mi-chemin entre le chaud et le froid, l'eau sera froide, parce qu'elle n'aura pas eu le temps de se réchauffer, mais elle viendra aussi des conduites d'eau chaude", complète le professeur Lévi. Tournez le robinet à fond côté eau froide et faites couler l'eau quelques secondes. En outre, si vous avez une bouilloire en plastique, sachez que "cette matière relargue des composants au contact de l'eau chaude", ajoute-t-il, en évoquant au passage les biberons en plastique contenant du bisphénol A . Préférez donc une bouilloire en inox. Ou une casserole. Ça prend plus de temps, mais votre thé n'en sera que meilleur.

EN SAVOIR +
>> Pour protéger votre cœur, buvez trois tasses de thé vert ou noir par jour

>> Toutes vos idées reçues décryptées par metronews

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter