Idée reçue n°2 : se faire craquer les doigts donne-t-il de l'arthrose ?

Santé
PRÉJUGÉ – Vous avez tendance à vous faire craquer les doigts ? Vous ne cessez d'entendre que vous aurez de l'arthrose pendant vos vieux jours ? Alors lisez cette article pour savoir quoi répondre à ce poncif.

Vous faire craquer un à un les doigts, ça vous détend... mais ça exaspère vos collègues. Vous feriez crisser une craie sur un tableau noir qu'ils ne vous jetteraient pas des regards plus noirs. Ils vous assènent donc de "tu auras de l'arthrose plus tard, tu sais", avec le petit air satisfait de ceux qui pensent qu'ils seront vengés lorsque vos articulations vous feront souffrir le martyre. Sauf qu'ils ont tort.

"Le bruit des articulations qui craquent n'est pas pathologique et n'augmente pas le risque de développer de l'arthrose", explique à metronews le professeur Pascal Richette, membre de la Société française de rhumatologie et spécialiste de l'arthrose. Ce craquement est dû au phénomène de cavitation  : "Vous modifiez la pression dans les articulations en tirant dessus, vous créez ainsi un appel d'air, une petite bulle, et c'est cette modification des propriétés gazeuses qui s'entend et génère le bruit."

EN SAVOIR + >> Vers un traitement innovant contre l'arthrose

L'arthrose ne touche pas l'articulation qui craque

Plusieurs études ont été menées pour démontrer que se faire craquer les doigts n'engendrait pas d'arthrose . Mais, de toute façon, l'arthrose et le craquage de doigts ne touchent pas les mêmes articulations :
L'articulation que vous faites craquer, c'est la métacarpophalangienne , à la base du doigt.
L'arthrose touche l'articulation interphalangienne proximale, celle du milieu, où se développent les nodules de Bouchard , et surtout celle la plus proche de l'ongle, l'interphalangienne distale, où se forment les nodosités d'Heberden .

Les facteurs de risque de l'arthrose sont la sénescence (le fait de prendre de l'âge) et, pour les femmes, la carence en œstrogènes due à la ménopause. L'obésité multiplie aussi par deux le risque de développer de l'arthrose. "Les obèses ne marchent évidemment pas sur les mains", rappelle le professeur Richette pour souligner que cette augmentation du risque est métabolique : elle serait liée entre autres au taux de lipides dans le sang. Vous pouvez donc continuer sans crainte à vous faire craquer les doigts, mais éviter de faire craquer votre pantalon !

EN SAVOIR +
>> Idée reçue n°1 : couper vos cheveux à la pleine lune les rend-il plus beaux ?

>> Retrouvez toutes nos idées reçues

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter