Indice, UVA - UVB, spécial enfants, bronzage... : comment bien choisir sa crème solaire

DirectLCI
PROTECTION - Les mentions inscrites sur les étiquettes des tubes de crème solaire restent confuses pour les consommateurs, selon une étude américaine.

28°C, 29°C et parfois plus de 30°C ce week-end et La plupart des gens n'utilisent pas correctement leur crème solaire. Pire, près de six personnes sur dix aux États-Unis ignorent ce que les indices de protection signifient précisément, relève une enquête parue le 18 juin dans la revue Jama dermatology . IP50, SPF30, etc. Les mentions inscrites sur les étiquettes des tubes de crème solaire restent confuses pour les consommateurs. Metronews fait le point avec les Dr Catherine Oliveres-Ghouti et Emmanuel Mahé, tout deux dermatologues, sur ce qu'il faut savoir pour bien choisir sa protection.

► UVA ou UVB, c'est quoi la différence ?

Les rayons du soleil contiennent deux types de rayonnements ultraviolets. Les UVA, qui provoquent les coups de soleil en brûlant la peau. Et les UVB, qui sont à l’origine du vieillissement cutané. Les facteurs de protection solaire (FPS) indiquent aux consommateurs le niveau de protection contres les UVB. Autrement dit, plus l'indice de FPS est élevé, plus il vous protègera contre les UVB.

À LIRE AUSSI >> La crème solaire peut-elle nuire aux spermatozoïdes ?

A titre d'exemple, un écran solaire FPS30 filtre en théorie 96% des rayons, alors qu'un produit FPS 50 en arrêterait 98%. Or les écrans solaires doivent garantir une protection UVA au moins égale au tiers de la protection UVB. Si un produit propose une protection de 30 contre les UVB, il assurera une protection de 10 contre les UVA.

► Voilà comment choisir son indice


Tout dépend de votre type de peau, et, évidemment, du niveau d'exposition. En fait : plus votre peau est claire, plus le FPS doit être élevé. Cependant, aucune crème ne peut protéger à 100 % du soleil. C’est pourquoi il est recommandé de porter un T-shirt, un chapeau et des lunettes. D'ailleurs, il serait peut être temps pour les fabricants de simplifier tout ça.

► Quand faut-il l'appliquer ?


Dès les premiers pas à l'extérieur, et non pas en arrivant à la plage, comme on le voit souvent ! Mais surtout, évitez le soleil entre 11h30 et 16 heures, souligne le Dr Catherine Oliveres-Ghouti. C’est à ce moment là que les rayons UV sont les plus dangereux. Appliquez de la crème sur toutes les parties du corps exposées aux rayons du soleil. A titre d'information, « les doses testées en laboratoire sont deux fois plus importante », confirme le dermatologue.

► Un coup de soleil, et on repart à zéro...


"Le soleil ne favorise pas le bronzage, comme pour une brulure : on repart à zéro !", prévient le Dr Gilles Renard. Autre idée-reçue : les nuages et le vent ne protègent pas du soleil ! En outre, évitez les séances d'UV en cabine, qui augmente significativement le risque de mélanome. "15 minutes en cabine équivaut à 20 minutes en plein soleil tropical", insiste le Dr Oliveres-Ghouti, suggérant ainsi leur interdiction.

► Une alternative ? Le maillot de bain anti-UV


"La solution idéale pour toutes les activités au soleil est de porter des vêtements couvrants et c'est encore mieux s'ils sont anti-UV", estime le Dr Catherine Oliveres-Ghouti. 

EN SAVOIR + >> Sous le soleil, restez couvert
 

En vidéo

Voici votre météo (ensoleillée) du 10 juin

Grâce à au maillot de bain anti-UV (à mi-cuisse et à manches longues), fini la corvée d'attendre qu'ils sèchent pour leur enduire tout le corps, surtout quand ils enchaînent les allers-retours dans l'eau.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter