EXCLUSIF - Les variants du virus suspectés dans 13,8% des cas en France

EXCLUSIF - Les variants du virus suspectés dans 13,8% des cas en France

INFO TF1/LCI - Selon nos informations, des variants du virus pourraient être présents dans 13,8% des tests positifs enregistrés en France le 27 janvier dernier. Les chiffres de l'enquête flash révèlent que l'Île-de-France et le Grand Est seraient particulièrement touchés.

La deuxième étude "flash" lancée en France, qui doit permettre de repérer la propagation des variants dans le pays, commence à livrer ses premiers enseignements. Selon nos informations, près d'une personne testée positive sur sept pourrait être contaminée par un variant sur le territoire. 

Au niveau national, il existe en effet une suspicion de variants dans 13,8% des tests PCR réalisés le 27 janvier dernier. Ce chiffre n'est toutefois qu'une estimation basée sur des tests PCR discordants, puisque le séquençage du génome du virus n'a pas encore été effectué.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Mais ces variants, plus contagieux et qui menacent de remplacer la souche initiale au long cours, ne sont pas présents partout sur le territoire uniformément. Ainsi, le taux de suspicion de variants est plus élevé que la moyenne nationale en Île-de-France ainsi que dans le Grand-Est (environ 20%). Il serait même au-delà de ce taux en Bretagne, un chiffre toutefois à relativiser en raison de la détection de clusters. D'autres régions, comme la Normandie, seraient quant à elles nettement moins touchées.

95% des PCR suspectes concernent le variant britannique

Contrairement à la première étude "flash", dont l'objectif était de repérer uniquement le variant britannique, cette deuxième étude était axée sur tous les variants. Mais la souche initialement repérée outre-Manche semble très largement majoritaire en France. Toujours selon nos informations, 95% des tests discordants concernent le variant britannique, contre 1 à 2% pour la mutation sud-africaine. Quelques cas du variant brésilien ont également été détectés à Marseille et en Haute-Savoie.

Les chiffres complets de cette enquête, menée par le virologue et membre du Conseil scientifique Bruno Lina, seront rendus publics par Santé publique France jeudi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Covid-19 : pourquoi les enfants sont devenus le "moteur de l’épidémie" ?

Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Covid-19 : les discothèques fermées pour 4 semaines, annonce Jean Castex

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.