Innovation : le bracelet qui alerte d’une crise d’asthme

Santé
ASTHME – Des scientifiques américains ont mis au point un bracelet intelligent, appelé HET, qui analyse l’environnement et les données physiologiques de son utilisateur. Si les facteurs de risque sont réunis, il prévient de l’arrivée d’une crise.

Voilà une innovation qui va en soulager plus d’un. Des scientifiques de l’université de Caroline du Nord (Etats-Unis) viennent de développer un bracelet intelligent capable de prévenir l’arrivée d’une crise d’asthme. Son nom : Health and Environmental Tracker (HET). Encore au stade de prototype, ce dispositif innovant devrait être testé à grande échelle dès cet été. Sa technologie est décrite dans la revue Journal of Biomedical and Health Informatics .

Un bracelet et des capteurs

Composé d’un bracelet à mettre au poignet et d’un patch à placer sur la poitrine, l’objet connecté enregistre plusieurs données grâce à ses multiples capteurs. D’abord, celles de l’environnement comme l’humidité ambiante, la température ou encore les composés organiques de l’air.

EN SAVOIR + >>  Faîtes-vous de l'asthme? Comment reconnaître les symptômes

Ensuite, le dispositif prend en compte les paramètres physiologiques de l’utilisateur. Les mouvements corporels, le rythme cardiaque, le niveau d’oxygène dans le sang, la fréquence respiratoire et la respiration sifflante dans les poumons sont également enregistrés. En parallèle, un spiromètre doit être utilisé plusieurs fois par jour pour surveiller la fonction pulmonaire des patients.

Des tests prévus cet été avant commercialisation

L’ensemble des données est ensuite transmis à un ordinateur et traité par un logiciel. Si les facteurs sont propices à déclencher une crise d’asthme, le bracelet HET envoie une alerte à son utilisateur. Le patient pourra alors prendre ses précautions pour éviter la crise, comme arrêter son activité ou changer d’endroit.

EN SAVOIR + >>  Les bons conseils pour apprendre à gérer son asthme

Ce dispositif a déjà été expérimenté sur des volontaires mais des tests à plus grand échelle sont prévus pour cet été aux Etats-Unis. Si les résultats sont concluants, il pourra être commercialisé. Une innovation qui pourrait éviter le recours systématique aux inhalateurs des quelques 4 millions de Français asthmatiques. C’est actuellement le seul moyen de soigner une crise d’asthme.

A LIRE AUSSI
>> 
Asthme : bientôt un traitement révolutionnaire contre la maladie ?
>> 
3 conseils pour courir sans avoir de crise d'asthme
>> 
Grossesse : 10 minutes de soleil par jour pour réduire le risque d’asthme chez l’enfant

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter