Je viens de me faire piquer par une méduse : les trois bons gestes à avoir

Je viens de me faire piquer par une méduse : les trois bons gestes à avoir

DirectLCI
AÏE - Une piqûre de méduse peut faire très mal, et nous laisse souvent démunis quant aux gestes à adopter. Voici quelques conseils pour ne pas vous laisser surprendre.

Vous étiez bien dans l'eau quand soudain... Une douleur vous traverse le corps : à côté de vous, vous voyez une méduse. Pas de chance pour vous, elle vient de vous piquer. On vous explique quels sont les bons réflexes à avoir, étape par étape : 


1. Première étape : bien enlever les fragments de tentacule

Il faut bien retirer tous les fragments de tentacule mais évidemment sans les toucher avec vos mains. Essayez de trouver une pince à épiler ou des gants pour vous protéger, et retirez les tentacules. Enlevez ensuite tous les petits fragments qui resteraient incrustés en appliquant de la mousse à raser ou du sable mouillé et grattez ensuite avec une raclette ou avec le dos d’un couteau (le côté qui ne coupe pas). Ne frottez pas les lésions, pour ne pas étaler le poison sur d’autres parties du corps. Et ne sucez pas votre pied ou membre infecté, ce n’est pas du venin de serpent, vous contamineriez votre bouche.

2. Rincez abondamment puis désinfectez

Il faut ensuite bien nettoyer la zone touchée avec de l’eau de mer. N’utilisez pas d’eau douce : cela provoquerait l’expulsion de la toxine restante, et vous auriez encore plus mal. Vous pouvez utiliser du vinaigre mais attention, pas sur tout type de méduses : les brûlures de physalies (qui ne sont pas exactement des méduses mais y ressemblent, et sont de teinte bleue) ne doivent pas être soignées avec du vinaigre. On trouve des physalies essentiellement près des côtes charentaises et en Aquitaine.

3. N’hésitez pas à aller chez le médecin

Vous pouvez ensuite désinfecter avec un antiseptique, mais surtout pas d’alcool. Il faut quoi qu’il arrive, bien surveiller l’évolution d’une piqûre de méduse. En cas de démangeaison, n’hésitez pas à aller chez le médecin qui vous prescrira une crème apaisante et un antalgique, voire un antihistaminique pour éviter de développer une allergie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter