Les grands-parents sont-ils trop gentils avec leurs petits-enfants ?

Les grands-parents sont-ils trop gentils avec leurs petits-enfants ?

DirectLCI
SANTÉ - Selon les chercheurs écossais, les papys et mamies gâteaux n'auraient pas toujours une bonne influence sur les plus petits en matière d'hygiène de vie. En contribuant à leur suralimentation et au manque de mobilité, ils favoriseraient en effet chez certains le surpoids. Une étude qui n'a pas manqué de faire réagir les grands-parents, bien déterminés à souligner l'importance de leur rôle à l'occasion, ce samedi 25 novembre, de la journée européenne des grands-parents.

Est-ce uniquement l'intention qui compte ? Pas sûr que tous les parents soient unanimes sur ce point en découvrant la théorie de chercheurs écossais de l'Université de Glasgow, sur l'influence néfaste que peuvent avoir certains grands-parents sur les plus petits. Selon les résultats de leurs travaux, publiés dans Plos One, les aînés, souvent soucieux de gâter leur descendance, pourraient en fait nuire à leur santé. Comment ? En encourageant notamment la suralimentation et le manque de mobilité, et en conséquence, le surpoids à long terme chez certains. Menée dans 18 pays dont les États-Unis, la Chine, la Norvège, et le Royaume-Uni, l'étude pointe de surcroît les effets du tabagisme passif qui accroît les risques de développer un cancer à l'âge adulte.


Empreints de bienveillance à l'égard de leurs petits enfants, certains papys et mamies gâteaux leur donneraient ainsi sans le savoir de mauvaises habitudes. De quoi inciter les auteurs de l'étude à  "éduquer" certains grands-parents aux bonnes pratiques, d'autant que ces derniers sont de plus en plus mis à contribution, en raison des coûts de garde élevés et du nombre important de femmes actives sur le marché du travail. "Aujourd’hui, les grands-parents ne sont pas les cibles des messages de santé publique destinés aux parents et, compte tenu des résultats de notre étude, il est peut-être nécessaire de changer cela, étant donné le rôle prépondérant des grands-parents dans la vie des enfants", estiment-ils. 

En vidéo

Des grands-parents de plus en plus nombreux

Loin d'incriminer l'influence des grands-parents sur leurs petits-enfants, dans son ensemble, les chercheurs ont tenu à souligner que leur enquête ne prend pas en compte les effets positifs connus des liens d'affection qui unissent ces deux générations. Et force est de constater qu'avec - entre autres - leur participation à l'éducation des enfants, ils sont nombreux. 


C'est pourquoi cette analyse a fait bondir l'EGPE, l'école des grands-parents européens. Ce samedi 25 novembre, à l'occasion de la Première journée Européenne des Grands-Parents, une partie d'entre eux, à Paris, ont décidé de "ne pas laisser dire de pareille ineptie" et se réunit dans le 14e arrondissement de Paris pour donner leur analyse du rôle qu'ils occupent, en compagnie d'experts

Plus d'articles

Sur le même sujet