Allaitement : comment faire quand on reprend le travail ?

Allaitement : comment faire quand on reprend le travail ?

Santé
DirectLCI
ALLAITEMENT MATERNEL - Le retour au travail est d'autant plus compliqué si vous avez choisi d'allaiter. Cela demande une organisation particulière et pose la question du sevrage. En cette journée mondiale de l'allaitement, LCI vous livre quelques conseils.

Lorsque le congé maternité s’achève, il faut reprendre le chemin du travail. Si vous avez choisi d’allaiter votre enfant, la question du maintien de ce lien précieux se pose. Des conseils préconisés par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) peuvent vous aider à continuer d’allaiter, tout en travaillant.

Organisez vos congés parentaux

Anticipez votre projet avec les personnes qui garderont votre bébé avant de reprendre le travail. Renseignez-vous sur la possibilité de cumuler des congés, voire de prendre un congé parental si vous le désirez et si vous le pouvez.


À savoir : Si vous attendez un enfant et que vous n’avez pas d’enfant ou un seul enfant à charge, vous pouvez bénéficier de 10 semaines de congé maternité après votre accouchement. Certaines entreprises proposent également un congé allaitement, avant d'accoucher, renseignez-vous auprès de vos ressources humaines.

Connaissez vos droits au travail

Sachez que le Code du Travail prévoit de libérer une heure par jour (30 minutes le matin, 30 minutes l'après-midi) pour tirer votre lait ou allaiter votre bébé, jusqu'au premier anniversaire de l’enfant. Si votre employeur met à votre disposition un local dédié à l'allaitement cette période est réduite à 40 minutes. Par contre ces temps de pause ne sont pas rémunérés.


Lorsque les distances vous le permettent et que vous souhaitez maintenir l’allaitement exclusif, vous pouvez vous absenter pour nourrir votre bébé. Essayez de vous arranger pour faire garder votre enfant près de votre lieu de travail. Certaines sociétés proposent des crèches d'entreprises. 


Si vous disposez d’un tire-lait, d’un réfrigérateur pour conserver le lait et du matériel nécessaire pour le transporter dans de bonnes conditions, vous pouvez tirer votre lait au travail. Si ceci n'est pas possible, vous pouvez avoir recours à l’allaitement partiel : donner des biberons de lait infantile à votre enfant la journée en semaine et le nourrir au sein le reste du temps (le matin, le soir, le week-end).

Faites des stocks de lait congelé

L’Inpes vous recommande de préparer des stocks de lait congelé avant la reprise du travail. Il n’est pas nécessaire de supprimer des tétées avant la reprise du travail, sauf si vous envisagez de donner des biberons de lait infantile dans la journée. Dans ce cas, ne congelez pas votre lait trop tôt au risque d’assécher votre lactation avant même d’avoir repris le travail. Une semaine à dix jours suffisent largement pour adapter votre production de lait aux besoins moindres de votre bébé.

Les vertus du lait maternel

Vitamines, oligoéléments ou encore protéines : les composants du lait maternel couvrent tous les besoins de votre bébé pendant les 6 premiers mois de sa vie. Le Programme national nutrition santé (PNNS) recommande l’allaitement maternel de manière exclusive jusqu’à 6 mois, et au moins jusqu’à 4 mois pour un bénéfice santé.


Le lait maternel est très digeste pour votre nourrisson car il ne fatigue ni les reins ni le foie et diminue les gaz. Il offre une protection contre les microbes grâce à vos anticorps. N’ayant pas de système de défense immunitaire développé, il profite du vôtre par le biais de votre lait. Il protège par ailleurs votre bébé contre les allergies et prévient également l’obésité. Selon l’Inpes, les bébés allaités au sein seraient moins exposés au risque d’obésité pendant l’enfance et l’adolescence.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter