Journée mondiale de l'orgasme : 5 idées reçues à son sujet

Journée mondiale de l'orgasme : 5 idées reçues à son sujet

Santé
DirectLCI
JOUISSIF - Considéré comme le saint Graal de la sexualité, l’orgasme demeure un mystère pour beaucoup. Vertus, puissance, simulation…. A l’occasion de la journée mondiale qui lui est consacrée ce jeudi 21 décembre, LCI lève le voile sur les fausses idées qui circulent à son sujet.

La journée mondiale de l'orgasme est célébrée ce 21 décembre. L'occasion de partir à la conquête du plaisir dit "suprême". Car voilà, l’orgasme fait parler, voire rêver, mais peu nombreux sont ceux à avoir atteint le septième ciel. Peut-être à cause de leurs idées préconçues, d'ailleurs. Avec l'aide du psychologue et sexologue, Antoine Spath, LCI démêle le vrai du faux. 

Un seul orgasme par rapport pour madame

FAUX - Une femme peut être multiorgasmique, c'est-à-dire éprouver plusieurs orgasmes les uns à la suite des autres sans pause. Un homme, non. La durée de la jouissance et sa puissance varient bien sûr en fonction de chacune. "Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte, précise le sexologue Antoine Spath. Certaines femmes ont plus de facilité à se laisser aller avec un amant parce qu'il n'y a pas d'enjeu relationnel, d'autres ont besoin d'une relation de confiance." Cela peut aussi dépendre du rapport qu'elle entretient avec son corps ou encore l'éducation qu'elle a reçue.

En vidéo

La sexualité débridée des Parisiens

Le clitoridien plus puissant que le vaginal

FAUX - Si des études récentes montrent que ces deux formes de jouissance féminine sont liées, les femmes ne les ressentent pas de la même façon. "L'orgasme de la zone G (au niveau du vagin), comparé à l'orgasme clitoridien, est plus intense, puissant, voire prodigieux, il se ressent plus profondément, il est plus long, il s'étend plus loin dans le corps, il est plus comblant", écrit le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue dans "Le traité des caresses" (Leduc.s Editions). Antoine Spath s'accorde à dire qu'il "satisfait plus complètement" ces dames.

Ejaculation = orgasme pour monsieur

FAUX -  Et oui, ce n'est pas mécanique ! Le sexologue Antoine Spath l'affirme : "orgasme et éjaculation ne sont pas liés." Un homme peut ainsi éjaculer sans avoir d'orgasme ou avoir un orgasme sans éjaculer. Mais si ce phénomène existe, il ne représente pas la majorité des cas. "Bien souvent, quand l'homme éjacule, il a un orgasme dans la foulée."

Elle jouit plus à 20 ans qu'à 40 ans

FAUX - "Plus les femmes avancent en âge, plus elles jouissent", explique le sexologue Antoine Spath. Les moins de 30 ans connaissent l'extase clitoridienne plus facilement que vaginale. Pourquoi ? "Les femmes ont acquis une meilleure connaissance de leur corps et de son fonctionnement, et elles ont moins peur de s'abandonner", complète le Dr Leleu dans son ouvrage. "Sauf si une maladie l'empêche, la sexualité n'a pas d'âge", rappelle Antoine Spath.

L'orgasme n'est pas un antidouleur

FAUX - Le plaisir ultime libère des endorphines et de la dopamine, les hormones du bonheur. Ainsi l'orgasme est le meilleur des médicaments. Antidouleur, il peut par exemple soigner un mal de dent. Antidépresseur, il tient à l'écart les coups de blues et la dépression. C'est aussi un remarquable anti-stress. Pour votre santé, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire ce 14 février... et tout au long de l'année, d'ailleurs.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter