Jumeau parasite : un bébé naît avec le fœtus de son frère dans le ventre

Jumeau parasite : un bébé naît avec le fœtus de son frère dans le ventre

Santé
DirectLCI
PARASITE – Un petit Indien a vu le jour avec dans son ventre, un fœtus de 7 centimètres, qui possédait déjà des jambes, d’un bras et d’un cerveau. Il s’agit en réalité de son jumeau. Explications.

C’est une malformation congénitale extrêmement rare. En Inde, un bébé est né "enceint" de son frère. Plus précisément, un radiologue a découvert lors d’un contrôle prénatal de routine d’une jeune Indienne de 19 ans un fœtus dans le ventre de son enfant à naître, rapporte le journal britannique The Independent mardi 1er août. Il s’agit en réalité de son "jumeau parasite". 


Aussi appelée "fœtus in foetu", cette malformation est due à un foetus qui se développe à l’intérieur d’un autre lorsqu’il est absorbé par son jumeau. Dans ce cas précis, le jumeau mesurait 7 centimètres, possédait des jambes, un bras et un cerveau mais n’avait pas de boîte crânienne. Très vite identifié, il a pu être retiré à la naissance de l’enfant. Mais comme l’explique Slate, ce n’est pas toujours le cas. 

Moins de 200 cas recensés dans le monde

Le jumeau parasite de la Britannique Jenny Kavanagh, par exemple, n’a été détecté qu’à ses 45 ans, en 2015, après qu’elle s'est plainte de vives douleurs abdominales. Long de 10 centimètres, il était situé au niveau de son ovaire gauche et plus surprenant, avait un visage, un œil, une dent et de longs cheveux noirs. "C’est très difficile d’exprimer ce que j’ai ressenti sur le coup, a-t-elle réagi auprès du Telegraph. C’est comme si un alien était en moi."


Plus récemment, en mars 2017, un bébé ivoirien de 10 mois, Dominique, qui est né avec un "jumeau parasite" a pu être opéré avec succès aux Etats-Unis (voir la vidéo ci-dessous). La petite fille avait quatre jambes deux colonnes vertébrales. 

En vidéo

VIDÉO - Chirurgie : née avec quatre jambes et deux colonnes vertébrales, elle va enfin avoir une vie normale

Grâce aux contrôles réalisés durant la grossesse, le jumeau parasite est souvent repéré très tôt et peut être retiré pour permettre à l’autre fœtus de survivre même s’il est possible de vivre plusieurs années avec. Une étude publiée dans le Hong Kong Médical révèle que la malformation congénitale ne se produit qu’une fois toutes les 500.000 naissances et que moins de 200 cas ont été recensés dans le monde. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter