Kilos à perdre : attention aux régimes minceur

Santé
DirectLCI
ALIMENTATION - A l'approche des beaux jours, beaucoup sont tentés d'entamer un régime pour se délester de quelques kilos. Mais ces pratiques sont inutiles si ce n'est dangereuses en particulier lorsqu'elles sont suivies à long terme par des personnes obèses ou en surpoids, avertissent les médecins participant à la Journée européenne de l'obésité.

Que ce soit pour perdre deux ou trois kilos ou une plus d'une vingtaine, des régimes plus farfelues les unes que les autres  fleurissent au printemps dans les magazines. Un phénomène contre lequel des médecins mettent en garde, à l'occasion de la Journée européenne de l'obésité qui se tient le vendredi 23 et le samedi 24 mai 2014. Car bein souvent les régimes sont inutiles, voire dangereux, à long terme de par le fait qu'ils demandent une trop forte restriction calorique.

"Ce n'est pas la réponse adaptée, sauf dans certains cas particuliers" souligne le Dr Jocelyne Raison, présidente du Réseau Obésité Multidisciplinaire des départements franciliens (Romdes). Les régimes restrictifs aboutissent immanquablement à un "effet yoyo" car la cellule adipeuse se comporte comme "un ballon de baudruche" : "lorsqu'on mange moins, elle diminue seulement de volume mais va grossir plus vite dès qu'on reprend une alimentation normale", ajoute le Dr Raison.

"Des modifications hormonales et cérébrales"

Même son de cloche chez le Collectif national des associations d'obèses (CNAO) qui veut sensibiliser aux dangers des régimes. Sa présidente, Anne-Sophie Joly, déplore une "pression sociétale en faveur de la minceur qui n'a jamais été aussi forte". "Le public n'admet pas que l'obésité soit une maladie et pas uniquement une question de volonté", explique-t-elle. Mais ces derniers sont également déconseillés pour les personnes qui souhaitent perdre quelques kilos avant l'été.

Et pour cause : "le fait de maigrir entraîne des modifications hormonales et cérébrales, ce qui explique pourquoi il est si difficile de ne pas reprendre du poids après un régime", explique le Dr Marie Thirion, auteur de "Pourquoi j'ai faim". Pour prévenir le surpoids, les spécialistes s'accordent à souligner l'importance d'une démarche précoce combinant alimentation équilibrée et activité physique régulière. Plus ces gestes de prévention seront adoptés tôt, moins il sera nécessaire de "gommer" les mauvaises habitudes alimentaires avec des méthodes peu recommandées.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter