L'homéopathie ne sera progressivement plus remboursée par la Sécurité sociale

Santé
SANTÉ - Ce mardi, le ministère de la Santé annonce que l'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécurité sociale. Une "période de transition" va être mise en place.

Clap de fin pour le remboursement de l'homéopathie. Elle ne sera plus remboursée par la Sécurité sociale à partir de 2021, après une "étape intermédiaire" d'un an où un remboursement réduit à 15% sera appliqué, "pour permettre aux patients, aux industriels et aux prescripteurs de s'adapter", a appris l'AFP mardi auprès du ministère de la Santé. Dès le 1er janvier prochain, les petites granules aujourd'hui remboursées à 30% ne le seront plus qu'à 15%, puis ce taux tombera à zéro en 2021.


Cette "période de transition" permettra de "se laisser le temps de la pédagogie" auprès des patients et "laissera aussi le temps aux industriels de s'organiser", a expliqué la ministre de la Santé Agnès Buzyn dans un entretien mis en ligne par le Parisien. La ministre adresse donc une fin de non recevoir aux laboratoires, qui avaient plaidé pour un "moratoire" sur la question du remboursement et pour un "débat parlementaire", après la publication fin juin de l'avis scientifique accablant de la HAS.

Le gouvernement se range ainsi à l'avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui avait conclu fin juin à l'"efficacité insuffisante" de ces produits pharmaceutiques et recommandé de mettre fin à leur remboursement.

Avant même l'annonce officielle par le ministère, le groupe Boiron a dénoncé mardi soir une décision "incompréhensible et incohérente". Le leader mondial de l'homéopathie, qui a son siège dans la région de Lyon, a demandé à être reçu "en urgence" par le président de la République, affirmant qu'il ferait "tout pour combattre" une décision "qui va à l'encontre d'une pratique éminemment populaire".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter