L'isolement obligatoire ? "La population va arrêter de se faire tester", craint Martin Blachier

L'isolement obligatoire ? "La population va arrêter de se faire tester", craint Martin Blachier

CONTRE-PRODUCTIF – Le président de la République veut que les personnes positives au Covid-19 soient isolées "de manière plus contraignante". L’épidémiologiste Martin Blachier craint surtout une baisse des tests si cette mesure était mise en place.

Contraindre les personnes diagnostiquées positives au Covid-19 pourrait avoir une conséquence négative sur... le nombre de tests réalisés. C'est en tout cas que qu'avancent certains épidémiologistes au lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron, qui a appelé "le gouvernement et le Parlement" à prévoir "les conditions pour s’assurer de l’isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante". Mais "d’un point de vue épidémiologique", une telle mesure n’aurait soit aucun effet, "soit empirerait" la situation, avertit le médecin spécialiste de santé publique, Martin Blachier, auprès de LCI.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

En effet, l’épidémiologiste se dit "convaincu que la population va arrêter de se faire tester si jamais elle sait qu’il y a quelque chose d’hyper contraignant et qu’elle va être contrôlée derrière". "Ce serait alors le meilleur moyen d’écrouler le nombre de tests. Il y aura donc encore plus de personnes positives non diagnostiquées, ce qui est le vrai problème."

Mieux vaut faire une large campagne de dépistage antigénique- Martin Blachier

Car Martin Blachier l’assure : le virus ne circule pas à cause des personnes conscientes qu’elles sont porteuses du virus. "Tous les lieux de contamination, comme les bars ou les restaurants, sont fermés, donc ils ne peuvent y contaminer personne", rappelle-t-il. "Il ne reste donc que le travail et les fêtes de famille, mais je pense que les personnes positives ne vont pas contaminer volontairement leurs proches. Je ne suis pas sûr qu’il y ait grand monde, testé positif, qui va faire exprès d’aller contaminer ses vieux parents ou son entourage."

Lire aussi

L’épidémiologiste se dit donc "opposé à l’isolement obligatoire". "Si c’est pour emmerder les personnes positives pour ne pas qu’elles aillent se promener ou acheter une baguette, je ne vois pas trop l’avantage" d’une telle mesure, déplore-t-il, convaincu que cela engendrerait encore plus de tensions dans le pays "en braquant tout le monde". Lui milite, au contraire, pour augmenter encore le nombre de tests. "Mieux vaut faire une large campagne de dépistage antigénique dans des communautés qui se contaminent plutôt que de forcer un isolement", certifie Martin Blachier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Une troisième vague fatale" en mars : l'inquiétude du président des urgentistes

EN DIRECT - Dès son entrée à la Maison-Blanche, Biden prendra 17 mesures présidentielles pour effacer le bilan de Trump

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Lire et commenter