La belle histoire du jour : Erika, huit ans, greffée de sept organes en même temps

La belle histoire du jour : Erika, huit ans, greffée de sept organes en même temps

Santé
DirectLCI
MEDECINE - En 2010, la petite Erika alors âgée de cinq ans a bénéficié d'une opération très rare. Souffrant d'une maladie congénitale, sept organes digestifs lui ont été greffés simultanément, de l’estomac au colon, à l'hôpital Necker, en pointe dans ce domaine.

L'opération s'est déroulée il y a presque quatre ans dans le secret le plus absolu. La petite Erika, alors âgée de cinq ans s'est fait greffer à l'hôpital Necker . Mais ce qu'elle a reçu d'une autre fillette dépasse de loin l'opération classique : pas moins de sept organes digestifs ont été transplantés en même temps pour lui constituer un nouveau ventre,  révèle Le Figaro . Originaire d'Allemagne, Erika est atteinte depuis sa naissance par la maladie de Hirschsprung. Une pathologie qui entraîne une malformation du tube digestif.

Chez les patients, elle se traduit par des vomissements, une constipation voire une occlusion intestinale et par une distension abdominale progressive. De par son transit anormal, la petite fille était nourrie artificiellement, par intraveineuse. Mais ses organes digestifs fonctionnaient de moins en moins bien, tout comme son rein et son foie. Les chirurgiens n'ont plus le choix, il faut remplacer le plus rapidement possible tous ces organes défaillants. A condition toutefois de trouver un donneur compatible .

Une vie quasiment normale

"Fort heureusement, les décès d’enfants sont rares, et donc les petits greffons sont rares", explique le Pr Chardot, l'un des chirurgiens, dans Le Figaro. Une fois le donneur trouvé, les médecins sélectionnent tous les organes nécessaires : estomac, duodéno-pancréas, intestin grêle, colon droit, foie et deux reins. Tous sont implantés en même temps dans le ventre d'Erika, presque vide. "C’est très impressionnant de voir un abdomen entièrement vide. Cette situation rappelle l’autopsie", souligne le Dr Yves Aigrain au journal.

L'opération, réalisée en 2010, se déroule sans aucun incident. Bien qu'il s'agissait d'une véritable course contre la montre : le délai ne peut pas dépasser six heures entre le prélèvement des organes et leur réimplantation. Il aura fallu pas moins de huit médecins issus de spécialités différentes pour la réaliser. Aujourd’hui, la fillette a retrouvé une vie quasiment normale auprès de sa famille et de ses amis en Allemagne, même si elle doit toujours revenir à Necker pour des contrôles réguliers.

Elle devra néanmoins prendre un traitement anti-rejet et des compléments alimentaires jusqu'à la fin de sa vie. "Je sais que j'ai eu un cadeau d'une autre petite fille : mon ventre", répond-elle lorsqu'elle est interrogée sur le sujet. Cette opération n'est pas inédite, Erika n'est pas la première patiente polygreffée dans le monde. Seulement elle confirme le statut de l'hôpital Necker, considéré comme le premier centre européen dans le domaine des greffes intestinales pédiatriques.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter