La dépression pourrait également affecter notre santé physique

La dépression pourrait également affecter notre santé physique

DirectLCI
SANTÉ – Des chercheurs ont établi que la dépression n'altérait pas uniquement notre santé mentale. En effet, elle touche aussi notre santé physique en mettant le corps à rude épreuve. Explications.

La dépression n'est pas une maladie comme une autre et pourtant certains chercheurs militent aujourd'hui pour qu'on la classe comme une maladie systémique, c'est-à-dire une pathologie touchant tous les éléments d'un même tissu.

Comme le relaient nos confrères du magazine Top Santé , les scientifiques de l'université de Grenade en Espagne plaident pour un tel classement car selon eux, la dépression n'affecte pas seulement le mental du sujet qui en souffre. Pour eux, l'ensemble de l'organisme peut être touché par les conséquences de la dépression, pouvant même provoquer des pathologies graves. Une théorie à ne pas prendre à la légère quand on sait que 19% des Français de 15 à 75 ans (soit près de 9 millions de personnes) ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie.

Des liens avec les pathologies cardiovasculaires ou encore le cancer

Les conclusions de ces travaux, publiées dans la revue médicale Journal of Clinical Psychiatry tendent à décrypter les racines d'un postulat largement reconnu en médecine selon lequel les personnes qui souffrent de dépression ont une espérance de vie un peu plus courte que la moyenne.

EN SAVOIR + >> Santé mentale : ces aliments qui peuvent aider

En analysant les données recueillies à travers 29 études portant sur 3900 personnes, ces chercheurs ont conclu que c'est le stress oxydatif induit par l'état dépressif du malade qui provoque une altération des cellules ainsi qu'une chute des taux de zinc et d'acides uriques. Or le stress oxydatif est réputé favoriser l'apparition de certains cancers, du diabète ou encore de la maladie d'Alzheimer.

Ainsi, si vous souffrez de dépression ne négligez pas l'aspect physique de votre maladie. Vous devez évoquer avec la personne qui vous suit médicalement vos symptômes physiques si vous en avez et ne pas hésiter à prendre soin de votre corps en surveillant l'équilibre de votre alimentation ou en pratiquant  un peu de méditation par exemple . En complément du traitement qui vous a été prescrit cela ne peut vous faire que du bien.  

À LIRE AUSSI
>> 90 minutes de marche dans la nature : la dernière arme de lutte contre la dépression >> La junk food favorise la dépression >> Bientôt un médicament pour soigner la dépression en 24 heures ?

Plus d'articles