La France va augmenter de 20% sa contribution à la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose

Santé

ANNONCE - Le président de la République a annoncé jeudi 10 octobre à Lyon que la France allait hausser sa contribution au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme de 20%, contre 15% initialement prévus.

En visite à Lyon ce jeudi, Emmanuel Macron a annoncé une augmentation de 20% - contre 15% initialement - de la contribution de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. "La France sera au rendez-vous", a ainsi déclaré le président de la République. 

Les 14 milliards de dollars requis pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans les trois ans à venir ont bien été obtenus à Lyon, a annoncé jeudi le directeur exécutif du Fonds. Très exactement, le seuil est légèrement dépassé à 14,02 milliards de  dollars (12,72 milliards d'euros), selon Peter Sands. Quelques minutes auparavant, Emmanuel Macron avait annoncé que le seuil était presque atteint grâce aux engagements des donateurs publics et privés présents à Lyon.

Lire aussi

Ce mercredi soir, lors d'un dîner organisé à l'hôtel de ville de Lyon, le chef de l'Etat avait déjà exhorté ses partenaires mondiaux à faire davantage d'efforts : "Il ne faut pas reconstituer le fonds, mais faire plus. On a la possibilité de sauver 16 millions de vies et d'éradiquer ces trois pandémies d'ici 10 ans, alors qu'il y a 10 ans, on ne pensait même pas cela possible."

Tout en estimant que ce nouveau seuil constitue "un minimum pour éviter la reprise des épidémies", plusieurs ONG, dont Aides, Coalition Plus et Sidaction ont salué dans un communiqué "un signal encourageant", ainsi que "le volontarisme d'Emmanuel Macron et de Bill Gates" qui permet "d'espérer que la communauté internationale se mobilisera plus encore pour tenir les objectifs de l'ONU et venir à bout des épidémies". 

Lire et commenter