La grippe et la gastro atteignent leur seuil épidémique

La grippe et la gastro atteignent leur seuil épidémique

DirectLCI
MALADES - Tous les réseaux de surveillance sanitaires sont unanimes : depuis la semaine dernière, les deux principales maladies de l'hiver, la gastro-entérite et la grippe, prennent de l'ampleur au point d'atteindre à quelques jours d'intervalle leur seuil épidémique dans toute la France.

Il faudra faire avec, la gastro-entérite n'est pas près de céder du terrain . Selon les dernières analyses du réseau de surveillance Sentinelles-Inserm , le virus s'est considérablement étendu la semaine dernière en France métropolitaine. Alors que trois régions seulement étaient fortement touchées jusqu'à présent, le seuil de l'épidémie est désormais dépassé dans dix régions : Lorraine, Bretagne, Ile-de-France, Poitou-Charentes, Limousin, Champagne-Ardennes, Picardie, Nord Pas-de-Calais, Corse et PACA.

Le réseau souligne que "l'intensification des cas de gastro-entérite" est confirmée par un autre modèle de détection, la vente de médicaments : la semaine dernière, deux des quatre médicaments surveillés avaient atteint leur seuil d'alerte.  L'Institut de veille sanitaire (InVS) relève pour sa part que l'activité des services d'urgence hospitaliers est en augmentation chez les enfants de moins de 6 ans, ainsi que chez les adultes de moins de 65 ans.

Les virus de la grippe encore plus actifs

Malgré cette augmentation de cas, "l'activité reste inférieure à celle observée à la même période lors des saisons 2011-12 et 2012-13", ajoute l'InVS. La semaine dernière, c'est le virus de la grippe qui franchissait le seuil épidémique. Selon le Réseau GROG , elle touche maintenant dix régions métropolitaines (Auvergne, Bourgogne, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Lorraine, Midi-Pyrénées, Picardie, Poitou-Charentes, PACA et Rhône-Alpes).

"L’activité grippale reste variable d’une région à l’autre. La grippe est plus active dans le sud-est de la France", précise le Réseau GROG. Environ 120 000 nouveaux cas de grippe ont été vus en médecine générale la semaine dernière en France métropolitaine, soit un taux estimé à 187 cas pour 100 000 habitants, "au-dessus du seuil épidémique (171 cas pour 100 000 habitants)", précise pour sa part le réseau Sentinelles. Deux virus, le A (H1N1) et A (H3N2) circulent actuellement en métropole.

Cette "première semaine de dépassement du seuil épidémique" est marquée par une "augmentation importante du nombre de consultations pour syndromes grippaux et d'hospitalisations pour grippe", souligne l'InVS avant d'ajouter : 117 cas graves ont été admis en réanimation, parmi lesquels neuf décès ont été enregistrés. Ces patients étaient "majoritairement adultes, avec des facteurs de risque, non vaccinés et infectés par un virus A". Pour faire face au summum du pic épidémique attendu fin février, l'Assurance maladie a prolongé la campagne de vaccination jusqu'au 28 février.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter