La maladie d'Alzheimer peut-elle se transmettre par le sang ?

La maladie d'Alzheimer peut-elle se transmettre par le sang ?

SCIENCE - Alors qu'aucune preuve de transmission directe par contagion d'homme à homme n'a jamais été démontrée, des chercheurs relancent l'hypothèse d'une forme de transmission de la maladie d'Alzheimer. Mais, selon eux, il n'y a aucune raison de s'alarmer.

C'est une découverte inquiétante, mais qu'il convient de prendre avec beaucoup de précaution, du moins en attendant de nouvelles recherches plus poussées. S'il n'y a aucune preuve jusqu'à aujourd'hui de transmission directe par contagion d'homme à homme, une équipe de scientifiques britanniques suggère dans une nouvelle étude, parue dans la prestigieuse revue Nature, la possibilité d'une forme de transmission par le sang de la maladie d'Alzheimer.

Au cours d'une autopsie menée sur huit personnes décédées de la maladie de Creutzfeld-Jakob relativement jeunes (entre 36 et 51 ans), l'équipe du professeur John Collinge de l'University College London a fait la découverte, plutôt effrayante, de lésions cérébrales appelées "angiopathie cérébrale amyloïde". Autrement dit, un dépôt de protéines amyloïdes au niveau des vaisseaux, ce qui est typique de la maladie d'Alzheimer.

Aucun d'entre eux n'avaient développé de leur vivant le moindre symptôme de la pathologie. Ce qui a été confirmé lors de l'autopsie, puisque les médecins n'ont pas observé chez les patients d'accumulation de protéine Tau, l'autre grand marqueur de la pathologie.

Une transmission possible au cours de certaines procédures médicales ?

D'après les chercheurs, les huit personnes avaient été contaminées par des prions anormaux, l'agent pathogène de la maladie de Creutzfeld-Jakob, après des traitements (pour grandir) à base d'injections d'hormones de croissance issues d'hypophyse humaine contaminée. (Cette glande, qui se situe dans le cerveau, est récoltée sur les cadavres, et était utilisée dans le passé comme traitement pour favoriser la croissance d'enfants atteints d'insuffisance hypophysaire, ndlr).

"(Cela) suggère donc que le peptide bêta amyloïde (dont on sait qu'il s'accumule dans le cerveau des personnes qui souffrent de la maladie d'Alzheimer) peut potentiellement être transmis via certaines procédures médicales", expliquent les chercheurs. L'hormone de croissance injectée à ces huit personnes alors qu'elles étaient encore enfants, était non seulement "contaminée par des prions, mais aussi par des graines de peptide bêta amyloïde", précisent les auteurs de l'étude .

Cependant, il n'y a pour l'heure aucune preuve de possibilité de transmission directe par contagion inter-humaine aussi bien pour la maladie de Creutzfeld-Jakob que pour Alzheimer, et donc aucune "raison de s'alarmer", soulignent les scientifiques. Et les détracteurs sont déjà nombreux à remettre en cause la trouvaille de leurs confrères britanniques.

"Rien ne prouve que cela puisse se produire dans la vie quotidienne"

Pour le grand spécialiste français d'Alzheimer, Philippe Amouyel, chercheur à l'Institut Pasteur de Lille, il est inutile de s'inquiéter. "Cette observation de transmission est survenue dans un contexte totalement inhabituel par l'injection de substance extraite de cerveaux humains, ce qui aujourd'hui ne se fait plus. Aucun élément ne permet de conclure que cette situation puisse se produire dans des circonstances de la vie quotidienne", a-t-il indiqué à l'AFP.

Aujourd’hui, 3 millions de Français sont directement ou indirectement touchés par la maladie d’Alzheimer, dont plus de 850.000 personnes malades. "Avec près de 225.000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année, la maladie progresse, si rien ne change, notre pays comptera 1.275.000 personnes malades dans seulement 8 ans", estime l'association France Alzheimer.

À LIRE AUSSI
>> La maladie se déclare plus vite chez les femmes
>>
Dormir sur le côté réduirait le risque d'Alzheimer
>> L'obésité abaisserait-elle le risque démence
>> Un traitement très prometteur testé à Nantes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.